Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - Où est passée la voiture qui consomme 1 l/100 km ?

Florent Ferrière

Où est passée la voiture qui consomme 1 l/100 km ?

Déposer un commentaire

Par

Et il ne vous est pas venu à l'esprit que l'autonomie dépend entre autres de la consommation ?

Par

moi je réfléchis à l achat d une électrique d occasion ( entre 7000 et 10000 euros maximum) pour mes trajets utilitaire, ceux-ci représentent 90% de mon kilométrage annuel, soit en gros 20000 km

et pour un week-end de temps en temps et les vacances, une belle thermique

Par

L'abandon précipité du thermique est une véritable connerie.

Toutes les recherches concernant les carburants alternatifs, les améliorations techniques, etc, vont être abandonnées.

Il y a peu, on parlait pourtant de biocarburants de seconde et troisième génération, de moteur à taux de compression variable, hybridation 48V... non, tout cela doit être jeté à la poubelle d'un seul mouvement.

Par

Effectivement, la voiture a 1L/100 n'existe pas, mais quand on voit les hybride simple faire moins de 5L/100 (voir moins de 4L/100 pour les spécialistes de la techno), on se demande pourquoi les constructeurs qui en proposent se compte sur les doigts de la main (alors que cette transition était "assez simple" a mettre en place et depuis pas mal d'année déjà).

Par

Quand on sera revenu de l'utopie du tout VE, il faudra bien développer des alternatives !:lol:

Par

La voiture qui consommerait 1L au cent pourrait exister mais il faudrait pour cela revenir sur pas mal de principes qu'on nous a imposé depuis quelques décennies et en particulier l'alourdissement continuel à chaque nouvelle génération de véhicule, il faudrait aussi réhabiliter le moteur diesel chose impensable à l'heure actuelle.

Sinon une voiture genre 2cv diesel bridée à 80 ou 90 km/h avec des technologies d'aujourd'hui ça ne devrait pas consommer beaucoup plus d'un litre au cent et les 2cv ont transporté des millions de gens sans pour autant leur faire leur faire courir plus de risques que certaines voitures beaucoup plus puissantes et réputées plus sûres.

Par

En réponse à Oyama

Effectivement, la voiture a 1L/100 n'existe pas, mais quand on voit les hybride simple faire moins de 5L/100 (voir moins de 4L/100 pour les spécialistes de la techno), on se demande pourquoi les constructeurs qui en proposent se compte sur les doigts de la main (alors que cette transition était "assez simple" a mettre en place et depuis pas mal d'année déjà).

   

En effet, l'Europe pourrait au moins laisser le choix aux consommateurs en fonction de leurs usages de la voiture, au lieu d'imposer stupidement et idéologiquement le VE pour tous.

Par

Il y en a marre de ces normes WLTP qui ne veulent rien dire et qui sont très éloignées de la réalité. Sur mon e-Niro pour être dans les normes du cycle mixte ( donné pour 455 km ), il faut être au printemps et rouler à 80 - 90 maxi, mais en hiver c'est plutôt 380 km, ce qui fait presque 15% d'écart, et pour peu que l'on mette la clim l'été et que l'on roule à 110, on descend en dessous des 350 km. A quand de vraies normes sérieuses qui ne nous induisent pas en erreur ? Ceci dit, je ne regrette pas du tout mon choix :bien: et je ne reviendrai pas en arrière. Malgré le peu de contraintes, il faut penser différemment ses déplacements et prendre plus son temps, 25 min de plus pour faire le plein, il y a plus grave dans la vie.

Par

En réponse à Oyama

Effectivement, la voiture a 1L/100 n'existe pas, mais quand on voit les hybride simple faire moins de 5L/100 (voir moins de 4L/100 pour les spécialistes de la techno), on se demande pourquoi les constructeurs qui en proposent se compte sur les doigts de la main (alors que cette transition était "assez simple" a mettre en place et depuis pas mal d'année déjà).

   

On s'est entêté en France à abaisser les coûts, faire du volume pour des véhicules qui n'ont pas de pouvoir de séduction à l'échelle mondiale, en ajoutant à cela une démarche qui a renvoyé pendant très longtemps de gros pans de la R&D à des équipementiers qui n'avaient pas spécialement vocation à réfléchir de manière globale à l'efficience d'un véhicule.

Et de manière générale, il était plus facile de se moquer de solutions alternatives existantes que d'investir sur le long terme et de sortir des visions court-termistes avec en solution de secours, le recours à la pression politique pour arranger ses bidons.

Accessoirement, si l'on veut moins consommer, il y a deux trois astuces de base qu'il faut accepter, quelle que soit la techno : rouler à des vitesses moins élevées et anticiper le mieux possible, privilégier la légèreté et limiter la résistance à l'air. En gros, tout sauf un SUV qui doit pouvoir rouler à 130 sur autoroute. La bagnole à 1l/100 a surtout besoin d'un propriétaire qui accepte de devoir ranger ses pompes de scaphandrier si le coût de l'énergie lui pose un souci, et se mettre le côte "statutaire" de la bagnole derrière l'oreille. Autant dire que sur le plan marketing, c'est pas gagné-gagné...

Par

En réponse à Oyama

Effectivement, la voiture a 1L/100 n'existe pas, mais quand on voit les hybride simple faire moins de 5L/100 (voir moins de 4L/100 pour les spécialistes de la techno), on se demande pourquoi les constructeurs qui en proposent se compte sur les doigts de la main (alors que cette transition était "assez simple" a mettre en place et depuis pas mal d'année déjà).

   

C'est là où le bât blesse : ce n'est pas du tout simple à mettre en œuvre l'hybride simple.

Par

En réponse à E911V

C'est là où le bât blesse : ce n'est pas du tout simple à mettre en œuvre l'hybride simple.

   

Toyota et Honda y arrivent très bien, Kia/Hyundai aussi dans une moindre mesure.

Par

En réponse à meca32

La voiture qui consommerait 1L au cent pourrait exister mais il faudrait pour cela revenir sur pas mal de principes qu'on nous a imposé depuis quelques décennies et en particulier l'alourdissement continuel à chaque nouvelle génération de véhicule, il faudrait aussi réhabiliter le moteur diesel chose impensable à l'heure actuelle.

Sinon une voiture genre 2cv diesel bridée à 80 ou 90 km/h avec des technologies d'aujourd'hui ça ne devrait pas consommer beaucoup plus d'un litre au cent et les 2cv ont transporté des millions de gens sans pour autant leur faire leur faire courir plus de risques que certaines voitures beaucoup plus puissantes et réputées plus sûres.

   

1 litre, c'est complètement impossible.

Les petits scooter et moto 125cc les plus sobres sont autour de 2 litres / 100 km avec moteur 4T injection, mais avec un poids à vide de l'ordre de 100 kg.

Sans remonter à la 2CV, on peut parler de l'AX. Une AX conçue avec les technologies d'aujourd'hui : hybridation légère 48V, 50ch environ, un niveau de sécurité zéro étoile aux normes actuelles, mais bien plus élevées que celles de 1987, idem pour les équipements de confort, on arriverait à quelque chose de très correct, pour un prix de vente raisonnable. Avec une conso réelle de l'ordre de 3 litres /100 km.

Mais ce cahier des charges n'existe plus en 2022, le minimum automobile a changé. Même la Sandero s'est considérablement alourdie et embourgeoisée en 15 ans de carrière.

Par

En réponse à 47ronins

moi je réfléchis à l achat d une électrique d occasion ( entre 7000 et 10000 euros maximum) pour mes trajets utilitaire, ceux-ci représentent 90% de mon kilométrage annuel, soit en gros 20000 km

et pour un week-end de temps en temps et les vacances, une belle thermique

   

90% de 20 000 km sur 250 jours ouvrés, ça fait environ 72 km par jour.

Dans ton budget il y a la Zoé, mais avec location de batterie, la Leaf première génération, la Smart ou la C-Zero (que je viens d'acheter).

Bref que des voitures moches mais c'est pas ce qu'on leur demande.

Sinon on trouve des e-Soul à partir de 12 k€.

Par

En réponse à auyaja

En effet, l'Europe pourrait au moins laisser le choix aux consommateurs en fonction de leurs usages de la voiture, au lieu d'imposer stupidement et idéologiquement le VE pour tous.

   

Laisser le choix n'est pas une solution. La plupart des gens n'ont pas un véhicule adapté à leur utilisation. Quand on voit le nombre de gugusses en diesel effectuant moins de 15k km par an.... ca laisse songeur.

Par

Le mieux que j'ai eu vu en usage courant c'est la twingo 2 dci 90 facile d'accrocher le 3.5 litres avec.

Par

En réponse à auyaja

En effet, l'Europe pourrait au moins laisser le choix aux consommateurs en fonction de leurs usages de la voiture, au lieu d'imposer stupidement et idéologiquement le VE pour tous.

   

Méchante Europe ! Il faudra dire aux Britanniques qu'ils peuvent ne plus vouloir uniquement des VE chez eux maintenant qu'ils sont sortis de l'UE.

Par

En réponse à -Nicolas-

1 litre, c'est complètement impossible.

Les petits scooter et moto 125cc les plus sobres sont autour de 2 litres / 100 km avec moteur 4T injection, mais avec un poids à vide de l'ordre de 100 kg.

Sans remonter à la 2CV, on peut parler de l'AX. Une AX conçue avec les technologies d'aujourd'hui : hybridation légère 48V, 50ch environ, un niveau de sécurité zéro étoile aux normes actuelles, mais bien plus élevées que celles de 1987, idem pour les équipements de confort, on arriverait à quelque chose de très correct, pour un prix de vente raisonnable. Avec une conso réelle de l'ordre de 3 litres /100 km.

Mais ce cahier des charges n'existe plus en 2022, le minimum automobile a changé. Même la Sandero s'est considérablement alourdie et embourgeoisée en 15 ans de carrière.

   

Un scooter ou une moto c'est à peu près ce qui se fait de pire en matière d'aérodynamisme, une voiture bien bien dessinée fait cent fois mieux, et j'ai bien dit qu'il fallait revenir en arrière tant du point de vue équipements de confort que de sécurité, je fais partie de la génération qui a roulé en 2cv ou en renault 4 et nous n'en sommes pas morts, ce qui tue c'est la vitesse, donc avec une limitation à 80 km/h comme actuellement le niveau de sécurité n'est pas inférieur à ce qu'il était en ce temps là.

D'autre part je suis convaincu qu'avec une voiture légère et les technologies moteur d'aujourd'hui on pourrait descendre en dessous des 3L facilement, quitte à revenir au diesel qui reste le moteur thermique avec le meilleur rendement, ceci dit je ne prétends pas qu'il faille revenir au thermique, je dis juste que, à mon avis, l'objectif des 1L au cent ne doit pas être loin d'être atteignable si on l'avait vraiment souhaité.

Mais comme le dit l'article l'heure n'est plus au thermique, elle n'est pas forcément non plus à l'électrique selon moi, on verra ce que l'avenir nous réserve.

Par

En fait, si, la voiture qui consomme max 1l/100 existe déjà, mais elle ne fonctionne que dans les descentes. :cyp:

Plus sérieusement, ce qui importe surtout, c'est ce qu'il en coûte, total tout compris, pour faire rouler une voiture sur sa durée de vie.

Car bien souvent, consommer moins s'avère finalement bien plus coûteux que de consommer plus. Suffit à cet égard de comparer le prix d'une Yaris hybride avec celui d'une Sandero = bonjour pour amortir le surcoût de la Yaris, faut vraiment rouler, rouler... beaucoup.:bah:

Par

En réponse à E911V

90% de 20 000 km sur 250 jours ouvrés, ça fait environ 72 km par jour.

Dans ton budget il y a la Zoé, mais avec location de batterie, la Leaf première génération, la Smart ou la C-Zero (que je viens d'acheter).

Bref que des voitures moches mais c'est pas ce qu'on leur demande.

Sinon on trouve des e-Soul à partir de 12 k€.

   

j avais pensé à la c-zero ou la ion ( peugeot) mais moins pratique que la Nissan niveau espace intérieur à mon avis

la Zoé à ce prix , tu paies la loca de la batterie donc cela ne m intéresse pas

par contre Citroën et Peugeot peuvent se brancher comme un tel , je ne sais as pour la Nissan

Par

En réponse à E911V

90% de 20 000 km sur 250 jours ouvrés, ça fait environ 72 km par jour.

Dans ton budget il y a la Zoé, mais avec location de batterie, la Leaf première génération, la Smart ou la C-Zero (que je viens d'acheter).

Bref que des voitures moches mais c'est pas ce qu'on leur demande.

Sinon on trouve des e-Soul à partir de 12 k€.

   

merci pour les conseils :bien:

Par

"L'automobiliste de 2021 n'a toujours pas l'envie de rouler dans une voiture archi dépouillée. Il veut du confort, de la technologie et du soin dans la présentation."

Monsieur Ferrière, vous en savez quoi ?

C'est en partie à cause de ce genre de clichés que les bagnoles dérivent de plus en plus vers de véritables tanks !

Des millions de bagnolards n'ont que faire de la technologie dans leur voiture, de plastiques "moussés" et de gadgets inutiles.

Ils veulent un truc fiable et qui ne coutent pas cher à l'achat et à l'usage, point.

C'est ce qui expliquent le succès initial de Dacia.

Malheureusement, même la marque "low cost" de Renault est en train de se pervertir vers le "toujours plus" qui fait tant de mal à notre monde.

Par

En réponse à meca32

Un scooter ou une moto c'est à peu près ce qui se fait de pire en matière d'aérodynamisme, une voiture bien bien dessinée fait cent fois mieux, et j'ai bien dit qu'il fallait revenir en arrière tant du point de vue équipements de confort que de sécurité, je fais partie de la génération qui a roulé en 2cv ou en renault 4 et nous n'en sommes pas morts, ce qui tue c'est la vitesse, donc avec une limitation à 80 km/h comme actuellement le niveau de sécurité n'est pas inférieur à ce qu'il était en ce temps là.

D'autre part je suis convaincu qu'avec une voiture légère et les technologies moteur d'aujourd'hui on pourrait descendre en dessous des 3L facilement, quitte à revenir au diesel qui reste le moteur thermique avec le meilleur rendement, ceci dit je ne prétends pas qu'il faille revenir au thermique, je dis juste que, à mon avis, l'objectif des 1L au cent ne doit pas être loin d'être atteignable si on l'avait vraiment souhaité.

Mais comme le dit l'article l'heure n'est plus au thermique, elle n'est pas forcément non plus à l'électrique selon moi, on verra ce que l'avenir nous réserve.

   

A une vitesse inférieure à 80 km/h, l'usage majoritaire d'une 125cc, l'aérodynamisme compte assez peu. Contrairement au poids sur les relances en ville notamment.

Ce qui est très différent à 110 ou 130 km/h.

Par

En réponse à Oyama

Effectivement, la voiture a 1L/100 n'existe pas, mais quand on voit les hybride simple faire moins de 5L/100 (voir moins de 4L/100 pour les spécialistes de la techno), on se demande pourquoi les constructeurs qui en proposent se compte sur les doigts de la main (alors que cette transition était "assez simple" a mettre en place et depuis pas mal d'année déjà).

   

Parce que ces voitures coûtent finalement cher aux constructeurs ET aux clients.:bah:

Rien que pour amortir le surcoût d'un PHEV, faut déjà avoir de l'espoir ou compter sur un gros malus sur la version essence du modèle.

Par

En réponse à E911V

C'est là où le bât blesse : ce n'est pas du tout simple à mettre en œuvre l'hybride simple.

   

Et pourtant même Renault avait un proto roulant en 95 et qui avait un système assez similaire à celui de la Prius

https://www.planeterenault.com/1-gamme/9-concept-cars/86-next-95/

Mais le diesel et les lobbyistes pétroliers sont passés par là ...

Tout le monde à regardé Toyota comment un illuminé, mais aujourd'hui et depuis 25 ans le résultat est là ....

Par

En réponse à 47ronins

merci pour les conseils :bien:

   

Même une C0, iOn, Imiev qui sont également de parfaits véhicules urbains

5 à 6000 € avec 60000 km et bonus 1000€ pour tous et même prime à la conversion de 2500 € à déduire

Par

En réponse à -Nicolas-

A une vitesse inférieure à 80 km/h, l'usage majoritaire d'une 125cc, l'aérodynamisme compte assez peu. Contrairement au poids sur les relances en ville notamment.

Ce qui est très différent à 110 ou 130 km/h.

   

"Sous 80 km/h l'aérodynamique compte assez peu"... Vous roulez à vélo à plat seul ou en peloton ?

Par

En réponse à Ratafia_12

"L'automobiliste de 2021 n'a toujours pas l'envie de rouler dans une voiture archi dépouillée. Il veut du confort, de la technologie et du soin dans la présentation."

Monsieur Ferrière, vous en savez quoi ?

C'est en partie à cause de ce genre de clichés que les bagnoles dérivent de plus en plus vers de véritables tanks !

Des millions de bagnolards n'ont que faire de la technologie dans leur voiture, de plastiques "moussés" et de gadgets inutiles.

Ils veulent un truc fiable et qui ne coutent pas cher à l'achat et à l'usage, point.

C'est ce qui expliquent le succès initial de Dacia.

Malheureusement, même la marque "low cost" de Renault est en train de se pervertir vers le "toujours plus" qui fait tant de mal à notre monde.

   

C'est surtout les normes qui poussent à faire des objets de plus en plus équipée.

On peut pas avoir une société de sur sécurité et en même temps une société minimaliste et essentialiste. Il faut faire un choix.

Et comme les gens sont majoritairement des lopettes apeurées (on l'a vu avec le COVID), la société choisira la sur sécurité à l'essentialisme.

"Mourir n'est plus acceptable dans nos sociétés."

C'est ce dictat philosophique qu'il faut changer avant d'espérer un changement majeur d'approche dans le secteur automobile.

Par

Pour les SUV, des suspensions pilotés et un sous bassement travaillé pour diriger les flux d'air n'apporterait-il pas un CX proche d'un véhicule sur baissé ?

Par

En réponse à -Nicolas-

1 litre, c'est complètement impossible.

Les petits scooter et moto 125cc les plus sobres sont autour de 2 litres / 100 km avec moteur 4T injection, mais avec un poids à vide de l'ordre de 100 kg.

Sans remonter à la 2CV, on peut parler de l'AX. Une AX conçue avec les technologies d'aujourd'hui : hybridation légère 48V, 50ch environ, un niveau de sécurité zéro étoile aux normes actuelles, mais bien plus élevées que celles de 1987, idem pour les équipements de confort, on arriverait à quelque chose de très correct, pour un prix de vente raisonnable. Avec une conso réelle de l'ordre de 3 litres /100 km.

Mais ce cahier des charges n'existe plus en 2022, le minimum automobile a changé. Même la Sandero s'est considérablement alourdie et embourgeoisée en 15 ans de carrière.

   

Les choix entre consommation/sécurité/équipements de confort/automatismes sont contradictoires et entraînent aujourd'hui une augmentation du poids et du volume des véhicules. Tous les gains d'efficacité énergétique sont perdus . La généralisation des VE va permettre, peut-être, de revenir à considérer la consommation énergétique comme essentielle dans l'achat et l'utilisation d'un véhicule et faire diminuer la prépondérance actuelle donnée à la sécurité, au confort et l'automatisme ( aides à la conduite )

Par

En réponse à clefdedouze

Pour les SUV, des suspensions pilotés et un sous bassement travaillé pour diriger les flux d'air n'apporterait-il pas un CX proche d'un véhicule sur baissé ?

   

Ben pas vraiment, en premier a cause du maître couple.

Les écoulements entre route et voiture sont d'autant plus difficiles a canaliser que la voiture est haute et il y a un effet portance qui va dégrader le comportement routier. C'est de plus un problème qui fut longtemps négligé car cette surface ne se voit pas. En fait l'idéal automobile de tous les temps reste la garde au sol variable, réduire cette garde au sol a haute vitesse contribue à diminuer la traînée aérodynamique.

Par

En réponse à meca32

La voiture qui consommerait 1L au cent pourrait exister mais il faudrait pour cela revenir sur pas mal de principes qu'on nous a imposé depuis quelques décennies et en particulier l'alourdissement continuel à chaque nouvelle génération de véhicule, il faudrait aussi réhabiliter le moteur diesel chose impensable à l'heure actuelle.

Sinon une voiture genre 2cv diesel bridée à 80 ou 90 km/h avec des technologies d'aujourd'hui ça ne devrait pas consommer beaucoup plus d'un litre au cent et les 2cv ont transporté des millions de gens sans pour autant leur faire leur faire courir plus de risques que certaines voitures beaucoup plus puissantes et réputées plus sûres.

   

L'image du progrès automobile et l'incohérence des envies des acheteurs sont onnées ici entre une Dacia Duster et une 4L.

https://mobile.twitter.com/Danissimor/status/1348746547299815427?s=20

Je continue à m'étonner du nombre de gens qui achètent une voiture "essentielle" comme une Dacia mais la choisissent en version Duster 2RM. Tous adeptes des chemins creux ?

Alors, il est facile de dire que le poids, la dimension des roues et c'était mieux avant mais le crash en Dacia doit être moins pire qu'en 4L toutefois et pour me souvenir du confort d'une 4L sur autoroute...

Supposons maintenant la conduite autonome et en théorie la voiture peut s'alléger des renforts pour ceux qui oseraient.

Par

Pour info, le bonus destiné aux VE s'applique à moins de 20g/km de CO2 ; la Prius PHEV est à 29g (WLTP), l'Opel Ampera était à 27g (NEDC) et la BMW i3 équipée d'un REX était à 12g (NEDC) et bénéficiait du bonus. Donc on sait déjà faire des véhicules carburant à l'essence en ligne avec l'objectif de 1L/100, c'est juste que les gens ne les achètent pas et/ou les constructeurs ne les mettent pas en avant ou les abandonnent.

Par

En réponse à fedoismyname

Parce que ces voitures coûtent finalement cher aux constructeurs ET aux clients.:bah:

Rien que pour amortir le surcoût d'un PHEV, faut déjà avoir de l'espoir ou compter sur un gros malus sur la version essence du modèle.

   

Je ne parle pas d'un PHEV mais d'un hybride simple. On est d'accord qu'il y a un surcout a l'achat, mais ca reste "raisonnable" (je trouve), dans les gammes qui propose les 2, les HEV ne sont bien sur pas les entrées de gammes, mais les tarifs restent contenu.

Par

En réponse à ricolapin

Et pourtant même Renault avait un proto roulant en 95 et qui avait un système assez similaire à celui de la Prius

https://www.planeterenault.com/1-gamme/9-concept-cars/86-next-95/

Mais le diesel et les lobbyistes pétroliers sont passés par là ...

Tout le monde à regardé Toyota comment un illuminé, mais aujourd'hui et depuis 25 ans le résultat est là ....

   

Oui, enfin, tout le monde n'est pas non plus obnubilé par la consommation.

Et adopter l'éco-conduite permet aussi de bien baisser la consommation. Le problème que je vois est que beaucoup de ceux qui se plaignent du prix du carburant ne conduisent pas dans le sens d'une optimisation de leur consommation. :bah:

Par

J'adore entendre parler de voiture type 2cv en 2022 d'un coté sur le thème du "sinon ça fait bobo à la planète" et dans d'autres sujet parler des étoiles EuroNcap, de cercueil roulant etc etc...

Sans compter le 0-100km/h si cher à certains qui déjà ne conçoivent pas de s'insérer sur une voie rapide sans être déjà à 150 en bout de bretelle d'accès....

Et ceux qui veulent taper du 160km/h de nuit sur des autoroutes désertes.

Et ceux qui veulent traverser le pays en 7h de temps sans faire de pause.

Et ceux qui hurlent à l'arnauqe parce qu'il n'y a pas 3cm de mousse sur le tableau de bord et un écran 15" en dessous....

j'A-DO-RE

Par

Et le principe d'une conduite souple est efficace.

Quand je faisais encore 20000 bornes par an, je consommais environ 5.5 l sur autoroute à 135.

Depuis que je fais moins de 5000 bornes, ma consommation a augmenté à 6-6.3l/100, car j'appuie davantage sur l'accélérateur (= je roule aussi plus vite) et me préoccupe nettement moins de ma consommation.

Après, en ayant déjà tenté le 110, la consommation descendait à 4.8-5l/100, voire même 4.5 à 90-95.

Par

Il faut arrêter de se raconter des histoires : depuis le premier choc pétrolier de 1973, les constructeurs ont travaillé sur l’efficience des moteurs afin de réduire leur consommation. 50 ans après, il ne faut pas attendre de miracle de ce côté. Ils ont d’ailleurs pas mal travaillé puisque malgré le fait que les voitures soient devenues plus volumineuses (une familiale type R16 parait minuscule aujourd’hui), plus lourdes (en raison des normes de sécurité et de l’accroissement du confort), et les moteurs plus puissants, les consommations ont quand même diminué : une voiture moyenne consomme en gros 6l/100 aujourd’hui alors qu’il y a 50 ans on était plutôt à 8 ou 10l/100.

Il n’y a plus grand chose à attendre de la technique pour consommer moins. Par contre il y a des solutions personnelles :

- Passer à l’électrique (c’est radical : fini le passage à la pompe… par contre il faut pouvoir recharger chez soi. Par ailleurs le bilan carbone global dépend de la façon dont est produite l’électricité)

- rouler moins (quelques jours de télétravail par semaine, c’est autant de kilomètres en moins. Ce n’est pas possible pour tout le monde, évidemment, mais lorsque ça l’est c’est une excellente solution)

- rouler tranquille (c’est évident, mais la consommation dépend de la façon dont on conduit)

Par

En réponse à Oyama

Je ne parle pas d'un PHEV mais d'un hybride simple. On est d'accord qu'il y a un surcout a l'achat, mais ca reste "raisonnable" (je trouve), dans les gammes qui propose les 2, les HEV ne sont bien sur pas les entrées de gammes, mais les tarifs restent contenu.

   

Il faudrait regarder de près mais je n'ai même pas le sentiment que les prix des HEV Honda ou Toyota soient réellement plus élevés que des concurrentes VT "pures" de même niveau d'équipement avec les augmentations des derniers mois. Si on se focalise sur le seul équipement, a prix égal la Camry me semble imbattable, a voir si c'est vrai pour la Jazz.

Par

Et je ne parles pas de ceux qui sont au courant du méga super complot hyper secret qui vise à faire interdire toutes les technologies dont on sait très bien qu'elles existent depuis 80 ans et que c'est la méchante coalition des pétro-constructeurs-chimico-diesouleux.

La preuve il y a 3 vidéos de ce méga super complot hyper secret qui tourne sur le Web.....

Par

En réponse à GY201

Ben pas vraiment, en premier a cause du maître couple.

Les écoulements entre route et voiture sont d'autant plus difficiles a canaliser que la voiture est haute et il y a un effet portance qui va dégrader le comportement routier. C'est de plus un problème qui fut longtemps négligé car cette surface ne se voit pas. En fait l'idéal automobile de tous les temps reste la garde au sol variable, réduire cette garde au sol a haute vitesse contribue à diminuer la traînée aérodynamique.

   

Le Cayenne permet de faire ça.

On passe de 18L à 17L sur autoroute : ça marche. :blague:

Par

En réponse à SaxoVTS99

Les choix entre consommation/sécurité/équipements de confort/automatismes sont contradictoires et entraînent aujourd'hui une augmentation du poids et du volume des véhicules. Tous les gains d'efficacité énergétique sont perdus . La généralisation des VE va permettre, peut-être, de revenir à considérer la consommation énergétique comme essentielle dans l'achat et l'utilisation d'un véhicule et faire diminuer la prépondérance actuelle donnée à la sécurité, au confort et l'automatisme ( aides à la conduite )

   

Le surpoids lié aux batteries n'ira toutefois pas dans le sens d'une diminution de la consommation. :bah:

Par

Rouler dans un véhicule d'un mètre trente de haut, j'imagine très bien.

Ma 323f fait 1m35 et c'est une partie de son charme.

D'ailleurs mon rêve a toujours été d'être au ras du sol. Une GT40 mk1 ou une Stratos Zero, hummm....:love:

Par

En réponse à Wooster

Il faut arrêter de se raconter des histoires : depuis le premier choc pétrolier de 1973, les constructeurs ont travaillé sur l’efficience des moteurs afin de réduire leur consommation. 50 ans après, il ne faut pas attendre de miracle de ce côté. Ils ont d’ailleurs pas mal travaillé puisque malgré le fait que les voitures soient devenues plus volumineuses (une familiale type R16 parait minuscule aujourd’hui), plus lourdes (en raison des normes de sécurité et de l’accroissement du confort), et les moteurs plus puissants, les consommations ont quand même diminué : une voiture moyenne consomme en gros 6l/100 aujourd’hui alors qu’il y a 50 ans on était plutôt à 8 ou 10l/100.

Il n’y a plus grand chose à attendre de la technique pour consommer moins. Par contre il y a des solutions personnelles :

- Passer à l’électrique (c’est radical : fini le passage à la pompe… par contre il faut pouvoir recharger chez soi. Par ailleurs le bilan carbone global dépend de la façon dont est produite l’électricité)

- rouler moins (quelques jours de télétravail par semaine, c’est autant de kilomètres en moins. Ce n’est pas possible pour tout le monde, évidemment, mais lorsque ça l’est c’est une excellente solution)

- rouler tranquille (c’est évident, mais la consommation dépend de la façon dont on conduit)

   

Tu as oublié : se suicider : ça réduit la pollution à zéro.

Plus efficace tu meurs ! :areuh:

Par

En réponse à Astina GT

Rouler dans un véhicule d'un mètre trente de haut, j'imagine très bien.

Ma 323f fait 1m35 et c'est une partie de son charme.

D'ailleurs mon rêve a toujours été d'être au ras du sol. Une GT40 mk1 ou une Stratos Zero, hummm....:love:

   

Prends une MX5 : 122 cm.

Par

En réponse à Hcc1

"Sous 80 km/h l'aérodynamique compte assez peu"... Vous roulez à vélo à plat seul ou en peloton ?

   

Excellente réponse, mais il faut pratiquer le vélo de route pour comprendre, c'est le meilleur moyen de percevoir que l'aérodynamisme intervient bien avant les 80km/h. :jap:

Par

En réponse à anneaux nîmes.

J'adore entendre parler de voiture type 2cv en 2022 d'un coté sur le thème du "sinon ça fait bobo à la planète" et dans d'autres sujet parler des étoiles EuroNcap, de cercueil roulant etc etc...

Sans compter le 0-100km/h si cher à certains qui déjà ne conçoivent pas de s'insérer sur une voie rapide sans être déjà à 150 en bout de bretelle d'accès....

Et ceux qui veulent taper du 160km/h de nuit sur des autoroutes désertes.

Et ceux qui veulent traverser le pays en 7h de temps sans faire de pause.

Et ceux qui hurlent à l'arnauqe parce qu'il n'y a pas 3cm de mousse sur le tableau de bord et un écran 15" en dessous....

j'A-DO-RE

   

Ce ne sont pas les mêmes qui parlent de l'un ou de l'autre des sujets, en tout cas ce n'est pas moi qui ait prétendu quelque part qu'il fallait défendre le nombre d'étoiles euroncap, bien au contraire même, pas plus que je ne défends les enclumes que les constructeurs nous proposent actuellement, qu'elles soient thermiques ou électriques d'ailleurs.

Je crois qu'il faut revenir à plus de sobriété, et je pense même que nous n'aurons bientôt plus le choix et pour revenir sur le choix de rouler dans des véhicules plus légers je constate que je ne suis pas seul, je vois de plus en plus de voitures anciennes sur les routes, de celles que l'on prétend "dangereuses", je crois que nous sommes de plus en plus nombreux à en avoir assez de cette débauche de technologie, beaucoup de gens se contenteraient de voitures bien plus légères et bien moins encombrantes que celles d'aujourd'hui.

Par

En réponse à Astina GT

Rouler dans un véhicule d'un mètre trente de haut, j'imagine très bien.

Ma 323f fait 1m35 et c'est une partie de son charme.

D'ailleurs mon rêve a toujours été d'être au ras du sol. Une GT40 mk1 ou une Stratos Zero, hummm....:love:

   

Avec les dos d'âne de plus en plus "cassant" qui pullulent, le rêve peut en fait vite tourner au cauchemar en France. :bah:

Par

Y a 40 ans ax disel 4 litres 700 kg

Un ax moderne de 600 kg en carbonne

Avec un diesel turbo de 600 cm3. De 60 cv

Boufferait 2l au cent maxi.

Par

En réponse à meca32

Ce ne sont pas les mêmes qui parlent de l'un ou de l'autre des sujets, en tout cas ce n'est pas moi qui ait prétendu quelque part qu'il fallait défendre le nombre d'étoiles euroncap, bien au contraire même, pas plus que je ne défends les enclumes que les constructeurs nous proposent actuellement, qu'elles soient thermiques ou électriques d'ailleurs.

Je crois qu'il faut revenir à plus de sobriété, et je pense même que nous n'aurons bientôt plus le choix et pour revenir sur le choix de rouler dans des véhicules plus légers je constate que je ne suis pas seul, je vois de plus en plus de voitures anciennes sur les routes, de celles que l'on prétend "dangereuses", je crois que nous sommes de plus en plus nombreux à en avoir assez de cette débauche de technologie, beaucoup de gens se contenteraient de voitures bien plus légères et bien moins encombrantes que celles d'aujourd'hui.

   

Avec tous ceux qui ne jurent que par les "5 étoiles" au crash test et l'UE qui impose de plus en plus de systèmes de sécurité en veux-tu en voilà, faut pas se voiler la face: les voitures continueront clairement de prendre du poids et de l'embonpoint. :bah:

Et le passage au tout électrique n'arrange rien...

On peut même se demander si on ne va pas augmenter les poids max autorisés pour les permis B.

Par

En réponse à fedoismyname

Et le principe d'une conduite souple est efficace.

Quand je faisais encore 20000 bornes par an, je consommais environ 5.5 l sur autoroute à 135.

Depuis que je fais moins de 5000 bornes, ma consommation a augmenté à 6-6.3l/100, car j'appuie davantage sur l'accélérateur (= je roule aussi plus vite) et me préoccupe nettement moins de ma consommation.

Après, en ayant déjà tenté le 110, la consommation descendait à 4.8-5l/100, voire même 4.5 à 90-95.

   

"Depuis que je fais moins de 5000 bornes, ma consommation a augmenté à 6-6.3l/100,"

Ouimais le kilomètrage et le type de parcours y fait pour beaucoup.Trop de petits parcours, écoconduite mal faite par trop de sous-régimes (ou sur-régimes), vidanges non anticipées, le moteur et ses périphériques s'encrassent et pour revenir à une consommation d'"origine" il faut repasser par la case décrassage" avec parcours long, mise en chauffe progressive mais atteinte de température de fonctionnement élevée pendant au moins une petite demi-heure....

Pour ceux qui ne roulent que pour faire des parcours de moins de 5 km pendant des mois doivent absolument le faire sinon....:bah:

Par

En réponse à fedoismyname

En fait, si, la voiture qui consomme max 1l/100 existe déjà, mais elle ne fonctionne que dans les descentes. :cyp:

Plus sérieusement, ce qui importe surtout, c'est ce qu'il en coûte, total tout compris, pour faire rouler une voiture sur sa durée de vie.

Car bien souvent, consommer moins s'avère finalement bien plus coûteux que de consommer plus. Suffit à cet égard de comparer le prix d'une Yaris hybride avec celui d'une Sandero = bonjour pour amortir le surcoût de la Yaris, faut vraiment rouler, rouler... beaucoup.:bah:

   

Tu sais que sur ce principe là, je connais pleins de voitures qui font même l'exploit d'être à 0l/100 en descente :ange:

Par

En réponse à al7785

Méchante Europe ! Il faudra dire aux Britanniques qu'ils peuvent ne plus vouloir uniquement des VE chez eux maintenant qu'ils sont sortis de l'UE.

   

Stupide Europe plutôt ! Allez donc demander aux US ou en Asie si on impose le tout VE ! Et quant aux anglais, la survie politique de Boris Johnson est plus que précaire.

Mais enfin on n'est que début du cirque VE, le meilleur reste à venir !

Par

En réponse à Timotey143

Laisser le choix n'est pas une solution. La plupart des gens n'ont pas un véhicule adapté à leur utilisation. Quand on voit le nombre de gugusses en diesel effectuant moins de 15k km par an.... ca laisse songeur.

   

Dans cette affaire les gugusses se sont plutôt certains écolos qui ont poussés pour qu'on attribue des bonus aux diesels sous prétexte qu'ils rejetaient moins de c02 que les essences.

Par

En réponse à fedoismyname

Le surpoids lié aux batteries n'ira toutefois pas dans le sens d'une diminution de la consommation. :bah:

   

Mon VE fait 1,4T. Certes, la batterie ne fait que 38kW, mais tous les VE ne sont pas des pachydermes. Je suis certain qu'il y a un paquet de VT SUV en circulation plus lourds que ma voiture.

Par

En réponse à meca32

Excellente réponse, mais il faut pratiquer le vélo de route pour comprendre, c'est le meilleur moyen de percevoir que l'aérodynamisme intervient bien avant les 80km/h. :jap:

   

Sauf que l'influence sur un vélo de moins de 10 kg (on va dire 80 kg au total en comptant le cycliste) c'est pas la même chose que pour une voiture. Idem le ratio de force d'un cycliste VS les forces de frottement ne sont pas les mêmes qu'une voiture.

1./ Un cycliste est tout sauf aérodynamique puisque le corps du cycliste à un Cx très mauvais en comparaison de la carrosserie d'une voiture. (sauf posture très particulière du cycliste en descente)

2./ Le vecteur de force des frottements liés à l'air s'oppose à deux autres vecteurs de force : la puissance du véhicule ou du cycliste pour maintenir sa vitesse et l'inertie.

L'inertie dépend de deux choses : la vitesse + la masse du véhicule. Autrement dit, un vélo a très peu d'inertie en comparaison d'une voiture car sa masse est très faible ! Le cycliste est donc bien plus soumis au force de frottement qu'une voiture (à vitesse constante) car il n'est pas aidé par l'inertie très faible alors que l'auto en bénéficie bien plus.

3./ La puissance nécessaire à la lutte contre les forces de frottement VS la puissance total :

A 50 km/h les forces de frottement de l'air sont négligeables en terme de puissance pour les contrer sur une voiture (peut-être 1 cv / 2 cv nécessaire sur 150 cv pour une voiture lambda).

A 50 km/h les forces de frottement de l'air ne sont pas du tout négligeables en terme de puissance pour les contrer sur une vélo (peut-être 0,3 cv nécessaire sur 0,5 cv disponible dans les jambes du cycliste).

A 130 km/h la lutte contre les forces de frottement d'une voiture lambda c'est moins de 30 cv de nécessaire. J'ai fais l'essais pour en arriver à cette conclusion : j'ai accéléré à 3100 tours au point mort : le RS monitor me sort une puissance instantanée de 22 cv. A 130 km/h sur autoroute en 6ième (donc 3100 tours) je suis en moyenne à 50/55 cv de puissance nécessaire.

Donc les forces de frottement (qui ne sont pas que les forces de frottement lié à l'air mais également les frottements mécanique associé au roulement) représente 28 à 33 cv de puissance nécessaire pour les contrer. Donc à 130 km/h une voiture lambda de 150 cv utilise moins de 20% de sa puissance pour lutter contre les forces de frottement lié à l'air.

C'est toujours pas énorme. (bien plus qu'à 50 km/h certes, mais comparer à un vélo en proportion ça reste acceptable).

Conclusion : les forces de frottement c'est le nerf de la guerre en cyclisme mais c'est négligeable en voiture à 50 km/h et ça commence à peser à partir de 100 km/h+ en représentant un peu moins de 20% de la puissance totale de l'auto sur une voiture de 150 cv à 130 km/h).

Par

En réponse à meca32

Excellente réponse, mais il faut pratiquer le vélo de route pour comprendre, c'est le meilleur moyen de percevoir que l'aérodynamisme intervient bien avant les 80km/h. :jap:

   

L aero c est le carre de la vitesse.

Une citadine qui roule a 160 60cv suffit

Pour 200 faut 120 cv.

Par

En réponse à Ratafia_12

"L'automobiliste de 2021 n'a toujours pas l'envie de rouler dans une voiture archi dépouillée. Il veut du confort, de la technologie et du soin dans la présentation."

Monsieur Ferrière, vous en savez quoi ?

C'est en partie à cause de ce genre de clichés que les bagnoles dérivent de plus en plus vers de véritables tanks !

Des millions de bagnolards n'ont que faire de la technologie dans leur voiture, de plastiques "moussés" et de gadgets inutiles.

Ils veulent un truc fiable et qui ne coutent pas cher à l'achat et à l'usage, point.

C'est ce qui expliquent le succès initial de Dacia.

Malheureusement, même la marque "low cost" de Renault est en train de se pervertir vers le "toujours plus" qui fait tant de mal à notre monde.

   

Exactement.

Les seules options indispensables à mes yeux sont la climatisation et les vitre électriques à l'avant. Le reste, je n'en ai pas besoin.

Par

En réponse à ZZTOP60

"Depuis que je fais moins de 5000 bornes, ma consommation a augmenté à 6-6.3l/100,"

Ouimais le kilomètrage et le type de parcours y fait pour beaucoup.Trop de petits parcours, écoconduite mal faite par trop de sous-régimes (ou sur-régimes), vidanges non anticipées, le moteur et ses périphériques s'encrassent et pour revenir à une consommation d'"origine" il faut repasser par la case décrassage" avec parcours long, mise en chauffe progressive mais atteinte de température de fonctionnement élevée pendant au moins une petite demi-heure....

Pour ceux qui ne roulent que pour faire des parcours de moins de 5 km pendant des mois doivent absolument le faire sinon....:bah:

   

Il y aussi la prolifération de dos-d’ânes, chicane, bouchon qui vient tuer le game du 1-2l/100km.

Il y a rien de pire en matière de consommation que de passer son temps à freiner/piler et accélérer comme un bourrin à chaque infrastructure, ce que font 80% des gens.

Qui plus est, ces prototypes de voitures ultra basse et aérodynamique ne sont pas adapté pour affronter cette jungle urbaine.

Par

En réponse à auyaja

Stupide Europe plutôt ! Allez donc demander aux US ou en Asie si on impose le tout VE ! Et quant aux anglais, la survie politique de Boris Johnson est plus que précaire.

Mais enfin on n'est que début du cirque VE, le meilleur reste à venir !

   

Les USA sont un très mauvais exemple car chaque état peut choisir de pousser pour le tout VE ou non quand il le veut. Avec l'arrivée de picks-up électriques, la part des VE aux USA va vite augmenter.

Vous devriez suivre la page https://en.wikipedia.org/wiki/Phase-out_of_fossil_fuel_vehicles#Places_with_planned_fossil-fuel_vehicle_restrictions

Par

En réponse à Canyonero

Il y aussi la prolifération de dos-d’ânes, chicane, bouchon qui vient tuer le game du 1-2l/100km.

Il y a rien de pire en matière de consommation que de passer son temps à freiner/piler et accélérer comme un bourrin à chaque infrastructure, ce que font 80% des gens.

Qui plus est, ces prototypes de voitures ultra basse et aérodynamique ne sont pas adapté pour affronter cette jungle urbaine.

   

Sachant qu'on passe difficilement un dos d'âne à plus de 30 km/h vu qu'ils ne sont souvent pas aux normes, on est obligé d'accélérer et ralentir. Même chose avec les ronds-points au milieu des départementales à 80 ou 90 km/h au milieu de nulle part pour remplacer une intersection avec des stops.

Par

En réponse à ZZTOP60

"Depuis que je fais moins de 5000 bornes, ma consommation a augmenté à 6-6.3l/100,"

Ouimais le kilomètrage et le type de parcours y fait pour beaucoup.Trop de petits parcours, écoconduite mal faite par trop de sous-régimes (ou sur-régimes), vidanges non anticipées, le moteur et ses périphériques s'encrassent et pour revenir à une consommation d'"origine" il faut repasser par la case décrassage" avec parcours long, mise en chauffe progressive mais atteinte de température de fonctionnement élevée pendant au moins une petite demi-heure....

Pour ceux qui ne roulent que pour faire des parcours de moins de 5 km pendant des mois doivent absolument le faire sinon....:bah:

   

C'est clair.

Depuis que je fais massivement du télétravail, je fais désormais mes courses à l'intermarché situé à 1500m de chez moi. Et j'y vais bien évidemment en voiture. Ce qui bien évidemment n'est pas top pour une voiture essence avec Turbo.

Heureusement, je fais également 2x55 bornes chaque dimanche, dont une bonne part d'autoroute. Ce qui permet de compenser l'impact de micro-trajets.

Après, comme mon kilométrage annuel a été divisé par 4-5, l'impact de ma consommation d'essence est redevenu négligeable pour moi, donc je ne cherche plus à coûte que coûte optimiser ma consommation.

Mais ceci pour expliquer qu'il est assez facile malgré tout de consommer 20 à 30% de moins avec un même véhicule si on le veut vraiment.:bah:

Par

En réponse à Shangalisto

Tu sais que sur ce principe là, je connais pleins de voitures qui font même l'exploit d'être à 0l/100 en descente :ange:

   

Et avec les électriques, tu peux même recharger la batterie. :bah::biggrin:

Par

10 a 15 litres ici en fonction du poids sur l'accelerateur et aucun remords ecolo.

Par

En réponse à arkansis

Mon VE fait 1,4T. Certes, la batterie ne fait que 38kW, mais tous les VE ne sont pas des pachydermes. Je suis certain qu'il y a un paquet de VT SUV en circulation plus lourds que ma voiture.

   

Oui, mais faut comparer ce qui est comparable, genre une 208 essence 130cv avec une e208 138cv = et là, le surpoids de la version électrique est tout sauf négligeable. :bah:

ça doit également être la même chose pour un Kia Niro.

l'important est de comparer un même modèle de véhicule en électrique et thermique, car là, on sait vraiment ce que la version électrique implique comme augmentation de poids. valable d'ailleurs également pour les hybrides.

Quid d'ailleurs de la différence de poids entre la Yaris hybride 116cv et la Yaris essence 120cv?

Par

En réponse à 47ronins

merci pour les conseils :bien:

   

Je viens de récupérer la C-Zéro. Parfaite pour l'usage quotidien auquel elle est destinée.

Même sur autoroute ça tient le 130 sans problème, mais j'ai cramé 70% de la batterie pour la ramener d'Aubagne à Toulon !

Elle sera un parfait complément à notre Kia EV6.

Par

En réponse à al7785

Sachant qu'on passe difficilement un dos d'âne à plus de 30 km/h vu qu'ils ne sont souvent pas aux normes, on est obligé d'accélérer et ralentir. Même chose avec les ronds-points au milieu des départementales à 80 ou 90 km/h au milieu de nulle part pour remplacer une intersection avec des stops.

   

Les rond-points, on arrive encore bien souvent à les passer à 40-50 km/h et généralement, l'utilisation du frein moteur permet de ne pas avoir à freiner.

En revanche, j'ai un dos d'âne à 50m de chez moi dans une descente qui est une vraie merde: même à 15-20 km/h, la voiture en prend un sacré coup. c'est un ralentisseur type "coussin berlinois" => https://fr.wikipedia.org/wiki/Coussin_berlinois

installé pour limiter la vitesse des voitures, mais sans impacter les motards qui peuvent continuer d'y passer très rapidement, même s'ils l'ont encadré d'un rétrécissement de chaussée, type "écluse" = https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cluse_(voirie)

ça devrait être interdit cette merde. :colere:

Par

En réponse à fedoismyname

C'est clair.

Depuis que je fais massivement du télétravail, je fais désormais mes courses à l'intermarché situé à 1500m de chez moi. Et j'y vais bien évidemment en voiture. Ce qui bien évidemment n'est pas top pour une voiture essence avec Turbo.

Heureusement, je fais également 2x55 bornes chaque dimanche, dont une bonne part d'autoroute. Ce qui permet de compenser l'impact de micro-trajets.

Après, comme mon kilométrage annuel a été divisé par 4-5, l'impact de ma consommation d'essence est redevenu négligeable pour moi, donc je ne cherche plus à coûte que coûte optimiser ma consommation.

Mais ceci pour expliquer qu'il est assez facile malgré tout de consommer 20 à 30% de moins avec un même véhicule si on le veut vraiment.:bah:

   

Tu m'as perdu là.

Je croyais que tu prenais les nationales.

Finalement c'est l'autoroute ?

Par

En réponse à Oyama

Effectivement, la voiture a 1L/100 n'existe pas, mais quand on voit les hybride simple faire moins de 5L/100 (voir moins de 4L/100 pour les spécialistes de la techno), on se demande pourquoi les constructeurs qui en proposent se compte sur les doigts de la main (alors que cette transition était "assez simple" a mettre en place et depuis pas mal d'année déjà).

   

Obligé d'hybrider pour descendre à 5l/100 quand une bête 306 de 1996 descend déjà à 5,5l/100 sans rouler avec un œuf sous le pied, c'est magnifique quand même

Par

En réponse à rancho93

Exactement.

Les seules options indispensables à mes yeux sont la climatisation et les vitre électriques à l'avant. Le reste, je n'en ai pas besoin.

   

Sauf que rien n'indique qu'une commande de vitre a manivelle soit réellement plus légère que les meilleurs commandes électriques.

Par

En réponse à E911V

Tu m'as perdu là.

Je croyais que tu prenais les nationales.

Finalement c'est l'autoroute ?

   

Autoroute gratuite = le dimanche quand je vais voir mes parents. Je prends l'A13 entre Mantes et Poissy = une 2x3 voies parfaitement roulante le dimanche dans le sens où je la prends, limitée à 130 sauf en certains endroits ou lors de pics de pollution. mais ça fait 27-30 bornes. c'est donc rapide.

Et choisir le réseau secondaire n'a de sens que lorsque l'autoroute est bouchée (et encore, il y a un feu à Epone qui génère lui-même un bouchon sur la départementale) = car la vitesse limite de la départementale est fixée à 80 et est bien souvent inférieure avec pas mal de feux une fois à Orgeval. Le temps perdu est donc considérable sur cet axe.:bah:

Reste que le vendredi après-midi, lors des départs en week-end des Bobos, il peut être intéressant de préférer cet axe secondaire quand l'autoroute est complètement bouchée au niveau de Poissy (là où l'a14 rejoint l'a13 + tout ce qui vient de Poissy).

Par

En réponse à al7785

Les USA sont un très mauvais exemple car chaque état peut choisir de pousser pour le tout VE ou non quand il le veut. Avec l'arrivée de picks-up électriques, la part des VE aux USA va vite augmenter.

Vous devriez suivre la page https://en.wikipedia.org/wiki/Phase-out_of_fossil_fuel_vehicles#Places_with_planned_fossil-fuel_vehicle_restrictions

   

Que la part des VE augmente n'est pas un problème, et c'est même souhaitable. En revanche qu'on impose le VE en excluant de fait toute alternative est absurde et contre productif en terme de mobilité.

Par

De toute façon c'est un probleme de fric, de marketing et d'industrie

la conso appelle des voitures basses, peu equipées, en tout cas qui excluent des equipement lourds (toit ouvrant, jantes de 21' pour 275 et plus de large, suspensions pneumatiques etc). Et avec des moteurs peu confortables car peu coupleux car pas trop gros

Sauf que la population moyenne/riche vieillissante veut du confort, des voitures hautes (notamment les femmes), un aspect solide et costaud. De la place, du couple

Et les constructeur et equipementiers (et donc l'economie, l'emploi etc) appelle a des voitures suréquipés, sans offre essentielles, de plus en plus grosse pour caser toujours plus d'equipements

et dans tous ça le marketing veut de plus en plus d'equipement pour vendre plus qu'un renouvellement naturel par l'age des vehicule, insuffisant pour faire vivre une filiaire tres importante. C'est un cercle vicieux en fait

Et pour se gaver au passage, ne soyons pas naifs non plus

Du coup la voiture à 1L/100 ... personne n'en veut finalement. C'est pour ça que la réponse des constructeurs à l'electrification sont des enormes voitures de 2T - 3T

Tout ça pour dire que la 1L/100 n'exsitera pas, personne n'en veut

Par

En réponse à Axel015

Sauf que l'influence sur un vélo de moins de 10 kg (on va dire 80 kg au total en comptant le cycliste) c'est pas la même chose que pour une voiture. Idem le ratio de force d'un cycliste VS les forces de frottement ne sont pas les mêmes qu'une voiture.

1./ Un cycliste est tout sauf aérodynamique puisque le corps du cycliste à un Cx très mauvais en comparaison de la carrosserie d'une voiture. (sauf posture très particulière du cycliste en descente)

2./ Le vecteur de force des frottements liés à l'air s'oppose à deux autres vecteurs de force : la puissance du véhicule ou du cycliste pour maintenir sa vitesse et l'inertie.

L'inertie dépend de deux choses : la vitesse + la masse du véhicule. Autrement dit, un vélo a très peu d'inertie en comparaison d'une voiture car sa masse est très faible ! Le cycliste est donc bien plus soumis au force de frottement qu'une voiture (à vitesse constante) car il n'est pas aidé par l'inertie très faible alors que l'auto en bénéficie bien plus.

3./ La puissance nécessaire à la lutte contre les forces de frottement VS la puissance total :

A 50 km/h les forces de frottement de l'air sont négligeables en terme de puissance pour les contrer sur une voiture (peut-être 1 cv / 2 cv nécessaire sur 150 cv pour une voiture lambda).

A 50 km/h les forces de frottement de l'air ne sont pas du tout négligeables en terme de puissance pour les contrer sur une vélo (peut-être 0,3 cv nécessaire sur 0,5 cv disponible dans les jambes du cycliste).

A 130 km/h la lutte contre les forces de frottement d'une voiture lambda c'est moins de 30 cv de nécessaire. J'ai fais l'essais pour en arriver à cette conclusion : j'ai accéléré à 3100 tours au point mort : le RS monitor me sort une puissance instantanée de 22 cv. A 130 km/h sur autoroute en 6ième (donc 3100 tours) je suis en moyenne à 50/55 cv de puissance nécessaire.

Donc les forces de frottement (qui ne sont pas que les forces de frottement lié à l'air mais également les frottements mécanique associé au roulement) représente 28 à 33 cv de puissance nécessaire pour les contrer. Donc à 130 km/h une voiture lambda de 150 cv utilise moins de 20% de sa puissance pour lutter contre les forces de frottement lié à l'air.

C'est toujours pas énorme. (bien plus qu'à 50 km/h certes, mais comparer à un vélo en proportion ça reste acceptable).

Conclusion : les forces de frottement c'est le nerf de la guerre en cyclisme mais c'est négligeable en voiture à 50 km/h et ça commence à peser à partir de 100 km/h+ en représentant un peu moins de 20% de la puissance totale de l'auto sur une voiture de 150 cv à 130 km/h).

   

Les forces de frottement sont bien plus importantes que ça pour une voitures, et avant 100km/h.

Cale toi a 90km/h sur autoroute juste derrière un camion, tu aura un gain facile de 20% voir plus par rapport à 100 kmh sans personne devant.

Par

En réponse à auyaja

Que la part des VE augmente n'est pas un problème, et c'est même souhaitable. En revanche qu'on impose le VE en excluant de fait toute alternative est absurde et contre productif en terme de mobilité.

   

Aujourd’hui, le VE n’est pas imposé. Chacun est libre d’acheter ce qu’il veut, diesel, essence, gpl, hybride…

Par contre, c’est vrai qu’en 2030, l’exclusion des VT d’un certain nombre de grandes villes va imposer le VE à une partie de la population.

Par

En réponse à auyaja

En effet, l'Europe pourrait au moins laisser le choix aux consommateurs en fonction de leurs usages de la voiture, au lieu d'imposer stupidement et idéologiquement le VE pour tous.

   

et aujourd'hui, tu roules en quoi et on t'a imposé quoi?

Par

En réponse à Litch76

Obligé d'hybrider pour descendre à 5l/100 quand une bête 306 de 1996 descend déjà à 5,5l/100 sans rouler avec un œuf sous le pied, c'est magnifique quand même

   

Bizarrement la 106 XT d'environ 75ch était plus vers les 6.5/7L en roulant normalement ...

Et aujourd'hui avec une HSD Auris soit le double en poids, puissance et volume je suis à une conso 4.5/ 5 L ...

Par

En réponse à Litch76

Obligé d'hybrider pour descendre à 5l/100 quand une bête 306 de 1996 descend déjà à 5,5l/100 sans rouler avec un œuf sous le pied, c'est magnifique quand même

   

ca prouve bien qu'un moteur thermique a un rendement (35%) de merde et n'a aucun moyen de faire mieux depuis des décennies. quand tu fais ton plein de 50 litres, tu mets 32.5 litres a la poubelle, c'est cool non?

Par

En réponse à fedoismyname

Oui, enfin, tout le monde n'est pas non plus obnubilé par la consommation.

Et adopter l'éco-conduite permet aussi de bien baisser la consommation. Le problème que je vois est que beaucoup de ceux qui se plaignent du prix du carburant ne conduisent pas dans le sens d'une optimisation de leur consommation. :bah:

   

Même sans être un maitre de l'ecoconso les hybrides diminuent réellement les consos

et font encore mieux si le conducteur se prête au jeu

Une simple Auris HSD arrive bien à des moyennes de 3.5L

Je suis bien arrivé à atteindre 800 km sur autoroute anglaise (110/120) avec 4 personnes et bagages ...

Par

En réponse à Ratafia_12

"L'automobiliste de 2021 n'a toujours pas l'envie de rouler dans une voiture archi dépouillée. Il veut du confort, de la technologie et du soin dans la présentation."

Monsieur Ferrière, vous en savez quoi ?

C'est en partie à cause de ce genre de clichés que les bagnoles dérivent de plus en plus vers de véritables tanks !

Des millions de bagnolards n'ont que faire de la technologie dans leur voiture, de plastiques "moussés" et de gadgets inutiles.

Ils veulent un truc fiable et qui ne coutent pas cher à l'achat et à l'usage, point.

C'est ce qui expliquent le succès initial de Dacia.

Malheureusement, même la marque "low cost" de Renault est en train de se pervertir vers le "toujours plus" qui fait tant de mal à notre monde.

   

Un exemple malheureux est sur la nouvelle Lotus Emira

L'ingénieur en charge du projet expliquait qu'il devenait impossible avec les nouvelles normes de faire un véhicule léger...

Résultat elle fait 1.4t...

Par

En réponse à fedoismyname

Avec les dos d'âne de plus en plus "cassant" qui pullulent, le rêve peut en fait vite tourner au cauchemar en France. :bah:

   

Avec ma MX5 NC 2.0 performance (donc châssis "sport" d'origine), il m'arrive de toucher certains dos d'ânes, même à très faible vitesse.

Il va de soir que ces ralentisseurs ne sont pas aux normes, mais ils sont bien là...

Quand je pense qu'il y a encore plus bas en garde au sol, ça doit faire suer...

Par

Elles sont parquées à côté des voitures électriques qui ne polluent pas.

Par

La voiture qui consomme l'équivalent de 1,5L/100 existe déjà : ça s'appelle un VE.

Par

En réponse à Teamgreen

ca prouve bien qu'un moteur thermique a un rendement (35%) de merde et n'a aucun moyen de faire mieux depuis des décennies. quand tu fais ton plein de 50 litres, tu mets 32.5 litres a la poubelle, c'est cool non?

   

Et encore, ces 35% sont atteints dans des conditions optimales.

En ville, on doit plutôt tomber dans les 15%.

Par

La voiture à 1L/100 km, c’est aujourd’hui une motorisation VE avec 40 ou 50 KWh de batterie pour cracher un peu d’énergie, complétée par une motorisation VT (gégène prolongateur d’autonomie).

Dans quelques années, cette gégène sera remplacée par une PAC hydrogène, et la consommation de carburant fossile sera égale à zéro.

Une autre solution pour obtenir cette consommation zéro, serait par ailleurs un VT tournant à l’hydrogène. Il semble que des essais soient réalisés pas loin de chez nous derrière de Rhin.

Bon, pour l’hydrogène, ce n’est pas gagné chez nous pour les voitures, car sa fabrication par hydrolyse à grande échelle, au cul d’un champ d’éoliennes ou d’un SMR, n’est pas prête.

Un « démonstrateur » de SMR devrait voir le jour chez nous vers 2030…(peut-être, cela étant fonction du frai écolo-énarchique du printemps 2022 ?) sachant qu’il existe déjà aujourd’hui 72 projets de SMR recensés par l’IAEA, en développement dans 18 pays.

Par

En réponse à Litch76

Obligé d'hybrider pour descendre à 5l/100 quand une bête 306 de 1996 descend déjà à 5,5l/100 sans rouler avec un œuf sous le pied, c'est magnifique quand même

   

Quelle version de la 306 ? Car pour avoir eu une Saxo en 1.1i, difficile de faire moins de 6L/100.

Une Clio 5 hybride (donc pas le top du top de l'hybride) fait moins de 5L/100 sans forcer et on est loin de la 306...

Par

En réponse à Wooster

Aujourd’hui, le VE n’est pas imposé. Chacun est libre d’acheter ce qu’il veut, diesel, essence, gpl, hybride…

Par contre, c’est vrai qu’en 2030, l’exclusion des VT d’un certain nombre de grandes villes va imposer le VE à une partie de la population.

   

Oui, le VE n'est pas imposé.

Tout comme le vaccin (qui n'en est pas un, car c'est en fait un anticorps).

Mais comme tu l'as dit, cela a des conséquences.

On n'est donc pas dans le principe d'imposer, mais de le faire sournoisement, subrepticement, sur l'idée " d'emmerder " les gens pour finalement les inciter à ce que ce soit eux-même qui prennent la décision in fine de faire ce que les autorités aimeraient clairement imposer.

Donc, oui, mais ça n'est pas la cas officiellement, la voiture électrique va s'imposer de plus en plus, implicitement, de par tout ce qui est mis en place progressivement par le gouvernement. :bah:

Vaccin, voiture électrique, compteur Linky (pas d'obligation, mais un surcoût à payer chaque année), carte bancaire (de plus en plus obligatoire), smartphone (pour acheter sur internet), internet, téléphonie mobile, etc... la liste ne cesse de s'allonger. mais sinon, oui, aucune obligation... sauf qu'il faut aimer vivre complètement à côté de la Société.:bah:

Par

En réponse à Axel015

Sauf que l'influence sur un vélo de moins de 10 kg (on va dire 80 kg au total en comptant le cycliste) c'est pas la même chose que pour une voiture. Idem le ratio de force d'un cycliste VS les forces de frottement ne sont pas les mêmes qu'une voiture.

1./ Un cycliste est tout sauf aérodynamique puisque le corps du cycliste à un Cx très mauvais en comparaison de la carrosserie d'une voiture. (sauf posture très particulière du cycliste en descente)

2./ Le vecteur de force des frottements liés à l'air s'oppose à deux autres vecteurs de force : la puissance du véhicule ou du cycliste pour maintenir sa vitesse et l'inertie.

L'inertie dépend de deux choses : la vitesse + la masse du véhicule. Autrement dit, un vélo a très peu d'inertie en comparaison d'une voiture car sa masse est très faible ! Le cycliste est donc bien plus soumis au force de frottement qu'une voiture (à vitesse constante) car il n'est pas aidé par l'inertie très faible alors que l'auto en bénéficie bien plus.

3./ La puissance nécessaire à la lutte contre les forces de frottement VS la puissance total :

A 50 km/h les forces de frottement de l'air sont négligeables en terme de puissance pour les contrer sur une voiture (peut-être 1 cv / 2 cv nécessaire sur 150 cv pour une voiture lambda).

A 50 km/h les forces de frottement de l'air ne sont pas du tout négligeables en terme de puissance pour les contrer sur une vélo (peut-être 0,3 cv nécessaire sur 0,5 cv disponible dans les jambes du cycliste).

A 130 km/h la lutte contre les forces de frottement d'une voiture lambda c'est moins de 30 cv de nécessaire. J'ai fais l'essais pour en arriver à cette conclusion : j'ai accéléré à 3100 tours au point mort : le RS monitor me sort une puissance instantanée de 22 cv. A 130 km/h sur autoroute en 6ième (donc 3100 tours) je suis en moyenne à 50/55 cv de puissance nécessaire.

Donc les forces de frottement (qui ne sont pas que les forces de frottement lié à l'air mais également les frottements mécanique associé au roulement) représente 28 à 33 cv de puissance nécessaire pour les contrer. Donc à 130 km/h une voiture lambda de 150 cv utilise moins de 20% de sa puissance pour lutter contre les forces de frottement lié à l'air.

C'est toujours pas énorme. (bien plus qu'à 50 km/h certes, mais comparer à un vélo en proportion ça reste acceptable).

Conclusion : les forces de frottement c'est le nerf de la guerre en cyclisme mais c'est négligeable en voiture à 50 km/h et ça commence à peser à partir de 100 km/h+ en représentant un peu moins de 20% de la puissance totale de l'auto sur une voiture de 150 cv à 130 km/h).

   

Sachant que 1cv = 736W, tu penses bien qu'un cycliste ne va pas développer une force de 220W rien que pour contrer la pénétration dans l'air...

Je ne suis même pas sur que tu serais capable de maintenir 220W durant 1h...:blague:

(C'est la puissance moyenne développé par un courreur du tour de France sur une étape de plat.)

Par

En réponse à Juxee2

Les forces de frottement sont bien plus importantes que ça pour une voitures, et avant 100km/h.

Cale toi a 90km/h sur autoroute juste derrière un camion, tu aura un gain facile de 20% voir plus par rapport à 100 kmh sans personne devant.

   

Sauf que derrière un camion il y a l'aspiration, un phénomène qui t'attire vers lui.

Ce n'est pas que la réduction des forces de frottement, c'est bien plus que ça !

Du reste, un vélo d'appartement calibré comme un vélo de route, tu attendras jamais 100 km/h même avec l'absence de vent. Un vélo derrière une voiture/un camion pourra atteindre grâce à l'aspiration cette vitesse !

Par

En réponse à mekinsy

Sachant que 1cv = 736W, tu penses bien qu'un cycliste ne va pas développer une force de 220W rien que pour contrer la pénétration dans l'air...

Je ne suis même pas sur que tu serais capable de maintenir 220W durant 1h...:blague:

(C'est la puissance moyenne développé par un courreur du tour de France sur une étape de plat.)

   

C'était pour l'exemple. Je ne connais la puissance d'un cycliste, c'était juste un ordre de grandeur pour mon raisonnement qui abouti au fait que les forces de frottement de l'air son bien plus problématique pour un cycliste que pour une voiture.

Par

En réponse à Oyama

Quelle version de la 306 ? Car pour avoir eu une Saxo en 1.1i, difficile de faire moins de 6L/100.

Une Clio 5 hybride (donc pas le top du top de l'hybride) fait moins de 5L/100 sans forcer et on est loin de la 306...

   

En ville et jusqu'à 110, je fais entre 5 et 5.5l avec ma Saxo équipée du 1.6 4 cylindres de 100cv. Et ayant eu précédemment une Peugeot 106 de 75cv, c'était globalement la même consommation.

après, il est vrai qu'avec une faible puissance, on est tenté d'appuyer davantage sur le champignon, ce qui peut alors faire s'envoler la conso.

avec une vieille 4L de 26cv, j'étais entre 7 et 10l.

Par

En réponse à Axel015

C'était pour l'exemple. Je ne connais la puissance d'un cycliste, c'était juste un ordre de grandeur pour mon raisonnement qui abouti au fait que les forces de frottement de l'air son bien plus problématique pour un cycliste que pour une voiture.

   

A basse vitesse notamment.

Par

Il ne faut pas lire Renault concept Eolab mais concept baloE, avec le E majuscule à la fin, comme la nouvelle meganE

Effectivement la voiture qui consomme 1 litre d'essence au 100 n'existera jamais faute de temps. Il faut dire que celles qui consommaient 3L ont déjà fait un bide (Lupo 3L & Audi A2 1.2) alors ne faite pas rire avec vos désirs d'AX revivial. Ceux qui veulent ces voitures là n'achètent jamais du neuf, c'est mort !!!

L'EQXX a posé un galon facile mais qui sera le premier à proposer 10kWh/100 WLTP sur un véhicule de série ? C'est la question ...

Par

Une seule remarque à propos de cet article.

L'électrification n'a rien de forcé

Les VEs s'imposent simplement parce que ce sont de bien meilleurs véhicules.

Par

en vente libre : hyundai ioniq 38

c'est électrique, en mode éco conduite, en dehors de l'autoroute (ou alors sans y dépasser 110 km/h) vous êtes entre 9 et 10 kWh/100 km, soit l'équivalent de 1L de SP /100 km

Donc pas besoin d'un concept électrique pour être à 1L/100 !

avec un moteur thermique c'est quand même nettement moins simple !

Par

En réponse à Gastor

Il ne faut pas lire Renault concept Eolab mais concept baloE, avec le E majuscule à la fin, comme la nouvelle meganE

Effectivement la voiture qui consomme 1 litre d'essence au 100 n'existera jamais faute de temps. Il faut dire que celles qui consommaient 3L ont déjà fait un bide (Lupo 3L & Audi A2 1.2) alors ne faite pas rire avec vos désirs d'AX revivial. Ceux qui veulent ces voitures là n'achètent jamais du neuf, c'est mort !!!

L'EQXX a posé un galon facile mais qui sera le premier à proposer 10kWh/100 WLTP sur un véhicule de série ? C'est la question ...

   

Personne, comme chaque année, le nombre d'équipement et de norme ne fera qu'augmenter et le poids induits en conséquence.

2035 on sera sur une voiture 2T en moyenne je pense et jusqu'à 3.5T pour les SUV. Bonne chance pour tes 10kWh.

Par

En réponse à Axel015

Personne, comme chaque année, le nombre d'équipement et de norme ne fera qu'augmenter et le poids induits en conséquence.

2035 on sera sur une voiture 2T en moyenne je pense et jusqu'à 3.5T pour les SUV. Bonne chance pour tes 10kWh.

   

Si la voiture moyenne de 2035 pèse 2t, c'est que l'économie et les impératifs écologiques le permettront, alors je me demande si ça doit être pris comme une bonne ou mauvaise nouvelle !!!

Par

En réponse à Manwell

Une seule remarque à propos de cet article.

L'électrification n'a rien de forcé

Les VEs s'imposent simplement parce que ce sont de bien meilleurs véhicules.

   

Sarcasme sinon retirez les malus/bonus/primes et vous verrez que les VE il ne s'en vendra plus.

Par

En réponse à Gastor

Si la voiture moyenne de 2035 pèse 2t, c'est que l'économie et les impératifs écologiques le permettront, alors je me demande si ça doit être pris comme une bonne ou mauvaise nouvelle !!!

   

Tu parle de quel impératifs écologiques ?

Le réchauffement climatique ? Ou l'on se met à produire massivement des véhicules plus lourds forçant à mettre au rebut des véhicules plus léger c'est bien ça au nom du réchauffement climatique ?

Si c'est bien ça, oui 3.5T pour un SUV en 2035 ça fait sens, on ne ferait qu'amplifier la logique actuelle consistant à faire des véhicules de plus en plus lourd au nom des normes, elles-mêmes basées sur des dictats en partis écologique et en partis sécuritaires.

Par

En réponse à Manwell

Une seule remarque à propos de cet article.

L'électrification n'a rien de forcé

Les VEs s'imposent simplement parce que ce sont de bien meilleurs véhicules.

   

et ben dans ce cas pourquoi un bonus de 6000€ ?

pourquoi une taxation inferieur du carburant ?

pourquoi un barem de frais réél supérieur malgres un coût d'utilisation supérieur ?

pourquoi la gratuité du stationnement dans certaines villes ?

sans tous ces avantages le VE serait anecdotique, pas inexsitant car il a des qualités question confort, entretien, fiabilité:

mais c'est encore loin d'etre suffisant, l'autonomie et le temps de recharge sont un frein énorme qui devrait limiter un VE type Zoé à 10000€ vu la dégradation du service rendu

franchement faut arreter la drogue, le VE n'arrive pas au niveau du thermique question utilisation, il n'est pour le moement que financier et confort pour les petis trajets

Par

En réponse à Axel015

Tu parle de quel impératifs écologiques ?

Le réchauffement climatique ? Ou l'on se met à produire massivement des véhicules plus lourds forçant à mettre au rebut des véhicules plus léger c'est bien ça au nom du réchauffement climatique ?

Si c'est bien ça, oui 3.5T pour un SUV en 2035 ça fait sens, on ne ferait qu'amplifier la logique actuelle consistant à faire des véhicules de plus en plus lourd au nom des normes, elles-mêmes basées sur des dictats en partis écologique et en partis sécuritaires.

   

J’ai envie de reprendre la question de Gastor : quel est le problème ?

Dans les années 70 les voitures faisaient 800kg, aujourd’hui elles en font le double.

Dans le même temps, le freinage a été amélioré, les moteurs sont plus puissants (sans pour autant consommer plus!), la direction assistée s’est généralisée. Du coup est-ce si grave ?

Par

En réponse à Wooster

J’ai envie de reprendre la question de Gastor : quel est le problème ?

Dans les années 70 les voitures faisaient 800kg, aujourd’hui elles en font le double.

Dans le même temps, le freinage a été amélioré, les moteurs sont plus puissants (sans pour autant consommer plus!), la direction assistée s’est généralisée. Du coup est-ce si grave ?

   

Bah une voiture de 2T à produire ça pollue bien plus sans compter les semi-conducteurs, l'utilisation des réseaux, etc... qui n'est pas réellement compter dans la pollution... Déjà car la pollution se résume pour certain uniquement au CO². Sans compter l'usure et la taille des pneus...

Bref, moi personnellement je m'en moque, je suis pas un écolo... mais je dis ça pour vous, pour que vous soyez cohérent avec vous mêmes.

Par

En réponse à Manwell

Une seule remarque à propos de cet article.

L'électrification n'a rien de forcé

Les VEs s'imposent simplement parce que ce sont de bien meilleurs véhicules.

   

Heu, non. Pas pour faire un Paris-Nice avec l'objectif d'arriver le plus rapidement possible. :nanana:

Par

En réponse à manu.lille

en vente libre : hyundai ioniq 38

c'est électrique, en mode éco conduite, en dehors de l'autoroute (ou alors sans y dépasser 110 km/h) vous êtes entre 9 et 10 kWh/100 km, soit l'équivalent de 1L de SP /100 km

Donc pas besoin d'un concept électrique pour être à 1L/100 !

avec un moteur thermique c'est quand même nettement moins simple !

   

Quid du surcoût tarifaire par rapport à un véhicule essence/gasole comparable pour se permettre de dépenser moins au kilomètre? = combien de temps/kilomètres pour amortir le surcoût?

Par

En réponse à LATOUR-FL

Il y en a marre de ces normes WLTP qui ne veulent rien dire et qui sont très éloignées de la réalité. Sur mon e-Niro pour être dans les normes du cycle mixte ( donné pour 455 km ), il faut être au printemps et rouler à 80 - 90 maxi, mais en hiver c'est plutôt 380 km, ce qui fait presque 15% d'écart, et pour peu que l'on mette la clim l'été et que l'on roule à 110, on descend en dessous des 350 km. A quand de vraies normes sérieuses qui ne nous induisent pas en erreur ? Ceci dit, je ne regrette pas du tout mon choix :bien: et je ne reviendrai pas en arrière. Malgré le peu de contraintes, il faut penser différemment ses déplacements et prendre plus son temps, 25 min de plus pour faire le plein, il y a plus grave dans la vie.

   

c est fou cette aveuglement...............tu admet que tu perd en autonomie l hiver, l été.........bref tout le temps, que les chiffres données ne sont pas ceux que tu fais en réalité, et tu as entièrement raison, que pour faire un plein tu dois planifier tes trajets, que tu mettras plus de temps (ca encore certes faut savoir prendre le temps dans la vie) pour farie le plein.......................explique moi ou est le plaisir avec toutes ces contraintes?

Alors ok, un VE c' est silencieux ca accélère avec une sacré force et tes mains ne sentent plus le gazole, mais franchement, que de contraintes pour un simple objet roulant qui doit juste te mener d' un point A a un point B.................non le VE n' est vraiment pas une solution ni a moyen terme ni pour beaucoup de gens.................

Mais au moins le VE pose des questions sur la mobilité a venir, la voiture doit être un objet ou l' on doit s' en servir intelligemment et a bon escient...........aller chercher le pain en voiture aujourd'hui n' est plus acceptable, seulement, si tout le monde l' admet, personne ne veut le faire et attend que ce soit le voisin qui le fasse!.

Par

En réponse à zabriskir

c est fou cette aveuglement...............tu admet que tu perd en autonomie l hiver, l été.........bref tout le temps, que les chiffres données ne sont pas ceux que tu fais en réalité, et tu as entièrement raison, que pour faire un plein tu dois planifier tes trajets, que tu mettras plus de temps (ca encore certes faut savoir prendre le temps dans la vie) pour farie le plein.......................explique moi ou est le plaisir avec toutes ces contraintes?

Alors ok, un VE c' est silencieux ca accélère avec une sacré force et tes mains ne sentent plus le gazole, mais franchement, que de contraintes pour un simple objet roulant qui doit juste te mener d' un point A a un point B.................non le VE n' est vraiment pas une solution ni a moyen terme ni pour beaucoup de gens.................

Mais au moins le VE pose des questions sur la mobilité a venir, la voiture doit être un objet ou l' on doit s' en servir intelligemment et a bon escient...........aller chercher le pain en voiture aujourd'hui n' est plus acceptable, seulement, si tout le monde l' admet, personne ne veut le faire et attend que ce soit le voisin qui le fasse!.

   

La boulangerie de ma mère est à 11 km de son domicile.

Elle prendra la voiture et si tu y vois un problème, sache qu'elle et moi, on t'emmerdera. :bien:

Par

En réponse à fedoismyname

En ville et jusqu'à 110, je fais entre 5 et 5.5l avec ma Saxo équipée du 1.6 4 cylindres de 100cv. Et ayant eu précédemment une Peugeot 106 de 75cv, c'était globalement la même consommation.

après, il est vrai qu'avec une faible puissance, on est tenté d'appuyer davantage sur le champignon, ce qui peut alors faire s'envoler la conso.

avec une vieille 4L de 26cv, j'étais entre 7 et 10l.

   

Je ne sais pas comment vous faites pour passer sous le 5.5L, j'ai aussi une 206 en 1.4 75cv, et pareil, a part caller a 80/90 sur nationale, difficile de faire moins de 6L/100 en moyenne (je parle en réel, pas a l'ordinateur)

Par

En réponse à anneaux nîmes.

J'adore entendre parler de voiture type 2cv en 2022 d'un coté sur le thème du "sinon ça fait bobo à la planète" et dans d'autres sujet parler des étoiles EuroNcap, de cercueil roulant etc etc...

Sans compter le 0-100km/h si cher à certains qui déjà ne conçoivent pas de s'insérer sur une voie rapide sans être déjà à 150 en bout de bretelle d'accès....

Et ceux qui veulent taper du 160km/h de nuit sur des autoroutes désertes.

Et ceux qui veulent traverser le pays en 7h de temps sans faire de pause.

Et ceux qui hurlent à l'arnauqe parce qu'il n'y a pas 3cm de mousse sur le tableau de bord et un écran 15" en dessous....

j'A-DO-RE

   

:biggrin: Je souscris totalement , les gars hurlent au scandale quant aux performances d'une Spring et veulent la même chose avec une 2cv diesel MDR :bien:

Par

En réponse à 47ronins

moi je réfléchis à l achat d une électrique d occasion ( entre 7000 et 10000 euros maximum) pour mes trajets utilitaire, ceux-ci représentent 90% de mon kilométrage annuel, soit en gros 20000 km

et pour un week-end de temps en temps et les vacances, une belle thermique

   

Pareil pour moi, j'étudie la pertinence d'acheter pour les trajets domicile-travail (52km par jour) une Zoé en occasion accessible dès 5000-6000 euros aux enchères notamment (ancienne flotte entreprise). Et soit prendre un véhicule thermique SUV familial en LLD en signant pour un faible kilométrage et ne l'utiliser que pour les weekend, vacances et longs trajets. Soit trouver un loueur spécialisé dans ce type d'usage (ce qui n'existe pas encore à mon avis).

À analyser...

Par

En réponse à Axel015

Bah une voiture de 2T à produire ça pollue bien plus sans compter les semi-conducteurs, l'utilisation des réseaux, etc... qui n'est pas réellement compter dans la pollution... Déjà car la pollution se résume pour certain uniquement au CO². Sans compter l'usure et la taille des pneus...

Bref, moi personnellement je m'en moque, je suis pas un écolo... mais je dis ça pour vous, pour que vous soyez cohérent avec vous mêmes.

   

On aura donc épuisé les ressources pétrolières en 2050 au lieu de 2060.

En faisant quelques efforts, on aurait pu repousser cette date à 2070.

De toutes manières, la finitude des ressources va s’imposer à nous, mais il ne fait pas se faire d’illusion, nous ne saurons pas nous y préparer.

Par

En réponse à Wooster

On aura donc épuisé les ressources pétrolières en 2050 au lieu de 2060.

En faisant quelques efforts, on aurait pu repousser cette date à 2070.

De toutes manières, la finitude des ressources va s’imposer à nous, mais il ne fait pas se faire d’illusion, nous ne saurons pas nous y préparer.

   

Qui te parle de rouler au pétrole.

Tu confonds la techno thermique et le carburant qu'est le pétrole.

C'est comme si je te disais que ta voiture tourne au charbon parce que c'est une VE.

Par

En réponse à Oyama

Je ne sais pas comment vous faites pour passer sous le 5.5L, j'ai aussi une 206 en 1.4 75cv, et pareil, a part caller a 80/90 sur nationale, difficile de faire moins de 6L/100 en moyenne (je parle en réel, pas a l'ordinateur)

   

Moi aussi, je parle en réel. De toutes façons, je n'ai pas d'ordi dans ma saxo (et encore moins dans la 106): je fais mes mesures au fil des pleins.

Après, beaucoup de choses participent à l'optimisation de la consommation: le style de conduite, l'anticipation en tenant compte notamment du contexte routier (genre profiter d'une descente pour monter plus facilement la côte qui suit, quitte à être ponctuellement en excès de vitesse), la bonne pression des pneus... et un rodage approprié quand la voiture est neuve est également bienvenu: ce que j'ai toujours fait.

enfin, quand t'as un minimum de puissance, ça permet de ne pas trop appuyer sur le champignon.

j'ajoute enfin que la 206 est plus lourde que la 106, donc avec le même moteur 1.4 75cv, forcément, la 206 consomme un peu plus. :bah:

Par

La consommation n'est plus à l'ordre du jour. Les constructeurs ont réussi à faire modifier la loi pour que cette notion (pourtant essentielle pour diverses raisons) n'apparaisse plus dans les pubs. Le lobbying c'est ça.

Par

En réponse à Wooster

J’ai envie de reprendre la question de Gastor : quel est le problème ?

Dans les années 70 les voitures faisaient 800kg, aujourd’hui elles en font le double.

Dans le même temps, le freinage a été amélioré, les moteurs sont plus puissants (sans pour autant consommer plus!), la direction assistée s’est généralisée. Du coup est-ce si grave ?

   

En 1971 250 millions de voitures circulaient dans le monde.

En 2021, 1.2 milliards de voitures circulent dans le monde.

En 2050, environ 3 milliards de voitures circuleront dan le monde.

Tu ne vois toujours pas le problème ?

Par

En réponse à Axel015

Qui te parle de rouler au pétrole.

Tu confonds la techno thermique et le carburant qu'est le pétrole.

C'est comme si je te disais que ta voiture tourne au charbon parce que c'est une VE.

   

Le véhicule électrique consomme des ressources qui sont également finies: que ce soit pour les batteries ou pour l’énergie nécessaire à leur recharge. Ça ne fait donc que déplacer le problème, peut être le reculer un peu.

Globalement l’humanité s’est engagée dans une voie qui n’est pas tenable, mais comme nous bénéficions aujourd’hui d’un confort que jamais aucune civilisation n’a connu, nous sommes incapables d’y renoncer volontairement. Nous nous heurterons donc au mur. Et ce n’est pas en empêchant les véhicules de faire 500kg de plus que ça changera quelques chose.

Par

En réponse à Oyama

Je ne sais pas comment vous faites pour passer sous le 5.5L, j'ai aussi une 206 en 1.4 75cv, et pareil, a part caller a 80/90 sur nationale, difficile de faire moins de 6L/100 en moyenne (je parle en réel, pas a l'ordinateur)

   

Il suffit de rouler en écoconduite, c'est à dire anticiper un maximum, choisir les bons rapports de boîte et ne pas accélérer trop brutalement . Après, avec une AX carbu 1,0l je descendait régulièrement sous les 4l sur route, en Saxo VTS 120, je faisait un peu moins de 5L au 100 sur route tranquille et en titillant un peu la bête, 7 à 8L ... Les choix de pneus, l’aérodynamique et le poids on beaucoup d'incidence sur la consommation ainsi que les rapports de boite à vitesse élevée ( plus de 110 Km/h )

Par

En réponse à mekinsy

En 1971 250 millions de voitures circulaient dans le monde.

En 2021, 1.2 milliards de voitures circulent dans le monde.

En 2050, environ 3 milliards de voitures circuleront dan le monde.

Tu ne vois toujours pas le problème ?

   

Sachant qu’il y a 1,2 milliards de voitures qui circulent dans le monde, le fait qu’elles pèsent 500kg de plus ou de moins n’est effectivement pas un problème.

Par

En réponse à fedoismyname

Quid du surcoût tarifaire par rapport à un véhicule essence/gasole comparable pour se permettre de dépenser moins au kilomètre? = combien de temps/kilomètres pour amortir le surcoût?

   

Ancienne: Swift neuve 13000€

Actuelle Ioniq 38: véhicule de démo 275km 20200€

7000€ d'écart. je fais 1000km par semaine. La Swift me coutait environ 200€ par mois de carburant, sans compter les frais d'entretien.

A ce rythme, en 3 ans l'écart de prix entre les 2 sera rentabilisé. Imbattable pour moi, mais gros rouleur.

Par

En réponse à Wooster

On aura donc épuisé les ressources pétrolières en 2050 au lieu de 2060.

En faisant quelques efforts, on aurait pu repousser cette date à 2070.

De toutes manières, la finitude des ressources va s’imposer à nous, mais il ne fait pas se faire d’illusion, nous ne saurons pas nous y préparer.

   

Croire que le pétrole sera épuisé avant la fin de ce siècle est une ineptie totale... Par contre il est vrai de croire que le pétrole pas cher c'est bel et bien fini...

Par

En réponse à kijimo

La consommation n'est plus à l'ordre du jour. Les constructeurs ont réussi à faire modifier la loi pour que cette notion (pourtant essentielle pour diverses raisons) n'apparaisse plus dans les pubs. Le lobbying c'est ça.

   

D'ailleurs, au passage, qui dit voitures plus lourdes dit également dégradation plus rapide des chaussées.

Et quand on voit les engins utilisés pour l'entretien des routes, il ne faut pas oublier la pollution indirecte...

Un peu comme pour l'entretien des voies ferrées... pour lesquelles avant toute intervention, on coupe justement le... courant. :cyp:

Par

En réponse à Teamgreen

et aujourd'hui, tu roules en quoi et on t'a imposé quoi?

   

1)Si tu penses vraiment que les constructeurs ne vont pas anticiper l'arrêt des thermiques et qu'ils vont en produire jusqu'au dernier moment, c'est encore plus grave que ce que je pensais......

2) Je ne vais pas attendre que le concessionnaire me dise ben non monsieur on ne fabrique plus de thermique ou hybride pour gueuler.

3) Et si je te dis en 2035 les VE sont interdits , tu vas dire pas de pb, puisque je peux un acheter un demain ? Tu vis au jour le jour toi ?

4) renseignes toi sur la norme euro 7.

Tu commences à comprendre qu'on ne parle pas de confettis la ? et que l'industrie automobile anticipe un minimum les dates ?

Par

En réponse à Wooster

Aujourd’hui, le VE n’est pas imposé. Chacun est libre d’acheter ce qu’il veut, diesel, essence, gpl, hybride…

Par contre, c’est vrai qu’en 2030, l’exclusion des VT d’un certain nombre de grandes villes va imposer le VE à une partie de la population.

   

Sauf que les constructeurs commencent deja à supprimer des moteurs thermiques de certaines gammes....

Par

En réponse à Taro.H

Croire que le pétrole sera épuisé avant la fin de ce siècle est une ineptie totale... Par contre il est vrai de croire que le pétrole pas cher c'est bel et bien fini...

   

Est-ce que nous aurons extrait la dernière goutte avant la fin de ce siècle ? Évidemment non.

Mais nous avons déjà atteint le peak oil (il est simplement masqué pour l’instant par l’exploitation du schiste américain). La production va donc commencer à décroître au cours de cette décennie. Les besoins, eux ne décroissant pas, la régulation se fera par les prix. Et d’ici 3 ou 4 décennies, il sera devenu inabordable pour un usage courant.

Par

En réponse à Taro.H

Croire que le pétrole sera épuisé avant la fin de ce siècle est une ineptie totale... Par contre il est vrai de croire que le pétrole pas cher c'est bel et bien fini...

   

mais c'est quoi, du "pétrole pas cher"?

pas sûr que ça soit la même chose entre un Cubain et un Monégasque. :cyp:

en plus, il y a le prix du baril, et les taxes qu'on applique au carburant après raffinage. :bah:

mais sinon, oui, il n'y aura jamais de pénurie: ça deviendra doucement (à terme = on a encore du temps) de plus en plus rare, et ce début de rareté fera logiquement augmenter doucement le prix du baril, permettant de réduire finalement la demande du fait que beaucoup de clients ne pourront plus suivre ou de plus en plus difficilement.

bref, moins il y aura de réserve, moins la demande sera soutenue et moins on consommera de pétrole. si bien qu'il en restera paradoxalement éternellement. mais ce qui restera coûtera logiquement... excessivement cher.

mais avant d'en arriver là, le coût du carburant de synthèse sera de toute façon plus bas, donc, s'il y a un besoin de continuer de consommer du carburant, ça sera tout simplement du carburant de synthèse, dont la production pourra durer quasi éternellement. :bah:

Par

En réponse à Wooster

Est-ce que nous aurons extrait la dernière goutte avant la fin de ce siècle ? Évidemment non.

Mais nous avons déjà atteint le peak oil (il est simplement masqué pour l’instant par l’exploitation du schiste américain). La production va donc commencer à décroître au cours de cette décennie. Les besoins, eux ne décroissant pas, la régulation se fera par les prix. Et d’ici 3 ou 4 décennies, il sera devenu inabordable pour un usage courant.

   

Oui, enfin, ça dépendra des clients, car les moyens financiers des gens sont très différents sur cette planète.

Et comme la planète n'est pas communiste, ce sont d'abord les plus pauvres (et/ou les plus taxés) qui devront peu à peu complètement s'en passer, laissant le champ libre aux plus aisés.

Bref, pour celui roulant en Bugatti, la pénurie n'existera jamais. :bah:

Par

En réponse à Taro.H

Croire que le pétrole sera épuisé avant la fin de ce siècle est une ineptie totale... Par contre il est vrai de croire que le pétrole pas cher c'est bel et bien fini...

   

Du pétrole il y en aura pour encore très longtemps, là n'est pas le problème. Le problème c'est qu'il est de plus en plus difficile et couteux à extraire, car les poches les plus accessibles ont déjà été bien pompées. En bout de chaine, ça se répercute forcément sur le tarif.

Enfin ce pétrole, il faut surtout songer à le conserver pour des domaines où on ne sait pas faire trop différemment, comme l'aviation.

Par

En réponse à arkansis

Du pétrole il y en aura pour encore très longtemps, là n'est pas le problème. Le problème c'est qu'il est de plus en plus difficile et couteux à extraire, car les poches les plus accessibles ont déjà été bien pompées. En bout de chaine, ça se répercute forcément sur le tarif.

Enfin ce pétrole, il faut surtout songer à le conserver pour des domaines où on ne sait pas faire trop différemment, comme l'aviation.

   

Faut pas se leurrer, la rareté aura aussi un impact sur le prix du kérosène. :bah:

Et si certains pays veulent augmenter les taxes sur le kérosène, par nature, la plupart des avions pourront très bien aller faire un plein dans un autre pays plus avantageux.

Par

En réponse à Wooster

Sachant qu’il y a 1,2 milliards de voitures qui circulent dans le monde, le fait qu’elles pèsent 500kg de plus ou de moins n’est effectivement pas un problème.

   

Je n'ai pas compris ta réponse...

Par

En réponse à fedoismyname

Oui, enfin, ça dépendra des clients, car les moyens financiers des gens sont très différents sur cette planète.

Et comme la planète n'est pas communiste, ce sont d'abord les plus pauvres (et/ou les plus taxés) qui devront peu à peu complètement s'en passer, laissant le champ libre aux plus aisés.

Bref, pour celui roulant en Bugatti, la pénurie n'existera jamais. :bah:

   

Dire qu’il n’y a pas de pénurie parce que les propriétaires de Bugatti n’ont aucun problème pour remplir leur réservoir, c’est un peu comme Marie Antoinette proposant au petit peuple de manger de la brioche.

Bien sûr que l’augmentation du prix de l’énergie sera diversement ressentie selon que l’on soit riche ou pauvre, mais ça va piquer pour tout le monde.

Par

En réponse à fedoismyname

Avec tous ceux qui ne jurent que par les "5 étoiles" au crash test et l'UE qui impose de plus en plus de systèmes de sécurité en veux-tu en voilà, faut pas se voiler la face: les voitures continueront clairement de prendre du poids et de l'embonpoint. :bah:

Et le passage au tout électrique n'arrange rien...

On peut même se demander si on ne va pas augmenter les poids max autorisés pour les permis B.

   

Je suis tout à fait d'accord avec toi sur ce point, on recommence avec les électriques les mêmes erreurs que l'on a fait avec les thermiques, la course à la puissance et à l'autonomie sont à l'opposé de ce qu'il faudrait faire, je l'ai déjà dit sur ce forum, pour moi une électrique n'est pas faite pour les grands trajets ni pour faire des zéro à 100.

Par

En réponse à mekinsy

Je n'ai pas compris ta réponse...

   

Le problème ce n’est pas que chaque véhicule consomme 10% de plus ou moins, c’est le nombre de véhicules.

Si on a 200 millions de voitures en circulation, on n’a pas vraiment de problème. Par contre avec 3 milliards de voitures, la consommation est massive (et 10% de plus ou moins ne rendent pas moins massive cette consommation)

Par

En réponse à meca32

La voiture qui consommerait 1L au cent pourrait exister mais il faudrait pour cela revenir sur pas mal de principes qu'on nous a imposé depuis quelques décennies et en particulier l'alourdissement continuel à chaque nouvelle génération de véhicule, il faudrait aussi réhabiliter le moteur diesel chose impensable à l'heure actuelle.

Sinon une voiture genre 2cv diesel bridée à 80 ou 90 km/h avec des technologies d'aujourd'hui ça ne devrait pas consommer beaucoup plus d'un litre au cent et les 2cv ont transporté des millions de gens sans pour autant leur faire leur faire courir plus de risques que certaines voitures beaucoup plus puissantes et réputées plus sûres.

   

Tout à fait !! Avec les technologies actuelles, une équivalence à la 2 Cv ne consommerait pas grand chose. Mais les gens veulent du confort, de la sécurité. En fait, ils se sont embourgeoisés. Pour au final se plaindre de se faire plumer !!

Par

En réponse à Wooster

Le problème ce n’est pas que chaque véhicule consomme 10% de plus ou moins, c’est le nombre de véhicules.

Si on a 200 millions de voitures en circulation, on n’a pas vraiment de problème. Par contre avec 3 milliards de voitures, la consommation est massive (et 10% de plus ou moins ne rendent pas moins massive cette consommation)

   

Tout tourne autour du même problème. Population mondiale qui a doublé en 50 ans. Pareil en France depuis la sortie de la seconde guère mondiale. Niveau de vie qui augmente. Chacun veut se voiture, quand on en avait tout juste qu'une seule par foyer dans les années 70. On prend l'exemple de la voiture, mais notre consommation globale, en ressources naturelles et énergétique est concernée. Les technologies s'améliorent, certes. Mais on en veut de + en +. Donc, on est pas près d'inverser les courbes d'émissions de co2 et d'épuisement des richesses. Pourtant, on pourrait. Mais tout le monde garde bien ses œillères, en pointant souvent les autres du doigt.

Par

En réponse à auyaja

Et il ne vous est pas venu à l'esprit que l'autonomie dépend entre autres de la consommation ?

   

:bien:molo ce ne sont que des journalistes

Par

https://aptera.us/

voilà ce que pourrait être l'auto du futur. Créer il y à quelque années avec un moteur thermique et donnée pour une consommation de 1l/100

elle revient en électrique et avec ces propres panneaux solaires elle permet de ne recharger qu'une fois de temps en temps

Par

En réponse à Floran_

Tout à fait !! Avec les technologies actuelles, une équivalence à la 2 Cv ne consommerait pas grand chose. Mais les gens veulent du confort, de la sécurité. En fait, ils se sont embourgeoisés. Pour au final se plaindre de se faire plumer !!

   

Les normes choc européenne tu les passe comment en 2cv:lol:

Par

En réponse à Axel015

Qui te parle de rouler au pétrole.

Tu confonds la techno thermique et le carburant qu'est le pétrole.

C'est comme si je te disais que ta voiture tourne au charbon parce que c'est une VE.

   

La question est toujours la même mais ici c'est un peu désespéré : quelle énergie primaire ? . Le VE a l'avantage d'autoriser plusieurs énergies primaires... Pour un moteur thermique quel que soit le carburant avec quelle energie le fait-on ?

Par

En 2007, la Logan ‘Renault Eco²’ Concept a réussi à parcourir les 172.20 km du Challenge Bibendum en ne consommant que 4.69 litres grâce à sa motorisation 1.5l dCi 85 modifiée et compatible B30. 4.69 litres sur 172.20 km, cela nous donne une consommation moyenne de 2.72 litres aux 100 km.

Après il faut juste poser les hypothèses du cahier des charges. C'est une consommation, à 80 km/h ou 120 km/h , en cycle WTLP en comprenant ou pas l'énergie électrique déja stockée. Bref avant de discuter il faut des hypothèses communes et acceptées sans cela c'est la fiscalité et les règles sociales européennes. LE BORDEL !

Par

En réponse à Gg22

Les normes choc européenne tu les passe comment en 2cv:lol:

   

Disons que pour la plupart, les gens n’ont pas envie de mourrir en voiture. Et il suffit de voir des crash test de voitures d’il y a 1 ou 2 générations pour constater les progrès qui ont été réalisés dans ce domaine.

Par contre, c’est vrai qu’au delà des contraintes de sécurité, les voitures se sont beaucoup embourgeoisées.

Aujourd’hui il est inimaginable que les retros ne soient pas réglables électriquement, que les fauteuils ne soit pas ajustables dans tous les sens, qu’il reste 1 cm2 de carrosserie qui ne soit pas recouvert dans l’habitacle…

Je serais curieux de savoir ce qu’une voiture extrêmement dépouillée (à l’image d’une 4L), mais respectant les normes de sécurité, coûterait avec les moyens de production actuels.

Par

En réponse à Axel015

Bah une voiture de 2T à produire ça pollue bien plus sans compter les semi-conducteurs, l'utilisation des réseaux, etc... qui n'est pas réellement compter dans la pollution... Déjà car la pollution se résume pour certain uniquement au CO². Sans compter l'usure et la taille des pneus...

Bref, moi personnellement je m'en moque, je suis pas un écolo... mais je dis ça pour vous, pour que vous soyez cohérent avec vous mêmes.

   

Une voiture de 1500kg constituée de fibre de carbone sera plus polluante a produire qu'une voiture en tôle acier classique qui pèsera 2T.

Par contre a l'usage, la voiture de 1500kg sera plus économe en énergie.

Donc, ca dépend de ce que l'on veut.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

   

Guère plus que ton commentaire a venir nous parler de ta boite à pile quand le sujet parle de moteur thermique.... Mais ce serait oublier que Sainte tesla est la parfaite réponse à tout pour toi.

Par

En réponse à Wooster

Dire qu’il n’y a pas de pénurie parce que les propriétaires de Bugatti n’ont aucun problème pour remplir leur réservoir, c’est un peu comme Marie Antoinette proposant au petit peuple de manger de la brioche.

Bien sûr que l’augmentation du prix de l’énergie sera diversement ressentie selon que l’on soit riche ou pauvre, mais ça va piquer pour tout le monde.

   

De toutes façons, quand on regarde tout ce qui est à base de pétrole à l'intérieur d'une voiture, si on veut s'en passer, on risque de retourner aux vieilles voitures anglaises type Morgan avec tout en bois. Donc tous les véhicules verront leur prix grimper à cause de l'envolée de celui du pétrole.

Par

En réponse à Wooster

Disons que pour la plupart, les gens n’ont pas envie de mourrir en voiture. Et il suffit de voir des crash test de voitures d’il y a 1 ou 2 générations pour constater les progrès qui ont été réalisés dans ce domaine.

Par contre, c’est vrai qu’au delà des contraintes de sécurité, les voitures se sont beaucoup embourgeoisées.

Aujourd’hui il est inimaginable que les retros ne soient pas réglables électriquement, que les fauteuils ne soit pas ajustables dans tous les sens, qu’il reste 1 cm2 de carrosserie qui ne soit pas recouvert dans l’habitacle…

Je serais curieux de savoir ce qu’une voiture extrêmement dépouillée (à l’image d’une 4L), mais respectant les normes de sécurité, coûterait avec les moyens de production actuels.

   

Toutes les voitures vendues en tant que tel actuellement respectent les normes (hors ventes réduites genre - 50 /an).

Une Logan, une Suzuki alto de 855 kg respectent les normes.

Par

En réponse à Taro.H

Guère plus que ton commentaire a venir nous parler de ta boite à pile quand le sujet parle de moteur thermique.... Mais ce serait oublier que Sainte tesla est la parfaite réponse à tout pour toi.

   

Que tu le veuilles ou non, l'avenir de l'automobile est l'électrification. C'est dommage pour toi mais c'est comme ça.

Nier cette transition c'est juste avoir de la merde dans les yeux.

Le thermique finira au musée, comme les machines a vapeur.

Par

En réponse à arkansis

Du pétrole il y en aura pour encore très longtemps, là n'est pas le problème. Le problème c'est qu'il est de plus en plus difficile et couteux à extraire, car les poches les plus accessibles ont déjà été bien pompées. En bout de chaine, ça se répercute forcément sur le tarif.

Enfin ce pétrole, il faut surtout songer à le conserver pour des domaines où on ne sait pas faire trop différemment, comme l'aviation.

   

S'il y a un domaine où l'hydrogène devrait relativement facilement s'implanter, c'est bien l'aviation. Le gros avantage de l'hydrogène, c'est qu'il a un rapport énergie/masse très favorable. Il reste à bien calculer l'isolation thermique des réservoirs d'hydrogène liquide pour que le réchauffement soit à peu près exactement compensé par l'évaporation de l'hydrogène consommé, comme on fait pour la propulsion des méthaniers. En plus, là haut, il fait -50°C, ce qui aide...

Par

En réponse à Twingomatix

De toutes façons, quand on regarde tout ce qui est à base de pétrole à l'intérieur d'une voiture, si on veut s'en passer, on risque de retourner aux vieilles voitures anglaises type Morgan avec tout en bois. Donc tous les véhicules verront leur prix grimper à cause de l'envolée de celui du pétrole.

   

On a pas dit que l'on pouvait se passer totalement du pétrole du jour au lendemain.

Mais a mon humble avis, l'économiser en ne le brûlant pas dans un moteur ayant 30% de rendement me semble être judicieux.

Par

En réponse à pxidr

Que tu le veuilles ou non, l'avenir de l'automobile est l'électrification. C'est dommage pour toi mais c'est comme ça.

Nier cette transition c'est juste avoir de la merde dans les yeux.

Le thermique finira au musée, comme les machines a vapeur.

   

Le problème n'est pas de passer au moteur électrique, mais d'apporter l'électricité nécessaire audit moteur électrique.

Pour le moment, on n'a pas de solution satisfaisante (c'est à dire comparable à l'existant en thermique), ni en termes de poids, ni en termes d'encombrement, ni en termes de coût de fabrication.

Par

En réponse à gordini12

Toutes les voitures vendues en tant que tel actuellement respectent les normes (hors ventes réduites genre - 50 /an).

Une Logan, une Suzuki alto de 855 kg respectent les normes.

   

Après, combien d'étoiles fait une Logan au crash test ?

Par

En réponse à Twingomatix

Le problème n'est pas de passer au moteur électrique, mais d'apporter l'électricité nécessaire audit moteur électrique.

Pour le moment, on n'a pas de solution satisfaisante (c'est à dire comparable à l'existant en thermique), ni en termes de poids, ni en termes d'encombrement, ni en termes de coût de fabrication.

   

Les batteries progressent tellement vite qu'on y arrivera assez rapidement a mon humble avis (batteries Solid State Toyota, batteries blade BYD, cellules 4680 Tesla). En tout cas pour les véhicules terrestres.

Par contre sur l'aviation je suis d'accord avec toi, les batteries ne sont pas suffisamment denses en énergie.

Je suis bien plus pour l'adoption des biocarburants pour l'aviation, car l'électrification n'est pas une option viable pour le moment.

Par

En réponse à pxidr

On a pas dit que l'on pouvait se passer totalement du pétrole du jour au lendemain.

Mais a mon humble avis, l'économiser en ne le brûlant pas dans un moteur ayant 30% de rendement me semble être judicieux.

   

Le rendement est meilleur avec un moteur thermique fonctionnant au GNV et le rendement de la chaîne complète est comparable à celui d'une centrale électrique à gaz naturel. Et on a largement assez de gaz naturel pour tenir jusqu'à ce qu'on trouve une solution élégante pour les véhicules 100% électriques.

Par

En réponse à Twingomatix

Le rendement est meilleur avec un moteur thermique fonctionnant au GNV et le rendement de la chaîne complète est comparable à celui d'une centrale électrique à gaz naturel. Et on a largement assez de gaz naturel pour tenir jusqu'à ce qu'on trouve une solution élégante pour les véhicules 100% électriques.

   

Source la dessus ? Je suis curieux.

Rappelons qu'un CCGT moderne c'est 63% de rendement.

Par

Y a Renault qui a réussi à faire des voitures qui consomment 1 litre au 100km.......bon d'accord c'est 1L d'huile mais faut quand même être très doué pour faire de la merde pareil, la vendre par milliers sans être inquiété et sans laver les mains.

Par

Un ULM haut de gamme pour deux personne file 200km/h en croisière éco pour seulement 5L à l'heure ... soit 2.5L au 100km ... à 200km/h ... et sans bouchon.

Par

En réponse à gordini12

Toutes les voitures vendues en tant que tel actuellement respectent les normes (hors ventes réduites genre - 50 /an).

Une Logan, une Suzuki alto de 855 kg respectent les normes.

   

La VW Lupo 3L pèse aussi 855 kg, respectait les normes (bon, personne n'a vérifier les émissions à l'échappement!), avait abs, airbag et même la clim en option, consommait de 2.5L (!!!) à 4.5L max dans la vraie vie et ont néanmoins fait un bide retentissant.

De l'autre côté Tesla double ses ventes régulièrement (et viens d'ajouter 2 méga-usines à Dallas et Berlin), alors NEXT !!!!

Par

En réponse à GY201

Il faudrait regarder de près mais je n'ai même pas le sentiment que les prix des HEV Honda ou Toyota soient réellement plus élevés que des concurrentes VT "pures" de même niveau d'équipement avec les augmentations des derniers mois. Si on se focalise sur le seul équipement, a prix égal la Camry me semble imbattable, a voir si c'est vrai pour la Jazz.

   

RAV4 acheté il y a qq mois à - 5700 €/prix catalogue (cumul promo TOYOTA + négo avec le commercial) : en éco-conduite, je suis à 5,7 l/100 km pour près de 1700 kg,

Par

En réponse à Gastor

La VW Lupo 3L pèse aussi 855 kg, respectait les normes (bon, personne n'a vérifier les émissions à l'échappement!), avait abs, airbag et même la clim en option, consommait de 2.5L (!!!) à 4.5L max dans la vraie vie et ont néanmoins fait un bide retentissant.

De l'autre côté Tesla double ses ventes régulièrement (et viens d'ajouter 2 méga-usines à Dallas et Berlin), alors NEXT !!!!

   

Peut être que si on avait distribué des bonus de 6000 balles avec la Lupo il s'en serait plus vendu ?

Au lieu de les donner en cadeau avec des VE de 1,8 T et plusieurs centaines de kgs de batterie lithium ?

Par

En réponse à pxidr

Les batteries progressent tellement vite qu'on y arrivera assez rapidement a mon humble avis (batteries Solid State Toyota, batteries blade BYD, cellules 4680 Tesla). En tout cas pour les véhicules terrestres.

Par contre sur l'aviation je suis d'accord avec toi, les batteries ne sont pas suffisamment denses en énergie.

Je suis bien plus pour l'adoption des biocarburants pour l'aviation, car l'électrification n'est pas une option viable pour le moment.

   

Donc ca serait bien parti pour une obsolescence rapide des VE d'après toi ? :biggrin:

Excellent pour le chiffre d'affaire de tesla, un peu moins pour la planète.....

Par

En réponse à pxidr

Que tu le veuilles ou non, l'avenir de l'automobile est l'électrification. C'est dommage pour toi mais c'est comme ça.

Nier cette transition c'est juste avoir de la merde dans les yeux.

Le thermique finira au musée, comme les machines a vapeur.

   

Peut être mais le faire en l' imposant à tous par des décisions politiques est aussi avoir de la merde dans les yeux, car la technologie et les infrastructures ne sont manifestement pas prêtes pour une bascule totale.

On va fatalement s'en rendre compte dans les prochaines années, mais à quel prix ?

Par

ma dacia Spring consomme 6kw en ville. et 12 sur nationale. si je reste sur des portions a 70kmh max. je depasse pas les 10kw.

Par

En réponse à auyaja

Peut être que si on avait distribué des bonus de 6000 balles avec la Lupo il s'en serait plus vendu ?

Au lieu de les donner en cadeau avec des VE de 1,8 T et plusieurs centaines de kgs de batterie lithium ?

   

Cette Lupo n'était pas beaucoup plus chère à produire, pourquoi subventionner alors ?!?

Par

En réponse à auyaja

Peut être mais le faire en l' imposant à tous par des décisions politiques est aussi avoir de la merde dans les yeux, car la technologie et les infrastructures ne sont manifestement pas prêtes pour une bascule totale.

On va fatalement s'en rendre compte dans les prochaines années, mais à quel prix ?

   

Visiblement tu n'as toujours pas résolu l'énigme de qui apparut le premier entre l’œuf et la poule...

Par

En réponse à Gastor

Visiblement tu n'as toujours pas résolu l'énigme de qui apparut le premier entre l’œuf et la poule...

   

Et toi tu ne parviens pas à comprendre, tout comme les politiciens, qu'on ne peut pas négocier pas avec la technologie ou la physique....C'est un peu comme avec le covid.....

Les politiciens sont en train de le comprendre avec le marché de l'énergie et le nucléaire , ils ne vont pas tarder à le comprendre aussi avec cette stupide bascule vers le VE imposée à tous...

Par

En réponse à auyaja

Et toi tu ne parviens pas à comprendre, tout comme les politiciens, qu'on ne peut pas négocier pas avec la technologie ou la physique....C'est un peu comme avec le covid.....

Les politiciens sont en train de le comprendre avec le marché de l'énergie et le nucléaire , ils ne vont pas tarder à le comprendre aussi avec cette stupide bascule vers le VE imposée à tous...

   

"On ne peut pas négocier pas avec la technologie" MDR, la technologie va dire quoi faire ou c'est l'homme qui décide sur quoi investir ? Il est où le problème technologique ou physique exactement ?

La bascule se sera fait sur 40 ans (2010 première ZOE-2050 dernière station-services), stupide et imposé en effet ! J'ajouterai même "brutale" :ml:

Par

En réponse à Gastor

"On ne peut pas négocier pas avec la technologie" MDR, la technologie va dire quoi faire ou c'est l'homme qui décide sur quoi investir ? Il est où le problème technologique ou physique exactement ?

La bascule se sera fait sur 40 ans (2010 première ZOE-2050 dernière station-services), stupide et imposé en effet ! J'ajouterai même "brutale" :ml:

   

"Il est où le problème technologique ou physique exactement ?"

on gros on ne sait pas stocker l'électricité. Les batteries ont encore un sérieux problème de densité énergétique, sans parler du problème de leur recharge.

En clair ,on ne sait toujours pas faire une compacte VE avec une autonomie acceptable et un prix acceptable, en 2022. Ce qui est un peu embêtant pour une technologie qui se veut une alternative universelle aux VT.

Par

Merci pour l'illustration de l'adage "On ne saurait faire boire un âne s'il n'a pas soif" car on sait stocker l'électricité, même qu'on appelle ça une batterie !

Par

En réponse à pxidr

Source la dessus ? Je suis curieux.

Rappelons qu'un CCGT moderne c'est 63% de rendement.

   

J'ai parlé de la chaîne complète.

Le gaz doit être amené à la Centrale ou à la station service. Pour éviter les pertes en ligne, la centrale est mieux à proximité -relative- du lieu de consommation et on peut distribuer du gaz naturel par le réseau "classique". On a donc une énergie primaire qui est à epsilon près la même : du méthane apporté à proximité du lieu de consommation.

Pour le VE, on transforme le gaz en électricité avec 60% de rendement, puis on transporte cette électricité jusqu'à la station de recharge (pas loin, heureusement) où elle est convertie (avec pertes) pour alimenter le chargeur intégré à la voiture qui chauffe (pertes) pour recharger les batteries qui chauffent aussi (pertes). Après, pour rouler, il faut tirer sur ces batteries qui chauffent (pertes) et passer par l'électronique de puissance (pertes) et alimenter le moteur électrique qui chauffe (pertes). En prenant à la louche 3% de pertes à chaque étape, je suis à 45% de rendement.

Si je prends deux "petites" voitures une C3 et une Zoé, leur différence de poids fait qu'il faut pour rouler à 80Km/h 8,5KW pour l'une et 11,5KW à l'autre, soit 35% de puissance supplémentaire. Si on déduit ces 35% du rendement de 48%, on arrive à 35%, ce qui signifie que la quantité de gaz naturel nécessaire pour faire avance une C3 roulant au GNV sera équivalente à celle d'une Zoé alimentée par une centrale à gaz tout dernier cri.

Et je n'ai pas abordé la question du coût énergétique et écologique de la fabrication des deux engins...

En conséquence, je ne vois pas trop pourquoi une solution à base de voitures hybrides roulant au GNV a été rejetée d'un revers de la main comme solution de transition en attendant d'une part que les batteries aient fait de gros progrès et qu'on fabrique l'électricité avec autre chose que des énergies fossiles.

Par

En réponse à Gastor

Merci pour l'illustration de l'adage "On ne saurait faire boire un âne s'il n'a pas soif" car on sait stocker l'électricité, même qu'on appelle ça une batterie !

   

Même avec un rendement moteur de 40% une citadine VT genre clio restent bien supérieures aux meilleurs VE à batterie en termes d'autonomie et de facilité de recharge.

Tu en déduit quoi ?

Par

En réponse à auyaja

Même avec un rendement moteur de 40% une citadine VT genre clio restent bien supérieures aux meilleurs VE à batterie en termes d'autonomie et de facilité de recharge.

Tu en déduit quoi ?

   

Que c'est un problème d'enfant gaté (même si on parle essentiellement de vieux puisque ça semble être un problème générationnel) la qualité de l'air en ville, les émissions de C0² en baisse (divisé par 10 en France !), la balance des payement avec les pays qui financent l'obscurantisme, quand c'est pas le terrorisme, la mise en place d'économies circulaires et des énergies renouvelables sont autrement plus importants.

En tout cas pour ceux qui seront encore là dans 30 ans...

Par

En réponse à Gastor

Que c'est un problème d'enfant gaté (même si on parle essentiellement de vieux puisque ça semble être un problème générationnel) la qualité de l'air en ville, les émissions de C0² en baisse (divisé par 10 en France !), la balance des payement avec les pays qui financent l'obscurantisme, quand c'est pas le terrorisme, la mise en place d'économies circulaires et des énergies renouvelables sont autrement plus importants.

En tout cas pour ceux qui seront encore là dans 30 ans...

   

Tu ne réponds pas la et tu essaies de noyer le poisson , pour rester dans les proverbes ....

Parce que tu crois que les VE de 2 tonnes avec 500 kgs de batterie vont sauver la planète ????

Tu es sérieux la ? :biggrin:

Par

En réponse à auyaja

Tu ne réponds pas la et tu essaies de noyer le poisson , pour rester dans les proverbes ....

Parce que tu crois que les VE de 2 tonnes avec 500 kgs de batterie vont sauver la planète ????

Tu es sérieux la ? :biggrin:

   

Je sais pas, dans un futur proche on parle de batteries capables de 4.000 cycles, même à 300 km par cycle, la voiture de 2t dépassera facilement le million de km. Du coup pour ne pas avoir un impact supérieur à la construction une thermique qui fait 300.000 km ne devrait pas peser plus de 500 kg...

Sinon les VT ne peuvent rien non plus pour la qualité de l'air en ville, les émissions de C0², la balance des payements avec les pays qui financent le terrorisme, l'économie circulaire et ne sont pas compatibles avec les énergies renouvelables, ouf!

Mais l'expert nous explique que l'erreur, c'est de vouloir le progrès.

Par

Bref pour faire le lien avec l'article, la voiture 1L/100 aurait pu sauver le VT mais faute d'être devenu réalité disparaîtra au profit des VE...

D'un autre coté qu'est ce qu'une autonomie limité comparé à l'inconfort d'une VT de 400 kg pour arriver aux 1L/100... Les défenseurs ici des VT seraient les partisans des VE !!!

Par

En réponse à Axel015

Sauf que l'influence sur un vélo de moins de 10 kg (on va dire 80 kg au total en comptant le cycliste) c'est pas la même chose que pour une voiture. Idem le ratio de force d'un cycliste VS les forces de frottement ne sont pas les mêmes qu'une voiture.

1./ Un cycliste est tout sauf aérodynamique puisque le corps du cycliste à un Cx très mauvais en comparaison de la carrosserie d'une voiture. (sauf posture très particulière du cycliste en descente)

2./ Le vecteur de force des frottements liés à l'air s'oppose à deux autres vecteurs de force : la puissance du véhicule ou du cycliste pour maintenir sa vitesse et l'inertie.

L'inertie dépend de deux choses : la vitesse + la masse du véhicule. Autrement dit, un vélo a très peu d'inertie en comparaison d'une voiture car sa masse est très faible ! Le cycliste est donc bien plus soumis au force de frottement qu'une voiture (à vitesse constante) car il n'est pas aidé par l'inertie très faible alors que l'auto en bénéficie bien plus.

3./ La puissance nécessaire à la lutte contre les forces de frottement VS la puissance total :

A 50 km/h les forces de frottement de l'air sont négligeables en terme de puissance pour les contrer sur une voiture (peut-être 1 cv / 2 cv nécessaire sur 150 cv pour une voiture lambda).

A 50 km/h les forces de frottement de l'air ne sont pas du tout négligeables en terme de puissance pour les contrer sur une vélo (peut-être 0,3 cv nécessaire sur 0,5 cv disponible dans les jambes du cycliste).

A 130 km/h la lutte contre les forces de frottement d'une voiture lambda c'est moins de 30 cv de nécessaire. J'ai fais l'essais pour en arriver à cette conclusion : j'ai accéléré à 3100 tours au point mort : le RS monitor me sort une puissance instantanée de 22 cv. A 130 km/h sur autoroute en 6ième (donc 3100 tours) je suis en moyenne à 50/55 cv de puissance nécessaire.

Donc les forces de frottement (qui ne sont pas que les forces de frottement lié à l'air mais également les frottements mécanique associé au roulement) représente 28 à 33 cv de puissance nécessaire pour les contrer. Donc à 130 km/h une voiture lambda de 150 cv utilise moins de 20% de sa puissance pour lutter contre les forces de frottement lié à l'air.

C'est toujours pas énorme. (bien plus qu'à 50 km/h certes, mais comparer à un vélo en proportion ça reste acceptable).

Conclusion : les forces de frottement c'est le nerf de la guerre en cyclisme mais c'est négligeable en voiture à 50 km/h et ça commence à peser à partir de 100 km/h+ en représentant un peu moins de 20% de la puissance totale de l'auto sur une voiture de 150 cv à 130 km/h).

   

Le record de vitesse en velo allongé carrossé est a 137kmh sur le plat. Si jme souci ns bien du chiffre. Donc tout est possible.

Par

En réponse à Taro.H

Sarcasme sinon retirez les malus/bonus/primes et vous verrez que les VE il ne s'en vendra plus.

   

Pas de bonus ici en Suisse. Pourquoi les VE se vendent-ils ???

Par

En réponse à damon13

Le record de vitesse en velo allongé carrossé est a 137kmh sur le plat. Si jme souci ns bien du chiffre. Donc tout est possible.

   

Ce qui prouve que, même aux basses vitesses (20 km/h) l'aérodynamique joue. Mais faire l'inventaire des biais cognitifs, des à-peu-près, des erreurs d'approximation et des franches bêtises qu'on peut lire ici serait bien long. Heureusement, parfois il y a de bonnes surprises.

Par

10ans cela semble peu.

Et en matière automobile cela est peu.

Mais 10 ans de voiture avec l'arrivé de la marque TESLA a véritablement tout remodeler.

De l'impossible on est passé à indispensable.

Et oui il y a des changements qui sont difficilement prévisible lorsque des bons technologique sont accomplie.

Ceux qui on réagit vite vont s'en sortir, ceux qui réagissent lentement vont devoir le payer très cher les autres vont disparaitre.

Les voitures qui consomment moins avaient un avenir plus maintenant.

Du minitel au smartphone direct sans passer par le téléphone portable. Pourtant les portables étaient de bon produit, mais ils ont disparu.

Par

En réponse à Twingomatix

J'ai parlé de la chaîne complète.

Le gaz doit être amené à la Centrale ou à la station service. Pour éviter les pertes en ligne, la centrale est mieux à proximité -relative- du lieu de consommation et on peut distribuer du gaz naturel par le réseau "classique". On a donc une énergie primaire qui est à epsilon près la même : du méthane apporté à proximité du lieu de consommation.

Pour le VE, on transforme le gaz en électricité avec 60% de rendement, puis on transporte cette électricité jusqu'à la station de recharge (pas loin, heureusement) où elle est convertie (avec pertes) pour alimenter le chargeur intégré à la voiture qui chauffe (pertes) pour recharger les batteries qui chauffent aussi (pertes). Après, pour rouler, il faut tirer sur ces batteries qui chauffent (pertes) et passer par l'électronique de puissance (pertes) et alimenter le moteur électrique qui chauffe (pertes). En prenant à la louche 3% de pertes à chaque étape, je suis à 45% de rendement.

Si je prends deux "petites" voitures une C3 et une Zoé, leur différence de poids fait qu'il faut pour rouler à 80Km/h 8,5KW pour l'une et 11,5KW à l'autre, soit 35% de puissance supplémentaire. Si on déduit ces 35% du rendement de 48%, on arrive à 35%, ce qui signifie que la quantité de gaz naturel nécessaire pour faire avance une C3 roulant au GNV sera équivalente à celle d'une Zoé alimentée par une centrale à gaz tout dernier cri.

Et je n'ai pas abordé la question du coût énergétique et écologique de la fabrication des deux engins...

En conséquence, je ne vois pas trop pourquoi une solution à base de voitures hybrides roulant au GNV a été rejetée d'un revers de la main comme solution de transition en attendant d'une part que les batteries aient fait de gros progrès et qu'on fabrique l'électricité avec autre chose que des énergies fossiles.

   

Le temps que tu rédiges ton message des millions de panneau solaire sont sur les toit des maisons, cela recharge la Zoé, pour un prix de 10cts du kWh, sans brûler de gaz.

Résultat la Zoé roule pour 1.5€au 100. Sûrement pendant 20ans son proprio va faire des économies et ne pas payer de taxe. Et en 2035 tu réaliseras que le VE est une bonne solution, 15 ans après.

Par

En réponse à Twingomatix

J'ai parlé de la chaîne complète.

Le gaz doit être amené à la Centrale ou à la station service. Pour éviter les pertes en ligne, la centrale est mieux à proximité -relative- du lieu de consommation et on peut distribuer du gaz naturel par le réseau "classique". On a donc une énergie primaire qui est à epsilon près la même : du méthane apporté à proximité du lieu de consommation.

Pour le VE, on transforme le gaz en électricité avec 60% de rendement, puis on transporte cette électricité jusqu'à la station de recharge (pas loin, heureusement) où elle est convertie (avec pertes) pour alimenter le chargeur intégré à la voiture qui chauffe (pertes) pour recharger les batteries qui chauffent aussi (pertes). Après, pour rouler, il faut tirer sur ces batteries qui chauffent (pertes) et passer par l'électronique de puissance (pertes) et alimenter le moteur électrique qui chauffe (pertes). En prenant à la louche 3% de pertes à chaque étape, je suis à 45% de rendement.

Si je prends deux "petites" voitures une C3 et une Zoé, leur différence de poids fait qu'il faut pour rouler à 80Km/h 8,5KW pour l'une et 11,5KW à l'autre, soit 35% de puissance supplémentaire. Si on déduit ces 35% du rendement de 48%, on arrive à 35%, ce qui signifie que la quantité de gaz naturel nécessaire pour faire avance une C3 roulant au GNV sera équivalente à celle d'une Zoé alimentée par une centrale à gaz tout dernier cri.

Et je n'ai pas abordé la question du coût énergétique et écologique de la fabrication des deux engins...

En conséquence, je ne vois pas trop pourquoi une solution à base de voitures hybrides roulant au GNV a été rejetée d'un revers de la main comme solution de transition en attendant d'une part que les batteries aient fait de gros progrès et qu'on fabrique l'électricité avec autre chose que des énergies fossiles.

   

Car le rendement est une chose, la quantité de rejet des deux solutions en est une autre.

Par exemple, le rendement de conversion de l'uranium dans une centrale est assez moyen mais c'est pourtant ce qui génère de loin le moins de déchet par énergie produite.

Par

En réponse à auyaja

Même avec un rendement moteur de 40% une citadine VT genre clio restent bien supérieures aux meilleurs VE à batterie en termes d'autonomie et de facilité de recharge.

Tu en déduit quoi ?

   

Supérieur ...en terme de rejets polluants et CO² ? Dans le sens littéral effectivement :bien:

Par

Moi ce que je vous c est qu il n y a pas vraiment eu d améliorations depuis 15 a 20 ans, les constructeurs se sont juste calés sur les besoin d homologation, et dans le but d afficher des conso en baisse mais que sur le papier. J ai pu comparer cela entre une focus 2 1.6 tivct de 2005 et une neuve 1.0.

Par

En réponse à Wooster

J’ai envie de reprendre la question de Gastor : quel est le problème ?

Dans les années 70 les voitures faisaient 800kg, aujourd’hui elles en font le double.

Dans le même temps, le freinage a été amélioré, les moteurs sont plus puissants (sans pour autant consommer plus!), la direction assistée s’est généralisée. Du coup est-ce si grave ?

   

Le problème est que tous les progrès réalisés par les moteurs thermiques ont été anéantis par le poids.

Tu mets le dernier Puretech sous le capot d'une GSA, la conso serait extrêmement basse.

Par

En réponse à -Nicolas-

Le problème est que tous les progrès réalisés par les moteurs thermiques ont été anéantis par le poids.

Tu mets le dernier Puretech sous le capot d'une GSA, la conso serait extrêmement basse.

   

Et que dire d'une batterie d'e208 dans une 106 electric !!

Par

En réponse à Jutesla

Le temps que tu rédiges ton message des millions de panneau solaire sont sur les toit des maisons, cela recharge la Zoé, pour un prix de 10cts du kWh, sans brûler de gaz.

Résultat la Zoé roule pour 1.5€au 100. Sûrement pendant 20ans son proprio va faire des économies et ne pas payer de taxe. Et en 2035 tu réaliseras que le VE est une bonne solution, 15 ans après.

   

Oui, dans 15 ans, tous les véhicules seront électriques et leurs batteries seront rechargées uniquement avec des panneaux solaires...

Déjà, vu ce qu'ont produit unitairement les panneaux solaires dans le nord de la France en décembre, ça aurait légèrement limité les déplacements.

L'autre point légèrement embêtant, c'est que la voiture 100% électrique demande beaucoup, beaucoup de cuivre (près de 6 fois plus qu'une thermique) et le panneau solaire est aussi la technologie de production d'électricité qui nécessite le plus de cuivre par puissance installée. Résultat : en 2050, ce scénario de conversion énergétique aura consommé entre 80% et 90% des réserves de cuivres connues dans le Monde. C'est une évidence, mais ça mérite d'être rappelé régulièrement, la conversion énergétique nécessite l'extraction d'énormément de métaux à un rythme accéléré.

Par

En réponse à d9b66217

Car le rendement est une chose, la quantité de rejet des deux solutions en est une autre.

Par exemple, le rendement de conversion de l'uranium dans une centrale est assez moyen mais c'est pourtant ce qui génère de loin le moins de déchet par énergie produite.

   

Oui, mais la production d'électricité nucléaire ne va pas croître avant longtemps et RTE a estimé que le besoin en électricité allait croître de près de 40% d'ici 2040. Avec tous les obstacles techniques et administratifs, si on ouvre une nouvelles tranches avant 2040, ça sera un exploit. En attendant, l'électricité qu'on consommera en plus sera forcément à base d'énergies fossiles.

Par

"En attendant, l'électricité qu'on consommera en plus sera forcément à base d'énergies fossiles."

Ben non puisqu'on investi massivement dans les énergies renouvelables justement !! Il suffit pourtant de suivre les puissances installés chaque année ...

Par

En réponse à Gastor

"En attendant, l'électricité qu'on consommera en plus sera forcément à base d'énergies fossiles."

Ben non puisqu'on investi massivement dans les énergies renouvelables justement !! Il suffit pourtant de suivre les puissances installés chaque année ...

   

Regardons un peu l'écomix d'hier au moment du pic (source RTE) :

Fioul : moins de 1%

Charbon : 2%

Gaz : 11%

Hydraulique : 17%

Nucléaire : 58%

Solaire : moins de 1%

Eolien : 3%

Bioénergies : 1%

Les énergies renouvelables (hors hydraulique) ont apporté 3% de la production française d'électricité. Si on veut faire face au pic d'hiver en tenant compte d'une augmentation de 40% de la consommation, cela signifie qu'il faudra multiplier le nombre des éoliennes par 12 ou 13 au cours des 20 années à venir. En fait, quand la France a le plus besoin d'électricité, c'est en hiver quand il y a un anticyclone froid qui couvre le pays. Et à ce moment-là, le rendement des cellules photovoltaïques est lamentable et il n'y a pas de vent.

Alors, peut-être que 40% des français seront férus d'écologie et accepteront de coupe le disjoncteur les jours de pointe, mais je n'y crois pas trop.

Par

... coupeR le disjoncteur...

 

Par

Lorsque je vois sur ce site des pub de moteur thermique de 50cc,je me marre,si tu achetes une mob autant passer a l'electrique.As tu deja essayé?

 

SPONSORISE

Toute l'actualité