Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Un entretien adapté devrait autoriser l'accès aux ZFE

Dans Pratique / Entretien

Alexandre Bataille , mis à jour

71% des automobilistes estiment qu’un diagnostic et un entretien écologique de leur voiture thermique seraient judicieux pour les autoriser à circuler dans les ZFE, révèle une enquête menée par l’institut Ipsos.

Un entretien adapté devrait autoriser l'accès aux ZFE

Parmi les 4 pays interrogés (France, Allemagne, Italie et Royaume Uni), la majorité du panel (62%) est en accord avec les restrictions progressives de circulation des véhicules thermiques, en particulier des voitures et utilitaires diesel, dans les zones à faibles émissions (ZFE). En revanche, concernant la décision d’interdire les moteurs thermiques dans l’Union Européenne en 2035, les pays sont divisés. Le Royaume-Uni, 65% et l’Italie 63% sont favorables. L’Allemagne est divisée (49%) alors que la France y est opposée (39%).

« L’éco-entretien », le rétrofit et l’hydrogène sont les pistes les plus concrètes pour réussir une transition écologique si l’on en croit les 1 200 automobilistes européens interrogés par l’institut Ipsos au profit d'Equip’Auto, le salon dédié aux professionnels de l’automobile.

71 % des sondés pensent qu’un diagnostic ou un entretien écologique (c’est-à-dire la mise en conformité de leur véhicule par rapport à son niveau de pollution d’origine), devraient les autoriser à circuler dans les grandes agglomérations sans restriction (notamment dans les ZFE : Zones à Faibles Emissions). Pour ce faire, 59% de l’échantillon pensent qu’une aide des pouvoirs publics les motiverait à financer les éventuels travaux que ce genre d’entretien spécifique impliquerait.

Parmi les autres options, le rétrofit, autrement dit la conversion d’un véhicule thermique déjà en circulation vers une motorisation électrique séduit plus de la moitié d’entre eux (53%). Enfin, la majorité du panel (64%) garde confiance dans le potentiel d’autres technologies que l’électrique comme par exemple l’hydrogène.

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire