Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

ZFE à Bordeaux : ça discute toujours

Dans Ecologie / Electrique / Politiques environnementales

Olivier Cottrel , mis à jour

Malgré une municipalité écologiste en place depuis plusieurs mois, Bordeaux n’a toujours pas de Zones à Faibles Émissions (ZFE-mobilité). Des discussions sont encore en cours pour déterminer le calendrier de mise en place de la ZFE bordelaise, et établir les échéances pour les différents véhicules.

Quel calendrier pour la ZFE à Bordeaux ?
Quel calendrier pour la ZFE à Bordeaux ?

Si onze métropoles ont déjà mis en place sur leur territoire une Zone à faibles émissions, désormais baptisée ZFE-mobilité, ce n’est toujours pas le cas de Bordeaux, dont la municipalité est pourtant écologiste depuis les dernières élections.

Obligatoire en 2025, l’instauration de la ZFE de Bordeaux prend du temps, et est au cœur de nombreuses discussions. Pas sur le fond, mais plutôt sur la forme, et sur l’élaboration du calendrier des différentes entrées en vigueur des restrictions et interdictions de circulation. La zone, elle a été définie, et se limitera à l’intérieur de la rocade. Une ceinture qui ne fera d’ailleurs pas partie du dispositif.

Deux scénarios différents sont en effet cours d’examen au sein de la métropole bordelaise. Le premier verrait la mise en place de la ZFE dès 2024 avec l'interdiction de la circulation des véhicules Crit'Air 4, 5 ou non classés. Une interdiction qui concernerait également les véhicules Crit’Air 3 dès 2025 et les Crit’Air 2, pour ce qui est de la zone à l’intérieure de la rocade, à partir de 2028. Le second scénario étudié porte quant à lui sur une mise en place décalée de la ZFE, qui entrerait en vigueur en 2024 pour les véhicules Crit’Air 4, 5 et non classés, puis en 2027 pour les Crit’Air 3, et 2020 pour les Crit’Air 2. Les véhicules disposant d’une vignette Crit’Air 1 et les véhicules électriques ou à hydrogène ne seraient pour leur part pas concernés par ces interdictions.

À ce jour, les discussions se poursuivent entre les différents élus.

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire