Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Test : Need for Speed Heat

Dans Loisirs / Jeux vidéo

N-F-S (bruits de mains sur les portières) N-F-S (boum boum boum) N-F-S (bam bam bam), la foule de fans était en délire au vu des bandes-annonces qui flattent l'oeil mais que vaut le vingt-quatrième épisode de cette série vieille de vingt-cinq ans ?

Test : Need for Speed Heat

 

Need For Speed Heat quoi de nouveau sous le capot ?

On a tous eu cette discussion de fin de soirée. Qu'est ce qui dure, dure et dure en étant bon voire en s'améliorant pendant des années voire des décennies ? Les générations de voiture (regardez les MX5), les films, les albums d'un groupe. En général il y a plus de contre-exemples que de réussites.

Une telle série de jeux vidéo sur une telle durée, alors, référence ultime ou appât à fans ?

Clairement la licence Need For Speed a une histoire compliquée, avec des hauts et des bas et si le courant ne passe pas toujours, elle a au moins le courage de se renouveler, de se réinventer, de tester de nouvelles recettes.

Ici nous avons donc la liste d'ingrédients suivants : cycles de jours avec des courses officielles, de nuit avec celles illicites, la présence de la police, une réalisation esthétique qui marque la rétine mais va diviser (entre les accros du tape à l'œil et les esthètes de la belle image), plus de cent véhicules hautement modifiables (esthétiquement comme pour les perfs) et une ville ouverte que l'on parcourt pour se rendre d'une épreuve à l'autre le temps de compléter l'histoire solo.

 

Need For Speed Heat banane flambée ou banane gâtée ?

D'une part les graphismes sont très chargés avec moult effets néon, couleurs fluos, effets de flou, explosions, flammes, bref c'est chargé et on aime ou pas, par contre la sensation de vitesse n'est jamais présente. Au niveau sonore le son des voitures ne flatte pas l'oreille et les petits pocs du pot d'échappement qui rythment les montées de rapport ne rajoutent pas du rêve.

 

D'autre part le pilotage est très arcade. Très très très arcade sans être vraiment intéressant à maîtriser. Les voitures sont aussi passionnantes à piloter qu'un parpaing MAIS ce n'est pas toujours le but de ce genre de jeu, en effet après les premières minutes décevantes on se rend compte que la sensibilité est réglée pour permettre d'éviter les voitures de police même à haute vitesse, tout en tournant brutalement pour continuer à suivre les indications et portes à passer pour la course tout en évitant les concurrents. 100% arcade et 100% frustrants pour ceux qui aiment l'arcade façon Forza Horizon où la voiture se pilote comme un simulateur accessible qui vous aide de ses mains invisibles.

La vitesse de passage dans un virage serré est hésitante. A fond ça ne passe pas, on tente un frein à main ce n'est pas mieux, on tente alors le mode drift (lâcher les gaz et ressouder aussitôt) sans être probant, du coup on soulage un peu, on tente avec du frein, rien ne passe bien et c'est bien bizarre. Par contre cette frustration dans la trajectoire rend les autos très faciles encore une fois dès que l'on doit éviter un bâtiment dans lequel un adversaire vous pousse ou un policier qui vient de surgir. Encore une fois cette dualité du pilotage est vraiment perturbante.

 

Tiens en parlant de la police, ces derniers peuvent vous retirer 10% de votre vie ou 50% sur un choc qui semble identique. Intriguant là aussi, de toute manière ils restent facile à semer, on peut se cacher dans les planques et leur pilotage n'est pas finaud. Il est rare de mourir par contre il n'est pas rare de devoir relancer une course loupée sur un évitement de police qui vous fait sortir de la boucle prévue.

Need For Speed Heat chez vous pour ses 25 ans ?

Trois techniques différentes. Vous êtes fan, allez tester la démo, vous saurez juger par vous-même de la conduite très légère. Vous aimez l'arcade avec un brin de conduite qui fait se connecter les neurones dans le bon sens, vous avez un PC ou une Xbox ? Prenez Forza Horizon. Vous avez une PS4 ou vous avez consommé tous les jeux arcade du moment ? Pourquoi pas, mais passez par la case démo aussi.

La note ? NFS sur 20 comme toujours depuis trop d'épisodes. A ne pas acheter les yeux fermés mais il vaut le coup de tenter une démo, un essai chez un ami, en magasin, etc., si vous aimez le genre.

 

Caradisiac a aimé

  • Le style 80' neon flash
  • Plus de 100 voitures
  • Modifications esthétiques et perfs complètes pour un NFS
  • La police, la police, la police
  • La conduite tout en slalom à 300 km/h pour éviter les obstacles (police, parcours, adversaires)

Caradisiac n'a pas aimé

  • La conduite en parpaing nettement trop arcade
  • La gestion de la glisse / le mode drift d'un fun proche de 0
  • Le mode solo qui vous parle comme si vous étiez juste stupide
  • Le scénario du mode solo, vu, revu, inintéressant au possible
  • 24 NFS on attend quelque chose d'un peu plus glorieux
  • Pas d'impression de vitesse

Portfolio (6 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (6)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Tout les jeux de caisses qui se jouent uniquement au pad et ignorent le volant, restent dans les bacs !

Par

J'ai joué au NFS de 2015 sur Xbox par curiosité, j'ai moyennement aimé, puis je n'ai jamais rejoué à NFS depuis. Ce qui est vraiment navrant, c'est que, malgré le fait que les NFS sortent maintenant tous les deux ans, la qualité des jeux ne semblent pas s'améliorer. Pire, ça semble régresser!

Pourtant j'ai eu des moments où j'ai vraiment aimé NFS. Dès que j'étais gosse sur PsOne, j'ai aimé la série, puis sur PS2, qui marque la fin des NFS que je qualifierai de "traditionnels" avec les supercars et les circuits non ouverts, pour se tourner vers le Fast & Furious. Depuis le premier Most Wanted j'ai commencé à me détacher de la série. Selon moi tant mieux, car à quelques épisodes près les NFS sont devenus des pseudos Burnout.

Le dernier vrai bon NFS, selon moi, est le Hot Pursuit de 2010.

Par

Quand on a joué à Assetto Corsa ou Automobilista, on peut plus jamais revenir à des jeux d'arcade.

A la limite, les gamins peuvent apprécier...

Maintenant, le rêve, ce serait un monde ouvert à la Need for Speed ou Forza Horizon, mais avec la physique d'Assetto Corsa... :love:

Par

En réponse à DeLorean-FTW

J'ai joué au NFS de 2015 sur Xbox par curiosité, j'ai moyennement aimé, puis je n'ai jamais rejoué à NFS depuis. Ce qui est vraiment navrant, c'est que, malgré le fait que les NFS sortent maintenant tous les deux ans, la qualité des jeux ne semblent pas s'améliorer. Pire, ça semble régresser!

Pourtant j'ai eu des moments où j'ai vraiment aimé NFS. Dès que j'étais gosse sur PsOne, j'ai aimé la série, puis sur PS2, qui marque la fin des NFS que je qualifierai de "traditionnels" avec les supercars et les circuits non ouverts, pour se tourner vers le Fast & Furious. Depuis le premier Most Wanted j'ai commencé à me détacher de la série. Selon moi tant mieux, car à quelques épisodes près les NFS sont devenus des pseudos Burnout.

Le dernier vrai bon NFS, selon moi, est le Hot Pursuit de 2010.

2010? Vous rigolez, depuis Most Wanted 2004 je n'ai plus apprécie un NFS. Le Most Wanted était l'apogé pour moi au dessus encore des Underground excellents, et Carbon à lui tout seul m'a écoeuré totalement de la série. J'ai acheté la PS3 avec le NFS à sa sortie (je sais plus lequel) c'était encore pire... le seul que je n'ai réussi à aller jusqu'au bout tellement que c'était dégueu.

NFS n'a pas su se renouveler avec le temps, la mentalité du sport auto ou de la passion automobile a évolué, et la série est resté ce qu'elle était y'a 15 ans, ça ne peut forcément plus marcher...

Fast and Furious c'était en 2001...

Par

En réponse à lgjui

2010? Vous rigolez, depuis Most Wanted 2004 je n'ai plus apprécie un NFS. Le Most Wanted était l'apogé pour moi au dessus encore des Underground excellents, et Carbon à lui tout seul m'a écoeuré totalement de la série. J'ai acheté la PS3 avec le NFS à sa sortie (je sais plus lequel) c'était encore pire... le seul que je n'ai réussi à aller jusqu'au bout tellement que c'était dégueu.

NFS n'a pas su se renouveler avec le temps, la mentalité du sport auto ou de la passion automobile a évolué, et la série est resté ce qu'elle était y'a 15 ans, ça ne peut forcément plus marcher...

Fast and Furious c'était en 2001...

Ben non, sans rigoler le NFS de 2010 a fait l'unanimité, il était excellent. Il m'arrive d'y rejouer encore. C'était d'ailleurs l'essence de la série contrairement aux Underground qui surfaient sur la vague tuning lancée par le 1er Fast & Furious.

Par

En réponse à Willy Macfly

Quand on a joué à Assetto Corsa ou Automobilista, on peut plus jamais revenir à des jeux d'arcade.

A la limite, les gamins peuvent apprécier...

Maintenant, le rêve, ce serait un monde ouvert à la Need for Speed ou Forza Horizon, mais avec la physique d'Assetto Corsa... :love:

ça s'appelle la vrai vie. Mais je te l’accorde le niveau est bien élevé lol

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire