Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Taxis et VTC s'unissent contre le gouvernementLes adversaires d’hier seront sans doute les alliés de l’an prochain. Se regardant jusque-là en chiens de faïence, les chauffeurs VTC et ceux des taxis se font à présent les yeux de Chimène pour mieux regarder en coin un  gouvernement qui s’apprête à devenir la cible commune. La faute à une initiative de ce dernier destiné à ouvrir un peu plus l’accès aux métiers du transport de la personne aux candidats potentiels. Une solution pour faire fléchir enfin la courbe du chômage mais une pierre d’achoppement pour ceux qui ont déjà pignon sur rue. La conjoncture pourrait conduire à un mouvement social d’envergure à Paris en janvier prochain.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est bien gentil un peu trop facile et dangereux de vouloir réduire le chômage en autorisant n'importe qui à exercer n'importe quel métier, bientôt on choisira un médecin comme un hôtel sur booking en regardant les avis.....sympa pour ceux qui ont passé un diplôme, acheté une licence ou le droit d'exercer et payent des cotisations.Exaspérant ces politiques persuadés que tout problème se résout en faisant appel au marché à l'offre et à la demande. A la fin on aura en France des millions de précaires qui vivoteront mais disparaîtront des statistiques du chômage, vous me direz que c'est l'essentiel pour des énarques qui répondent avec des chiffres à des préoccupations humaines et légitimes.

Par

Présenté comme ça l'est, c'est la quadrature du cercle, cette histoire ! En voulant solutionner un problème, on en crée d'autres, et tous les points de vue se défendent...

Par

Je suis taxi et je peux vous dire que on est loin de faire une action commune avec les vtc...

Par §Ato860IS

"C'est bien gentil un peu trop facile et dangereux de vouloir réduire le chômage en autorisant n'importe qui à exercer n'importe quel métier, bientôt on choisira un médecin comme un hôtel sur booking en regardant les avis.....sympa pour ceux qui ont passé un diplôme, acheté une licence ou le droit d'exercer et payent des cotisations.Exaspérant ces politiques persuadés que tout problème se résout en faisant appel au marché à l'offre et à la demande. A la fin on aura en France des millions de précaires qui vivoteront mais disparaîtront des statistiques du chômage, vous me direz que c'est l'essentiel pour des énarques qui répondent avec des chiffres à des préoccupations humaines et légitimes. "

+1

Par

On parle bien de ces connards qui caillassés des VTC Uber y'a à peine quelques mois ??? Qu'elle bande de clown ... :buzz:

Par

1 pour tous, tous pourris.. comme disait coluche.

Par

En réponse à JF2

C'est bien gentil un peu trop facile et dangereux de vouloir réduire le chômage en autorisant n'importe qui à exercer n'importe quel métier, bientôt on choisira un médecin comme un hôtel sur booking en regardant les avis.....sympa pour ceux qui ont passé un diplôme, acheté une licence ou le droit d'exercer et payent des cotisations.Exaspérant ces politiques persuadés que tout problème se résout en faisant appel au marché à l'offre et à la demande. A la fin on aura en France des millions de précaires qui vivoteront mais disparaîtront des statistiques du chômage, vous me direz que c'est l'essentiel pour des énarques qui répondent avec des chiffres à des préoccupations humaines et légitimes.

le problème c'est que pour être taxi t'a pas besoin d'avoir fait l'ENA

parler Anglais serait un plus;

mais

souvent on aimerai mieux qu'ils ne sachent pas parler Français

et,

plutôt qu'ils soient honnêtes

Par

çà me rappelle un bouquin que j'ai lu sur les prermiers chemins de fer et l'opposition du lobby lié aux diligences et consorts, extrait:

"bien avant l’apparition de l’automobile, le chemin de fer met fin au règne de la diligence. Néanmoins, des réticences psychologiques et l’opposition d’une multitude d’intérêts ralentissent le développement ferroviaire : la croyance que la vitesse peut rendre les voyageurs aveugles ou fous s’ajoute à l’hostilité des voituriers, des aubergistes, des fermiers qui craignent pour leur bétail, au manque de capitaux et à la méfiance des épargnants qui préfèrent rester fidèles aux solides rentes d’État plutôt que de financer une telle entreprise"...

voilà on change d'ère pour les taxis, c'est fini le monopole et je comprends qu'ils ne soient pas contents mais on n'inverse pas le course de l'histoire, les gens veulent de déplacer differrement en dehors des taxis

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité