Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Le vélo pour remplacer la voiture... mais quid des poumons des cyclistes ?Adapter sa mobilité est devenu nécessaire désormais pour toute personne désireuse d'oeuvrer pour la sauvegarde de l'environnement. Il semblerait cependant que les concernés ne soient pas encore suffisamment nombreux si l'on en croit cette

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

faire un lien avec l'un de vos précédent article:

https://www.caradisiac.com/Etude-en-Seine-Maritime-la-pollution-dans-l-habitacle-des-vehicules-1086.htm

Par Anonyme

ET pourtant le seul vrai problème en france c'est le cannabis. L'usage de cannabis rend skyzophrène. La plupart des consomateurs sont des violeurs et aussi des pédophiles. La cannabis rend agressif et empêche toute forme d'enseignement. La cannabis trouble la vue et empêche de lire les panneaux de signalisation. Les consomateurs deviennent dépendants et sont obligés de voler pour acheter leur dose. Les consomateurs de cette substance diabolique ne respectent pas les autres ni l'autorité. 93% des accidents de la route sont provoqués par des fumeurs de cannabis, les 7% restants sont des fumeurs passifs. Cette substance est tellement dangereuse, que même 9 semaines après en avoir fumé, le consomateur n'est pas maître de ses moyens et est un danger pour les autres. La dette française et le trou de la sécu sont entièrement dues à la consomation de cannabis. La fumée de cannabis, fortement chargée en particules et en CO2 est responsable à 89% du réchauffement de la planète. La perte des valeurs démocratiques et civiques sont principalement causées par ce produit démoniaque.

Par Anonyme

29 Septembre 2011 à 15h58: En te lisant, je penses que tu viens juste de t'en fumer un...et un gros !

Par Anonyme

Moi je suis mieux à bord de mon V8, et les cyclistes ben... chacun sa m..de comme on dit ! :chut:

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

ET pourtant le seul vrai problème en france c'est le cannabis. L'usage de cannabis rend skyzophrène. La plupart des consomateurs sont des violeurs et aussi des pédophiles. La cannabis rend agressif et empêche toute forme d'enseignement. La cannabis trouble la vue et empêche de lire les panneaux de signalisation. Les consomateurs deviennent dépendants et sont obligés de voler pour acheter leur dose. Les consomateurs de cette substance diabolique ne respectent pas les autres ni l'autorité. 93% des accidents de la route sont provoqués par des fumeurs de cannabis, les 7% restants sont des fumeurs passifs. Cette substance est tellement dangereuse, que même 9 semaines après en avoir fumé, le consomateur n'est pas maître de ses moyens et est un danger pour les autres. La dette française et le trou de la sécu sont entièrement dues à la consomation de cannabis. La fumée de cannabis, fortement chargée en particules et en CO2 est responsable à 89% du réchauffement de la planète. La perte des valeurs démocratiques et civiques sont principalement causées par ce produit démoniaque.

Non, le cannabis ne rend pas schizophrène, car les causes de la schizophrénie sont peu en rapport avec l'hyperdopaminergie. Le consommateur de cannabis concerné est déjà schizophrène avant même de consommer, il viendra au cannabis tout naturellement comme tentative d'auto-traitement.

Par §saa452RJ

Quand je parcours les sinuosités de ma ville à vélo, je redoute toujours les passages en circulation dense à cause des diesels mal entretenus ou conduits comme des essences : on se mouche noir ! Sinon nous avons la chance de bénéficier des vents de l'Atlantique, qui apportent leur généreuse oxygénation à nos poumons et balaient ces particules. Les bus des transports en commun fonctionnent au gaz ou à l'huile de tournesol. Une grande partie du réseau cyclable passe à travers des parcs et des zones protégées du trafic. C'est un vrai plaisir le matin à l'aube, de pédaler dans les brumes, à travers les parfums de la nature et les chants de la faune.

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

Non, le cannabis ne rend pas schizophrène, car les causes de la schizophrénie sont peu en rapport avec l'hyperdopaminergie. Le consommateur de cannabis concerné est déjà schizophrène avant même de consommer, il viendra au cannabis tout naturellement comme tentative d'auto-traitement.

Ne prends pas la peine de lui répondre, c'est un troll qui poste son suppositoire anti-cannabis sur tous les articles :wink:

Par

Quand un scientifique se double d'un technocrate, on débouche irrémédiablement sur ce genre d'étude, à la conclusion évidente.

Il aurait durant une journée effectué le travail d'un livreur de charbon, d'un poseur de laine de verre ou d'un maçon gâchant manuellement son mortier, que les conclusions lui seraient apparues évidente : en situation d'effort physique, tu inhales plus fort et plus loin les particules passant à portée de ton tarin.

Et le résultat dû au hasard sera inférieur aussi à 1%.

Sauf si tu es tombé sur le masque de fer pour effectuer ta subtile étude.

Par

« Nos chiffres suggèrent que l'exposition à la suie devrait être prise en compte en planifiant les itinéraires »

Alors, Professeur Jonathan Grigg de la London School of Medicine, en pratique, ça veut dire quoi ?

N'utiliser ton vélo qu'entre 3 et 4 h du matin quand la circulation est au plus bas ?

Ne rouler que dans les parcs et continuer sa route en poussant son biclou quand on arrive sur une avenue ?

Se munir d'un compteur à suie posé au bout d'une canne à pèche 1 mètre devant son vélo et s'arréter dès que le seuil limite est atteint ?

Par Anonyme

En réponse à roc et gravillon

« Nos chiffres suggèrent que l'exposition à la suie devrait être prise en compte en planifiant les itinéraires »

Alors, Professeur Jonathan Grigg de la London School of Medicine, en pratique, ça veut dire quoi ?

N'utiliser ton vélo qu'entre 3 et 4 h du matin quand la circulation est au plus bas ?

Ne rouler que dans les parcs et continuer sa route en poussant son biclou quand on arrive sur une avenue ?

Se munir d'un compteur à suie posé au bout d'une canne à pèche 1 mètre devant son vélo et s'arréter dès que le seuil limite est atteint ?

Eh bé ça veut dire en effet tracer un parcours éloigné le plus possible du trafic générateur de suie. Ce qui ne devrait pas poser trop de difficulté dans les méandres londoniens. La suie suit les diesel.

Par

En réponse à Anonyme

Eh bé ça veut dire en effet tracer un parcours éloigné le plus possible du trafic générateur de suie. Ce qui ne devrait pas poser trop de difficulté dans les méandres londoniens. La suie suit les diesel.

... Sauf que le parc de véhicules diesel est en Grande Bretagne inférieur à 20%. Et si c'est pour faire avec ton vélo nombre de zig-zag dans les back-street londonniennes pour au final doubler la longueur de ton trajet, le bénéfice risque de ne pas être bien évident.

Par Anonyme

Non car les trajets hors suie passeraient par les middle-streets, le bénéfice est d'éviter les taxis diesophiles et leur petites particules qui s'accrochent aux poils du nez ou migrent vers les alvéoles de nos poumons asphyxiés par la cigarette. Le nombre des rues londoniennes est tel que modifier un itinéraire devient un jeu d'Alzheimer.

Par

Ah, parce que les cabbies n'empruntent jamais les middle-streets ?

Je n'ai pas souvenir d'avoir été jeté par l'un d'eux en cours de route

en m'entendant dire " Sorry Sir, mais je ne vous déposerai pas au 12 Craddock Street, car je ne m'éloigne jamais des grands axes, z'avez qu'à continuer à pied".

Et puis, emprunter les venelles, c'est aussi multiplier les risques d'accident, n'importe quel cycliste urbain te le confirmera ...

P.S : je t'ai reconnu Saabilen.

Par Anonyme

Si les cabbies savent se mouvoir où circulent les caddies, ils préfèrent la front-street et préférentiellement de la quality-street. Et en cours de route l'un d'eux vous jettera en disant "Pardon monsieur, I am afraid I can't drop you on the 13 Washing Street, I stay on my way on avenue the main. Just have a walk and you pourray rich (as my tailor) the right door. Farewell monsieur le grenouille !"

Il existe à Nougat-York des cyclistes qui savent manier cadre et guidon, virevoltant dans les avenues à travers les scaliers des pâtés de maison, ils se glissent entre les passants à cris de Gear gear gear... (gear à vous ?...) et gagnent un temps fou tout en évitant les particules en suspension sur la voie du trafic.

Cela étant écrit, vous auriez raison sur le point de la pollution en admettant que cette dernière s'étend partout sur la ville, y compris dans les venelles et les parcs et les trottoirs à souliers, donc le cycliste quoi qu'il arrive, quoi qu'il choisisse en itinéraire, absorbera toujours sa dose particulaire particulièrement nocive car issue de la pollution.

P.S : moi non plus je t'ai reconnu monsieur.

Par Anonyme

Un vélo pourquoi pas ? mais pas en pijeot, ça manque trop de puissance ... :roi:

Par Anonyme

Les mobylettes aussi exposent aux particules. Et puis ces motards à la con qui s'arrête à hauteur des voitures, aux feux, pour que le pot d'échappement laisse ses gaz polluer l'habitacle de la bagnole à côté ! Ca craint de cheval !

Par Anonyme

Moi j'ai une solution, il faudrait mettre un aspirateur à praticules sur le guidon et puis voilà !

Par Anonyme

oui mais le motard ne déplace pas son cul dans un véhicule qui pèse entre 1 et 2 tonnes comme la plupart des francais ; personne ne comprend qu'aujourd'hui un truc de 2 tonnes ça sert à se déplacer à plusieur pour des long trajets et non pas pôur faire un ou 2 km seul comme tous ces cons que je double tous les matins avec mon vélo et qui mettent 2 ou 3 fois plus de tps que moi pour aller au taf ;

c'est sur ils ont chaud en hiver et frais en été mais bonjour le 21 eme siècle peuplé de connards !!

Par Anonyme

Pour infos à tout les détracteurs du gasoil, lors des 15 km qui suivent le démarrage d'un moteur à essence il y a d'important rejets :

- oxydes d'azote

- monoxydes de carbone

- hydrocarbures imbrulés

Ensuite après 15 km (si 15 km ont été parcouru ce qui n'est pas toujours le cas).

- la même chose (probablement en quantité plus faible mais impossible à dire car il n'y a aucune étude sur les rejets)

- beaucoup de dioxyde de carbone

- de l'azote

- Protoxyde d'azote (300 fois plus polluant que le CO2 et c'est aussi un hallucinogène).

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité