Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Découvrez les nouvelles Alpine de gendarmerie (reportage vidéo)

Dans Pratique / Sécurité

Pierre-Olivier Marie

Un rayon bleu a égayé la grisaille parisienne ce vendredi matin. A 10 heures ont en effet été dévoilées les deux premières des 26 Alpine A110 appelées à intégrer la gendarmerie dans les mois à venir. Caradisiac y était.

La couleur retenue est le bleu abysse figurant au catalogue Alpine.
La couleur retenue est le bleu abysse figurant au catalogue Alpine.

Allez hop, direction le ministère de l’intérieur, place Beauvau. C’est là qu’ont été dévoilées, à dix heures ce vendredi matin, les deux premiers exemplaires de l’A110 de gendarmerie, qui intégreront dans les semaines à venir le peloton motorisé de Châteauroux pour la première, et le peloton d’autoroute de Salon de Provence pour la seconde.

Découvrez les nouvelles Alpine de gendarmerie (reportage vidéo)

Vingt-deux autres exemplaires seront appelés à suivre dans les brigades rapides d’intervention, en remplacement de Renault Mégane RS qui commencent à afficher des kilométrages respectables (et en complément des Seat Leon Cupra arrivées plus récemment), ceci en vertu de l’attribution à Alpine d’un marché public qui court entre 2021 et 2025.

Découvrez les nouvelles Alpine de gendarmerie (reportage vidéo)

Découvrez les nouvelles Alpine de gendarmerie (reportage vidéo)

 

S’ajouteront deux voitures dédiés à la formation des gendarmes affectés aux BRI, qui appréhenderont ainsi mieux les spécificités de ce bolide de 1 110 kilos, animé par un bloc délivrant 252 ch qui le propulse de 0 à 100 km/h en 4,5 s et lui permet d’atteindre les 250 km/h en pointe.

Ces modèles sont donc bien capables de faire la chasse aux chauffards, mais les autorités comptent avant tout sur le caractère dissuasif que revêt leur présence au bord des routes.

Outre le travail de sécurité routière, ces véhicules seront aussi susceptibles de participer à des missions de police judiciaire, comme l’intervention des go-fast acheminant de la drogue.

Peu de tranformations dans l'habitacle, à l'exception notable du rajout d'un écran.
Peu de tranformations dans l'habitacle, à l'exception notable du rajout d'un écran.

Les Alpine A110 sont fabriquées en France, dans l’usine historique de la marque à Dieppe, et leur transformation est assurée dans les ateliers de Durisotti, entreprise implantée dans le nord Pas-de-Calais.

Là, les nouvelles recrues reçoivent les attributs de leurs nouvelles fonctions : sérigraphie, marquage réflechissant, gyroled, avertisseur sonore, panneau à message variable, sans oublier un râtelier implanté dans le coffre  permettant de transporter des armes automatiques (à l’avant, donc, puisque le moteur est implanté en position centrale arrière).

Le coût réel de chacune de ces Alpine n'a pas été communiqué, mais le prix catalogue de la version Pure qui sert de base s’établit à 59 500 €.

Un simple gyroled orne le pavillon, solution jugée plus aérodynamique qu'une large rampe lumineuse. En complément, des feux de pénétration ont été greffés au bas du pare-brise, côté habitacle.
Un simple gyroled orne le pavillon, solution jugée plus aérodynamique qu'une large rampe lumineuse. En complément, des feux de pénétration ont été greffés au bas du pare-brise, côté habitacle.

L’entretien des voitures sera assuré dans les ateliers de la gendarmerie. Laurent Rossi, Directeur général de la marque, présent ce matin place Beauvau, a précisé que les moteurs restaient dans leur stricte configuration d’origine (non « dégonflée » pour en améliorer la fiabilité, donc) et qu’un suivi rigoureux leur permettrait de franchir la barre des 400 000 km sans souci, voire bien davantage.

Découvrez les nouvelles Alpine de gendarmerie (reportage vidéo)

 

La maison Renault est une partenaire de longue date de la gendarmerie, puisque les premières A110 ont été intégrées dès 1966 (jusqu’à 1973). Ont ensuite suivi les Alpine A310 (1973-1987), Renault 18 Turbo (1984–1987), Renault 21 2l Turbo (1992–1995), Renault Mégane IDE (2001-2006) et Renault Mégane III RS (2011-2021).
La maison Renault est une partenaire de longue date de la gendarmerie, puisque les premières A110 ont été intégrées dès 1966 (jusqu’à 1973). Ont ensuite suivi les Alpine A310 (1973-1987), Renault 18 Turbo (1984–1987), Renault 21 2l Turbo (1992–1995), Renault Mégane IDE (2001-2006) et Renault Mégane III RS (2011-2021).

Photos (18)

En savoir plus sur : Alpine A110 (2e Generation)

SPONSORISE

Actualité Alpine

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire