Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Utilitaires électriques et hybrides : quelles sont les aides à l'achat ?

Bonne nouvelle ! Le gouvernement vient de revoir à la hausse les aides pour acheter une camionnette électrique ou hybride.

Utilitaires électriques et hybrides : quelles sont les aides à l'achat ?

Si les aides à l'achat sont moins généreuses pour les voitures particulières depuis le 1er juillet, le gouvernement vient de revoir à la hausse le bonus et la prime à la casse pour les utilitaires. Les changements sont entrés en vigueur le 26 juillet, dans la foulée de l'adoption définitive de la loi climat.

C'est toutefois une belle usine à gaz, avec des montants qui varient selon de nombreux critères. Caradisiac fait un point le plus clair possible !

LE BONUS

Pour le neuf

C'est la bonne nouvelle de l'été. Le bonus pour les utilitaires électriques neufs a été revu à la hausse et simplifié. Il n'y a plus de bonus dégressif en fonction du prix, comme c'est le cas pour les voitures.

Depuis le 26 juillet, les camionnettes qui rejettent moins de 20 g/km de CO2 profitent d'une aide de 7 000 € quand on est une personne physique et de 5 000 € quand on est une personne morale. Attention toutefois, le montant de l'aide est plafonné à 40 % du prix d'achat (coût de la batterie inclus).

Pour les modèles hybrides rechargeables, le bonus est de 1 000 € pour les personnes physiques et morales. Mais le véhicule doit avoir une homologation sous 51 g/km de CO2, avoir une autonomie électrique selon le cycle urbain d'au moins 50 km et ne doit pas coûter plus de 50 000 €

Pour les électriques et hybrides rechargeables, le bonus est majoré de 1 000 € pour les personnes physiques et morales domiciliées en Outre-Mer (départements 971,972, 973, 974, 976).

Pour l'occasion

Il y a un bonus de 1 000 € pour les camionnettes électriques (CO2 sous 20 g/km), mais uniquement pour les personnes physiques. Le véhicule doit avoir au moins deux ans.

  • Le résumé des bonus
  CO2 max Personnes physiques Personnes morales Bonus Outre Mer
Utilitaire électrique neuf* 20 g/km 7.000 € 5.000 € + 1.000 €
Utilitaire hybride rechargeable neuf** 50 g/km 1.000 € 1.000 € + 1.000 €
Utilitaire électrique occasion 20 g/km 1.000 € 0 € -

* limite à 40 % du prix d'achat ** 50 000 € maximum, 50 km d'autonomie électrique en ville

LA PRIME A LA CASSE

Pour le neuf et l'occasion

Pour rappel, le véhicule repris doit être un diesel mis en service avant 2011, ou un essence mis en service avant 2006.

Le 26 juillet, la prime à la casse a été revue à la hausse pour les camionnettes électriques et hybrides rechargeable ! Pour les personnes physiques et morales, la prime est de 5 000 € pour un modèle classe I (VUL jusqu'à 1 305 kg), 7 000 € pour un classe II (de 1305 à 1760 kg) et 9 000 € pour un classe III (plus de 1 760 kg).

Pour les modèles hybrides rechargeables qui ne respectent pas la contrainte d'autonomie, la prime est de 1 500 € pour les personnes physiques et personnes morales. Une aide doublée pour les ménages les plus modestes***.

Pour les camionnettes hybrides ou thermiques dont le taux de CO2 est compris entre 51 et 104 g/km, l'aide est de 1 500 € pour les personnes physiques avec un RFR/P (revenu fiscal de référence par part) sous 13 490 €. L'aide est doublée pour les ménages les plus modestes***.

La surprime ZFE

Vous bénéficiez d'une surprime si vous habitez ou travaillez dans une zone à faible émission mobilité (ZFE) et que votre collectivité territoriale vous a versé une aide pour acheter ou louer un véhicule propre (paragraphe au-dessus). Le montant de la surprime est identique à l'aide versée par la collectivité territoriale, dans la limite de 1 000 €.

  • Le résumé de la prime à la casse
 CO2 jusqu'à 50/km Classe I Classe II Classe III
  Jusqu'à 1 305 kg De 1305 à 1760 km Au-delà de 1 760 kg
Électrique ou hybride rechargeable à autonomie suffisante* 5.000 € 7.000 € 9.000 €
Majoration ZFE 1.000 € 1.000 € 1.000 €

Aide limitée à 40 % du prix d'achat * 50 km en mode électrique en ville

  Personnes physiques Personnes morales
RFR/P < 6.301 €*** < 13.490 € > 13.489 €  
Hybride rechargeable sans autonomie suffisante* 3.000 € 1.500 € 1.500 € 1.500 €
Essence Crit'Air 1** 3.000 € 1.500 € 0 € 0 €
Majoration ZFE 1.000 € 1.000 € 0 €**** 0 €****

Aide limitée à 80 % du prix d'achat

* Jusqu'à 50 g/km de CO2

** De 51 à 104 g/km en WLTP pour les véhicules neufs et d'occasion de moins de six mois, de 51 à 109 g/km en WLTP pour les véhicules d'occasion de plus de six mois.

*** Personnes les plus modestes : RFR/P sous 6301 € ou RFR/P sous 13.490 € avec un trajet/domicile travail de plus de 30 km ou un kilométrage annuel de plus de 12.000 km.

**** 1.000 € oour les hybrides rechargeables, 0 € pour les Crit'Air 1.

Les aides à l'achat en région

En plus des aides de l'Etat, plusieurs régions accordent des aides supplémentaires pour l'achat d'un utilitaire propre. La plus généreuse reste la Métropole du Grand Paris, avec une prime à la casse qui va jusqu'à 6.000 €. Le site "Je change ma voiture" vous donnera les infos en fonction de votre région.

 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Merci de ces tableaux récapitulatifs.

Pour l'instant il s'agit surtout d'une aides à l'achat de véhicules provenant des constructeurs français.

En effet les principaux utilitaires électriques proviennent de chez PSA, et Renault.

Mercedes et VW proposent des choses mais les délais paraissent très très longs, et les tarifs piquent sérieusement.

Par contre d'après les retours d'utilisateurs, les vendeurs ne sont pas formés, les mécanos non plus, et il y a, semble t il, encore des problèmes sur les VE PSA.

Par

Prime à la casse de diesel mis en circulation en 2011, soit des vehicules d'a peine 10 ans, quel gachis.

C'est cela votre ecologie, favoriser le gaspillage en detruisant des vehicules qui conviendraient a des etudiants ou personnes a faible revenus.

La France, vraiment un pays avec des problemes de (faux) riches aimant gaspiller.

Par

Mais il faut mieux remplacer un antiquité qui fume trop par une nouvelle qui ne rejette que très peu de CO2.

Si je roule en C25 diesel, à raison de 13 à 15L de gazoil au 100 km je rejette 3,6 à 4.2 tonnes de CO2 tous les 10 000 km

si je roule avec un utilitaire électrique, à raison 20 kWh/100, je rejette 420 kg de CO2 tous les 10 000 km

et si les ENR continuent à se développer, vers 2025 ce sera 160 kg de CO2 pour 10 000 km

Sachant que 20 kWh quand on recharge à la maison c'est 3€ alors que le gazoil est à 1,4 €/L -> 20 €

sur 10 000 km annuels ça représente -> 300 ou 2000€ de dépenses en carburant + contrôle technique + entretien ...

Avec de tels différences le prêt bancaire pour acheter un utilitaire neuf peut vite être amorti ...

Mais ça dépend du métier ... il y a un monde entre un maraîcher qui parcourt 25 000 km chaque année avec de petits et réguliers déplacement avec des cageots de fruits et légumes dans le coffre, et une équipe de compagnons qui réalisent des chantiers à 500 km de chez eux !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire