Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Carburant : pas de hausse des taxes mais une hausse des prix

Dans Economie / Politique / Budget

Carburant : pas de hausse des taxes mais une hausse des prix

Pour les particuliers, il n'y aura pas d'augmentation des taxes sur les carburants en 2020. Mais les prix à pompe grimpent, portés par une hausse du pétrole.

Commençons par la partie la plus agréable. Cette fois, dans la nuit du Nouvel An, les prix des carburants ne connaîtront pas un petit coup de chaud causé par une hausse des taxes. Comme en 2019, ce sera le statu quo en matière de fiscalité du côté de la pompe.

Les hausses prévues cette année avaient été annulées suite à la crise des gilets jaunes, et le gouvernement n'a pas pris le risque de se pencher à nouveau sur la question afin de ne pas remettre le feu aux poudres (la réforme des retraites suffit bien). Certains espèrent toutefois relancer en 2020 le débat sur la reprise de la hausse de la taxe carbone, pour pousser les Français vers des véhicules toujours moins dépendants de l'essence.

S'il n'y a pas d'augmentation des taxes, vous aurez peut-être l'impression que votre plein pour la rentrée est plus cher que celui avant les vacances de Noël. Et c'est le cas. Les prix dans les stations sont orientés à la hausse depuis plusieurs semaines. Au dernier pointage réalisé par le ministère de la transition écologique (au 27 décembre), le litre de gazole s'affichait en moyenne en France à 1,4748 €. Pour le sans-plomb 95 E10, c'était 1,5075 €. Depuis mi-novembre, le SP 95 E10 a pris deux centimes, le gazole a augmenté de quatre centimes.

La raison ? La hausse des cours du pétrole. Les cours du Brent progressent doucement mais sûrement. Selon les données de l'Ufip, le baril était au 27 décembre à plus de 68 $, alors qu'il coûtait début novembre 60 $ environ. La hausse des dernières semaines a été soutenue par deux faits majeurs. D'un côté, il y a le réchauffement des relations économiques entre les États-Unis et la Chine : un accord devrait booster la demande en énergie. Dans le même temps, les principaux pays producteurs se sont accordés pour continuer de limiter leur production en 2020.

Les prix du Brent ayant progressé jusqu'à présent, les tarifs dans les stations vont continuer à augmenter. Une situation qui ne va pas s'arranger si une pénurie se propage : la CGT souhaite mettre à l'arrêt les raffineries françaises pendant plusieurs jours à partir du 6 janvier.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (77)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Il faut bien payer l'arabie saoudite.

Par

:violon:

Par

"la CGT souhaite mettre à l'arrêt les raffineries françaises pendant plusieurs jours à partir du 6 janvier"

Les 3% de râleurs qui bloquent un pays.

Vive la démocratie :coolfuck:

Par

En réponse à ano22

"la CGT souhaite mettre à l'arrêt les raffineries françaises pendant plusieurs jours à partir du 6 janvier"

Les 3% de râleurs qui bloquent un pays.

Vive la démocratie :coolfuck:

Ils ne feront rien. Ils vont se coucher comme ils doivent le faire. Il suffit de regarder comment la mobilisation contre la réforme des retraites est en train (sans jdm...) de faiblir.

Les contestataires et fainéants : la France doit écarter. Il y a un plan de réformes à passer, point.

Par

trop facile Lol ..& en + ouf en baisse Cotation du 31/12/2019 à 09h58

Pétrole Brent -2,78% 66,540$

LCO - XC0009677409

Par

Beaucoup râlent à cause de la dépendance des VE pour la production des batteries faites en Chine, mais pour les VT c'est pas mieux avec cette dépendance face aux pays producteurs.

Si le baril monte à 100 $, on se retrouve avec un litron de SP à combien ?

Par §LeD640gD

En réponse à pdcsq

Beaucoup râlent à cause de la dépendance des VE pour la production des batteries faites en Chine, mais pour les VT c'est pas mieux avec cette dépendance face aux pays producteurs.

Si le baril monte à 100 $, on se retrouve avec un litron de SP à combien ?

exactement !

Par

En réponse à pdcsq

Beaucoup râlent à cause de la dépendance des VE pour la production des batteries faites en Chine, mais pour les VT c'est pas mieux avec cette dépendance face aux pays producteurs.

Si le baril monte à 100 $, on se retrouve avec un litron de SP à combien ?

Pas autant qu'on pourrait le craindre vu que la principale composante du prix du litre est une taxe fixe + la TVA qui est appliquée sur cette taxe fixe. :tourne:

Par

En réponse à pdcsq

Beaucoup râlent à cause de la dépendance des VE pour la production des batteries faites en Chine, mais pour les VT c'est pas mieux avec cette dépendance face aux pays producteurs.

Si le baril monte à 100 $, on se retrouve avec un litron de SP à combien ?

C'est pas faux , le pétrole c'est de la merde , l'arnaque niveau finance et crame la planète , mais reproduire les erreurs du passé avec l'électrique n'est pas mieux finalement , défonce la planète , mais autrement , sans compter que sans pétrole encore une fois , rien nada , pas de bouffe , fringue , VE ou autres objets et ça c'est inquiètent .

Par

En réponse à pdcsq

Beaucoup râlent à cause de la dépendance des VE pour la production des batteries faites en Chine, mais pour les VT c'est pas mieux avec cette dépendance face aux pays producteurs.

Si le baril monte à 100 $, on se retrouve avec un litron de SP à combien ?

Étant donné que les bonus ne suffisent pas, ni les malus, ils augmentent artificiellement le prix du carburant pour forcer encore plus le pas vers l'électrifié. Pas certain que ce soit suffisant, surtout que les véhicules électrifiés ne couvrent tjrs pas l'intégralité du marché/gamme.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire