Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Dans la tourmente générale, Suzuki maintient son bon cap et sa bonne cote auprès de son réseau

Dans Economie / Politique / Industrie

Pénurie de semi-conducteurs, les ventes du constructeur japonais sont en baisse en France. Mais cette chute ne dépasse pas la moyenne du marché et la marque compte à la fois sur son réseau, et ses ventes à l'international en bonne forme. Des éléments qui permettent à Stéphane Magnin, son directeur commercial de garder le sourire.

Le SUV compact Suzuki S Cross connaît un profond restylage en ce début d'année.
Le SUV compact Suzuki S Cross connaît un profond restylage en ce début d'année.

Évidemment, les 15 % de hausse affichée ne signifient pas grand-chose. "Ce sont les voitures que nous avons vendues en 2021, comparées à celles de 2020" confie Stéphane Magnin, directeur commercial de Suzuki France qui sait que la référence se situe plutôt en 2019, ou le Japonais avait immatriculé plus de 30 000 autos, un record. "Et dans ce cas, nous sommes en baisse, puisque nous devrions solder 2021 avec près de 25 000 ventes, même si les chiffres définitifs ne sont pas encore connus". Pourtant le boss du commerce garde son large sourire. Et ses concessionnaires aussi.

Semi-conducteurs : tous les pays ne connaissent pas la crise

Cette crise de composants électroniques a bien sûr bousculé les carnets de commandes pendant toute l'année passée, mais si elle a beaucoup affecté l'Europe, elle a beaucoup moins terni des marchés comme l'Inde ou Suzuki a affiché d'excellents scores tout au long de l'année passée. "Tout simplement parce que les voitures de ce pays sont technologiquement moins avancées et nécessitent moins de semi-conducteurs". C'est aussi sur le sous-continent que Suzuki-Maruti, la marque locale prépare une auto 100 % électrique. Il s'agit d'une silhouette bien connue en France puisque ce n'est autre que le Wagon-R, vendue chez nous au tournant des années 2000. Malheureusement, cette kei-car à watts n'a aucune chance d'arriver jusqu'à nous. "Il faudrait la mettre en conformité avec les normes européennes et du coup, elle coûterait beaucoup trop chère".

Le Wagon-R électrique ne sera pas pour nous.
Le Wagon-R électrique ne sera pas pour nous.

Pour autant, une Suzuki 100% électrique est dans les tablettes et elle devrait être conçue avec Toyota. Mais cette auto à watts ne serait pas un simple rebadgeage comme c'est le cas pour l'Across et la Swace, qui sont des Toyota Rav4 et Corolla Touring Sport. Des autos qui ont d'ailleurs manqué à Suzuki France en 2021 pour servir ses clients. "On est tributaire des livraisons de Toyota". Et le géant japonais pense d'abord à ses propres clients avant ceux de Suzuki.

Des concessionnaires amoureux

Ces retards de livraisons, comme ceux qui affectent les Swift et les Ignis, même s'ils ne dépassent pas 3 ou 4 mois ne semblent pas pour autant fâcher les 123 concessionnaires de la marque en France. ils ont décerné à Suzuki, le premier prix de la "cote d'amour des constructeurs" décernés par les réseaux toutes marques confondues. En signe de remerciements, Suzuki France a fixé un objectif peu ambitieux de près de 24 000 véhicules à vendre cette année. Y compris quelques Jimny, dont les délais de livraison atteignent aujourd'hui un an.

Photos (4)

En savoir plus sur : 4X4 - SUV - Crossover

SPONSORISE

Actualité 4X4 - SUV - Crossover

Avis 4X4 - SUV - Crossover

Avis Volkswagen Touareg 2II (2) 3.0 V6 TDI 262 FAP 4MOTION BLUEMOTION TECHNOLOGY CARAT EDITION TIPTRONIC (2015)

Par Toto53600 le 31/03/2020

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire