Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Vidéo exclusive Caradisiac : la visite interdite du salon de Genève 2020

Dans Salons / Salon de Genève

La rédaction

A peine la nouvelle de l’annulation du salon de Genève officialisée, une équipe Caradisiac s'est rendue sur place pour vous en proposer une visite guidée en caméra cachée. Entre stands en chantier, supercars "abandonnées" et DJ survolté, c'est un moment assez étrange que nous partageons ici avec vous. 

Vidéo exclusive Caradisiac : la visite interdite du salon de Genève 2020

La 90è édition du salon de Genève n’aura donc pas lieu, vaincue par le risque sanitaire posé par la propagation du Coronavirus. Cette annulation a été officialisée vendredi 28 février, à trois jours de l’ouverture de l’événement, alors même que les stands étaient en cours de montage et que des voitures commençaient à y être installées. De mémoire de journalistes, c’est bien la première fois qu’une telle chose arrive.

Vidéo exclusive Caradisiac : la visite interdite du salon de Genève 2020

Vidéo exclusive Caradisiac : la visite interdite du salon de Genève 2020

 

Pour autant, ce n’est pas parce que le salon était annulé qu’il n’y avait rien à en dire. Ainsi, une fois passée la stupéfaction, une équipe de Caradisiac a pris dès vendredi la direction de Palexpo pour une visite filmée en caméra cachée des halls où se tient l’exposition, avec des dizaines de stands en cours de démontage. Une stupéfaction partagée sur place par les constructeurs et exposants, ainsi que l'illustrait le témoignage vidéo que nous avions diffusé dès vendredi.

C’est donc un document « historique » que nous vous présentons aujourd’hui, dans la mesure où il s’agit du seul témoignage vidéo de ce salon qui n’aura jamais lieu et restera à ce titre gravé dans toutes les mémoires.

Vous y découvrirez, pêle-mêle, une Ferrari bâchée « oubliée » dans un recoin du stand de la marque italienne, une Bugatti Chiron à 2,5 millions d’euros transportée tel un sac de patates sur un chariot élévateur, un stand Mercedes quasiment complètement achevé alors même que les autres étaient encore en chantier, le tout rythmé par un DJ qui tentait d’assurer l’ambiance dans ce climat assez post-apocalyptique.

Des images insolites, étonnantes, et qui au-delà nous interrogent sur l’avenir ce ces grand-messes internationales. Certains pourront interpréter cela comme un mauvais présage, alors même le monde automobile est en plein bouleversement. D’autres, plus optimistes (et dont nous faisons partie), avanceront qu’il s’agit avant tout d’une - coûteuse - péripétie, et que la déflagration enregistrée, laquelle va bien au-delà du cercle des seuls amateurs d’automobiles, démontre à quel point ces chères voitures demeurent importantes dans nos sociétés...

Circulons ensemble, il y a beaucoup à voir...
Circulons ensemble, il y a beaucoup à voir...

 

Photos (9)

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire