Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Geely actionnaire de Daimler ; conséquences collatérales chez Volvo

Geely actionnaire de Daimler ; conséquences collatérales chez Volvo

Le milliardaire chinois Li Shufu, qui est aussi le président de Geely, a donc amassé discrètement une participation de 9,69 % dans Daimler, devenant ainsi le premier actionnaire de l’enseigne qui est aussi une icône en Allemagne. Si, dans un premier temps, Berlin n’a pas vu le coup venir, dans un second temps, le gouvernement d’outre-Rhin tente de recouvrer ses esprits. Mais le Chinois poursuit sa manœuvre, avec, pour conséquence collatérale, Volvo…

Volvo Cars est en effet une filiale de Zhejiang Geely Holding Group. Un mélange des genres qui est le cheval de bataille de Brigitte Zypries, ministre de l’Economie du gouvernement allemand qui remarque qu’il pourrait s'avérer problématique que quelqu'un représentant un concurrent de Daimler siège à son conseil de surveillance.

Pour lever cette suspicion, AB Volvo a renoncé à garder Hakan Samuelsson, le directeur général de Volvo Cars, au sein de son conseil d'administration. "La raison pour laquelle la réélection d'Hakan Samuelsson n'est pas proposée est l'annonce suivant laquelle le groupe Geely est devenu le principal actionnaire du constructeur automobile allemand Daimler, l'un des principaux concurrents du groupe Volvo", explique le conseil d'administration.

Selon une source proche du groupe chinois, Geely s‘intéresse tout particulièrement aux technologies de Daimler pour la voiture autonome, notamment dans la connectivité par satellite avec internet. Volvo vaut bien ce sacrifice.

Daimler

Poursuivez votre lecture :

SPONSORISE

Actualité

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire