Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Voiture d'occasion : estimez facilement la cote de votre auto

Dans Guide fiabilité / Budget

La sortie de confinement commence aujourd'hui, et ce faisant, on a à nouveau le droit de revendre sa voiture. Et si vous en profitiez pour connaître, à l'instant ''T'', la somme que vous pourriez en tirer auprès d'un particulier. Voici les règles de base à appliquer et les critères qui peuvent augmenter sa valeur de quelques centaines, voire milliers d'euros...

Voiture d'occasion : estimez facilement la cote de votre auto

Comme pour beaucoup de choses, pour définir la valeur de son auto, il faut procéder par étapes.

 

1/ Trouvez la cote de "base"

Elle est essentielle pour calculer la valeur finale de votre auto. Sur le web, de nombreux sites (La Centrale, Auto Plus, Autobiz, Turbo, Paru-Vendu...) publient les cotes moyennes du marché de plusieurs centaines de modèles âgés de un à dix ans voire quinze, gratuitement.

Voiture d'occasion : estimez facilement la cote de votre auto

Cette valeur tient compte de deux paramètres : date de première mise en circulation et kilométrage parcouru. Mais elle peut varier selon les profils des véhicules. Ainsi, des autos de marques à grande diffusion et très présentes dans le parc automobile (Citroën, Peugeot, Renault, Fiat, Ford, Opel....) se verront imputer, dès la première année de vie, une dépréciation de 25 à 27 %.

À l’inverse, des véhicules au profil plus luxueux et dits ''Premium'' (Audi, BMW, Mercedes...) subiront une décote moindre, comprise entre 20 et 23 % de leur valeur à neuf au bout d'un an. Enfin, quelques modèles définis comme ''stars du moment'' et dont l'offre en seconde main est inférieure à la demande, subiront une moins value d'à peine 20 % (et parfois encore moins). Au terme de la deuxième année, ces taux de décote se réduisent. Comptez 15 à 18 % pour les ''généralistes'', 12 à 15 % pour les ''Premium'' et 12 à 13 % pour les ''stars''. Au-delà , la décote se lisse pour l'ensemble des profils, soit 10 % par an.

Si vous ne trouvez pas votre auto sur les sites qui proposent des cotes, vous pouvez donc appliquer cette dépréciation mathématique à votre auto, en partant de son prix du neuf, que vous pourrez trouver dans les fiches techniques de Caradisiac.

2/ Épluchez les annonces

Une fois la valeur de base déterminée, allez sur les sites de vente de véhicules d'occasion comme Lacentrale.fr, Leboncoin.fr, Largus.fr, Autoscout24.fr, Paruvendu.fr etc.... À l’aide des filtres cherchez le modèle qui correspond au plus près à votre voiture (année, kilométrage, motorisation et finition). Faites défiler les annonces par ordre croissant de prix. Vous aurez ainsi une idée des premières valeurs et de leur progression au fur et à mesure du défilement. Étendez la recherche sur une vingtaine d'offres successives. Calculez ensuite la moyenne. La valeur finale devrait globalement correspondre à celle de la cote de base.

Si ce n'est pas le cas, c'est que votre voiture est soit très courue (et donc vendue plus cher, une chance), soit au contraire peu (et donc vendue moins cher, malchance).

 

3/ Tenez compte des options valorisantes

Une sellerie cuir, comme ici la version "cuir bracelet" d'une DS 5, peut valoriser la cote de l'auto.
Une sellerie cuir, comme ici la version "cuir bracelet" d'une DS 5, peut valoriser la cote de l'auto.

Une plus-value sur la cote de base est possible si l'auto possède des options valorisantes (coût supérieur à 900/1 000 € : navigation, sellerie cuir, phares à LED, aides à la conduite) mais sachez qu'elle est dégressive en fonction de l'âge de l'auto. Au bout de deux ans, vous pouvez ajouter 70 % du coût de l'option à neuf mais pas plus de 50 % jusqu'à quatre ans. Au-delà, elle ne représente plus que 25 %.

Et passés les cinq ans d'âge, ces options n'ont plus de valeur marchande, elles seront simplement un argument commercial facilitant la revente face à un modèle de finition équivalente mais qui n'en dispose pas.

 

4/ N'oubliez pas les réparations récentes et coûteuses

Carrosserie, sellerie en excellent état et moteur, embrayage, freins, amortisseurs, pneus... ont moins de 5 000 km ? Une partie des frais que vous avez réalisés peut être ajoutée à la cote de base car pour le futur acquéreur, il s'agit d'un gros avantage. En effet, il n'aura pas à les assumer lui. Mais attention, n'allez pas à plus de 70 % de la facture réelle au risque d'aboutir à un prix de revente excessif de l'auto.

Par exemple si vous avez remplacé l'embrayage il y a 2 000 km pour 800 €, ajoutez maximum 560 € à la cote. Et plus les kilomètres ont défilé depuis le remplacement, moins c'est valorisable. Au-delà de 10 000 km, c'est plus un argument de vente qu'autre chose.

 

Un exemple en 4 étapes

Voiture d'occasion : estimez facilement la cote de votre auto

Afin de vous aider à faire votre calcul, nous avons pris un exemple avec une Volkswagen Golf 7, version 1.6 TDI 110 ch DSG 7 5p. Blue Motion Confortline de juin 2016 affichant 78 500 km au compteur. Il va de soi que cet exemple n'est valable qu'à la condition que la carrosserie et l'habitacle soient en parfait état. L'inverse dépréciant fortement la cote.

Étape 1

La cote de base : 13 900 €

Étape 2

Consultez les annonces

1er prix : 12 000 €

20e prix : 15 500 €

Moyenne : 13 750 € ce qui correspond globalement à la cote de base initiale.

Étape 3

Les options valorisantes

  • Attelage rétractable : 50 % de 900 € = 450 €
  • Projecteurs bi-xénon : 50 % de 1 100 € = 550 €
  • Système de navigation : 50 % de 1 760 € = 880 €

Total : 1 880 €

Étape 4

Les réparations récentes

  • Freins avant : 70 % de 450 € = 315 €
  • 4 pneus : 70 % de 350 € = 245 €

Total : 560 €

Valeur estimée de ma Golf

  • Cote de base et moyenne des annonces :  13 825 €
  • Les options : 1 880 €
  • Les réparations : 560 €

Total : 16 265 €

C'est donc le prix que vous pouvez espérer en tirer dans l'idéal sur le marché de l'occasion. Une valeur théorique bien sûr, qui sera à n'en pas douter négociée par les acheteurs potentiels...

 

 

Testez les sites de rachat ''cash''

L'alternative pour avoir une idée de la valeur de votre auto consiste à faire des simulations auprès de sites de rachat ''cash''. Depuis quelques années maintenant, plusieurs sociétés ont vu le jour comme, Mavoiturecash.fr, Aramisauto.com, Vendezvotrevoiture.fr... L'avantage est qu'elles vous rachètent votre auto sans aucune contrepartie. Ainsi, s'agissant de professionnels, vous êtes dispensé de faire le contrôle technique si l'ancien a plus de 6 mois (obligatoire en cas de revente à un particulier) et si la mécanique est un peu fatiguée, en cas d'avarie par la suite, vous ne risquez pas que l'acquéreur se retourne contre vous.

Cela dit nous ne vous le conseillons pas forcément, car revers de la médaille, ces prix de rachat sont souvent (très) en dessous de la valeur du marché, définie ci-dessus. Et il ne faut surtout pas se fier à la première offre, souvent alléchante, qui vous est communiquée sur le site. Ce n'est qu'une estimation. Le prix définitif vous est donné une fois sur place et après expertise du véhicule. Et c'est là la déception. Comptez en règle générale de 25 à 35 % de moins.

Cela dit, à partir de ce tarif de reprise par un pro, vous pouvez sans problème revendre à un particulier en ajoutant 15 % à ce qui vous est proposé.

 

 

 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (15)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Très bonne idée : vendre sa voiture plus chère que la plus chère des annonces :bien:

Sachant que la plus chère des annonces a certainement déjà pas mal d'options... :voyons:

Par

Vendre une voiture de 4 ans, c'est afficher qu'elle ne rend pas les services que l'on attend de cet outil. Forcément, il n'a plus grande valeur.

Plus sérieux, quelle idée d'accepter d'assumer la plus grand partie de la perte de valeur marchande alors que la valeur d'usage est encore intacte et que on peut espérer de la voiture utilisée comme exemple plus de 8 ans d'usage supplémentaire sans soucis majeur.

Par

En réponse à GY201

Vendre une voiture de 4 ans, c'est afficher qu'elle ne rend pas les services que l'on attend de cet outil. Forcément, il n'a plus grande valeur.

Plus sérieux, quelle idée d'accepter d'assumer la plus grand partie de la perte de valeur marchande alors que la valeur d'usage est encore intacte et que on peut espérer de la voiture utilisée comme exemple plus de 8 ans d'usage supplémentaire sans soucis majeur.

Si vendre au bout de 4 ans fait perdre de l'argent, faut se dire que l'acheteur fait une bonne affaire et pourra justement profiter d'une belle durée d'utilisation pour une fraction réduire du prix d'achat initial. :bien:

Dans la vie il y a toujours les b.seurs et les b.sés, faut se trouver du bon côté, voilà tout. :biggrin:

À ce sujet je remercie les généreux vendeurs de toutes mes voitures : grâce à mes bons achats, depuis 2004 j'ai un budget moyen de l'ordre de 100€ par mois de coût d'acquisition, soit moins que le loyer d'un Duster, pour des bagnoles "un peu" mieux qu'un Duster. :fleur:

Par

En réponse à GY201

Vendre une voiture de 4 ans, c'est afficher qu'elle ne rend pas les services que l'on attend de cet outil. Forcément, il n'a plus grande valeur.

Plus sérieux, quelle idée d'accepter d'assumer la plus grand partie de la perte de valeur marchande alors que la valeur d'usage est encore intacte et que on peut espérer de la voiture utilisée comme exemple plus de 8 ans d'usage supplémentaire sans soucis majeur.

Je change de voiture tous les 2 ans, et c'est un plaisir de varier les modèles, monter en gamme, etc...

Après si on voit la voiture comme un outil, et que l'on l'achète neuve pour la garder à vie (soit 15/20 ans). La décote résiduelle est à hauteur du prix de la voiture sauf qu'entre temps tu aurais pu profiter de modèles plus récents ou d'un véhicule de gamme plus élevée.

Si on sommes toutes les décotes que j'ai eu depuis ma première voiture il y a 10 ans (avec 20 mkm par an de moyenne), on doit être autour de 8000 euros cumulés pour des véhicules autours de 30K euros neufs (achetées d'occasion avec peu de kilomètre à chaque fois). C'est ce que perd un véhicule neuf à 30k euros en 1 an si ce n'est plus.

Concernant la côte lacentrale, il faut quasiment retirer 10% sur chaque modèle pour deux raisons :

- La côte lacentrale est basée sur les tarifs des voitures sur lacentrale qui sont en général surcotée (en comparaison de leboncoin par exemple)

- La côte lacentrale se base sur le tarif de disparition de ces annonces vendues, hors cela ne prend pas en compte le prix négocié en face à face.

Pour ma voiture par exemple la côte actuelle est de 17 500 euros, dans les faits on est plutôt autours de 16 000 euros.

Pour avoir aidé à trouver des voitures d'occasion pour bon nombre de personnes, la bonne affaire c'est souvent la voiture avec un prix qui se situe à la valeur médiane pour ce modèle mais qui présente des atouts supplémentaires (options, finitions, travaux, couleurs, que les autres véhicules n'ont pas et qui valorisent le prix).

Les prix faibles cache souvent un vice.

Les prix élevés, c'est souvent le vendeur qui se touche et qui n'est pas du tout pressé de vendre, qui met juste son annonce en ligne pour voir s'il peut chopper un pigeon mais qui ne compte pas réellement vendre sa voiture.

Typiquement, le mauvais plan pour moi d'occasion c'est une voiture qui à 100/120 mkm et qui n'a pas fait les gros frais car en général tout tombe en même temps : embrayage, amortisseur, distribution, etc... Vendre avant ce genre de gros frais est judicieux, tout comme acheté après que ce soit fait.

Pour ma part j'aime beaucoup les véhicules entre 30 mkm et 90 mkm : pas de gros frais à faire, les défauts constructeurs apparaissent très souvent entre 0 km et 30 mkm, la décote est plus faible entre ces kilométrages car le gros de la décote c'est en 0 et 3 ans et 0 km et 30 mkm et le cap des 100 mkm qui rebutent beaucoup de gens n'est pas passé.

La bonne affaire ça peut aussi être les voitures moteurs neufs. Une caisse avec 100 mkm, moteur neufs (remplacé à cause d'une casse), embrayage neuf, côte à peine plus qu'une voiture qui à réellement 100 mkm, donc ça peut-être le bon plan.

Typiquement j'ai un ami qui à acheté une Mazda RX8 231cv pour 9000 euros : kilométrage 105 000 km, moteur rebuild (5000 km), embrayage (5000km), il a changé lui même les amortisseurs par des combinés filtés, et le voila avec une super sportive prête à faire 100 mkm sans frais avec une meilleur tenue de route qu'à la sortie de la concession pour 10000 euros tout compris.

Pour se tarif, sinon on a un modèle qui à 80 mkm pour lequel dans 20 000 km on doit se taper 5/6000 euros de frais...

Par

à Axel015

Le problème de l'achat en occasion, c'est qu'il n'est que rarement a la hauteur de ce que je souhaite. Tu as généralement le choix entre gris/intérieur noir et noir/intérieur gris. Acheter neuf, c'est choisir ce que tu veux. Quand ce que je veux existe an occasion, je mets pas plus de 10s a me décider.

En fait c'est l'offre indigente en occasion qui me pousse a aller signer une commande en neuf.

Par

En réponse à GY201

à Axel015

Le problème de l'achat en occasion, c'est qu'il n'est que rarement a la hauteur de ce que je souhaite. Tu as généralement le choix entre gris/intérieur noir et noir/intérieur gris. Acheter neuf, c'est choisir ce que tu veux. Quand ce que je veux existe an occasion, je mets pas plus de 10s a me décider.

En fait c'est l'offre indigente en occasion qui me pousse a aller signer une commande en neuf.

Oui et non tout dépend ce que tu cherches et tout dépend le temps que tu souhaites y consacré.

En moyenne je mets entre 15 jours et 1 mois à trouver l'occasion parfaite, et je me déplace s'il le faut à l'autre bout de la France mais le jeu en vaut la chandelle.

Effectivement, si tu veux une voiture dans la journée avec absolument une couleur rare et une option que personne ne prend car inutile pour 99.99% des gens et que tu te déplaces à maximum 15 km.... la c'est pas possible en occasion.

Par

Gignac ça rime avec "à côté de la plaque"... :biggrin:

Une modèle 3 à 35.000 balles, ça veut dire qu'une fois retirés les 20.000 balles de la batterie, il ne te reste plus que 15.000 pour tout le reste de la bagnole : je sais bien qu'au niveau équipement un écran et 3 caméras ça coûte pas très cher, pas plus que les soudures à la va-vite, mais quand même ! :oops:

Donc à moins que tu aies une boule de cristal qui te permettre d'anticiper une révolution technologique des batteries que tout le monde cherche déjà depuis 10 ans, ton chiffre ne veut strictement rien dire (au moins t'es fidèle à toi-même) et n'est fondé sur aucun élément objectif... :bah:

Par

Si personne n’achète neuf= pas d’occasion :coucou:

Par

En réponse à Michel.it

Si personne n’achète neuf= pas d’occasion :coucou:

C'est exactement ce que dit un trader professionnel chez goldman s. :

S'il n'y avait pas d'amateurs qui misent leur sous en bourse, je serais dans l'impossibilité dans gagner bcp.

Donc c'est parce que certain s'en moque de perdre 10000 euros en 1 an de décote sur une voiture à 30k euros que l'on roule en voiture quasi neuve pour beaucoup moins chère.

Merci a tout ce qui encaissent les décotent pour nous du coup. Votre générosité est sans limite. :bien:

Par

jy crois pas 16kl€ ?? mais la personne qui achéte il sent fous des options du vendeur....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire