Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Un huissier saisit une maison et l'auto des voisins

Dans Faits divers & Insolite / Justice

André Lecondé

Un huissier saisit une maison et l'auto des voisins

Ils avaient eu l’autorisation de la voisine pour garer leur véhicule dans sa maison. Mais en voulant la récupérer, ils ont découvert une maison vide, garage y compris. La propriétaire venait d’être saisie et tous les bien vendus par l’huissier. Leur voiture aussi. Une histoire qui s’est déroulée au Canada. Et le plus fort, c’est que l’huissier était dans son droit le plus strict…

C’est le genre de tranche de vie qui vous laisse des traces. Un couple canadien stationnait sa voiture chez la voisine qui en avait donné son autorisation. Un accord qui courait depuis plus d’un an. Mais alors qu’ils rentraient du travail avec l’intention de récupérer leur véhicule, c’est avec surprise qu’ils ont découvert une maison vide et, surtout, un container à la place de l’automobile…

Commence alors un travail de recherches qui amène à trouver le courtier immobilier qui annonce que la résidence a été saisie et que la voisine, qui est en défaut de paiement a été expulsée par un huissier. Ce dernier, joint par téléphone, informe le couple que non seulement leur voiture a été saisie, mais qu’elle a été vendue lors de l’expulsion.

Le plus fort, est que l’huissier est tout à fait dans son droit. Depuis l’entrée en vigueur en janvier 2016 du code de procédure civile, l’huissier peut, au Canada, disposer des biens comme il le veut lors d’une expulsion. Le problème est que les huissiers ne peuvent pas obtenir l’identité du vrai propriétaire du véhicule avant la vente. La société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) n’a pas le droit de divulguer cette information aux huissiers. La Loi sur l’accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels l’en empêche…

De fait, l’huissier peut prendre un véhicule qui n’appartient pas à une personne pour payer les dettes d’une autre personne, lorsqu’il est sur le terrain de la maison saisie. L’histoire, cependant, se termine bien pour le couple. Ils ont trouvé l’acheteur, qui a accepté de leur remettre la voiture à condition qu’ils paient 500 $ pour les frais de remorquage et la fabrication d’une nouvelle clé. Mais, légalement, l’acheteur aurait pu conserver et immatriculer la voiture sans problème, puisque la vente a été faite par un huissier…

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Essais et comparatifs

Commentaires ()

Déposer un commentaire