Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai vidéo - Suzuki Swace (2021) : meilleure que la Toyota Corolla Touring Sports ?

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Non, Caradisiac ne vous propose pas un nouvel essai de la Toyota Corolla Touring Sports, mais bien celui de son clone, la Suzuki Swace. Avec une question en tête : y a-t-il un intérêt à la choisir elle plutôt que l'originale ? Réponse avec l'essai de l'unique motorisation de la gamme, l'hybride 122 ch.

Essai vidéo - Suzuki Swace (2021) : meilleure que la Toyota Corolla Touring Sports ?

En bref

Break compact, clone de la Toyota Corolla Touring Sports

Moteur hybride 122 ch (103 g/km de CO2 WLTP)

4,66 m de long et 596 litres de coffre

À partir de 29 550 €

Les partenariats industriels ont du bon. Du moins lorsqu'ils permettent aux deux parties d'en tirer profit. Et c'est bien le cas ici. Toyota et Suzuki, en discussions depuis 2016 pour un partage industriel et commercial, ont concrétisé une prise de participation croisée en 2019.

Le but était que chacun puisse bénéficier des forces de l'autre. Toyota peut donc désormais se servir de la force de frappe de Suzuki en Inde, en y commercialisant par exemple sous son badge une Suzuki Baleno rebaptisée Starlet, et Suzuki reprendre à son compte des technologies qu'il n'a pas encore dans son panier.

Essai vidéo - Suzuki Swace (2021) : meilleure que la Toyota Corolla Touring Sports ?

Essai vidéo - Suzuki Swace (2021) : meilleure que la Toyota Corolla Touring Sports ?

 

 

Et c'est la raison d'être de la Swace, aujourd'hui à l'essai. Véritable clone de la Toyota Corolla Touring Sports, elle permet à Suzuki de proposer dans sa gamme premièrement un nouveau modèle sur un nouveau segment, celui des breaks compacts, et deuxièmement une technologie full hybride, bien plus efficace en termes de rejets de CO2 que la microhybridation dont la marque s'est fait une spécialité.

Seul le bouclier avant est différent de celui de la Toyota Corolla. La calandre est plus petite mais encadrée par des écopes qui intègrent les antibrouillards.
Seul le bouclier avant est différent de celui de la Toyota Corolla. La calandre est plus petite mais encadrée par des écopes qui intègrent les antibrouillards.
A l'arrière, strictement aucune différence avec le clone Toyota, si ce n'est, bien sûr, le logo sur le hayon. La silhouette n'est pas désagréable il faut le reconnaître.
A l'arrière, strictement aucune différence avec le clone Toyota, si ce n'est, bien sûr, le logo sur le hayon. La silhouette n'est pas désagréable il faut le reconnaître.

 

Le but est triple. Tout d'abord baisser la moyenne d'émission de CO2 de la marque, qui doit elle aussi en Europe respecter une valeur autour de 95 grammes par km (en valeur NEDC). Et cette Swace y contribuera, elle qui ne rejette que 78 grammes/km en cycle NEDC (103 g en WLTP).

Mais aussi, Suzuki, spécialiste des citadines et petits SUV, voulait proposer des véhicules plus familiaux, plus spacieux. C'est pourquoi ils ont choisi de reprendre à leur compte la version break de la Corolla, la Touring Sports, et non la berline. Car avec 4,66 m de long et un volume de chargement de 596 litres, elle devient le véhicule le plus spacieux de tous les temps de la marque, et le plus grand, si l'on excepte la version XL7 du Grand Vitara et ses 4,68 m (mais 438 litres de coffre seulement). C'est aussi pourquoi ils ont choisi de commercialiser sous leur blason également l'Across, essayé par Alexandre ici, un clone du Toyota Rav-4.

Enfin, cela permet de regarnir une gamme qui a vu disparaître les modèles Celerio et Baleno.Tout cela a une logique.

 

Pour la marque oui, mais pour les clients ? Quel intérêt de choisir une Suzuki Swace, plutôt que la version originale chez Toyota, qui dispose d'un réseau bien plus dense sur notre territoire, et une image de marque bien plus installée ? C'est ce que nous allons essayer de déterminer.

 

Esthétiquement, des copies conformes, à un détail près

Et pour commencer, ce n'est pas l'esthétique de la Swace qui pourra déclencher un achat coup de cœur par rapport à la Toyota. En effet, si l'on excepte le changement de logo partout où il y en a, seule une unique pièce de carrosserie est différente entre les deux modèles : le bouclier avant.

Celui de la Suzuki présente une calandre plus petite, mais flanquée de deux (fausses) écopes sur chaque côté, qui intègrent les antibrouillards. Et le logo de marque n'est plus intégré au petit bandeau noir reliant les optiques, mais situé juste sous le capot.

Seul le bouclier avant est différent. Alors, ce sera selon votre goût que vous pencherez pour la Swace ou la Corolla...
Seul le bouclier avant est différent. Alors, ce sera selon votre goût que vous pencherez pour la Swace ou la Corolla...

Pour le reste, c'est bonnet blanc et blanc bonnet. Et objectivement pas désagréable dans tous les cas, avec une ligne équilibrée, le porte-à-faux arrière n'étant pas démesuré par rapport à celui de l'avant.

 

Dans l'habitacle, rien ne change, sauf le logo sur le volant. L'ambiance est austère, très (trop ?) sérieuse, mais la qualité de fabrication et des matériaux est à saluer. Les assemblages sont sans reproche, et les plastiques sont moussés sur toute la planche de bord, et même sur les contreportes. Une habitude nouvelle chez les japonaises, plutôt habituées des plastiques durs.

La planche de bord est reprise de la Corolla également. Elle est austère, sobre, manque un peu de modernité, mais la qualité d'assemblage et des matériaux est à saluer. Tout comme l'ergonomie.
La planche de bord est reprise de la Corolla également. Elle est austère, sobre, manque un peu de modernité, mais la qualité d'assemblage et des matériaux est à saluer. Tout comme l'ergonomie.

Le dessin fait la part belle à l'ergonomie, à défaut d'être ultramoderne. La tablette multimédia de 8 pouces de diagonale est posée à bonne hauteur sur la console centrale, avec une intégration très moyenne, mais on fait rarement mieux chez la concurrence quand on décide de la mettre à cet endroit. Par contre, si son fonctionnement est fluide, ses graphismes font très début des années 2000. Un reproche récurrent pour tous les modèles du groupe Toyota/Lexus, et que doit donc subir désormais Suzuki. Elle est heureusement compatible Android Auto et Apple CarPlay.

L'habitabilité aux places arrière est bonne pour la place aux jambes, correcte en largeur, et un peu limite en garde au toit. Le volume de coffre de 596 litres est quant à lui élevé pour la catégorie, et il fourmille de recoins pour caser des objets (bacs sur les côtés, volume sous plancher). Banquette rabattue, on monte à 1 606 litres.

La place aux jambes à l'arrière est correcte, sauf à reculer les sièges avant au maximum. La garde au toit est par contre passable.
La place aux jambes à l'arrière est correcte, sauf à reculer les sièges avant au maximum. La garde au toit est par contre passable.
Le volume de coffre est de 596 litres banquette en place et 1 606 litres banquette rabattue. De très bonnes valeurs.
Le volume de coffre est de 596 litres banquette en place et 1 606 litres banquette rabattue. De très bonnes valeurs.

 

 

Sans surprise, sous le capot, on reprend aussi le cœur de la Toyota Corolla. Mais la Suzuki est privée du bloc 2.0 le plus puissant (184 ch) et devra se contenter d'un unique 1.8 full hybride de 122 ch de puissance cumulée, qui est apparu pour la première fois avec la Toyota Prius 4.

Un seul moteur pour la Swace, contre deux pour la Corolla. Un 1.8 de 122 ch de puissance cumulée.
Un seul moteur pour la Swace, contre deux pour la Corolla. Un 1.8 de 122 ch de puissance cumulée.

C'est un 4 cylindres à cycle Atkinson, qui développe 98 ch et 142 Nm de couple. Il est secondé par un bloc électrique de 53 kW (72 ch) et 163 Nm, alimenté par une batterie Lithium-ion de 1,3 kWh de capacité, qui lui permet de parcourir environ 2 km en mode 100 % électrique.

La transmission est à trains épicycloïdaux, c'est-à-dire qu'elle fonctionne comme une boîte automatique à variation continue.

Les consommations annoncées sont particulièrement basses, avec entre 4,5 et 5,1 litres aux 100 km en cycle WLTP, correspondant à des émissions de CO2 comprises entre 103 g minimum et 115 grammes maximum, selon la taille des jantes et la finition. Cela lui évite tout malus.

 

Encore une fois donc, la Swace est techniquement identique à la Corolla, et ne prend pas plus l'avantage à ce chapitre. Elle perd même des points en ne disposant que d'une seule motorisation hybride, contre deux pour l'originale. Mais peut-être affiche-t-elle une personnalité propre sur la route. Voyons cela page suivante.

 

 

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus (norme NEDC)
de la version la plus écologique de : Suzuki Swace

103 g/km - Malus : €

Début de commercialisation du modèle :
Suzuki Swace

Novembre 2020

A titre d'exemple pour la version 1.8 HYBRID PACK.

1,46 m1,79 m
4,65 m
  •  5 places
  •  596 l / 1606 l

  •  Auto.
  •  NC

Portfolio (38 photos)

En savoir plus sur : Suzuki Swace

SPONSORISE

Essais Break

Fiches fiabilité Break

Toute l'actualité

Commentaires (46)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Bref, il n'y a que la disponibilité

et surtout les offres en concessions Suzuki ou via mandataires,

qui permettrons à cet excellent break

de se vendre face à l'original de chez Toy qui beneficie

de son plus grand réseau et d'une revente plus assurée.

Par

C'est une excellente proposition, habitable, très correctement construite, extrêmement confortable et aux consommations records. Pour avoir possédé le modèle 184cv, manquaient à mes yeux 3 choses : l'agrément de conduite (même si la tenue de route et le confort étaient vraiment présents) , un multimédia digne de ce nom tant dans l'interface que dans la qualité sonore. ET UN SERVICE CLIENT AUX ABONNÉS ABSENTS qui n'a jamais été capable de déployer des maj du multimédia en 15 mois, malgré des promesses réitérées.

Par

Suzuki c'est us un constructeur... Il pose juste leurs logo sur les voitures

Par

En réponse à matrix71

Suzuki c'est us un constructeur... Il pose juste leurs logo sur les voitures

On parle des Citroen qui ne sont rien d'autres que des Peugeot rebadgées ou pas ?

Par

Pour moi voilà ce qu'est une Suzuki :biggrin:

https://youtu.be/mxvVw4rAVJM

Par

Merci à M. CAILLOT de parler de transmission "à trains épicycloïdaux" même si cela semble du jargon.

En effet, il ne s'agit pas de la transmission CVT utilisée par d'autres constructeurs (avec 2 flasques reliés par une courroie métallique).

Au sinon, cette Suzuki, pourquoi pas ? Une voiture hyper-rationnelle.

J'espère que Suzuki va continuer à développer ses propres modèles avec ses propres mécaniques, avec sa fameuse transmission All-grip. J'aime mieux une Swift qu'une Yaris et je ne vois pas d'équivalent chez Toyota au Vitara. Ne parlons pas du "phénomène" Samouraï, unique au monde.

Par

Cailliot Manuel mon prefere de journaliste il presente bien !

Par

En réponse à Nadir94 Q5

Pour moi voilà ce qu'est une Suzuki :biggrin:

https://youtu.be/mxvVw4rAVJM

Pour moi, une Suzuki, c'est ça :

https://youtu.be/VQuguDlt6Tg

Et les kei cars.

:jap:

Par

Ce qui va faire la différence entre les deux: la qualité de l'accueil et peut être une antériorité, le client Suzuki peu avoir envie de rester Suzuki, sans pour autant être naïf.

Par

Cette marque n'a vraiment ni queue ni tête. Déjà que ses modèles internes n'ont aucune cohérence esthétique entre eux, mais alors avec ça en plus dans la gamme ça devient n'importe quoi. Ils vont probablement pas gagner grand chose sur un tel rebadgage, c'est histoire d'assurer une présence sur un segment qu'ils ne peuvent pas conquérir avec leurs propres moyens. La passion automobile dans toute sa splendeur :blague:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire