Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

1000 tracteurs à Paris, pas de record d'embouteillages

Le blocage de la capitale par les agriculteurs venus dénoncer leur « ras le bol » n’a pas eu l’impact redouté. Tout du moins sur la circulation. Si 1 000 tracteurs ont convergé tôt ce matin vers Paris, le cumul de bouchons n’a pas atteint de record. A 9h00 le nombre de kilomètres de bouchon a atteint 339 kilomètres, selon Sytadin. Un jour presque normal pour un automobiliste francilien.

1000 tracteurs à Paris, pas de record d'embouteillages

Ce matin, environ des milliers d'agriculteurs venus des régions Hauts-de-France, Normandie, Ile-de-France, Grand-Est, Centre-Val-de-Loire et Bourgogne-Franche-Comté se sont donnés rendez-vous Avenue Foch à Paris pour manifester leur ras-le bol, à l’appel de la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles). Les agriculteurs sont venus bloquer la capitale au volant de leur tracteur afin de mettre la pression sur le gouvernement, à quelques jours de la grande grève du 5 décembre.

Leurs revendications sont nombreuses : « accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Mercosur, négociations avec la grande distribution, perte du pouvoir d’achat ou encore "agribashing". Face à la multiplication des arrêtés anti-pesticides et des intrusions dans les élevages, les agriculteurs s’estiment dénigrés, déconsidérés, aussi bien par les pouvoirs publics que par les consommateurs.

Pas de record d'embouteillage enregistré

A 8 h30, le pic, on comptait 339 km de bouchons cumulés en Ile-de-France, selon le site d’information du trafic autoroutier francilien Sytadin. Un pic important mais pas exceptionnel au regard des conditions de circulation catastrophiques depuis la rentrée en île de France. On est par exemple très loin du record de 628 km de bouchons cumulés enregistré par Sytadin début octobre, en raison… du jour (un mardi apparemment plus sujet aux embouteillages) et de la pluie.

La « convergence » des agriculteurs mobilisés se fera surtout sur le boulevard périphérique, « depuis le nord, l’est et le sud ». La circulation sera déviée aux abords de la Porte Dauphine, point de ralliement. La dispersion est prévue vers 18 heures, générant à nouveau des embouteillages à l’heure de pointe.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire