Publi info
 

Uber bientôt détrôné en France par Heetch ?

La société américaine de VTC (véhicules de tourisme avec chauffeur) Uber est leader sur le marché français. Mais la concurrence s'organise et la société Heetch, déjà connue pour ses déboires judiciaires, a pour ambition de la détrôner.

Uber bientôt détrôné en France par Heetch ?

Va-t-on bientôt voir le leadership d'Uber s'effriter ? Bien implantée en France, où elle fait concurrence aux taxis traditionnels déjà bien énervés, elle a aussi donné des idées et entraîné dans son sillage moult sociétés (Chauffeur privé, Le Cab, Allocab...), qui veulent toutes avoir leur part d'un gâteau qui pourtant, ne pourra pas grossir ni beaucoup, ni indéfiniment.

C'est le cas de la plateforme Heetch, qui revendique déjà être la principale concurrente d'Uber en France, en étant la "deuxième appli la plus utilisée et téléchargée après celle d'Uber". Une donnée impossible à vérifier officiellement pour la France. Mais dans le Play Store de Google (système Android), l'appli Uber a été téléchargée plus de 100 000 000 de fois, contre plus de 500 000 pour Heetch. Sur l'Appstore d'Apple, les nombres de téléchargements ne sont pas mentionnés.

Toujours est-il que les ambitions sont grandes, et la plateforme a réussi une levée de fonds de 20 millions de dollars, soit 16,5 millions d'euros, afin de renforcer ses équipes techniques, et son développement en France et à l'international. Ont donc investi Félix Capital (Royaume-Uni), et les fonds français Via ID, Alven et InnovAllianz.

 

Une rennaissance spectaculaire

Ce n'était pourtant pas gagné. En effet, Heetch avait lancé son activité en 2013 avec un modèle de mise en relation des clients avec des conducteurs particuliers, uniquement de nuit. Ils ont été condamnés par la justice en mars 2017 pour exercice illégal de la profession de taxi, et forcés à employer des conducteurs professionnels à partir de mars 2017, avec du coup une ouverture 24h/24. Il faut croire que les fonds d'investissement ont confiance en leur nouveau modèle de développement, calqué sur celui d'Uber.

Le co-fondateur de la plateforme, Teddy Pellerin, affirme aujourd'hui que Heetch "est plus gros qu'avant sa condamnation. Bien sûr, ce n'est qu'une étape : nous avons l'ambition, à terme, de contester le leadership d'Uber en Europe. L'appétit vient en mangeant !".

 

Le but de Heetch semble donc clair. Tout simplement prendre la première place des plateformes VTC en France devant Uber, et challenger son concurrent en Europe pour devenir, selon leurs dires "le Lyft européen" (Lyft est le premier concurrent d'Uber aux États-Unis).

 

Tout comme Lyft, ils souhaitent s'imposer en proposant un positionnement plus humain, plus social, plus convivial. "Tous les chauffeurs ont mes coordonnées" affirme le co-fondateur, par exemple. Et des journées sont organisées entre conducteurs et dirigeants de l'entreprise (match de football, activités...).

Tout cela est très bien, mais qu'en pensent les clients ? 

Si l'on en croit les avis déposés concernant l'application, les mécontents sont nombreux. Peu de conducteurs, encore moins de conducteurs disponibles, et ces derniers qui annulent trop souvent la course au dernier moment, ou qui la refusent si le client paye en CB. Le paiement en espèce semble faciliter les choses. Un comportement "anormal" selon la société.

On vous rassure (ou pas !), le même type de mécontentement est décrit concernant Uber...

 

Heetch est pour le moment présent dans 6 villes françaises : Paris, Lille, Lyon, Bordeaux, Nice, Marseille. Toulouse, Montpellier et Strasbourg viendront bientôt les rejoindre. Et l'appli fonctionne aussi dans certaines villes de Suède, Italie et Belgique, et depuis peu au Maroc (Casablanca).

 

Commentaires (8)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Sinon on peut choisir une application française : Mysam

Par

Faudrait pas..... qu'est ce que le Zemik pourra dire alors si son pote Hubert quitte le plancher....

Par

Encore un coup de comm pour faire parler de soi...

Par

uber c'est nul en France. Dans tout les autres pays tu peux te traversé une ville pour 5$, en France tu paye presque le même prix qu'un taxi pourri ! honteux

Par

En réponse à clefdedouze

Sinon on peut choisir une application française : Mysam

Parce que Heetch est une application Sénégalaise ? Boulet va...

Par

En réponse à clefdedouze

Sinon on peut choisir une application française : Mysam

Heetch est français :bah::bah:

Par

En réponse à Wurchtsalat

uber c'est nul en France. Dans tout les autres pays tu peux te traversé une ville pour 5$, en France tu paye presque le même prix qu'un taxi pourri ! honteux

Je crois que tu n’as jamais pris Uber à New-York toi :bah::bah:

Par

En réponse à rocket91

Parce que Heetch est une application Sénégalaise ? Boulet va...

T'as pas lu l'article, Heetch n'est plus Français mais international (Félix Capital (Royaume-Uni))

MySam est toujours pour l'instant 100% Français et même plus que ça Toulousain, c'est sûrement ce qui ne plait pas aux parisiens !!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire