Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - Solar Impulse : vol de nuit concluant pour le premier avion solaire

Aurélie Barthly

Solar Impulse : vol de nuit concluant pour le premier avion solaire

Déposer un commentaire

Par Anonyme

Rapport avec l'automobile ? On n'est pas sur CARadisiac ici ?:confused:

Par Anonyme

Et alors, on parle d'énergie d'avenir qui arrivera sur nos voitures....

Manu.

Par Anonyme

Cf. https://www.caradisiac.com/Fiat-veut-adopter-l-energie-solaire-pour-de-futurs-modeles-58657.htm

Manu.

Par Anonyme

C'est une expérience importante. Si un avion de ce genre peut effectuer un long vol, une simple automobile pourra allègrement rouler... à ceci près que l'exposition aux rayons du soleil est différente sur le plancher des vaches !

Par

En réponse à Anonyme

C'est une expérience importante. Si un avion de ce genre peut effectuer un long vol, une simple automobile pourra allègrement rouler... à ceci près que l'exposition aux rayons du soleil est différente sur le plancher des vaches !

   

la surface des panneaux aussi !

Par Anonyme

Fiabilité meilleure que chez peugeot? :fresh:

Ok c'est bon, je sors :up:

Par Anonyme

on arrive a faire ça mais on arrive pas faire

Par Anonyme

Voilà encore un autre HOP (plutôt...UP) LA SUISSE !!

BRAVISSIMO.

Ricardo Caronni

Par Anonyme

Fantastique! Bravo! Il faut poursuivre ces travaux de la plus haute importance!

Cordialement.

Par Anonyme

Vu la gueule de l'engin, ce n'est une révolution que pour le monde des planeurs, pour lesquels le vol de nuit est problématique, faute de courants ascendants suffisants en l'absence de soleil. Maintenant, ils pourront passer en mode batterie une fois le soleil couché. Très bien.

De là à remplacer les appareils utilisés pour le transport de masse, aucun rapport. C'est une belle réussite, mais ça n'a strictement rien à voir. Il faut vraiment être d'une débilité sans limites pour croire à la faisabilité de la chose, ne serait-ce que dans quelques décennies, ou même siècles (vu le bilan écologique pour fabriquer des batteries et des capteurs solaires, sans compter l'énergie déployée lors de ce processus, ni même le poids d'un avion de transport de masse, c'est d'un grotesque achevé).

Pour remplacer le kérosène issu du fossile, la seule et unique solution envisageable, même à moyen-long terme, c'est le pétrole de synthèse (algues et cie). Et pour lutter contre le réchauffement climatique (en imaginant qu'on en soit réellement responsables), la seule et unique solution envisageable est la réduction massive de la population mondiale (réduire le niveau de vie volontairement n'est pas envisageable - que les crasseux qui vivent dans leur fange, à peine vêtus de haillons, pensent ce qu'ils veulent - ça ne change rien à l'affaire). Faut arrêter, avec le "green-washing" absurde (cf les sondages des torche-merdes comme le Figaro et cie, demandant aux gens s'ils seraient prêts à voyager dans un "avion solaire" ; et toute cette bande de joyeux crétins de sondés de s'en enthousiasmer dans les résultats des-dits sondages).

Par Anonyme

En réponse à Anonyme

Vu la gueule de l'engin, ce n'est une révolution que pour le monde des planeurs, pour lesquels le vol de nuit est problématique, faute de courants ascendants suffisants en l'absence de soleil. Maintenant, ils pourront passer en mode batterie une fois le soleil couché. Très bien.

De là à remplacer les appareils utilisés pour le transport de masse, aucun rapport. C'est une belle réussite, mais ça n'a strictement rien à voir. Il faut vraiment être d'une débilité sans limites pour croire à la faisabilité de la chose, ne serait-ce que dans quelques décennies, ou même siècles (vu le bilan écologique pour fabriquer des batteries et des capteurs solaires, sans compter l'énergie déployée lors de ce processus, ni même le poids d'un avion de transport de masse, c'est d'un grotesque achevé).

Pour remplacer le kérosène issu du fossile, la seule et unique solution envisageable, même à moyen-long terme, c'est le pétrole de synthèse (algues et cie). Et pour lutter contre le réchauffement climatique (en imaginant qu'on en soit réellement responsables), la seule et unique solution envisageable est la réduction massive de la population mondiale (réduire le niveau de vie volontairement n'est pas envisageable - que les crasseux qui vivent dans leur fange, à peine vêtus de haillons, pensent ce qu'ils veulent - ça ne change rien à l'affaire). Faut arrêter, avec le "green-washing" absurde (cf les sondages des torche-merdes comme le Figaro et cie, demandant aux gens s'ils seraient prêts à voyager dans un "avion solaire" ; et toute cette bande de joyeux crétins de sondés de s'en enthousiasmer dans les résultats des-dits sondages).

   

A vous lire on devine votre méconnaissance du domaine aéronautique. Vous me faites penser à ceux qui moquaient les "plus lourds que l'air"...

Par Anonyme

"De là à remplacer les appareils utilisés pour le transport de masse, aucun rapport. C'est une belle réussite, mais ça n'a strictement rien à voir. Il faut vraiment être d'une débilité sans limites pour croire à la faisabilité de la chose, ne serait-ce que dans quelques décennies, ou même siècles (vu le bilan écologique pour fabriquer des batteries et des capteurs solaires, sans compter l'énergie déployée lors de ce processus, ni même le poids d'un avion de transport de masse, c'est d'un grotesque achevé)."

c'est clair qu'avec des types comme toi, si on vous écoutez, on se deplacerait encore à cheval/charette :ptdr:

au fait, juste comme ca, t'as quoi comme records à ton actif?

plus sérieusement, belle prouesse...

 

Par Anonyme

Que se passera t'il lorsque les panneaux solaires auront des rendements de 40%(prochainement mais déjà utilisé pour les satellites)au lieu des 20%(les meilleurs et les + chers) aujourd'hui,et de 60 a 65% dans qq années(la limite théorique étant de 86%),avec des super condensateurs capable d'emmagasiner assez d'énergie pour faire voler(ou rouler ou produire l'elec de la maison...) des petits porteurs indéfiniment car il pourront recharger en vol???auront nous encore besoin de gros porteurs???La révolution solaire est en marche,balbutiante aujourd'hui car sous estimé depuis longtemps,la guerre du rendement est déclarée par les labos.Je crois que le record est de 41,6% chez Boing.L'enjeu etant de faire des panneaux moins chers.Il y a encore du chemin à faire mais ce genre d'initiative montre la voie et les possibilités.

 

SPONSORISE

Toute l'actualité