Publi info

40 % des Français disent ne pas avoir d'alternative à la voiture

40 % des Français disent ne pas avoir d'alternative à la voiture

40 % des personnes interrogées dans un sondage BVA déclarent ne pas avoir d'autre choix que d'utiliser une auto pour leurs déplacements quotidiens. La part est plus élevée chez les classes populaires.

Les Français sont attachés à leur voiture, et pour beaucoup, c'est par manque d'alternative dans les moyens de transport. 40 % des personnes interrogées pour un sondage (BVA-Orange-RTL) disent ne pas avoir la possibilité de recourir à des solutions de mobilité alternatives pour leurs déplacements du quotidien, par exemple des transports en commun ou le covoiturage.

Cette part grimpe à 51 % chez les "classes populaires". Sans surprise, le résultat varie fortement en fonction du lieu d'habitation. 75 % des sondés qui résident en milieu rural déclarent ne pas avoir d'alternative à l'auto. Ils sont encore 53 % dans ce cas dans les villes de moins de 20 000 habitants, 24 % dans celles de moins de 100 000 habitants et 15 % en agglomération parisienne. Des scores qui peuvent toutefois trahir la volonté de ne pas lâcher sa voiture dans des zones où il est possible de le faire ou alors un manque de connaissance des moyens alternatifs existants à proximité.

Ce sondage, organisé en suivant les grands thèmes du débat national, s'est aussi intéressé à l'argent récolté avec les taxes sur les carburants. Pour 41 % des sondés, les recettes doivent servir à financer des aides pour accompagner les Français dans la transition écologique. 26 % estiment qu'elles devraient aider à faire baisser d'autres impôts, comme celui sur le revenu. Et 24 % pensent que ces taxes pourraient financer des investissements en faveur du climat.

Mots clés :

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (31)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

je suis le premier à le dire. je travaille à 60km dans un département urbain après avoir quitter mon ancien il y a quelques mois. la seule alternative serait un scooter. le vélo ne m'intéresse plus cependant; je travaillerai à coté, j'irais à pied.

Par

On a pas le choix la voiture reste la plus belle invention depuis que l'homme est présent sur la planète terre... la voiture c'est la liberté, la vitesse et des sensations, c'est aussi l'outil qui permet de se voir d'aller travailler et se déplacer ou l'ont souhaitent

Par

En réponse à Rider 01736

je suis le premier à le dire. je travaille à 60km dans un département urbain après avoir quitter mon ancien il y a quelques mois. la seule alternative serait un scooter. le vélo ne m'intéresse plus cependant; je travaillerai à coté, j'irais à pied.

je suis dans le même cas que toi, et pour éviter les bouchons j'ai acheté une Zero S :biggrin: c'est tip top comme moto utilitaire :bien: et en plus ça marche mieux que n'importe quel scooter:ange:

Par

combien de % ont CHOISI un logement où la voiture est le seul moyen de déplacement viable ? "un pavillon à la campagne pour le prix d'un appart en ville" eh oui, mais ça se paie !

Par

Pourquoi prendre les transports en commun quand on peut être tranquillou billou dans sa voiture (a condition de pourvoir la stationner évidemment) ?

Personnellement j'ai tous les transports disponibles mais comme je suis un abruti fini je prends ma voiture pour parcourir les 3.3km qui relie ce qui me sert de domicile à mon travail.

Et je vais vous dire mieux, mon épouse travaille sur le même palier que moi : elle prend également sa voiture :ptèdr:

Sinon faut quand même avouer que si vous avez des enfants en bas âge à déposer chez la nounou ou à l'école c'est quand même plus pratique en voiture.

Par

pour ma part, pour mes 90 bornes quotidiennes, j'ai choisi la voiture, car je peux travailler en horaires légèrement décalé (= j'évite les bouchons), parce que j'aime conduire et parce que j'en ai les moyens.

après, j'ai bien 2 alternatives: 3 trains (avec changement) ou 2 bus (idem) par jour le matin et le soir.

mais je n'appelle pas ça des alternatives viables, où le moindre retard ramène immédiatement à la voiture.

si la vie de tous les jours devient une méga-contrainte, quel est l'intérêt de se faire chier pendant 40 ans?

Par

En réponse à kaiservinz

combien de % ont CHOISI un logement où la voiture est le seul moyen de déplacement viable ? "un pavillon à la campagne pour le prix d'un appart en ville" eh oui, mais ça se paie !

c'est mon cas.

entre une cage à lapin onéreuse et contraignante, j'ai choisi une belle maison dans un petit village.

d'où mes 90 bornes quotidiennes.

mais je ne me plains pas et j'en ai les moyens

Par

En réponse à Dowoi

Pourquoi prendre les transports en commun quand on peut être tranquillou billou dans sa voiture (a condition de pourvoir la stationner évidemment) ?

Personnellement j'ai tous les transports disponibles mais comme je suis un abruti fini je prends ma voiture pour parcourir les 3.3km qui relie ce qui me sert de domicile à mon travail.

Et je vais vous dire mieux, mon épouse travaille sur le même palier que moi : elle prend également sa voiture :ptèdr:

Sinon faut quand même avouer que si vous avez des enfants en bas âge à déposer chez la nounou ou à l'école c'est quand même plus pratique en voiture.

Du coup, faudrait taxer les gosses, d'autant que comme nuisances sonores, ça vaut bien un motard décérébré et le pot de jappements libres de sa monture.

L'élevage à la campagne, passe encore. En ville, c'est clairement une source de pollution.

Par

En réponse à Dowoi

Pourquoi prendre les transports en commun quand on peut être tranquillou billou dans sa voiture (a condition de pourvoir la stationner évidemment) ?

Personnellement j'ai tous les transports disponibles mais comme je suis un abruti fini je prends ma voiture pour parcourir les 3.3km qui relie ce qui me sert de domicile à mon travail.

Et je vais vous dire mieux, mon épouse travaille sur le même palier que moi : elle prend également sa voiture :ptèdr:

Sinon faut quand même avouer que si vous avez des enfants en bas âge à déposer chez la nounou ou à l'école c'est quand même plus pratique en voiture.

Je suis dans ton cas. L'été pour les enfants, c'est généralement pas un problème en vélo. Mais l'hiver, c'est une punition pour les enfants. Mon fils a une santé fragile. En gros, il est malade quasiment tous l'hiver :bah: quand c'est pas la grippe, c'est un rhume ou la gastro :cubitus: ou une engine. Je suis obligé de l'enmener en voiture. Je fais moins de 10 km par jours. Si j'étais seul, c'est vélo, été, hiver, pluie, neige, +40°C, -20°C, tempête de vent (120 km/h:fier:). Je comprends pas les gens qui vont au travail en voiture, qui ont 3/4 km de trajet et qui son seuls dans leur bolide de 2 T. Et surtout qui a un impact sur la planète infecte. Mon vélo est un dinausaure des années 90. L'impact de sa fabrication sur l'environnement est ridicule par rapport à une voiture. Son utilisation rejete absolument aucuns polluants. Même son entretien est ridiculement polluant. 2 pneus, 2 jeux de garniture de frein Vbrake, un peut d'huile de transmission et 4/5 chambres à air pour 10 000 km. Ça fait 2 voir 3 ans. Rien que l'assurance annuelle minimum pour une mini citadine coûte plus cher que ce qu'il m'a coûté en occasion. :fleur:

Par

redecouvrez la voiture avec les japonais

toyota honda lexus :bien:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire