Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Voitures électriques : l'Allemagne va devoir produire plus d'électricité que prévu

Voitures électriques : l'Allemagne va devoir produire plus d'électricité que prévu

Mettre sur la route des millions de voitures électriques va obliger l'Allemagne à produire plus d'électricité que prévu d'ici 2030. Une augmentation de 15 % qui ne devrait pas faire baisser la part du charbon, du lignite et du gaz.

Contrairement à la France qui mise gros sur le nucléaire pour produire de l'électricité, l'Allemagne dispose d'un mix bien plus varié. Un avantage, mais aussi un inconvénient puisqu'une bonne partie de sa production provient de sources polluantes : charbon, lignite et gaz représentent près de 40 % de l'électricité totale allemande.

Ces dix dernières années, l'Allemagne a parié sur l'éolien, dont la part n'a cessé de croître. Mais cela pourrait ne pas suffire pour assurer un bilan carbone au niveau du pays réellement intéressant, surtout avec les millions de voitures électriques à venir sur les routes d'ici 2030 et les interdictions de circulation en tout genre, les disparitions de gamme de véhicules thermiques.

Peter Altmaier, le ministre de l'Economie, vient d'annoncer que les 645 TWh d'électricité prévus pour 2030 vont devoir être revus à la hausse. Désormais, le prévisionnel est à 665 TWh dès 2030, ce qui représente tout de même une hausse de 15 %. Malgré un hypothétique pilotage intelligent de la charge des véhicules électriques (la nuit, au domicile, la plupart du temps), il faudra que les responsables politiques et les industriels se creusent la tête afin de résoudre une problématique simple : augmenter la production annuelle, tout en réduisant la part des énergies fossiles.

Et en pleine période de préparation des élections fédérales, autant dire que l'enjeu de l'énergie est important en Allemagne, alors que le parti écologiste gagne du terrain. 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (236)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Comment ce ne sont pas les membres de la commission européenne qui vont pédaler sur le générateur pour produire la fameuse énergie décarbonée pour charger les VE ?

On nous aurait menti ? :biggrin:

Par

En réponse à auyaja

Comment ce ne sont pas les membres de la commission européenne qui vont pédaler sur le générateur pour produire la fameuse énergie décarbonée pour charger les VE ?

On nous aurait menti ? :biggrin:

Pourtant ils font du vent les membre de la commission européenne !

Par

Et on a là toute l'idiotie du model Allemand pris dans la précipitation suite à Fukushima.

pour rouler sans émission polluante ils vont faire turbiner des centrales à charbon ou au gaz.

Et oui, la vaste blague de l'éolien qui ne fonctionne correctement que 20% du temps va trouver ses limites...ironie de la chose....avec le déploiement de véhicules sensés être moins polluant.

Quant à la France il serait temps que nos politichiens se décident à lancer un 0l1n de construction de réacteurs Nucléaires pour l'augmentation de la demande qui ne ne manquera pas d'arriver également.

Mêmes causes, mêmes effets.

Par

Les Allemands ne sont pas prévoyant, en France on a le Linky, pilotable à distance . Il permettra en France de passer au calibre 1 kVA. Il faudra prévoir la semaine pour recharger le VE avant les vacances et sans faire tourner la machine à laver.

Par

L' Allemagne perd en énergie renouvelable, faute de stockage, chaque année l'équivalent de 2,7 millions de véhicules électriques qui roulent pendant un an.

Le Véhicule électrique (grâce au pilotage qui consiste à démarrer la charge au meilleur moment, sur le parking de l'entreprise par ex) et le V2G (véhicule to grid, recharge bi-directionnelle), sont justement le meilleur allié des énergies renouvelables dites intermittentes.

Quand ça produit à mort du solaire ou éolien, on stocke sur les batteries de VE.

L'Allemagne a déjà atteint près de la moitié de sa production en renouvelable. Ils vont pousser beaucoup plus loin.

Par

En réponse à gordini12

Pourtant ils font du vent les membre de la commission européenne !

La commission européenne a surtout le courage de prendre de vraies décisions. On ne peut plus attendre. Et concernant l'automobile, cette "contrainte" est une chance énorme pour notre industrie automobile. Car s'ils étaient hésitants en faisant prolonger la vie des moteurs thermiques, les concurrents eux avanceraient sur la propulsion électrique qui deviendra rapidement un meilleur choix économique (moins cher à l'achat bientôt) pour les gens. (moins cher à l'usage, moins cher à l'entretien, plus robuste en plus d'être beaucoup plus agréable à conduire.

On a déjà des VE qui peuvent être véhicule principal du foyer. Tout avance très vite.

Par

20 TWh de plus... 15% de plus... 3% de plus peut-être ?

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Et on a là toute l'idiotie du model Allemand pris dans la précipitation suite à Fukushima.

pour rouler sans émission polluante ils vont faire turbiner des centrales à charbon ou au gaz.

Et oui, la vaste blague de l'éolien qui ne fonctionne correctement que 20% du temps va trouver ses limites...ironie de la chose....avec le déploiement de véhicules sensés être moins polluant.

Quant à la France il serait temps que nos politichiens se décident à lancer un 0l1n de construction de réacteurs Nucléaires pour l'augmentation de la demande qui ne ne manquera pas d'arriver également.

Mêmes causes, mêmes effets.

Tout à fait. Les Allemands ont cessé le nucléaire civil au pire moment : nous avons besoin de cette énergie parce qu'elle est peu émettrice de CO2. A cause de cela, ils doivent continuer d'exploiter des sources d'énergie polluantes comme le gaz et le charbon, ce qui réduit drastiquement le bénéfice du passage au VE chez eux.

Pourvu que la France ne cède pas aux pseudo-écolos militants anti-nucléaire, qui n'ont visiblement rien compris à l'urgence climatique : entre deux maux, il faut savoir choisir le moins mauvais.

Par

L'arroseur arrosé , bien fait pour leur gueule . L ' Allemagne et donc l'UE ne se doutaient même pas que les voitures électriques allaient consommer de l'électricité . Il fallait fermer Fessenheim donc leur objectif est atteint .Ceci dit , ce sont eux qui commandent et donc ils s'en sortiront tant pis pour les autres qui vont trinquer .

Par

Ça fait des années qu'on prends les allemands en modèle donc c'est ce qui nous attends . Ils vont installer quelques centaines d'éoliennes supplémentaires et le tour est joué . Ici on a déjà commencé mais étonnement pas proche des villes où la demande est forte mais dans nos jolies campagnes puisque ça n'emmerde pas l'écolo qui n'habite que la ville . Allez faire un petit tour du coté de ROYE ( Somme ) pour vous rendre compte de l'utilité de ces beaux ventilateurs dont seulement un sur dix tourne ... et encore pas tout le temps !!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire