Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Après son coup réussi sur Daimler, le chinois Geely joue l'apaisement

Après son coup réussi sur Daimler, le chinois Geely joue l'apaisement

Il y a exactement une semaine, c’était stupeur et tremblement dans une Allemagne qui se réveillait de son week-end avec son fleuron Daimler devenu chinois. Une opération rondement menée par un certain Li Shufu, fondateur et président du chinois Geely, ambitieux et stratège qui par un montage savant s’était constitué une participation de 7,5 milliards dans Daimler. Synonyme d’actionnariat majoritaire. Un si beau coup qu’il faut maintenant rassurer…

Pour arriver à ses fins, Li Shufu a utilisé en partie son propre argent et a recouru à des banques étrangères pour une autre partie. Jamais l’État chinois n’est intervenu dans le processus assure-il dans les colonnes de Bild am Sonntag. Une sortie médiatique faite pour rassurer. Après être monté à hauteur de 10 % au capital de l'allemand Daimler, l’intéressé promet : "actuellement, nous n'avons pas de projet d'autres achats. Nous allons nous concentrer pour l'instant sur le développement des participations existantes. Il y a beaucoup d'idées et il y a beaucoup à faire".

Il faut dire que son groupe est déjà bien fourni. En 2010, il reprenait la marque suédoise de voitures Volvo à l'américain Ford pour 1,8 milliard de dollars. En 2017, il prenait une participation de 3,3 milliards de dollars dans le fabricant de poids lourds AB Volvo, et une participation majoritaire dans le constructeur Lotus, 49,9 % du constructeur automobile malaisien Proton. Il a aussi racheté la start-up américaine Terrafugia qui travaille sur un prototype de voiture volante. Et il possède aussi LEVC, le fabricant des célèbres taxis noirs londoniens…

Mots clés :

Daimler

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (44)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

De la bonne Merco made in China.:hum:

Par

Après être monté à hauteur de 10 % au capital de l'allemand Daimler, l’intéressé promet : "actuellement, nous n'avons pas de projet d'autres achats. Nous allons nous concentrer pour l'instant sur le développement des participations existantes. Il y a beaucoup d'idées et il y a beaucoup à faire".

Je sais pas pkoi mais j ai du mal à le croire :voyons:

Par

Mais ces chinois, ils sortent d'où leur thune ?? Pour moi ça restera toujours de la contre façon.

Par

En réponse à Pauvre1

Mais ces chinois, ils sortent d'où leur thune ?? Pour moi ça restera toujours de la contre façon.

peut-être qu'en croulant sous les impots servant à payer grassement nos élus et leurs conneries, avantages des regimes speciaux, système de santé, la plupart des contribuables français font des économies en achetant pas cher des produits estampillés made in china

... C'est une théorie , mais la réalité est très probablement toute autre.

Si il y a des économistes dans la salle ...:bien:

Par

Ouf ! Un saint homme qui n'a investi que pour sauver Mercedes-Benz. Nous voici rassurés ...

Par

En réponse à caradisboub

peut-être qu'en croulant sous les impots servant à payer grassement nos élus et leurs conneries, avantages des regimes speciaux, système de santé, la plupart des contribuables français font des économies en achetant pas cher des produits estampillés made in china

... C'est une théorie , mais la réalité est très probablement toute autre.

Si il y a des économistes dans la salle ...:bien:

Hélas...

C'est un cercle vicieux... qui s'auto-entretien et s'amplifie.

L’Etat gratte les fonds de tiroirs, les français pressurés achètent moins cher Chinois, les entreprises françaises ferment et délocalisent, les revenus de l'Etat s'effondrent, il gratte les fond de tiroir, etc...

La balance commerciale française est en train de plonger de façon exponentielle.

Et les gens sont là à parler égalité, vélo, diesel ou théorie du genre, sans voire que de toute façon leur pays et toutes ses lois n'existeront plus à court terme.

Par

Merco en galette de riz avec moteur rino...:fresh:

Par

En réponse à Pauvre1

Mais ces chinois, ils sortent d'où leur thune ?? Pour moi ça restera toujours de la contre façon.

C'est la bonne question que je me posais régulièrement une période.

La seule réponse que je trouvais car les autres étaient insatisfaisantes c'est une histoire de boursicotage en bourse.

Ces chefs d'entreprise chinois ont monté des sociétés qui prenaient des valeurs exponentielles du seul faut du boom sur les valeurs chinoises car la Chine faisait office a partir du milieu des années 2000 jusqu'à nos jours comme le futur poumon économique du monde.

Les entrepreuneurs.chinois qui reussissaient a coter leur société à la bourse chinoise se retrouvait avec des montagne d'argent qu'ils plaçaient ensuite dans des paradis fiscaux et d'autres valeurs chinoises qui prenaient aussi des cotations incroyables rapidement.

Ok les dividendes de leur société sont élèvés à ces entrepreneurs chinois mais ca n'expliquait pas tout. Ils ont surtout profité du boom des valeurs.chinoises comme il y a eu le boom des valeurs technologiques au début des années 2000.

Depuis quelques années ces chinois préfèrent placer leur argent dans des valeurs européennes car elles, elles sont mal valorisées a contrario des valeurs chinoises surcotees.

Puis en plus ca fait bon chic bon genre pour un chinois de se payer une société occidentale plutot qu'une société chinoise.

Par

L'autre parlé lexus avec c'est commodor et bouton de yaris...:areuh:

Par

En réponse à n1cool

C'est la bonne question que je me posais régulièrement une période.

La seule réponse que je trouvais car les autres étaient insatisfaisantes c'est une histoire de boursicotage en bourse.

Ces chefs d'entreprise chinois ont monté des sociétés qui prenaient des valeurs exponentielles du seul faut du boom sur les valeurs chinoises car la Chine faisait office a partir du milieu des années 2000 jusqu'à nos jours comme le futur poumon économique du monde.

Les entrepreuneurs.chinois qui reussissaient a coter leur société à la bourse chinoise se retrouvait avec des montagne d'argent qu'ils plaçaient ensuite dans des paradis fiscaux et d'autres valeurs chinoises qui prenaient aussi des cotations incroyables rapidement.

Ok les dividendes de leur société sont élèvés à ces entrepreneurs chinois mais ca n'expliquait pas tout. Ils ont surtout profité du boom des valeurs.chinoises comme il y a eu le boom des valeurs technologiques au début des années 2000.

Depuis quelques années ces chinois préfèrent placer leur argent dans des valeurs européennes car elles, elles sont mal valorisées a contrario des valeurs chinoises surcotees.

Puis en plus ca fait bon chic bon genre pour un chinois de se payer une société occidentale plutot qu'une société chinoise.

Ok man, j'te remercie de ton explication. Tain', nous (l'Europe) ont s'est bien foutu dans la merde. Maintenant, on devient leur esclave tchiip.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire