Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Dyson : la première voiture pour 2020, suivie de deux autres modèles

Dyson part littéralement de zéro pour produire ses premiers véhicules électriques. Le spécialiste de l'électroménager va investir 2,2 milliards d'euros pour créer ses voitures, et le premier modèle devrait voir le jour d'ici 2020. Dyson ne devrait en revanche pas pouvoir utiliser de batteries spéciales "solid-state". Le nouveau constructeur resterait sur des batteries plus classiques au lithium, au moins dans un premier temps.

Dyson : la première voiture pour 2020, suivie de deux autres modèles

L'aventure automobile est passionnante mais aussi très compliquée, surtout aujourd'hui, où les tendances évoluent vite et où les normes environnementales castrent parfois la moindre ambition d'un ingénieur motoriste. Le spécialiste de l'électroménager, Dyson, connu pour ses aspirateurs, va se lancer dans la création d'une marque automobile, et selon le Financial Times, Dyson pourrait lancer son premier modèle dès 2020.

Il s'agirait d'une voiture un peu "à part" (d'un point de vue design, au moins), selon une source proche du dossier qui parle d'une cadence de production de quelques milliers de voitures par an, mais pas plus. Le premier modèle devrait donc être assez confidentiel, mais il sera suivi par deux autres autos qui sont apparemment au programme.

Tout ce beau monde fonctionnera à l'électrique, mais contrairement à ce que l'on a pu lire un peu partout jusqu'à présent, Dyson ne devrait pas pouvoir vendre sa première auto avec les fameuses batteries "solid state". Une technologie qui permet de nombreux avantages : l'électrolyte étant non plus liquide ou gélifié mais solide, ces batteries sont plus performantes, moins lourdes et moins dangereuses en cas d'incendie.

Pour le moment, peu de constructeurs parlent de ces batteries. Le seul à s'être publiquement fixé un objectif est Toyota, qui espère commercialiser des véhicules les utilisant dès 2025.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire