Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Caradisiac a essayé le Citroën SpaceTourer Hyphen Concept : il grimpe aux arbres

Dans Futurs modèles / Concept-cars

Cailliot Manuel

Ce n'est pas tous les jours que nous avons l'occasion de rouler dans un concept-car. Alors lorsque Citroën nous a proposé d'essayer son SpaceTourer Hyphen Concept, nous n'avons pas hésité. Et pour l'essayer, nous l'avons essayé, de façon inattendue...

Caradisiac a essayé le Citroën SpaceTourer Hyphen Concept : il grimpe aux arbres

"Ce sera jeudi 26 entre dix heures et midi" annonçait le mail du service de presse de Citroën. Peu de temps donc, certes, mais 2 heures quand même pour rouler avec un concept-car, c'est déjà du domaine du rarissime, tant ces véhicules sont d'habitude cantonnés aux moquettes moelleuses des salons. Ce concept, c'est le SpaceTourer Hyphen (mot anglais qui signifie "trait d'union"), que nous vous avions déjà présenté de façon statique il y a de cela 2 mois.  Il était alors bien propre dans son studio photo. Mais là, une surprise nous attendait.

Caradisiac a essayé le Citroën SpaceTourer Hyphen Concept : il grimpe aux arbres

Caradisiac a essayé le Citroën SpaceTourer Hyphen Concept : il grimpe aux arbres

 

 

Arrivés au point de rendez-vous, dans le parc du château de Breteuil, dans les Yvelines, le premier coup d'œil annonce la couleur. Oui, le concept roule bel et bien, mais pas sur le bitume. Non, son terrain du jour, ce sont les chemins du parc, boueux, accidentés et détrempés par les gros orages de la veille… Il a déjà roulé entre les mains de confrères et est maculé de terre, des bas de caisse jusqu'au toit, en mode "masque cosmétique".

Le SpaceTourer Hyphen fait un peu plus que les 4,95 m du modèle civil, à cause de boucliers spécifiques très baroudeurs.
Le SpaceTourer Hyphen fait un peu plus que les 4,95 m du modèle civil, à cause de boucliers spécifiques très baroudeurs.
Les bares de toit du concept, que l'on ne retrouve pas sur le SpaceTourer classique, intègrent des LED à l'avant.
Les bares de toit du concept, que l'on ne retrouve pas sur le SpaceTourer classique, intègrent des LED à l'avant.

 

 

Il faut dire que le Hyphen Concept, dont le groupe de musique pop/electro doublement éponyme Hyphen Hyphen accompagne la communication, est doté d'une transmission intégrale ! Toute cette boue s'explique donc finalement parfaitement. C'est Dangel, le bien connu préparateur français, spécialisé dans les transmissions 4x4, qui s'est chargé de donner des ailes en hors-piste à ce concept. Une transmission qui sera bien sûr disponible à moyenne échéance sur le SpaceTourer "civil".

Caradisiac a essayé le Citroën SpaceTourer Hyphen Concept : il grimpe aux arbres

La garde au sol est donc rehaussée de plus de 60 mm sur ce concept, et elle le sera, au choix de 20 mm ou 60 mm sur les modèles de série. Les 4 roues motrices ne sont pas permanentes, mais débrayables via un commutateur rond situé à gauche du volant et qui permet de sélectionner au choix le mode 2 roues motrices (traction) ou celui permettant de disposer des 4 gambettes.

Après un bref briefing à base de "vous ne pourrez rouler que là où c'est autorisé" et de "pour la partie la plus difficile, c'est moi qui prends le volant", notre guide du jour, David, nous emmène pour un tour de reconnaissance du parcours, qui s'avère finalement assez technique et surtout très très glissant.

Et nous de constater que David ne ménage absolument pas ce concept unique. Il passe fort sur les chemins, accroche les branches basses au passage, louvoie dans les ornières et n'hésite pas à tirer le frein à main pour aider à tourner dans les épingles ! La consigne à l'air claire, nous montrer ce que ce concept a dans le ventre. Et par extrapolation, ce que le SpaceTourer classique a dans le ventre. À notre tour, nous mettons à l'épreuve l'engin, avec il faut le reconnaître plus de circonspection, ne voulant pas recevoir de la part de Citroën une facture de remise en état à 4 ou 5 chiffres… On reste quand même au volant d'un modèle unique…

 

Un concept finalement très proche d'un véhicule de série

Et le Space Tourer Hyphen Concept se révèle facile. Facile à cerner dans ses dimensions, soit 4,95 m de long dans cette version "M" (soit empattement long et porte-à-faux court). Mais aussi à la conduite. Finalement loin d'être un concept tel qu'on peut l'entendre, il s'agit ni plus ni moins d'un SpaceTourer, mais entièrement rhabillé. La direction, les suspensions, l'ensemble moteur/boîte fonctionnent parfaitement et permettent d'apprécier les qualités de l'engin et de la transmission 4x4, même si bien sûr les conditions sont assez différentes d'un roulage sur route ouverte. Le moteur 2.0 BlueHDI 150 donne de la voix mais pas trop, les rapports de boîte sont assez courts, et les accélérations du coup franches. Motricité et freinage sont aidés par des pneux mixtes M+S, qui ne sont plus ceux présents sur le salon de Genève ou en studio, évidemment.

Le galop est finalement court mais permet de se faire une idée du comportement du Space Tourer classique. Ce sera confortable, maniable (il braque court) et suffisamment performant. Le train arrière à roues indépendantes participe au confort et à la maîtrise de la tenue de route, qu'il faudra malgré tout éprouver sur bitume.

Caradisiac a essayé le Citroën SpaceTourer Hyphen Concept : il grimpe aux arbres

Présentation chatoyante et habitabilité record

Concernant la présentation, nous sommes bien sûr à bord d'un concept. Si le dessin est le même que celui du SpaceTourer de monsieur tout-le-monde, l'habillage est entièrement refait. Les couleurs sont vives, joyeuses, les ceintures orange éblouissent les rétines. Et, tout comme les parements de carrosserie, proposent un dégradé de couleur passant du bleu turquoise au rouge via une zone de traits d'union, cela s'entend.

Si l'on fait abstraction de cet habillage chatoyant, on a sous les yeux le SpaceTourer, dont l'habitabilité est top, même en troisième rangée de siège, et le volume de coffre géant (de 1 978 litres en 5 places pour le modèle XS qui mesure 4,60 m, à 2 932 litres pour le XL, qui mesure 5,30 m). L'accès à bord est facilité par des portes coulissantes électriques, et la vie, elle, par un niveau d'équipement qui peut s'avérer remarquable pour ce qui n'était considéré il y a quelques années que comme une bétaillère. Ainsi, affichage tête haute, écran tactile 7 pouces avec navigation 3D, caméra de recul 180°, feux de route automatiques, mirror screen, alerte de franchissement de ligne, surveillance d'angle mort, caméra de lecture des panneaux, freinage automatique en cas de détection d'obstacle, régulateur de vitesse adaptatif, détection de somnolence pourront, en série ou en option, être de la partie. De quoi sérieusement concurrencer les monospaces traditionnels. La gamme civile s'étend de 35 100 € à 52 200 €.

Tous les sièges sont indépendants et coulissants. L'habitabilité est remarquable.
Tous les sièges sont indépendants et coulissants. L'habitabilité est remarquable.
En 8 places, le volume de coffre restant est réduit. Mais en 5 places, on peut avoir de 1 978 à 2 932 litres.
En 8 places, le volume de coffre restant est réduit. Mais en 5 places, on peut avoir de 1 978 à 2 932 litres.

 

En rendant les clés, on se dit que quand même, on a pris le volant d'un modèle unique, de façon tout à fait inattendue. Partager avec vous ce moment était une évidence. Et la seule question qui nous reste est celle-ci : et si Citroën proposait une série spéciale "Hyphen" sur son SpaceTourer, lookée comme le concept, ce ne serait pas sympa ?

Photos (22)

En savoir plus sur : Citroen Spacetourer Hyphen Concept

SPONSORISE

Actualité Citroen

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire