Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

DESIGN BY BELLU - Eloge de la pureté : le design épuré serait-il donc l’affaire de l’esprit, et la tentation baroque, une dérive dégoulinante de la sensualité la plus démonstrative ?

Dans Futurs modèles / Design

Le design automobile, comme la mode et beaucoup d’actes créatifs, vit au rythme d’une sinusoïde qui oscille entre des extrêmes. Après avoir connu un style alambiqué à l’excès, de nombreux signes annoncent une recherche de pureté.

DESIGN BY BELLU - Eloge de la pureté : le design épuré serait-il donc l’affaire de l’esprit, et la tentation baroque, une dérive dégoulinante de la sensualité la plus démonstrative ?

Depuis plusieurs années, le design Mazda donne le ton. En 2015, la RX Vision H avait frappé les regards en affichant un dépouillement inédit dans un environnement se complaisant dans l’orgie décorative. Deux ans plus tard, le concept-car Vision Coupé (que l’on a pu voir à Paris en janvier dernier aux Invalides) a confirmé la tendance.

DESIGN BY BELLU - Eloge de la pureté : le design épuré serait-il donc l’affaire de l’esprit, et la tentation baroque, une dérive dégoulinante de la sensualité la plus démonstrative ?

 Les deux projets illustrent les partis pris du style « kodo » qui a été initié par un designer aussi brillant que discret, Ikuo Maeda qui a succédé chez Mazda à Laurens van den Acker quand celui-ci est passé chez Renault.

Lorsque Ikuo Maeda parle du « kodo » - littéralement âme du mouvement - on discerne une concentration profonde, semblable à celle du calligraphe sur le point d’asséner le geste d’où jaillira un kanji

Le design épuré serait-il donc l’affaire de l’esprit alors que la tentation baroque apparaîtrait comme une dérive dégoulinante de la sensualité la plus démonstrative ?

Sans aller jusqu’à imaginer que certains designers sont attirés par un ascétisme cistercien tandis que les autres se vautreraient dans le luxe et la luxuriance, la question mérite d’être posée…

Toujours est-il qu’aujourd’hui, plusieurs projets suivent la voie ouverte par Mazda. Par exemple la Genesis Essentia (photo ci-dessous) dévoilée en avril dernier à New York. Son style s’écrit autour de lignes tendues avec précision et de volumes modelés avec justesse.

DESIGN BY BELLU - Eloge de la pureté : le design épuré serait-il donc l’affaire de l’esprit, et la tentation baroque, une dérive dégoulinante de la sensualité la plus démonstrative ?

 

DESIGN BY BELLU - Eloge de la pureté : le design épuré serait-il donc l’affaire de l’esprit, et la tentation baroque, une dérive dégoulinante de la sensualité la plus démonstrative ?

Même les designers de Daimler - qui n’ont pourtant pas été avares en débordements au cours des derniers mois - savent parfois se retenir comme en témoigne la nouvelle Classe A qui s’est débarrassée de ses balafres sur les flancs.

Plus remarquable encore la Mercedes-AMG GT à quatre portes (photo ci-dessous), aux formes lissées… Avec toutefois un bémol : son traitement a du mal à trouver sa personnalité et rappelle un peu trop le langage formel de Porsche.

DESIGN BY BELLU - Eloge de la pureté : le design épuré serait-il donc l’affaire de l’esprit, et la tentation baroque, une dérive dégoulinante de la sensualité la plus démonstrative ?
DESIGN BY BELLU - Eloge de la pureté : le design épuré serait-il donc l’affaire de l’esprit, et la tentation baroque, une dérive dégoulinante de la sensualité la plus démonstrative ?

 

DESIGN BY BELLU - Eloge de la pureté : le design épuré serait-il donc l’affaire de l’esprit, et la tentation baroque, une dérive dégoulinante de la sensualité la plus démonstrative ?

Même remarque chez Infiniti dont le concept-car Q-Inspiration (ci-contre) renonce aux complications chères à la marque pour adopter des formes voluptueuses. Au risque ici aussi de s’approcher des canons de Porsche.

Car en matière de courbes et de rondeurs, le design Porsche domine son sujet depuis longtemps avec une rare maestria. La nouvelle Taykan (ex-Mission-e) le confirme. Porsche est un modèle pour les start-up qui veulent se placer sur le créneau des grandes routières électriques : LeEco LeSee, Lvchi Venere, Lucid Air cultivent le même sillon…

Porsche Mission-e.
Porsche Mission-e.
LeEco LeSee.
LeEco LeSee.
Lucid Air.
Lucid Air.
Lvchi Venere.
Lvchi Venere.

Chez BMW, la M8 Gran Coupé laisse entrevoir des lendemains meilleurs au-delà des craintes qu’inspire le renouvellement de la X5. Outre les flancs épurés et les proportions affinées, cette berline corrige les fautes du nouveau coupé de la Série 8 dont elle dérive : elle évite la grille de calandre aux fanons arrogants et l’habitacle trop compacté.

DESIGN BY BELLU - Eloge de la pureté : le design épuré serait-il donc l’affaire de l’esprit, et la tentation baroque, une dérive dégoulinante de la sensualité la plus démonstrative ?
DESIGN BY BELLU - Eloge de la pureté : le design épuré serait-il donc l’affaire de l’esprit, et la tentation baroque, une dérive dégoulinante de la sensualité la plus démonstrative ?

Plus convaincante, la Lagonda Vision (photo ci-contre) confirme l’aptitude de l’équipe de Marek Reichman de manier aussi bien l’agressivité (sur la Vantage) que la sobriété, avec ici une sculpture polie comme une œuvre de Moore. L’Instinct de Peugeot ou la Trezor de Renault vont dans le même sens.

Le renversement de tendance auquel on renvoie a de pareils mouvements dans le passé. Dans les années 1980, le bio-design s’est épanoui en prenant le contrepied du style aiguisé qui avait fleuri au cours de la décennie précédente. En inventant le bio-design, Luigi Colani devint le chantre d’une approche faisant l’apologie des formes organiques. Son discours exaltait la subversion, mais sa démarche était romantique. « La nature crée des formes parfaites », répétait-il pour expliquer la volupté de ses avions, de ses motos, de ses stylos, de ses lavabos, de ses caméras… Son influence fut considérable bien que souvent anonyme. Aux arêtes tranchantes de la Countach ont succédé les courbes sensuelles de la Buick Wildcat.

DESIGN BY BELLU - Eloge de la pureté : le design épuré serait-il donc l’affaire de l’esprit, et la tentation baroque, une dérive dégoulinante de la sensualité la plus démonstrative ?
DESIGN BY BELLU - Eloge de la pureté : le design épuré serait-il donc l’affaire de l’esprit, et la tentation baroque, une dérive dégoulinante de la sensualité la plus démonstrative ?

 

Si l’on remonte plus loin dans le XXe siècle, on retrouve cette éternelle opposition entre les anciens et les modernes, entre les partisans du décor et les apôtres du purisme. Déjà l’exposition des Arts décoratifs, en 1925, célébrait l’opposition entre deux mentalités contradictoires, entre un maniérisme ancré dans l’Art nouveau et un modernisme inspiré par l’Esprit nouveau de Le Corbusier. Antagonisme qui aboutit au début des années 1930 à l’opposition entre la Société des artistes décorateurs (SAD) et l’Union des artistes modernes (UAM).

Nous sommes peut-être aujourd’hui à un point de bascule entre deux époques, comparable à ce qu’a vécu l’Amérique dans les années 1930 avec l’avènement du streamline. Après le traumatisme de la crise économique, le pays avait besoin a besoin de sang neuf. L’Amérique comptait douze millions de chômeurs et se trouvait confrontée à la misère. Pour relancer la machine industrielle, il fallait donner des signes d’optimisme. Les designers s’y sont employés en exerçant leur influence sur le cadre de vie des Américains. Tout au long de la « streamline decade », ils ont instillé une esthétique épurée et purificatrice, emballant les désillusions de l’Amérique dans des formes enveloppantes et fuselées.

Chrysler Airflow + locomotive Union Pacific (1934) : deux modes de locomotion, une même esthétique épurée, avec des formes enveloppantes et fuselées.
Chrysler Airflow + locomotive Union Pacific (1934) : deux modes de locomotion, une même esthétique épurée, avec des formes enveloppantes et fuselées.

 

Portfolio (4 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (26)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Les looks profilés confèrent un aérodynamisme de haute volé.

Par

Peugeot est mal barré avec ses SUV ....

Par Ala52hx

Un article bien rédigé et intéressant, cela nous change du sieur Lecondé.

Par

J'ai beaucoup apprécié cet article sur une partie du monde que l'automobile que je trouve peu mise en avant !

Par Profil supprimé

En réponse à bruno35115

Peugeot est mal barré avec ses SUV ....

Les SUV en général sont loin de la pureté niveau design.

Par

En réponse à bruno35115

Peugeot est mal barré avec ses SUV ....

Lol, peugO C tro nul ! Lol !

Ah, on me fait signe dans l'oreillette qu'en fait, il n'y aurait pas que PegO lol qui propose des SUV...

Par

En réponse à bruno35115

Peugeot est mal barré avec ses SUV ....

Le champion de la camionnette au profil d'armoire normande, c'est VAG. Pas PEUGEOT, VAG. Entre un racé et musclé 5008 et... ces choses issues de chez Skoda... Mon Dieu, comment peut-on se plaindre du style frais et viril des modèles PEUGEOT ?

Par

Les arrêtes de la Countach n'empêchaient pas son design d'être, à l'origine, d'une grande pureté. bien au contraire... Sa ligne a été saccagée au fil du temps.

Par

En réponse à LionDePrestige

Le champion de la camionnette au profil d'armoire normande, c'est VAG. Pas PEUGEOT, VAG. Entre un racé et musclé 5008 et... ces choses issues de chez Skoda... Mon Dieu, comment peut-on se plaindre du style frais et viril des modèles PEUGEOT ?

Trouver une 5008 non cubique c’est se foutre toute la trousse de dessinateur dans l’œil en débutant par la règle qui l’a dessinée.

Même un Tiguan est plus en courbes.

Par

Est-ce à dire que l’on vit une époque de bouleversement automobile en terme de style ? Je ne m’en crois pas mais bien de ce que les européens affichent tous désormais un style tranché en arrêtes ou en courbes, c’est selon.

Pour revenir au Streamline, une Cord de cette époque serait aujourd’hui considérée par beaucoup comme plus baroque qu’épurée, idem pour une Auburn. Difficile de parler de suprématie aussi de la ligne effilée de lepoque Qui n’a pas touché toutes les marques tout autant que le biodesign a surtout été l’œuvre de japonais au final.

Époque actuelle : variété

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire