Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Toyota investit plus de 350 millions d'euros sur un véhicule volant

Le constructeur généraliste japonais s'associe à l'entreprise Joby Aviation pour le développement d'un véhicule à décollage vertical capable d'embarquer jusqu'à quatre personnes. Le modèle en question sera capable de circuler à une vitesse de 322 km/h sur une distance de plus de 240 kilomètres.

Toyota investit plus de 350 millions d'euros sur un véhicule volant

Souvenez-vous: Toyota injectait en 2017 42,5 millions de yens -l'équivalent de 345 000 euros- dans la société Carvitator pour l'étude d'une voiture volante. La firme asiatique croit beaucoup à ces types de produits. La preuve avec ce nouvel investissement bien plus important de 42,9 milliards de yens (350 millions d'euros) pour l'entreprise Joby Aviation.

 

La structure en question se définit comme "une société spécialiste de l'aérospatiale qui développe et commercialise des véhicules à décollage et atterrissage dans le sens vertical afin d'offrir un déploiement de services aériens rapides, silencieux, fiables et abordables". Toyota incarne dans la manœuvre un véritable business angel. Les autres investisseurs sont limités à l'équivalent de 196 millions d'euros pour entrer dans le capital de la société.

 

Toyota investit plus de 350 millions d'euros sur un véhicule volant

Toyota apportera en plus de cette grosse somme son expertise dans l'industrialisation du véhicule, son contrôle qualité et la maîtrise des coûts. Peu d'informations sont pour l'instant disponibles à son sujet. Une vitesse maximale dans les airs de 322 km/h et une autonomie de 240 kilomètres seront de la partie.

Toyota investit plus de 350 millions d'euros sur un véhicule volant

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Actualité Toyota

Publicité : Ne manquez pas

Toute l'actualité

Forum Toyota

Commentaires (29)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Voilà un projet viable , pas un projet foireux du fumeux pseudo "Tabouret Volant" du branquignol Franky Zapata , qui a part son buzz du 14 Juillet restera un pétard mouillé sans intérêts.

Enfin si pour lui , il a pompé 1,3 millions d'euros pour une enclume qui a 10 minutes d'autonomie et qui fait un raffut a réveiller une caravane de bédouins dans le désert .....

Par

Le Gg va être content de savoir, qu'en plus de croiser quotidiennement des Toyota sur la route, il va en voir passer au dessus de sa tête :oops:

Par

Les villes vont devenir un enfer avec ces VTOL.

Même électrique, le bruit des pales vont être une nuisance remarquable (surtout quand les automobiles auront délaissé le thermique)

Par

En réponse à zefberry

Voilà un projet viable , pas un projet foireux du fumeux pseudo "Tabouret Volant" du branquignol Franky Zapata , qui a part son buzz du 14 Juillet restera un pétard mouillé sans intérêts.

Enfin si pour lui , il a pompé 1,3 millions d'euros pour une enclume qui a 10 minutes d'autonomie et qui fait un raffut a réveiller une caravane de bédouins dans le désert .....

Qu'est ce qu'il a fait qui te dérange ?

Du coup ,l'aile volante d'Yves de Rossy , c'est également "foireux" d'après toi ?

Moi ,ce que font les 2 , je trouve ça génial.

Bon , ya que l'idée de voiture volante qui me laisse un peu songeur

Par

voiture volante :voyons: :pfff:

Par

En réponse à zefberry

Voilà un projet viable , pas un projet foireux du fumeux pseudo "Tabouret Volant" du branquignol Franky Zapata , qui a part son buzz du 14 Juillet restera un pétard mouillé sans intérêts.

Enfin si pour lui , il a pompé 1,3 millions d'euros pour une enclume qui a 10 minutes d'autonomie et qui fait un raffut a réveiller une caravane de bédouins dans le désert .....

Aie aie aie, t'es pas fini pour faire un commentaire comme ça....

Par

Il n'est pas indiqué qu'il s'agissait d'un moteur électrique.

Toyota, le pro du hybride...

Par

Toyota a du cash et peut se permettre de financer l'impossible. Je prédis a ces valeureux japonnais le même succès que pour le Mitsubishi MRJ90 dans le meilleur des cas.

Cette formule amuse les foules mais n'a aucun avenir opérationnel. Le bilan énergétique reste catastrophique, même en comparaison avec un hélicoptère et l'exploitation en milieu urbain un défi réglementaire.

.

Par

En réponse à ShinodaGt

Commentaire supprimé.

2000m l'altitude de survol mini pour Paris mais ce n'est pas lié au type de brevet et de licence. De facto, hors trajectoires publiées pour les hélico, le survol est interdit puisqu'il n'y a pas de trajectoires de décollage et d'atterrissage. Résoudre le problème technique est le premier défi, se poser le problème des règles d'usage est secondaire tant que le concept n'est pas validé. Je reste très réservé sur la possibilité de voir un jour cette chose faire mieux que quelques minutes de vol au dessus d'une aire dégagée. Ça fait des années que nous voyons des projets qui sont un défi aux lois de la physique. Ces lois ne se décident pas dans une réunions de ministres puis un vote de députés, il n'y a pas de démocratie dans le monde de la nature. L'équation de Navier-Stokes ne peux être amendée.

https://cdn.britannica.com/73/130073-004-E2E4FD20/Navier-Stokes-equation.jpg

Par

Mouais... je vois pas trop l'intérêt de ce genre de véhicule à part pour remplacer les hélicoptères...

Il y aura toujours les interdictions de survol des zones habitées car trop dangereux en cas de crash.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire