Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - Le moteur essence, autant coupable que le diesel dans la pollution aux particules fines

Audric Doche

Le moteur essence, autant coupable que le diesel dans la pollution aux particules fines

Déposer un commentaire

Par

"A trop vouloir se concentrer sur le CO2 et uniquement sur le CO2, l'Europe a créé une bombe à retardement qu'il est aujourd'hui presque impossible à désamorcer."

En même temps si on veut s'attaquer au réchauffement climatique on a pas le choix ... même les japonais pourtant réticents au début se mettent au diesel ...

Par §cit386Gi

La génération de particules dans un moteur essence à injection directe" n'est pas dû à la statification , qui est volontaire (plus riche près de la bougie pour améliorer l'inflammation), mais au fait qu'injecté directement, le carburant est sous forme de micro gouttelettes qui sont autant de noyaux de carbonisation (= particule), alors qu'avec l'injection indirecte , le carburant a le temps de se vaporiser quasi complètement (= très peu de particules). A savoir aussi que le GPL injecté directement en phase liquide ne génère lui quasiment pas de particules, car il se regazéifie quasi instannément lors de l'injection...

Les constructeurs demandent 300% pour une raison simple: lors des accélérations, le mélange est riche et à froid la combustion incomplète: ce sont 2 phases incontournables qui génèrent un maximum de pollution...

Pour les accélérations, la solution c'est la traction électrique+ groupe électrogène (avec ou sans batteries) fonctionnant à régime constant, donc au meilleur rendement et minimum de pollution...Mais ça a un coût...

Par

En réponse à §cit386Gi

La génération de particules dans un moteur essence à injection directe" n'est pas dû à la statification , qui est volontaire (plus riche près de la bougie pour améliorer l'inflammation), mais au fait qu'injecté directement, le carburant est sous forme de micro gouttelettes qui sont autant de noyaux de carbonisation (= particule), alors qu'avec l'injection indirecte , le carburant a le temps de se vaporiser quasi complètement (= très peu de particules). A savoir aussi que le GPL injecté directement en phase liquide ne génère lui quasiment pas de particules, car il se regazéifie quasi instannément lors de l'injection...

Les constructeurs demandent 300% pour une raison simple: lors des accélérations, le mélange est riche et à froid la combustion incomplète: ce sont 2 phases incontournables qui génèrent un maximum de pollution...

Pour les accélérations, la solution c'est la traction électrique+ groupe électrogène (avec ou sans batteries) fonctionnant à régime constant, donc au meilleur rendement et minimum de pollution...Mais ça a un coût...

   

Le souci de l'électrique c'est que si le véhicule ne pollue pas lors de la circulation, il reste le souci de fabriquer la batterie et son recyclage, qui eux sont des industries ultra polluantes.

Par §Tra021un

au final une 2cv ou une 4L sont plus écolo, que nos saloperies modernes injection directe et turbal

Par

Du point de vue emissions, le mieux, hors 100% electrique, est l'hybride Toyota. Pas de turbo, pas de taux de compression pharaonique, pas d'iinjection directe, pas de gazole.

Bon, pour ce qui est des materiaux utilises, il y a probablement des progres a faire du cote des moteurs (aimants permanents notamment, consommateurs de terres rares).

Par

En réponse à Moukeaf

Le souci de l'électrique c'est que si le véhicule ne pollue pas lors de la circulation, il reste le souci de fabriquer la batterie et son recyclage, qui eux sont des industries ultra polluantes.

   

Certes. Mais la VRAIE question est de savoir quelle solution est la meilleure (ou plutot la moins pire): accelerer avec un moteur thermique qui va polluer enormement durant ces phases (et surconsommer le reste du temps parce que le moteur est surdimensionne 95% du temps) ou utiliser des accumulateurs d'energie pour accelerer/freiner?

Je ne connais pas la reponse, mais je sais que si recycler des batteries d'appareils portables est une galere (collecte, demontage, etc pour recuperer peu de materiaux), collecter et recycler de grosses batteries de voiture est bien plus simple et rentable! Ne pas tout melanger ;)

Par

En réponse à §cit386Gi

La génération de particules dans un moteur essence à injection directe" n'est pas dû à la statification , qui est volontaire (plus riche près de la bougie pour améliorer l'inflammation), mais au fait qu'injecté directement, le carburant est sous forme de micro gouttelettes qui sont autant de noyaux de carbonisation (= particule), alors qu'avec l'injection indirecte , le carburant a le temps de se vaporiser quasi complètement (= très peu de particules). A savoir aussi que le GPL injecté directement en phase liquide ne génère lui quasiment pas de particules, car il se regazéifie quasi instannément lors de l'injection...

Les constructeurs demandent 300% pour une raison simple: lors des accélérations, le mélange est riche et à froid la combustion incomplète: ce sont 2 phases incontournables qui génèrent un maximum de pollution...

Pour les accélérations, la solution c'est la traction électrique+ groupe électrogène (avec ou sans batteries) fonctionnant à régime constant, donc au meilleur rendement et minimum de pollution...Mais ça a un coût...

   

Bravo pour cette étude, complète et vulgarisée pour que tout le monde puisse comprendre

l'exercice n'était pas simple. ensuite, les bœufs qui écrivent dans ces colonnes manquent souvent de discernement et d'intelligence. Je ne nome personne ! :)

Par

On parle de CO2, de particules fines, puis les Nox c'est pour quand la prise en compte? Oui bizarrement cela touche plus le diesel 4 fois plus en tout cas. Il y toujours des polluants qui ne sont pas mentionnés et curieusement c'est le plus polluant qui est ignoré, pour moi ce n'est pas un hasard. Voilà un un petit teste fort révélateur d’Auto-news: “réduire les particules n’est pas mauvais, mais pas si cela augmente d’autres polluants responsables de troubles sanitaires. L’obsession des normes européennes concernant les particules mène à faire des bêtises sanitaires. Quand on n’aura plus de particules dans l’atmosphère et qu’on continuera à avoir de la bronchiolite ou des problèmes cardiaques, on verra que cela venait bien du NO2. Le problème avec le diesel, c’est qu’on ne sait pas retirer les particules sans créer des NOx”. Et encore:

Quel avenir pour le diesel ? Il est temps de se poser les bonnes questions. Est-il encore nécessaire de diviser par deux les émissions de particules, de HC ou de CO, déjà très faibles, si cela augmente significativement les émissions de NOx, donc de NO2 ? L’impact sanitaire des NO2 apparaît aussi important que celui des particules. Pourtant, pour réduire encore les particules, les prochaines normes vont tolérer des niveaux de NOx en hausse. Et nous ne parlons que des émissions lors de l’homologation, car en dehors de ces tests, les diesels à haut rendement sont de véritables usines à NO2. Il est temps de s’en inquiéter et c’est ce qui a été fait à Londres, où l’on a retiré les catalyseurs d’oxydation des bus à la suite de problèmes sanitaires liés à des pics de pollution au NO2. Depuis, ça va mieux. Il est grand temps d’en parler à la RATP…

Pas fini de rire avec les autorités en place et surtout le lobbying des constructeurs amenant toujours leurs points de vue financiers avant tout état d’âme et autre prise en compte sur les polluants suite aux problèmes sanitaires mise en lumière.

Par

Un petit texte, sorry

Par

L'automobile un nid à problèmes. Tant que le législateur previligiera l'emploi sur la santé publique et l'environnement, les lobbies de l'automobile auront toujours la main sur les décisions règlementaires.

Par

" L'injection directe (qui consiste à injecter directement le carburant dans la chambre de combustion) a permis de réduire les consommations, mais la contrepartie est donc l'augmentation des particules fines."

J'ai moult exemples en têtes de moulins qui glougloutent du pistolet vert à injection directe qui ne consomment pas moins -du tout- qu'un atmo à injection indirecte d'il y a 10 ans. Singer le couple en bas de compte-tour d'un mazout certes, mais réduire la conso, je ne crois pas que ça soit l'argument phare pour toutes ces motorisations en utilisation réelle.

Par

Depuis le temps que l'on dit que l'hydrogène reste un des moins pourri ...

Par

C'était évident, on peut pas faire de magie, résoudre un problème en créera forcément un autre

Par

En réponse à n1cool

L'automobile un nid à problèmes. Tant que le législateur previligiera l'emploi sur la santé publique et l'environnement, les lobbies de l'automobile auront toujours la main sur les décisions règlementaires.

   

il est possible de faie des réglementations non applicables. Est ce la solution?

Actuellement la dépollution coute 1000 à 1500 euros au constructeur sur un Diesel moyen. C'est pour cette raison qu'il n'est plus possible de vendre des petites voitures avec du diesel. Le coût est trop impacté en proportion du prix. Si une dépolution efficace (à supposer qu'elle existe coute 5000 euros, cela sera sans influence sur les ventes de voitures chères, mais par contre les smicarts continueront à rouler avec de veilles voitures "polluantes". L'objectif ne sera pas atteint. Il en est de même avec les électriques, ou le besoin supplémentaire en énergie impliquera la construction de nouvelles centrales dont personne ne veut.

La solution idéale n'existe pas, si ce n'est les tickets de rationnement!

Par

qu'ils commencent a monter des générateurs HHO sur les voitures essence et diesel

ça coûte presque rien a fabriquer

quasiment aucun entretien ; ça consomme que dalle en électrolyte

je consomme 20 %de moins d'essence

et je roule avec depuis 17000 kms

au début ça pue le brûlé ; ça fait 1 peu flipper ; mais comme le moteur avait déjà 178000 kms ; en fait c'est l'hydrogène qui nettoyait le moteur

les bougies sont hyper propres ; du jamais vu sur 1 moteur essence sans HHO

mais bon ils le feront pas ; le lobby pétrolier

ma voiture pollue évidemment beaucoup moins

et pour les scientifiques du site qui vont trouver a redire ; avec des formules mathématiques ; l'hydrogène du générateur HHO ; ne sert pas en tant que carburant ; elle ne fait qu'améliorer considérablement la combustion de l'essence dans ce même moteur

le secret des -20% de consommation n'est que là ; ça améliore la carburation du moteur ; donc le rendement

Par

En réponse à n1cool

L'automobile un nid à problèmes. Tant que le législateur previligiera l'emploi sur la santé publique et l'environnement, les lobbies de l'automobile auront toujours la main sur les décisions règlementaires.

   

en même temps, si tu n'as pas de boulot et donc pas d'argent pour vivre, t'en as logiquement plus rien à cirer des problèmes écologiques.

ou bien on passe au principe du revenu universel, en donnant de l'argent (récupéré sur ce que gagnent ceux qui continuent de travailler) à ceux qui perdent leur boulot...

après, ce sont des choix de sociétés. mais il est essentiel de ne pas toujours taper sur les mêmes, c'est à dire la classe moyenne, qui n'a pas forcément les moyens de se payer une caisse onéreuse, électrique, hybride, bardée d'électronique ou je ne sais quoi d'autre.

au risque de favoriser la montée du populisme, de la discrimination, de l'injustice, de la pauvreté, etc...

de toute façon, je vois mal les politiques prendre des mesures qui iraient à l'inverse de ce que veut leur électorat, et qui torpilleraient par conséquent leur carrières politiques.

le suicide politique, c'est rare... même si hollande veut d'ailleurs dernièrement nous prouver le contraire...

Par

un beau jour ont passera tous à la voiture électrique et le moteur à explosion sera destiner pour les riches de se monde ou au compétition:peur:

Par

PSA sortira le nouveau 3008 GT 220 cv essence avec filtre a particules !

Par §l_i263DP

En réponse à omovaltine

qu'ils commencent a monter des générateurs HHO sur les voitures essence et diesel

ça coûte presque rien a fabriquer

quasiment aucun entretien ; ça consomme que dalle en électrolyte

je consomme 20 %de moins d'essence

et je roule avec depuis 17000 kms

au début ça pue le brûlé ; ça fait 1 peu flipper ; mais comme le moteur avait déjà 178000 kms ; en fait c'est l'hydrogène qui nettoyait le moteur

les bougies sont hyper propres ; du jamais vu sur 1 moteur essence sans HHO

mais bon ils le feront pas ; le lobby pétrolier

ma voiture pollue évidemment beaucoup moins

et pour les scientifiques du site qui vont trouver a redire ; avec des formules mathématiques ; l'hydrogène du générateur HHO ; ne sert pas en tant que carburant ; elle ne fait qu'améliorer considérablement la combustion de l'essence dans ce même moteur

le secret des -20% de consommation n'est que là ; ça améliore la carburation du moteur ; donc le rendement

   

:ptdr::ptdr:

Par

Essence ou diesel on pollue, pour des raisons mercantiles interdiction de se poser la question du poids et des équipements des véhicules, des besoins en monospaces SUV et autres 4x4, et bien sûr du nombre de véhicules en circulation qui fait que tous les progrès effectués depuis les années 70 pour diminuer la consommation donc la pollution des véhicules n'amènent pas les résultats escomptés. Confort, sécurité, performances et deux à trois voitures par foyer il faut bien que la planète paye la note et ce n'est qu'un début.

Par

Je rappelle :

Mettre en avant que le taux de compression de la mazda est de 18:1 est faux puisqu'il ne faut pas prendre en compte la remontée du piston tant que les soupapes ne sont pas refermées.

Par

Bravo pour cette information inédite dont on parle depuis des années !

Et oui l'essence à injection directe émet aussi des particules fines. Sauf que pour passer les norme de fin 2017, le FAP va aussi être généralisé sur l'essence.

Et le gouvernement se saisira du problème de l'essence quand l'essentiel sera réglé. Un peu comme avec le diesel.

95% de la pollution automobile est émise par les véhicule ancien et en particulier par les diesels sans FAP. Attaquons nous donc au vrai problème.

Enfin, rappelons à grand voix que les particules fines ne sont pas l'apanage des transports. Le chauffage à bois, les usines émettent plus de particules que les voitures...

Par

Au final, ne serait-on pas entrain de nous apercevoir que l'ennemi précédent qu'était diesel atmosphérique quelque peu poussif à injection indirecte (mais avec EGR s'il vous plait) qui avait tendance à fumer un peu foncé à cause des grosses particules émises serait finalement moins nocif que nos très cher diesel moderne ultra couteux et ultra perfectionnés mais rejetant de façon plus maligne les polluants?

La réalité serait-elle que la chasse au moindre surplus de consommation par diverses technologies "prometteuses" sur le papier se ferait en fait au détriment de la pollution?

En général, je me rends compte d'une chose : on ne peut pas faire des produits simples et ayant peu d'impact sur l'environnement tout en obtenant une faible consommation d'énergie (que ce soit fossile ou électrique). En bref, à toujours vouloir faire mieux et perfectionné, ce que l'on économise d'un côté nous coûte cher de l'autre.

Par

Vive l'injection directe ... Sans cette technologie adaptée du diesel pour appauvrir le mélange et faire la chasse au CO2 on en serait pas là aujourd'hui !

L'injection indirecte aurait du être conservé à mon sens.

Par §Bco057kV

Le comparatif avec le sucre est vraiment hors sujet...... le sucre provoque l'obésité par dépendance et si les grands fabricant ont 'mis' un max de sucre dans l'alimentation, ce n'est pas pour compenser les graisses, mais pour créer une dépendance et inciter les gens à manger toujours plus ce type d'aliments et qui dit suralimentation dit surpoids.... je vois pas le rapport avec le diesel ou l'essence......

Par

Et après on va découvrir que le moteur électrique émet des radiations dangereuses, puis que réspirer pour un être vivant émet encore quelque chose de pas très net, puis... :dodo:

Par

En réponse à §Tra021un

au final une 2cv ou une 4L sont plus écolo, que nos saloperies modernes injection directe et turbal

   

Si tu gardes ta R' ou ta deuche depuis des decenies en lui faisant sont entretien normal

oui biensure que c'est plus ecolo que de changer 3/4 fois de voitures.

Mais en terme de rejets bruts, ya pas photo par contre.

Par

En réponse à BASTIEN57B

un beau jour ont passera tous à la voiture électrique et le moteur à explosion sera destiner pour les riches de se monde ou au compétition:peur:

   

Visiblement les riches de ce monde passent plus vite à l'electrique que les autres.

Les scores de ventes de la Tesla model S face à ses concurentes le disent haut et fort.

Par

En réponse à Moukeaf

Le souci de l'électrique c'est que si le véhicule ne pollue pas lors de la circulation, il reste le souci de fabriquer la batterie et son recyclage, qui eux sont des industries ultra polluantes.

   

Ben en fait non.

En Europe par obligation legale,

les batteries des voitures electriques sont recyclées par le construteur à 100%

Par

Ahhhh voila ca me fait plaisir

En tant que dieseliste cela fait très plaisir! :areuh:

Par

Savez vous qu'une automobile, qu'elle carbure à l'essence ou au diesel, rejette davantage de particules par ses freins et ses pneus que par son échappement ?

Histoire de relativiser...

Par

En réponse à §Tra021un

au final une 2cv ou une 4L sont plus écolo, que nos saloperies modernes injection directe et turbal

   

Il ne faut pas exagérer non plus

Par

En réponse à tointoin2

On parle de CO2, de particules fines, puis les Nox c'est pour quand la prise en compte? Oui bizarrement cela touche plus le diesel 4 fois plus en tout cas. Il y toujours des polluants qui ne sont pas mentionnés et curieusement c'est le plus polluant qui est ignoré, pour moi ce n'est pas un hasard. Voilà un un petit teste fort révélateur d’Auto-news: “réduire les particules n’est pas mauvais, mais pas si cela augmente d’autres polluants responsables de troubles sanitaires. L’obsession des normes européennes concernant les particules mène à faire des bêtises sanitaires. Quand on n’aura plus de particules dans l’atmosphère et qu’on continuera à avoir de la bronchiolite ou des problèmes cardiaques, on verra que cela venait bien du NO2. Le problème avec le diesel, c’est qu’on ne sait pas retirer les particules sans créer des NOx”. Et encore:

Quel avenir pour le diesel ? Il est temps de se poser les bonnes questions. Est-il encore nécessaire de diviser par deux les émissions de particules, de HC ou de CO, déjà très faibles, si cela augmente significativement les émissions de NOx, donc de NO2 ? L’impact sanitaire des NO2 apparaît aussi important que celui des particules. Pourtant, pour réduire encore les particules, les prochaines normes vont tolérer des niveaux de NOx en hausse. Et nous ne parlons que des émissions lors de l’homologation, car en dehors de ces tests, les diesels à haut rendement sont de véritables usines à NO2. Il est temps de s’en inquiéter et c’est ce qui a été fait à Londres, où l’on a retiré les catalyseurs d’oxydation des bus à la suite de problèmes sanitaires liés à des pics de pollution au NO2. Depuis, ça va mieux. Il est grand temps d’en parler à la RATP…

Pas fini de rire avec les autorités en place et surtout le lobbying des constructeurs amenant toujours leurs points de vue financiers avant tout état d’âme et autre prise en compte sur les polluants suite aux problèmes sanitaires mise en lumière.

   

On pourrait parler du benzène qui ne concerne que les moteurs essence et est infiniment plus dangereux que tous les NOx réunis

Par

En réponse à omovaltine

qu'ils commencent a monter des générateurs HHO sur les voitures essence et diesel

ça coûte presque rien a fabriquer

quasiment aucun entretien ; ça consomme que dalle en électrolyte

je consomme 20 %de moins d'essence

et je roule avec depuis 17000 kms

au début ça pue le brûlé ; ça fait 1 peu flipper ; mais comme le moteur avait déjà 178000 kms ; en fait c'est l'hydrogène qui nettoyait le moteur

les bougies sont hyper propres ; du jamais vu sur 1 moteur essence sans HHO

mais bon ils le feront pas ; le lobby pétrolier

ma voiture pollue évidemment beaucoup moins

et pour les scientifiques du site qui vont trouver a redire ; avec des formules mathématiques ; l'hydrogène du générateur HHO ; ne sert pas en tant que carburant ; elle ne fait qu'améliorer considérablement la combustion de l'essence dans ce même moteur

le secret des -20% de consommation n'est que là ; ça améliore la carburation du moteur ; donc le rendement

   

et surtout c'est incapable de passer le moindre test d'homologation

Par

Il ne faut pas non plus faire de raccourci rapide. Oui les essences actuelles rejettent des particules fines (et encore pas tous, ça dépend du type de techno utilisée) mais l'injection directe est récente, le problème est encore largement corrigeable avec un filtre à particules (qui s’accommode très bien de l'essence grâce à sa température d'échappement comme vous le précisez bien). Pour l'instant, les essence ID représentent quelques pourcents dans le parc auto. A côté des 70 % de mazouts dont la grosse majorité est sans FAP d'origine ou défapés volontairement, y a encore de la marge. Donc non, l'essence n'est pas aussi coupable que le diesel, loin de là. Mais il le deviendra si rien est fait dès maintenant. C'est au pouvoir public d'agir et de pas se laisser influencer par les lobbys et tout les chantages à l'emploi qu'ils ne manqueront pas d'exercer (leur arme favorite).

Et autre point, il ne faut pas oublier non plus les Nox, les particules ne sont pas le seul problème. Et concernant ce point, c'est bien les diesels qui sont incriminés. Hors test d'homologation, ils peuvent en rejeter 10 fois plus qu'un essence de même génération.

Par §val132QI

le gasoil c'est une huile grasse et l'essence s'evapore tres vite , je pense que le diesel est un vrai danger mais comme l'industrie petroliere a un surplus de diesel alors la france continuera a favorisé ce carburant pour les 10 prochaines année , je pense que dans 15 ou 20 ans les vehicule particulier thermique n’existeront plus , d'ailleurs l’Allemagne s'est donner pour objectif de passer 100% electrique en 2030/2035

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

   

Sauf que le filtre à particule pour un moteur essence coûte 20 à 40 €, c'est beaucoup moins cher que ceux des diesel et le risque qu'un tel FAP se bouche est pratiquement nul vu la différence de température de sortie des gaz d'échappement d'un moteur essence et la montée en température plus rapide de ces gaz.

C'est à se demander pourquoi les constructeurs n'équipent pas encore leurs moteurs essence?

Par

En réponse à crouk

Il ne faut pas non plus faire de raccourci rapide. Oui les essences actuelles rejettent des particules fines (et encore pas tous, ça dépend du type de techno utilisée) mais l'injection directe est récente, le problème est encore largement corrigeable avec un filtre à particules (qui s’accommode très bien de l'essence grâce à sa température d'échappement comme vous le précisez bien). Pour l'instant, les essence ID représentent quelques pourcents dans le parc auto. A côté des 70 % de mazouts dont la grosse majorité est sans FAP d'origine ou défapés volontairement, y a encore de la marge. Donc non, l'essence n'est pas aussi coupable que le diesel, loin de là. Mais il le deviendra si rien est fait dès maintenant. C'est au pouvoir public d'agir et de pas se laisser influencer par les lobbys et tout les chantages à l'emploi qu'ils ne manqueront pas d'exercer (leur arme favorite).

Et autre point, il ne faut pas oublier non plus les Nox, les particules ne sont pas le seul problème. Et concernant ce point, c'est bien les diesels qui sont incriminés. Hors test d'homologation, ils peuvent en rejeter 10 fois plus qu'un essence de même génération.

   

Les NOx sont un micro problème à côté du benzène

Par

En réponse à dsts

Sauf que le filtre à particule pour un moteur essence coûte 20 à 40 €, c'est beaucoup moins cher que ceux des diesel et le risque qu'un tel FAP se bouche est pratiquement nul vu la différence de température de sortie des gaz d'échappement d'un moteur essence et la montée en température plus rapide de ces gaz.

C'est à se demander pourquoi les constructeurs n'équipent pas encore leurs moteurs essence?

   

Le risque de colmatage est exactement le même que pour un diesel

Par

En réponse à pacon

Les NOx sont un micro problème à côté du benzène

   

On doit pas avoir les mêmes échelles de valeur alors

On récapitule :

- d'un côté 20 % seulement du carburant vendu en France qui laisse s’évaporer du benzene lors du remplissage du reservoir (et pas à l'echappement). Donc exposition d'une très large minorité de personne (à part peut être les employés des stations) pendant 2 min une fois toute les 1 ou 2 semaines.

- de l'autre côté, 70 % du parc automobile qui rejette entre +300 % et +1000 % de Nox par rapport aux 30 % du parc restant. L'exposition des gens est quotidienne, plusieurs heures par jour, dans la rue, à l'intérieur de leur véhicule par la ventilation, dans leurs habitations si ils habitent en bord de route, etc...

Mais tu as raison, le benzene rejetté par les pompes à essence sont nettement plus préoccupants, c'est évident xD

Par

Les pacon et gignac ou les indécrottable du diesel, vous avancez des choses irréelles et faux arguments non vérifiable, donc sans intérêt, vous vous fatiguer pour rien à démontrer de fausses affirmations. A bon entendeur!

Par

En réponse à crouk

On doit pas avoir les mêmes échelles de valeur alors

On récapitule :

- d'un côté 20 % seulement du carburant vendu en France qui laisse s’évaporer du benzene lors du remplissage du reservoir (et pas à l'echappement). Donc exposition d'une très large minorité de personne (à part peut être les employés des stations) pendant 2 min une fois toute les 1 ou 2 semaines.

- de l'autre côté, 70 % du parc automobile qui rejette entre +300 % et +1000 % de Nox par rapport aux 30 % du parc restant. L'exposition des gens est quotidienne, plusieurs heures par jour, dans la rue, à l'intérieur de leur véhicule par la ventilation, dans leurs habitations si ils habitent en bord de route, etc...

Mais tu as raison, le benzene rejetté par les pompes à essence sont nettement plus préoccupants, c'est évident xD

   

Aux dernières nouvelles, le benzène sort aussi par l'échappement, brut ou transformé. Et c'est un poison terrible.

C'est en effet tout aussi préoccupant que les NOx et particules.

Essence/diesel, poisons différents mais même combat. Celui qui me dira que l'un est moins dangereux que l'autre est très mal renseigné ou taliban de base...

 

Par

En réponse à dsts

Sauf que le filtre à particule pour un moteur essence coûte 20 à 40 €, c'est beaucoup moins cher que ceux des diesel et le risque qu'un tel FAP se bouche est pratiquement nul vu la différence de température de sortie des gaz d'échappement d'un moteur essence et la montée en température plus rapide de ces gaz.

C'est à se demander pourquoi les constructeurs n'équipent pas encore leurs moteurs essence?

   

Je suis curieux de connaître le FAP pour essence qui couterait entre 20€ et 40€ !

D'une part, la fourchette est d'une telle largesse que l'argument devient peu crédible. D'autre part, si vous êtes capable de vendre un FAP aux constructeurs entre 20€ et 40€, vous allez faire fortune !

 

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos