Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Test jeu vidéo - WRC8 "2019": virturéel !

Dans Loisirs / Jeux vidéo

Le 5 septembre est sorti WRC8, le jeu officiel de rallye sur PC, PS4, XBox One et Switch. Et c'est au studio Kylotonn, à l’origine de ce huitième opus, que nous avons eu la chance de le tester. Mieux, nous avons été invités à visiter les locaux et rencontrer différents membres de l'équipe de création afin de nous permettre de mesurer le travail accompli. Suivez-nous !

Test jeu vidéo - WRC8 "2019": virturéel !

EN BREF
- Disponible depuis le 5 septembre
sur PC, PS4, XBox One, Switch.
- Prix : 69 euros

 Il y a 2 ans, World Rally Championship septième du nom débarquait dans nos contrées. Un bon jeu, certes, mais qui a plus été perçu comme une amélioration du jeu précédent que comme une révolution. Les critiques portaient notamment sur le parcours « carrière » que beaucoup de joueurs souhaitaient mieux scénarisé et entraînant…

 Suite à ce constat, le studio  Kylotonn s’est servi des 2 années écoulées pour repenser ce qui n’avait pas plu. Mieux, le studio est allé au-delà des attentes et des demandes des joueurs, du dilettante au passionné. Commençons par des chiffres: la licence WRC représente plus de 2 millions de jeux vendus depuis 2015 (soit depuis WRC5) ce qui est beaucoup ! Il fallait donc savoir se renouveler sans perdre un public fidèle qui demande du contenu, des sensations, et par-dessus tout du réalisme.

 Le pari "contenu" a-t-il été relevé ? Avec un mode carrière entièrement repensé sur lequel nous allons vite revenir, des conditions météo extrêmes et évolutives au cours d’une course, 52 équipes, 14 pays, 100 tracés et des challenges online proposés toutes les semaines, oui on peut dire que sur le fond, il y a de quoi faire !

Comme en vrai !

Est-ce que ça va vite ? Est-ce qu’il y a du bruit ? Est-ce que l’on peut parler de pilotage ? Oui, oui et oui ! Avec des modes qui vont de "Débutant" à "Authentique", l’amateur occasionnel comme le pilote confirmé trouvera « son » WRC. Les réglages sont très poussés, vous pouvez tout gérer comme l’impact des dégâts, l’étagement des vitesses ou encore la qualité de vos pneus. Le bruit est soigné, et avec un bon casque vous en prendrez plein les oreilles, l’immersion est très bonne avec une qualité d’image qui ne détonne pas. 

Enfin, quid du pilotage ? Je parle de sessions sans aucune aide à la conduite, avec les dégâts max, les rapports manuels et le mode "Authentique" activé : là, vous vous allez clairement transpirer ! Les voitures filent et les erreurs se payent cash. Ainsi, une sortie de piste (cela arrive souvent) coûte 9 secondes de pénalité.

Test jeu vidéo - WRC8 "2019": virturéel !

L’interface est limpide on passe d’un tableau à l’autre comme pour WRC7 sauf qu’ici il y a plus de challenges. Que vous vouliez une simple partie rapide ou une course online, tout est clair, bien annoté, et un tutoriel peut même vous assister. Parmi les modes de jeux proposés, il y a les classiques "carrière", "partie rapide", "multijoueur". Et pour le online est prévu un mode 2 joueurs sur un même écran (même si ailleurs cela ne se fait plus trop, Kylotonn met un point d’honneur à conserver cette façon de jouer plus conviviale). Puis viennent des modes qui font que WRC est un jeu de qualité qui en propose beaucoup. Le mode "test" est un mode à part entière avec des épreuves de maîtrise de son véhicule dans toutes les conditions offrant la possibilité de préparer son bolide en conséquence comme dans la vraie vie ! Le mode "Challenge e-sport " vous donnera la possibilité de vous mesurer à d’autres joueurs mais avec pour finalité, si vous êtes parmi les meilleurs, de participer à une grande compétition à l’instar du "Gran Turismo Championship" dont les gagnants ultimes se partageront 20 000 euros de cadeaux.

Test jeu vidéo - WRC8 "2019": virturéel !
Test jeu vidéo - WRC8 "2019": virturéel !

 

Faire carrière

Maintenant penchons nous sur ce qui fait le plus parler à savoir le mode Carrière, entièrement "repensé"… Jusqu’ici, les WRC proposaient une carrière linéaire où vous enchaîniez les courses en gagnant de l’expérience et en montant en catégorie, vous n’aviez rien d’autre à faire… Tout cela est révolu ! Vous n’êtes plus un simple pilote virtuel mais un patron d’écurie où vos choix de recrutement de mécanicien ou de météorologue influeront directement sur votre course finale. Un planning de préparation est également à respecter avec des épreuves intermédiaires qui doivent vous permettre de perfectionner votre voiture. Le maître mot est le réalisme, et on est servi!

Une visite chez Kylotonn

Il y a quelques jours, nous nous sommes rendus dans les locaux parisiens de Kylotonn et avons pu discuter avec quelques-uns des membres de l’équipe qui ont créé WRC8.

Test jeu vidéo - WRC8 "2019": virturéel !
Test jeu vidéo - WRC8 "2019": virturéel !

Que ce soit la modélisation des véhicules qui a amené les infographistes à courir les championnats réels afin de prendre des photos intérieures et extérieures des véhicules ou l’intervention de vrais pilotes sur des pré-versions du jeu au cours des différentes phases de création et même sur des simulateurs pendant leurs moments de pause pendant les compétitions, le travail fourni est réellement énorme.

  Les bruits, les dégâts la physique des véhicules, la météo dynamique…

Kylotonn a voulu offrir avec cet opus la possibilité de toucher du doigt un monde particulièrement difficile à atteindre, voire à seulement approcher. Il n’est quasiment plus question d’un jeu mais d’un outil pédagogique qui, si vous avez une bonne configuration, vous donnera des heures de défis et de progression avec de vrais objectifs.

Test jeu vidéo - WRC8 "2019": virturéel !

Les défauts ? Il y en a, comme quelques bugs d’images ici ou là ou encore la gestion peu progressive des dégâts quand vous êtes en mode « réel ». Vous pouvez vous cartonner pas mal de fois sans que cela semble avoir des conséquences sur la voiture puis au N-ième choc, elle ne veut plus rien savoir. Les temps de chargement apparaissent un peu longs, également. Mais c’est classique.

Même un drone !

Pour finir, parlons de deux bonus particulièrement appréciables et originaux. Le premier est la possibilité de courir avec d’anciennes voitures de rallye légendaires comme l’Alpine A110, la Ford Escort RS ou encore la Lancia Delta HF Integrale.

Le deuxième bonus que j’ai personnellement trouvé génial pour illustrer le travail sur le détail des équipes de production intervient au moment des courses : on y voit un petit drone qui, à regarder de plus près, est un modèle « Inspire » de la marque DJI… Cette dernière étant partenaire, vous aurez la surprise de visualiser les images prises par ce drone virtuel lorsque vous regarderez la vidéo de votre course dans vos replays.

Pour toutes ces raisons, WRC8 s’annonce comme un must de l’automne… et au-delà.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est marrant. L'essai a l'air plus que positif alors qu'hier je lisais un autre essai qui était très négatif. Étaient cités notamment les bruits moteurs et dégâts horribles, la conduite au volant qui était quelconque, ... La conclusion était que ce jeu est loin du niveau de de DIRT.

Comme quoi, le mieux c'est d'essayer.

Par

Publi reportage ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire