Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Nouvelles mobilités : abandonner la voiture pour l’aimer plus fort ?En quelques décennies, l’automobile est devenue la terreur des villes. Mais il est tout à fait possible de faire de cette tête de turc la princesse du bal. Pour cela, il faut se séparer d’elle, mais pas complètement.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je retiendrai deux choses:

Les oiseaux chantent fort en ville pour passer au dessus du bruit ambiant, a la manière d'un chanteur d'opéra. A la campagne ils sont "normaux".

Ensuite, que la voiture soit inadaptée a la ville, c'est une belle évidence mais il est nécessaire d'avoir des parkings et un réseau de transport en commun a la hauteur de l'envie d'éliminer les voitures de la ville. Je prends toujours l'exemple de Nantes avec ses parkings aux terminus de tram.

Par

Si les voitures disparaissaient des villes le vélo serait naturellement plébiscité, non pas parce qu'on n'aurait pas le choix, mais simplement parce que les seuls défauts du vélo en ville c'est le risque d'accident (avec une voiture) et le fait de respirer les gaz d'échappement en plein effort. En vélo on roule en moyenne aussi vite qu'en voiture en ville, et c'est plus agréable, et on fait de l'exercice, et on dépense BEAUCOUP moins d'argent. Vous trouvez que votre pouvoir d'achat baisse ? Si vous remplacez votre voiture par un vélo il va monter en flèche ! Quant à l'amour de l'automobile, ça n'a aucun rapport, j'aime les chevaux et je ne souhaite pas pour autant monter tous les jours pour aller au travail. Idem je trouve complètement débile en 2020 de prendre l'avion pour des vacances ou pire un WE, ou une réunion de travail, mais ça ne m’empêche pas de trouver que l'aviation est une fantastique aventure humaine. Ne pas confondre aimer et abuser...

Et pour les neuneus qui vont me demander pourquoi du coup je roule en Zoé et pas à vélo, relisez les 6 premiers mots de mon commentaire avant de vous déchaînez...

Par

Que l'on soit bien d'accord; ce raisonnement convient pour les villes, pas pour le "monde rural".

Par

En réponse à Hélène 2 3

Si les voitures disparaissaient des villes le vélo serait naturellement plébiscité, non pas parce qu'on n'aurait pas le choix, mais simplement parce que les seuls défauts du vélo en ville c'est le risque d'accident (avec une voiture) et le fait de respirer les gaz d'échappement en plein effort. En vélo on roule en moyenne aussi vite qu'en voiture en ville, et c'est plus agréable, et on fait de l'exercice, et on dépense BEAUCOUP moins d'argent. Vous trouvez que votre pouvoir d'achat baisse ? Si vous remplacez votre voiture par un vélo il va monter en flèche ! Quant à l'amour de l'automobile, ça n'a aucun rapport, j'aime les chevaux et je ne souhaite pas pour autant monter tous les jours pour aller au travail. Idem je trouve complètement débile en 2020 de prendre l'avion pour des vacances ou pire un WE, ou une réunion de travail, mais ça ne m’empêche pas de trouver que l'aviation est une fantastique aventure humaine. Ne pas confondre aimer et abuser...

Et pour les neuneus qui vont me demander pourquoi du coup je roule en Zoé et pas à vélo, relisez les 6 premiers mots de mon commentaire avant de vous déchaînez...

C'est quand même dingue , cette diabolisation de la voiture, Hélène. Parce que tu crois, qu'il y a des vélos qui cause pas des accidents.... certes ,ça reste quand même plus dangereux pour eux.

Par

Au propos d'Hélène 2 3 qui est plutôt sensé et réaliste, je mettrai (sur le ton de la plaisanterie) que faire du vélo en ville en costume et avec un ordi dans un sac en bandoulière ce n'est pas top tant pour la transpiration que pour le coté pratique et l'idée du petit VE urbain reste pour l'instant la solution la plus viable si on n'habite pas en immeuble en ville mais en maison avec une Box murale pour la recharge.

toutefois se passer de la voiture (avec 5 places et un coffre suffisant) pour les week end, les vacances ou certaines activités (comme le transport des équipes de sport le week end) est impossible tout comme il est impossible en l'état actuel, d'envisager de voyager sur les longues distances en train (les billets coûtent les deux bras à chacun des membres de la famille et si c'est pour des vacances, une partie du budget est mangé par des prix pas adaptés)

Tout est affaire de compromis entre de nombreux facteurs mais nous en sommes encore loin et si on ne vit pas dans une grande ville ou en périphérie mais en province, l'automobile reste le seul moyen pour se déplacer et simplement vivre puisque dans bcp de cas, il n'y a plus de gare et pas ou très peu de car pour faire ne serait ce que 15 ou 25 km (bien souvent infaisable en vélo) .

les pb de circulation et de pollution en ville sont une chose, la vie et les déplacements en provinces et notamment en zone rurale ou semi rurale en sont une autre

et ce n'est pas demain que les lignes ferroviaires de type CFD seront réouvertes

Par

Le deux roues c'est bien gentil mais ... pour choisir le vélo sans mettre sa vie en péril à chaque tour de roue, il faut habiter dans une région et une ville qui le permettent: quand j'habitais Lyon les infrastructures étaient là pour rouler en vélo de façon sécurisée et les automobilistes plutôt disciplinés. Depuis que je me suis installé en Occitanie c'est tout l'inverse et mon vélo est sous sa housse depuis plus de 3 ans ! J'ai opté pour un scooter 3 roues pour aller au boulot ( le reste du temps c'est en voiture): c'est plus rapide que la voiture car on arrive à remonter les files de voitures à l'arrêt, plus sûr que le vélo car suffisamment performant pour ne jamais devoir se faire doubler par les véhicules et cela permet de ne pas risquer de se casser la gueule en cas de passage dans un nid de poule ( nombreux ici) car la seconde roue avant rattrape la situation. Par contre ce n'est pas confortable (vertèbres fragiles s'abstenir) , c'est volable et ça ne protège pas en cas de choc ou chute ... De plus quand il pleut, si l'on ne veut pas être trempé ou risquer de glisser sur les passages piétons et bandes blanches ( l'abs ne peut pas tout) il faut ressortir la voiture ! Vous me direz que je n'ai qu'à prendre les transports en commun dans ces cas là mais il ne faut pas rêver : hors des grandes villes ce n'est pas fiable et pas bien organisé ( par exemple il faut attendre sous la pluie car il n'y a quasiment pas d'abris bus !).

En fait tout dépend donc de la situation personnelle de chacun : il n'y a pas de solution unique et universelle !

Je n'ai pas de voiture électrique, mais j'avoue que la formule Ami de Citroën pourrait me tenter pour les courses et me rendre " proprement " au boulot sans craindre la pluie : cependant il faut se résoudre à subir les embouteillages comme avec les grosses voitures... :bah:

Par

j'utilise un VAE en semaine pour aller bosser mais je pense que la voiture reste importante en ville. Il y a des tas d'occasions où le VAE ne remplace pas la voiture, en particulier quand on a des enfants. Il y a aussi ces moments où l'on n'est pas en forme et où l'on ne se sent juste pas aller pédaler.

Je crois aussi que beaucoup au moment de "fuir Paris" ces dernières semaines se sont rendus compte qu'il n'est pas bon de dépendre totalement des autres pour se déplacer.

Par

Pourquoi vouloir imposer le vélo a tout le monde ? je vais rester poli mais ça me démange de répondre aux donneurs de leçon, vous êtes criant de médiocrité

On s'en tape de vous, chacun voit midi à sa porte mais vous ne comprenez rien. Ma voiture ne bougera pas

Par

Pour ma part je fais mes 13km AR en vae, je met soit moins de temps soit autant de temps qu'en voiture. J'habite dans une petite préfecture (

Par

Pour ma part je fais mes 13km AR en vae, je met soit moins de temps soit autant de temps qu'en voiture. J'habite dans une petite préfecture (&lt80k habitants), mais je constate que même ici ça bouchonne matin et soir, qu'est-ce qui cloche? L'être humain est devenu trop fainéant pour faire ces mini trajets avec autre chose que sa bagnole (m'enfin, pour moi ceux sont des déplaçoires) qui claquent (ça résonne entre les murs), qui puent (c'est une horreur, cette odeur de souffre de gazoleuse), qui accélèrent pour me doubler puis piler au feu/stop 300m plus loin (qui la plupart du temps me permet de passer grâce aux panneaux vélo).

Même sans bouchon je préfère mille fois prendre mon vélo pour aller bosser!! Et pour info je suis un bagnolard fils de bagnolard, ma monture sort 300ch et est un vrai bonheur à utiliser.

Vraiment déprimante cette façon d'être... (attention je ne critique pas ceux qui n'ont pas d'autre choix, quelle que soit la raison)

Par

Fichu site! Modifier son comm'?? un jour peut-être??

Par

En réponse à MetallicGrey

Pourquoi vouloir imposer le vélo a tout le monde ? je vais rester poli mais ça me démange de répondre aux donneurs de leçon, vous êtes criant de médiocrité

On s'en tape de vous, chacun voit midi à sa porte mais vous ne comprenez rien. Ma voiture ne bougera pas

Et oui , 72 % des autos font moins de 30 bornes ....

Et ... dorment 90% du temps :bien:

Par

En réponse à MetallicGrey

Pourquoi vouloir imposer le vélo a tout le monde ? je vais rester poli mais ça me démange de répondre aux donneurs de leçon, vous êtes criant de médiocrité

On s'en tape de vous, chacun voit midi à sa porte mais vous ne comprenez rien. Ma voiture ne bougera pas

Yes, il est là!

Gris Metalic, qui aime rester coincé dans les bouchons en ville pour montrer sa bagnole ^^ Ça, c'est sur, elle bouge pas vite...

Par

Ne parlez pas de vélo taf sur ce forum vous allez passer pour des arriérés !!! :biggrin:

Un mode de déplacement du moyen âge paraît il....

Ce que je pensais ce confirme on a donc bien quasiment 3/4 des personnes qui habitent à moins de 15kms de leur domicile et qui pourraient donc venir bosser autrement qu'en voiture.

J'adore les bagnoles mais il faut se rendre à l'évidence: (et cette crise le montre : la nature reprend ses droits) une voiture n'a plus sa place en ville... c'est triste mais c'est comme ca.

Par

En réponse à king crimson

Yes, il est là!

Gris Metalic, qui aime rester coincé dans les bouchons en ville pour montrer sa bagnole ^^ Ça, c'est sur, elle bouge pas vite...

Et oui que des avantages pour les mobilités douces : gain de temps, d'argent et de santé.

Mais pour le comprendre il faut déjà avoir mis ses fesses sur un vélo... :biggrin:

Par

Le vélo est sûrement le meilleur moyen d'aller travailler les jours ou le ciel ne nous transforme pas en éponges, sinon la motorisation électrique est on ne peut meilleur pour propulser une citadine dont le nom précise la prédestination! Certains s'en prennent au donneur de leçons, en estimant que les vies humaines ne méritent pas d'être préservées et estiment qu'ils seraient en droit d'insulter ceux qui ne souhaitent rien d'autres que préserver des vies, ce qui serait aussi légitime que d'insulter infirmières et médecins dont le souhait est similaire! Mais soyons indulgent avec les pauvres d'esprits même si il est difficile de l'être avec les égoïstes au comportement criminel armé d'un pot d'échappement, jusqu'au jour ou celui-ci sera réprimé aussi sévèrement qu'avec des munitions traditionnelles!!!

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

+1 tout est dit.

Aujourd'hui les gens ne pensent qu'à leur gueule ( je prends mon gros suv de 2to pour faire les 2kms pour aller bosser) et toi quand tu arrives au bureau en vélo tu passes pour un arrièré où un écolo... Drôle de monde:ange:

Par

Hello :coucou:

J'en ai eu des voitures, j'aime l'auto-mobile.

Essence, diesel, des petites R5 jusqu'au VW Multivan, de +/-10000 à plus de 50000 kms/an, selon les boulots, sans compter la conduite de 19 tonnes...

Cependant, il est possible de se passer d'une voiture en ville. Je le fais depuis 2003, suis pas le seul dans ma "boite", ni autour de moi. Je n'en tire aucune fierté ni mérite. Cela a été un choix financier réfléchi.

Je suis passé au scooter 125 cm3. J'ai gardé le premier Honda sh 125 presque 10 ans; fait +/-15000 kms, pour un coût d'entretiens réparations de moins de 500€ sur 10 ans. J'ai le second Honda Shi 125 abs/stop&go depuis février 2013, +/-12000 kms, 1 seule révision à 2000 kms. Mais, chaque année (comme le précédant), je le laisse 15 à 30 minutes à l'atelier du concessionnaire pour vérifications. Vu le peu de kms, tout est toujours Ok.

Et là, avec le confinement, la révision prévue durant les vacances d'avril... Bye, bye. On verra en juillet...

Heureusement, nous sommes dans une ville de +/-45000 habitants et à +/-10 à 15 min de nos lieux de travail en auto-mobile ou 2 roues.

En bus... J'ai déjà fait. Déjà, 5 à 7 min pour aller jusqu'à l'arrêt. 1 bus passe tous les 15-20 min. 2 changements avec attente. Arrivée-déposé à proximité du lieu de travail. Le tout entre au mieux 55 min à 1h15 de trajet !... LA définition même des "transports en commun" en province...

Quand j'étais à Paris, je n'utilisais QUE cela: abonnement à l'année 2 à 4 zones selon boulots. La R5 restait en province chez mes parents.

En plus, ce n'est pas le "plat pays"!

Lorsque nous faisons du vélo en ville et qu'il y a une "montée": pieds à terre. On n'est plus jeune ni sportif...

Seule mon épouse a conservé une voiture afin d'aller chercher les enfants, pour nous faire les courses, la vie quotidienne.

Il y a +/-2 ans, le Scénic 1 phase2 1.6 BVA a définitivement rendu l'âme après presque 18 ans et 200000 kms. Trop de travaux, trop cher. Bye

Une Toyota Yaris Hybride a pris sa place. Largement suffisant pour nous 2 maintenant. Sans compter les économies d'essence, passant de 12 à 16L/100 en ville à +/-4.5 à 5L/100.

Le 2 roues c'est bien mais dangereux, aucune protection sinon la vigilance.

Comme évoqué avant, on ne rajeuni pas, et, en 2 roues, les mauvais revêtements de sols dans les rues, le froid, la pluie, le vent... révèlent des maux au corps qu'on ne soupçonnait pas assis dans une voiture...

Sans pour autant me séparer de mon scooter, j'avoue regarder et avoir essayé les Renault Zoé, Opel Corsa-e, Skoda Citigo-e-iV...

Un jour peut-être...

De toutes façons, quelque soit nos opinions aujourd'hui sur "la voiture en ville", dans 5-10 ans, nous n'aurons pas/plus le choix.

Selon d'autres voix ci-dessous, nous devrions déjà ne plus avoir le choix !...

J'espère qu'il n'est pas trop tard...

A voir si vous voulez. Après tout, nos dirigeants savent depuis si longtemps... pourquoi pas nous ?...

Rapport MEADOWS : « Les limites à la croissances dans un monde fini » ; 1972

*Dernière alerte 40 ans après ; 2012 ; 54 min - YouTube

Offre automobile française Jancovici et Grandjean - audition à lassemblée nationale - 26012016 - YouTube

Conférence P Servigne Un avenir sans pétrole - YouTube

The Shift Project - https://theshiftproject.org

2020-01-31-Synthèse-mobilité-bas-carbone

2020-02-04_Étude-impact-carbone-véhicules

etc...

Peut-être après avoir vu, entendu, pris connaissance, vous ne demanderez plus ce que "l'Etat peut faire pour nous, mais ce que nous devons faire pour nous..."

Portez vous bien

:coucou:

Par

En réponse à Mathieu975

Et oui que des avantages pour les mobilités douces : gain de temps, d'argent et de santé.

Mais pour le comprendre il faut déjà avoir mis ses fesses sur un vélo... :biggrin:

n'importe quoi

on voit bien que tu n'es jamais allé travailler en vélo

Par

Moi je prends la voiture partout ! je déteste les transports en commun avec les gens sales porteurs d'éventuelles maladie, je n'aime pas les trotinettes , les vélos qui ne respectent rien. La ville devraient etre réservée aux voitures et piétons seulement. Tous les autres transports sont des caprices de bobos gaucho pseudo écolo citadin qui ne savent meme pas faire la difference entre un pigeon et un moineau...

Par

Assez d'accord que de quitter la voiture permet de l'aimer plus fort. J'ai fait un an de vélotaf sans assistance électrique. Il fallait préparer les affaires, se doucher au boulot, se changer et avoir un aspect plus négligé qu'à l'accoutumée. Un trajet sympa mais dangereux (un mort qq minutes avant moi à la sortie d'une piste cyclable sans visibilité). Quand il fait beau c'est sympa mais le reste du temps c'est pantalon de pluie, vêtements chauds, casques lunettes et même parfois cagoules et doigts gelés.Et lors des canicules on souffre de la chaleur…

Ensuite 8 ans de scooter, pour moi la solution la plus adaptée, ultra rapide (45 mn voiture, 30 mn vélo mais 15 mn en scooter) économique (1000 euros par an assurance et entretien compris) et bcp plus sûr qu'un vélo si on est pas un fou du guidon… En effet on a un casque intégral, des lumières puissantes, on évolue à la même vitesse que les voitures et on souffre moins du froid et de la pluie grâce aux protections (tablier, jupe pare pluie) et au temps de trajet divisé par deux par rapport au vélo. De plus on peut faire face à l'imprévu (aller faire une course, partir chez un médecin, …) ce que le vélo ne permet pas sauf si c'est sur son trajet sinon on perd bcp de temps (voir on perd sa batterie pour les VAE). Mais le hic c'est l'arrivée des enfants, du coup vente du scooter et achat d'une seconde voiture pour déposer et véhiculer mes chers bambins. Et là on apprécie l'autoradio, le chauffage et le confort d'une voiture… Oui car que ce soit en vélo ou en deux roues, le corps est mis à rude épreuve par la pluie, le froid, le vent ou parfois le soleil brûlant! Reste le temps de trajet qui me fera surement acheter un scooter électrique (la meilleure solution pour moi en terme écologie, souplesse utilisation, rapidité et autonomie) dès que les enfants pourront aller seuls à l'école et quitter de nouveau la voiture.

Par

En réponse à MetallicGrey

Pourquoi vouloir imposer le vélo a tout le monde ? je vais rester poli mais ça me démange de répondre aux donneurs de leçon, vous êtes criant de médiocrité

On s'en tape de vous, chacun voit midi à sa porte mais vous ne comprenez rien. Ma voiture ne bougera pas

Ou avez vous vu qu'il est prévu d'imposer le vélo à tout le monde dans cet article.

Par

En réponse à warlord66

n'importe quoi

on voit bien que tu n'es jamais allé travailler en vélo

Malheureusement pour toi je vais bosser souvent en vélo donc tu aurais du t'abstenir avant de commenter pour rien... allez bonne journée:biggrin::bien:

Par

Décidément, Caradisiac était un site dédié aux voitures ... mais ça, c'était avant.

Par

"Avec les économies réalisées, on peut se payer un beau voyage (New-York par exemple)." Bel exemple du rien à foutre écologique...

Par

En réponse à chaos666

"Avec les économies réalisées, on peut se payer un beau voyage (New-York par exemple)." Bel exemple du rien à foutre écologique...

Il n'a pas dit d'y aller en avion ! En vélo, à la nage... C'est pas les solutions qui manquent.

Par

je fais 10000 km en Gyroroue par an pour mes trajets maison/boulot + petit trajet quotidien : poste, banque, pain, etc... + balade les week-end.

A coté de ça, j'ai une subaru Legacy H6 3.0 de 245ch de 2008 convertie éthanol pour les vacances et les sortie week-end en famille et m'a femme utilise une fiesta 1.0 ecobost converti éthanol pour ces trajet quotidien boulot/travail (130km A/R).

Notre setup est excessivement économique et nous semble le plus eco-responsable possible en gardant une partie plaisir.

Par

(..)L’option d’une seconde voiture est possible, mais cela engendre deux fois plus de frais, deux fois plus de contraintes de stationnement et n’a donc que peu de sens.(..)

Encore un qui habite dans une grande ville et qui n'en est visiblement jamais sorti.

Je plaisante... à peine.

Chez moi, si je compte bien, j'ai de quoi parquer 5 voitures sans problème et sans frais.:bah:

Pour le reste, on a tous de l'argent, et, ma foi, on en fait ce qu'on veut. Si certains sont prêts à claquer 500€ de budget auto par moi, après tout, libre à eux.

Maintenant, si je devais me taper 20 ou 30 bornes de trajet quotidien à 30 à l'heure, je roulerais en électrique: idéal à faible vitesse avec des arrêts intempestifs = peu d'usure de la voiture.

Mais si c'est pour se taper 2x10 ou 2x15 bornes à 70-80 à l'heure (c'est à dire sur des routes fluides), l'usure d'une thermique reste faible.

Sur mon trajet 2x45 bornes incluant 60% d'autoroute, 30% de petite route fluide et 10% de ville pas très chargé, l'usure de ma c3 est également assez faible.

Donc, attention à bien prendre en compte tout un tas de paramètres et non pas à se polariser sur le kilométrage et la vitesse moyenne.

Enfin, par ces temps de coronavirus, comment préférer les transports en commun à la voiture? :bah:

Par

En réponse à GY201

Je retiendrai deux choses:

Les oiseaux chantent fort en ville pour passer au dessus du bruit ambiant, a la manière d'un chanteur d'opéra. A la campagne ils sont "normaux".

Ensuite, que la voiture soit inadaptée a la ville, c'est une belle évidence mais il est nécessaire d'avoir des parkings et un réseau de transport en commun a la hauteur de l'envie d'éliminer les voitures de la ville. Je prends toujours l'exemple de Nantes avec ses parkings aux terminus de tram.

en région parisienne, à moins de vivre en proche banlieue, c'est à dire limitrophe à Paris, là où les lignes de bus et de métro ont tendance à s'arrêter, faut se taper des RER bondés et souvent problématiques.

et il est encore difficile de ne pas passer par Paris pour aller d'une banlieue à une autre. d'où un usage important de la voiture.

Par

En réponse à Hélène 2 3

Si les voitures disparaissaient des villes le vélo serait naturellement plébiscité, non pas parce qu'on n'aurait pas le choix, mais simplement parce que les seuls défauts du vélo en ville c'est le risque d'accident (avec une voiture) et le fait de respirer les gaz d'échappement en plein effort. En vélo on roule en moyenne aussi vite qu'en voiture en ville, et c'est plus agréable, et on fait de l'exercice, et on dépense BEAUCOUP moins d'argent. Vous trouvez que votre pouvoir d'achat baisse ? Si vous remplacez votre voiture par un vélo il va monter en flèche ! Quant à l'amour de l'automobile, ça n'a aucun rapport, j'aime les chevaux et je ne souhaite pas pour autant monter tous les jours pour aller au travail. Idem je trouve complètement débile en 2020 de prendre l'avion pour des vacances ou pire un WE, ou une réunion de travail, mais ça ne m’empêche pas de trouver que l'aviation est une fantastique aventure humaine. Ne pas confondre aimer et abuser...

Et pour les neuneus qui vont me demander pourquoi du coup je roule en Zoé et pas à vélo, relisez les 6 premiers mots de mon commentaire avant de vous déchaînez...

ah mais j'espère bien qu'à 80 balais vous pourrez encore vous balader à vélo, qu'il neige ou qu'il fasse 40 degrés à l'ombre...

quand on ne voit pas plus loin que le bout de son nez, forcément, tout est possible...:brosse:

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

et? que faut-il en déduire?

après, j'en connais qui vivent dans des apparts ou maisons à des prix indécents car ils en ont les moyens.

ce qui fait qu'ils ont également encore plus les moyens de se payer une belle caisse coûteuse qu'ils utilisent très peu.

mais vu qu'ils ont de l'argent, ils s'en foutent de ce que ça peut leur coûter.

tout ça pour dire que les stats sur l'utilisation moyenne de la voiture dans le pays, on en déduit ce qu'on veut, mais il faut faire attention aux généralités qu'on pourrait en déduire...

Par

Tiens

Pas un mot sur l’autopartage

Par

En réponse à avelo

Ou avez vous vu qu'il est prévu d'imposer le vélo à tout le monde dans cet article.

Mais sa voiture ne bougera pas ....

Autant la vendre !!!!

Par

En réponse à Mathieu975

Ne parlez pas de vélo taf sur ce forum vous allez passer pour des arriérés !!! :biggrin:

Un mode de déplacement du moyen âge paraît il....

Ce que je pensais ce confirme on a donc bien quasiment 3/4 des personnes qui habitent à moins de 15kms de leur domicile et qui pourraient donc venir bosser autrement qu'en voiture.

J'adore les bagnoles mais il faut se rendre à l'évidence: (et cette crise le montre : la nature reprend ses droits) une voiture n'a plus sa place en ville... c'est triste mais c'est comme ca.

quand j'étais jeune, en banlieue parisienne, j'allais à un lycée à 10 bornes de chez moi.

il me fallait parfois jusqu'à 2h pour m'y rendre en prenant 2 cars.

quand j'avais la chance de pouvoir prendre la voiture de ma mère, il me fallait... 15 minutes.

je te laisse en déduire ce qu'il faut en déduire. :bah:

Par

En réponse à mynameisfedo

quand j'étais jeune, en banlieue parisienne, j'allais à un lycée à 10 bornes de chez moi.

il me fallait parfois jusqu'à 2h pour m'y rendre en prenant 2 cars.

quand j'avais la chance de pouvoir prendre la voiture de ma mère, il me fallait... 15 minutes.

je te laisse en déduire ce qu'il faut en déduire. :bah:

Et bien en vélo, c'était 35 mn :biggrin:

Par

En réponse à mynameisfedo

quand j'étais jeune, en banlieue parisienne, j'allais à un lycée à 10 bornes de chez moi.

il me fallait parfois jusqu'à 2h pour m'y rendre en prenant 2 cars.

quand j'avais la chance de pouvoir prendre la voiture de ma mère, il me fallait... 15 minutes.

je te laisse en déduire ce qu'il faut en déduire. :bah:

Certes mais je peux te démontrer l'exemple inverse aussi.

Dans de nombreux cas il est plus rapide d'arriver au travail ou à l'école en vélo qu'en voiture (bouchons, parking etc..)

Bref, l'important, et tu en parlais dans des posts précédents, serait aussi de plus développer le télétravail.

J'en avais jamais fait auparavant et depuis 3 semaines je constate que ca marche plutôt bien si on a le bon matos et qu'on est au calme. Après ca doit rester 1 ou 2 jours par semaine pas plus.

mais déjà rien que ca et nos villes seraient décongestionner.

Quant on sait que la majorité des emplois sont dans le tertiaire ca pourrait se faire.

Par

En réponse à frefo

Tiens

Pas un mot sur l’autopartage

:coucou:

"Auto partage"

Oups... oublié mais tout à tout à fait raison :bien:

Fait sur Paris avec des copain.e.s faisant leurs études puis des amis.

En s'organisant, anticipant, c'est super ! et on se mettait très vite d'accord sur le "coût" :wink:

Refait plusieurs fois ces 20 dernières années suite nouveau boulot dans nouvelle ville et ... nouveaux amis (on n'est plus sur Paris et nos amis non plus)

Le scoot' c'est bien mais lorsqu'il faut partir tôt, avec "armes et bagages", pour un allé-retour de 2 à 300 kms dans la journée, et que ma moitié à besoin de sa toto... l'autopartage c'est bien pratique...

Sinon, pas le choix, ai déjà loué des petites voitures pour ce genre de situations, soit seul, soit partagé avec collègues.

L’inconvénient c'est qu'il faut aller chercher la voiture louée la veille (ils ouvrent pas avant 8h... qd on part à 5h du mat'...), et on la rend le sur-lendemain (car le bureau de location autos ferme à 18-19h... et on rentre à plus de 20h...). Donc, le coût location est +++ ...

Alors que l'autopartage, avec des amis proches du domicile (dans le quartier, sa rue, immeuble...) c'est qd même plus pratique.

Et il y a autre chose qui est pas mal : le covoiturage :bien:

Je le fais parfois en tant que conducteur, mais l'ai utilisé plus souvent.

Là aussi, faut une bonne anticipation, organisation, voyager "léger" (comme en auto-stop) et s'arrêter non loin d'une ligne de bus pour aller jusqu'au point d'arrivé; rare les fois où on a pu me déposer "devant la porte" ! idem pour moi et mes passagers...

Des 3 évoqués, je mets l'autopartage entre amis/voisins en première place, l'autopartage en "libre-service" (peut-être car jamais pratiqué), puis le covoiturage et enfin la location.

Mais ce n'est que mon point de vue à partir des expériences vécues.

Au-moins, il y a l’embarra du choix, pas que l'embarra :smile:

:coucou:

Par

En réponse à Mathieu975

Certes mais je peux te démontrer l'exemple inverse aussi.

Dans de nombreux cas il est plus rapide d'arriver au travail ou à l'école en vélo qu'en voiture (bouchons, parking etc..)

Bref, l'important, et tu en parlais dans des posts précédents, serait aussi de plus développer le télétravail.

J'en avais jamais fait auparavant et depuis 3 semaines je constate que ca marche plutôt bien si on a le bon matos et qu'on est au calme. Après ca doit rester 1 ou 2 jours par semaine pas plus.

mais déjà rien que ca et nos villes seraient décongestionner.

Quant on sait que la majorité des emplois sont dans le tertiaire ca pourrait se faire.

honnêtement, en ce qui me concerne, 5 jours de télétravail par semaine n'est pas impossible, étant donné que même lorsque je me rends à mon bureau, tous mes contacts de travail étant localisés sur d'autres sites et d'autres pays, je suis obligé de passer par de l'audio ou visio-conférence + skype + mails pour communiquer.

et pour le reste, que je sois chez moi ou au bureau ne change rien, étant informaticien avec un PC connecté à des serveurs présents dans un DataCenter.

tout dépend évidemment du boulot réalisé, mais ce confinement a démontré qu'au moins 20% des gens sont parfaitement aptes à faire régulièrement du travail, et que ça peut se poursuivre après le confinement, avec un gros gain sur la pollution et le trafic sur route et le transport pour ceux qui ne peuvent pas travailler chez eux.

c'est donc au gouvernement d'en tirer des leçons et d'inciter fiscalement les entreprises à généraliser le télétravail pour les gens éligibles, à commencer par les gens de l'administration dont il a la charge.

Par

En réponse à PhilR_28

:coucou:

"Auto partage"

Oups... oublié mais tout à tout à fait raison :bien:

Fait sur Paris avec des copain.e.s faisant leurs études puis des amis.

En s'organisant, anticipant, c'est super ! et on se mettait très vite d'accord sur le "coût" :wink:

Refait plusieurs fois ces 20 dernières années suite nouveau boulot dans nouvelle ville et ... nouveaux amis (on n'est plus sur Paris et nos amis non plus)

Le scoot' c'est bien mais lorsqu'il faut partir tôt, avec "armes et bagages", pour un allé-retour de 2 à 300 kms dans la journée, et que ma moitié à besoin de sa toto... l'autopartage c'est bien pratique...

Sinon, pas le choix, ai déjà loué des petites voitures pour ce genre de situations, soit seul, soit partagé avec collègues.

L’inconvénient c'est qu'il faut aller chercher la voiture louée la veille (ils ouvrent pas avant 8h... qd on part à 5h du mat'...), et on la rend le sur-lendemain (car le bureau de location autos ferme à 18-19h... et on rentre à plus de 20h...). Donc, le coût location est +++ ...

Alors que l'autopartage, avec des amis proches du domicile (dans le quartier, sa rue, immeuble...) c'est qd même plus pratique.

Et il y a autre chose qui est pas mal : le covoiturage :bien:

Je le fais parfois en tant que conducteur, mais l'ai utilisé plus souvent.

Là aussi, faut une bonne anticipation, organisation, voyager "léger" (comme en auto-stop) et s'arrêter non loin d'une ligne de bus pour aller jusqu'au point d'arrivé; rare les fois où on a pu me déposer "devant la porte" ! idem pour moi et mes passagers...

Des 3 évoqués, je mets l'autopartage entre amis/voisins en première place, l'autopartage en "libre-service" (peut-être car jamais pratiqué), puis le covoiturage et enfin la location.

Mais ce n'est que mon point de vue à partir des expériences vécues.

Au-moins, il y a l’embarra du choix, pas que l'embarra :smile:

:coucou:

il y a citiz (je cite la société la plus importante) qui te permet de louer mais les véhicules sont dispos h24 tu peux réserver à l'avance ou au dernier moment et tu choisi la durée qui te conviens seul petit bémol il faut la ramener au parking ou tu l'as pris (mais t'es sur d'avoir une place ! )

il ont aussi développer yéa pas de réservation, tu trouves une voiture dans un périmètre dédié et tu la gare dans ce même périmètre quand tu as terminé

Par

En réponse à PhilR_28

:coucou:

"Auto partage"

Oups... oublié mais tout à tout à fait raison :bien:

Fait sur Paris avec des copain.e.s faisant leurs études puis des amis.

En s'organisant, anticipant, c'est super ! et on se mettait très vite d'accord sur le "coût" :wink:

Refait plusieurs fois ces 20 dernières années suite nouveau boulot dans nouvelle ville et ... nouveaux amis (on n'est plus sur Paris et nos amis non plus)

Le scoot' c'est bien mais lorsqu'il faut partir tôt, avec "armes et bagages", pour un allé-retour de 2 à 300 kms dans la journée, et que ma moitié à besoin de sa toto... l'autopartage c'est bien pratique...

Sinon, pas le choix, ai déjà loué des petites voitures pour ce genre de situations, soit seul, soit partagé avec collègues.

L’inconvénient c'est qu'il faut aller chercher la voiture louée la veille (ils ouvrent pas avant 8h... qd on part à 5h du mat'...), et on la rend le sur-lendemain (car le bureau de location autos ferme à 18-19h... et on rentre à plus de 20h...). Donc, le coût location est +++ ...

Alors que l'autopartage, avec des amis proches du domicile (dans le quartier, sa rue, immeuble...) c'est qd même plus pratique.

Et il y a autre chose qui est pas mal : le covoiturage :bien:

Je le fais parfois en tant que conducteur, mais l'ai utilisé plus souvent.

Là aussi, faut une bonne anticipation, organisation, voyager "léger" (comme en auto-stop) et s'arrêter non loin d'une ligne de bus pour aller jusqu'au point d'arrivé; rare les fois où on a pu me déposer "devant la porte" ! idem pour moi et mes passagers...

Des 3 évoqués, je mets l'autopartage entre amis/voisins en première place, l'autopartage en "libre-service" (peut-être car jamais pratiqué), puis le covoiturage et enfin la location.

Mais ce n'est que mon point de vue à partir des expériences vécues.

Au-moins, il y a l’embarra du choix, pas que l'embarra :smile:

:coucou:

concernant l'auto-partage, faut voir l'aspect "entretien".

s'il est partagé par tous, ok. sinon, c'est un nid à emmerdes pour celui qui en a la charge.

car c'est bien connu, quand la voiture n'appartient pas au conducteur, ce dernier a tendance à... en profiter = rien à cirer du moteur froid, on accélère et freine à donf, pas de respect globalement de la voiture,, etc...

c'est comme un immeuble: les locataires sont généralement moins soucieux que les propriétaires.

Par

En réponse à Men and Cars

Moi je prends la voiture partout ! je déteste les transports en commun avec les gens sales porteurs d'éventuelles maladie, je n'aime pas les trotinettes , les vélos qui ne respectent rien. La ville devraient etre réservée aux voitures et piétons seulement. Tous les autres transports sont des caprices de bobos gaucho pseudo écolo citadin qui ne savent meme pas faire la difference entre un pigeon et un moineau...

Tout à fait d'accord

Par

En réponse à mynameisfedo

concernant l'auto-partage, faut voir l'aspect "entretien".

s'il est partagé par tous, ok. sinon, c'est un nid à emmerdes pour celui qui en a la charge.

car c'est bien connu, quand la voiture n'appartient pas au conducteur, ce dernier a tendance à... en profiter = rien à cirer du moteur froid, on accélère et freine à donf, pas de respect globalement de la voiture,, etc...

c'est comme un immeuble: les locataires sont généralement moins soucieux que les propriétaires.

pas de souci particulier

même avec les utilitaires qui sont dans la flotte

il y a un entretien régulier effectué et les gens sont respectueux pourquoi j'en sais rien,

parceque t'as pas envie d'avoir une voiture sale alors tu fait en sorte qu'elle le devienne pas ? )

parceque comme tu l'utilises moins tu as moins l'occasion de la salir

que tu laisse pas tes affaires dedans

en tout cas ça fonctionne

pour ton analogie avec propio et locataire j'ai déjà vu l'inverse (surtout quand le locataire voit qu'il a des charges en moins si il paye pas l'entretien)

Par

En réponse à MetallicGrey

Tout à fait d'accord

ils ont ouvert les portes des hôpitaux psychiatriques , cause COVID 19 ?

Par

La formule idéale reste un véhicule adapté à son environnement.

Une petite citadine pour la ville.

Un véhicule pour la famille avec lequel on puisse voyager confortablement.

Un coupé sport pour aller sur circuit et faire des road trips avec d'autres passionnés.

Et un grand garage bien sur!!

Par

En réponse à Mathieu975

Ne parlez pas de vélo taf sur ce forum vous allez passer pour des arriérés !!! :biggrin:

Un mode de déplacement du moyen âge paraît il....

Ce que je pensais ce confirme on a donc bien quasiment 3/4 des personnes qui habitent à moins de 15kms de leur domicile et qui pourraient donc venir bosser autrement qu'en voiture.

J'adore les bagnoles mais il faut se rendre à l'évidence: (et cette crise le montre : la nature reprend ses droits) une voiture n'a plus sa place en ville... c'est triste mais c'est comme ca.

Le pire ce sont encore les parents pour qui il est inconcevable de laisser son même aller à pied à l'école (Marc Dutroux devrait être payé par les constructeurs automobiles pour ce qu'il a fait pour eux). J'en ai vu qui mettaient plus de temps à s'installer qu'il en aurait fallu pour le même trajet à pied : 50 à 100 m. Sérieux. Et j'en ai vu d'autres encore cartonner méchamment tellement ils sont stressés et énervés. Il existe un rapport de la Documentation Française, que j'ai lu, dans lequel il est explicitement dit que les parents qui emmènent leurs enfants à l'école en voiture représentent la cause de 60 % des accidents en ville, sans parler des embouteillages, de la pollution et des accidents contre des piétons. C'en est arrivé au point que par exemple à Beauchamp (95) la rue dans laquelle l'école primaire se situe a dû être barrée aux heures d'ouverture tellement les parents faisaient n'importe quoi au volant, limite en écrasant un élève ou deux pour manœuvrer leur foutu SUV diesel.

Par

En réponse à mynameisfedo

quand j'étais jeune, en banlieue parisienne, j'allais à un lycée à 10 bornes de chez moi.

il me fallait parfois jusqu'à 2h pour m'y rendre en prenant 2 cars.

quand j'avais la chance de pouvoir prendre la voiture de ma mère, il me fallait... 15 minutes.

je te laisse en déduire ce qu'il faut en déduire. :bah:

Des copains à moi faisaient 5 bornes à pied tous les jours, à travers champs, qu'il pleuve, neige ou vente, pour venir au lycée. Idem au retour, y compris en hiver, quand il fait nuit à 5h. Se plaignaient-ils ? Pas le moins du monde. Pas une seule fois.

Par

En réponse à Pretty Green

Des copains à moi faisaient 5 bornes à pied tous les jours, à travers champs, qu'il pleuve, neige ou vente, pour venir au lycée. Idem au retour, y compris en hiver, quand il fait nuit à 5h. Se plaignaient-ils ? Pas le moins du monde. Pas une seule fois.

J'ai fais ça jusqu'au brevet, ensuite j'étais interne.

Il ne faut pas non plus s'en glorifier, le confort d'aujourd'hui est aussi une bonne chose.

Par

En réponse à mynameisfedo

quand j'étais jeune, en banlieue parisienne, j'allais à un lycée à 10 bornes de chez moi.

il me fallait parfois jusqu'à 2h pour m'y rendre en prenant 2 cars.

quand j'avais la chance de pouvoir prendre la voiture de ma mère, il me fallait... 15 minutes.

je te laisse en déduire ce qu'il faut en déduire. :bah:

Dis donc, aller au lycée en voiture, tu as traîné sur la route de l’éducation nationale. Autour de moi je ne connais aucun gamin qui ait eu l'occasion de le faire, il n'avaient pas encore l'age du permis.

Par

En réponse à GY201

Dis donc, aller au lycée en voiture, tu as traîné sur la route de l’éducation nationale. Autour de moi je ne connais aucun gamin qui ait eu l'occasion de le faire, il n'avaient pas encore l'age du permis.

j'ai eu mon permis à 18 ans et j'ai redoublé la 3ème, si tu veux tout savoir.

donc, en terminale si je me souviens bien, je pouvais conduire.

Par

En réponse à Pretty Green

Des copains à moi faisaient 5 bornes à pied tous les jours, à travers champs, qu'il pleuve, neige ou vente, pour venir au lycée. Idem au retour, y compris en hiver, quand il fait nuit à 5h. Se plaignaient-ils ? Pas le moins du monde. Pas une seule fois.

5 ou 10 bornes, ça n'est pas la même chose.

et passer à travers champs, ça n'a rien à voir avec 10 bornes avec nombre de routes à traverser et sans chemin balisé.

maintenant, si t'as plusieurs heures de trajet quotidien à te taper et perdre, libre à toi, chacun ses plaisirs.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité