Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Amendes liées au CO2 : certains constructeurs pourraient payer jusqu'à un milliard d'euros

Amendes liées au CO2 : certains constructeurs pourraient payer jusqu'à un milliard d'euros

Selon une récente étude, certains constructeurs en Europe sont mieux préparés que d'autres à la limite de CO2 imposée par l'Europe pour la fin 2020. Les plus fortes amendes pourraient aller de 500 millions à un milliard d'euros.

Dans un rapport commandé par Emmanuel Macron, Xavier Mosquet (responsable de l'automobile chez Boston Consulting Group) et Patrick Pelata (ancien directeur général de Renault) ont alerté le président sur les risques qu'encouraient les constructeurs qui ne répondront pas à la future norme sur le CO2 imposée par l'Europe. En effet, à partir du 1er janvier 2021, les marques automobiles en Europe ne devront pas dépasser une moyenne de 95 g/km de CO2 sur l'ensemble de leur gamme, la moyenne étant toutefois pondérée par les volumes de chaque modèle. 

Concrètement, cela signifiera que chaque gramme au delà de 95 g/km vaudra une amende 95 € par véhicule immatriculé. Autant dire que la note finale pourrait être très salée pour les constructeurs qui n'auront pas un mix important d'hybrides rechargeables et d'électriques dans leurs ventes totales sur l'année en Europe.

"On a fait des calculs, compte tenu de ce qu'ils font aujourd'hui, s'ils n'atteignent pas leur trajectoire, on parle d'amende entre 500 millions et 1 milliard d'euros par constructeur", estiment les deux experts.

Les groupes français semblent faire partie des mieux armés face à la nouvelle norme, mais la situation n'est pas la même pour tous. FCA, qui ne compte presque aucun véhicule électrifié à l'heure actuelle en Europe, pourrait se prendre les pires amendes d'ici 2021. Hyundai-Kia pourrait également être concerné si la demande pour les électriques n'est pas suffisante.

C'est d'ailleurs là tout l'enjeu de demain : que les clients suivent. Parce que concevoir et commercialiser des électriques, c'est bien, mais si peu d'acheteurs sautent le pas, les constructeurs seront dans une impasse et devront payer de lourdes amendes.

 

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire