Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Un quart des Français auraient modifié leur projet d'achat auto

Dans Economie / Politique / Marché

Un quart des Français auraient modifié leur projet d'achat auto

Dans son étude annuelle sur "les Français et l'automobile", Aramis Auto, le spécialiste de la vente automobile, dévoile des chiffres intéressants. Et notamment le fait qu'un quart des Français aurait modifié ses intentions d'achat : soit privilégier l'occasion, soit carrément attendre et ne pas acheter.

Les Français aiment toujours l'automobile, même après cette période d'instabilité économique et sanitaire. C'est ce qui ressort de l'étude d'Aramis-Kantar sur le rapport des Français à cet outil de déplacement qui est bien plus que cela pour une petite partie des conducteurs : les notions de plaisir et de confort sont importantes pour 9 et 8 % des sondés. C'est peu, mais le chiffre ne bouge pas. 

Ce qui change, en revanche, ce sont les projets d'achat : "1/3 des Français ont modifié leur date d’achat post confinement. Parmi ceux (1/3) qui ont modifié leur intention d’achat, 50% l’ont reporté du fait du contexte incertain et 35% à cause d’une baisse de leur budget. 31% des répondants ont retardé leur achat dans l’attente d’une aide de l’État ou pour réaliser une bonne affaire. 

Les enseignements montrent également une anticipation d’achat un peu plus marquée que les années précédentes (9%). Parmi eux, 41% ont acheté leur voiture plus tôt que prévu du fait d’une embellie budgétaire, 24% du fait d’une limitation des autres modes de transports (collectifs ou alternatifs) et 17% pour limiter les transports collectifs par crainte de la contagion. 

25% des automobilistes ont changé leur projet initial du fait de la crise sanitaire. Parmi eux, ils sont 6% à avoir revu leur budget automobile à la baisse, à s’orienter finalement vers l’achat d’une voiture d’occasion (5%) plutôt que vers un véhicule neuf, et à privilégier au final les marques françaises (5%)".

Nous nous posions déjà la question de l'éventualité d'un essor du marché de l'occasion au détriment du neuf : si la tendance n'est pas forte et majoritaire, elle est toutefois bien présente. Il faut d'ailleurs rappeler que le ratio entre ventes neuf et occasion n'a cessé de croître ces dernières années : il se vend en moyenne une voiture neuve pour trois voitures d'occasion en France. 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (49)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

pour info y a 400 000 voitures en stock..

macron a prévu 200 000 remises...

on est déconfiné depuis presque 2 mois...11 mai.. y a que 60 000 clients!!

faut bien comprendre..

le chomage partiel sur 3 mois c'est 30% de revenus en moins.. pendant 3 mois et des caisses qui ont pas roulées...

le gars va reporter d'un an son achat...

la il cherche à économiser sa tire... rupture de stock sur les velos et les trotinnettes électriques...

vous avez vu le résultat aux municipales...

énormément d'écolos.. friqués...

eux ont le pognon pour acheter une tire neuve.. mais ils veulent pas de voiture...

et à la campagne les gilets jaunes ont pas de sous...

Par

Pour ma part je voulais me racheter une voiture cette année, un SUV, j'avais commencé à faire la tournée des concession, mais les prix ont vraiment explosé en quelques années et surtout le malus m'a totalement dissuadé. du coup je vais continuer à rouler avec ma vieille voiture qui pollue plus. C'est une bonne idée ce malus...

Une voiture neuve est devenue un réel luxe réservé aux riches.

Par

Airbus le plan ce soir , previent 10 000 a 20 000 sur le termac arf...alors acheter des bagnoles ???

les gens on pas la Téte a acheter

Par

Vu les délais de livraison à rallonge et le fait que les grilles malus définitives soient votées au mieux fin décembre pour l'année suivante, ça n'incite pas du tout à passer commande car les montants peuvent être délirants d'une année sur l'autre...

Il faudrait une visibilité sur le montant des malus au moins sur 2 années glissantes qu'on sache tout simplement à quoi s'attendre. Ils gèrent ça au doigt levé là...

Par

Pour ma part je ne pourrais jamais acheter un véhicule neuf (à la limite 6 mois et 10 000 km) mais l'achat d'un véhicule neuf à deux défauts rédhibitoire :

- Décote naturelle très forte la/les première(s) année(s)

- Défauts constructeurs sur les véhicules neufs (faut aimer retourner à la concession pour participer au processus de fiabilisation du modèle)

De plus acheter une occasion ne pose pas de problème pour profiter de la garantie constructeur, autrement dit la sérénité d'esprit est la même.

Les seules exceptions à ça c'est les véhicules rares :

Exemple :

- Alpine A110 neuve : prix : A partir de 57k €

- Alpine A110 d'occasion : prix A partir de 57k € (59k euros pour un véhicule avec 15/20 000 km en moyenne)

Quand

- BMW X4 neuf : A partir de 57k euros

- BMW X4 d'occasion : A partir de 35k euros (pour un modèle de 2017 avec 20 mkm)

Ou bien les optimisations fiscales avec les sociétés (qui peuvent être intéressante pour le VE qui esquivent la TVS).

Faut vraiment aimer l'odeur de solvant pour partir sur un véhicule neuf (lambda comme ce X4) et perdre des milliers (voir dizaine de millier) d'euros par an.

D'un autre côté si des gens sont près à lâcher 1000 euros dans une bouteille de champagne (qui coûte 35 euros au détail) en boite de nuit, je comprends que des gens soient près à perdre bien plus sur un véhicule. Ce n'est juste pas ma vision de l'argent.

Par

En France, on est considéré comme riche si une personne touche plus de 3500 euros net par mois. Il n’y a que cette catégorie qui peut s’acheter un véhicule neuf à partir de 35k !

Pas étonnant que les véhicules neufs se vendent peu comparé à l’occasion

Par

Il est urgent d'attendre. Je devais changer l'une de mes voitures (diesel qui a 10 ans et 170.000 km), j'ai changé d'avis, je vais continuer à bien l'entretenir, elle fera bien 1 an ou 2 supplémentaires au minimum.

La réglementation va changer dans les villes et au niveau national avec macron qui va vouloir surfer sur la nouvelle vague verte et roue. On nous force à acheter des hybrides, des électriques et après, la prochaine mode écolo bobo nous forcera à acheter des voitures à hydrogène en leasing car le prix élevé ne permettra plus de les acheter réellement.

Il est donc urgent de ne rien faire, de ne pas se soumettre aux lâches technocrates incompétents.

Par

Ben oui, normal, c'était tellement évident que ça allait se passer comme ça... Les voitures sont de plus en plus chères à cause des technologies et des taxes et l'état donne beaucoup d'aides à des gens qui, de toute façon, ne se les permettent pas et qui ne vont pas les acheter. Résultat, la classe moyenne qui achetait des voitures neuves n'en achète plus. Je suis sûr que le parc automobile va vieillir dans les prochaines années. Les personnes qui ont du mal à boucler les fins de mois ne vont pas mettre 10k dans une Zoé juste parce que ça représente un tiers du prix...

Par

En réponse à Axel015

Pour ma part je ne pourrais jamais acheter un véhicule neuf (à la limite 6 mois et 10 000 km) mais l'achat d'un véhicule neuf à deux défauts rédhibitoire :

- Décote naturelle très forte la/les première(s) année(s)

- Défauts constructeurs sur les véhicules neufs (faut aimer retourner à la concession pour participer au processus de fiabilisation du modèle)

De plus acheter une occasion ne pose pas de problème pour profiter de la garantie constructeur, autrement dit la sérénité d'esprit est la même.

Les seules exceptions à ça c'est les véhicules rares :

Exemple :

- Alpine A110 neuve : prix : A partir de 57k €

- Alpine A110 d'occasion : prix A partir de 57k € (59k euros pour un véhicule avec 15/20 000 km en moyenne)

Quand

- BMW X4 neuf : A partir de 57k euros

- BMW X4 d'occasion : A partir de 35k euros (pour un modèle de 2017 avec 20 mkm)

Ou bien les optimisations fiscales avec les sociétés (qui peuvent être intéressante pour le VE qui esquivent la TVS).

Faut vraiment aimer l'odeur de solvant pour partir sur un véhicule neuf (lambda comme ce X4) et perdre des milliers (voir dizaine de millier) d'euros par an.

D'un autre côté si des gens sont près à lâcher 1000 euros dans une bouteille de champagne (qui coûte 35 euros au détail) en boite de nuit, je comprends que des gens soient près à perdre bien plus sur un véhicule. Ce n'est juste pas ma vision de l'argent.

Un ami qui gagne très bien sa vie avait acheté neuf une mercedes classe E break AMG, pour plus de 120.000 euros.

Le véhicule a décoté en moyenne de 1100 euros par mois depuis qu'il l'a acheté. Il a voulu se faire plaisir mais même lui ne rachetera plus de véhicules neufs car la décote est tres importante.

Par

En réponse à Axel015

Pour ma part je ne pourrais jamais acheter un véhicule neuf (à la limite 6 mois et 10 000 km) mais l'achat d'un véhicule neuf à deux défauts rédhibitoire :

- Décote naturelle très forte la/les première(s) année(s)

- Défauts constructeurs sur les véhicules neufs (faut aimer retourner à la concession pour participer au processus de fiabilisation du modèle)

De plus acheter une occasion ne pose pas de problème pour profiter de la garantie constructeur, autrement dit la sérénité d'esprit est la même.

Les seules exceptions à ça c'est les véhicules rares :

Exemple :

- Alpine A110 neuve : prix : A partir de 57k €

- Alpine A110 d'occasion : prix A partir de 57k € (59k euros pour un véhicule avec 15/20 000 km en moyenne)

Quand

- BMW X4 neuf : A partir de 57k euros

- BMW X4 d'occasion : A partir de 35k euros (pour un modèle de 2017 avec 20 mkm)

Ou bien les optimisations fiscales avec les sociétés (qui peuvent être intéressante pour le VE qui esquivent la TVS).

Faut vraiment aimer l'odeur de solvant pour partir sur un véhicule neuf (lambda comme ce X4) et perdre des milliers (voir dizaine de millier) d'euros par an.

D'un autre côté si des gens sont près à lâcher 1000 euros dans une bouteille de champagne (qui coûte 35 euros au détail) en boite de nuit, je comprends que des gens soient près à perdre bien plus sur un véhicule. Ce n'est juste pas ma vision de l'argent.

chacun ses choix... quand tu gardes ta voiture un moment, tu t'en fout de la décote.

Pour les problèmes de qualité, j'ai eu un défaut sur une de mes voitures, sur 6, donc ça va. Par contre, plus les voitures vieillissent, plus tu as besoin de passer au garage pour l'entretien et plus ça te coute cher.

J'ai acheté ma première occasion l'année dernière (elle va avoir 3 ans dans quelques jours), et pour le moment, tout se passe bien (donc à priori le précédent proprio ne l'a pas trop malmenée, une ou deux petites griffures, mais bon elle m'a couté nettement moins cher que l'équivalent neuf que je pensais avoir - moteur plus petit et pas toutes les options - donc je regrette pas... a part peut etre la couleur grise belle mais pas aussi fun qu'en orange ou bleu).

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire