Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Emissions de CO2 : les marques françaises bien placées, Ferrari et Aston Martin sanctionnées

Emissions de CO2 : les marques françaises bien placées, Ferrari et Aston Martin sanctionnées

L'agence européenne de l'environnement vient de rendre public le rapport annuel sur les émissions de CO2 des constructeurs, sur leurs objectifs à atteindre et sur les écarts qui existent en réalité et chiffre à atteindre. Les marques françaises sont dans la bonne moyenne, tandis que Ford, BMW ou encore Opel sont à la traîne par rapport à leurs objectifs personnels. Ferrari et Aston Martin sont les deux marques qui paieront des pénalités.

Le verdict pour l'année 2015 est tombé : l'agence européenne de l'environnement a classé les constructeurs en fonction de leurs émissions moyennes de CO2 (moyenne calculée en fonction du catalogue, et pondérée par les ventes), tout en tenant compte des objectifs de chacun. Il faut en effet rappeler que toutes les marques ne sont pas logées à la même enseigne avec des valeurs à atteindre différentes.

 

Dans la liste des marques qui ont droit à des "exonérations" dues à leurs faibles volumes de ventes, nous retrouvons Lamborghini, Alpina, Ferrari ou encore Aston Martin. Ces deux dernières n'ont en revanche pas pu atteindre leurs objectifs : "alors que certains constructeurs auraient dépassé les limites en 2015, ils ont pu rester dans une fourchette acceptable grâce aux dérogations accordées aux marques faisant partie d'un groupe. Deux constructeurs, Aston Martin et Ferrari, ont dépassé (largement) leurs limites d'émissions de CO2 et devront donc payer des amendes". Ces pénalités seront toutefois ridicules : 410 760 € pour Ferrari et seulement 36 370 € pour Aston Martin, le calcul étant fait sur le nombre de véhicules vendus (faible, donc les amendes sont limitées). 

 

Pour être plus concis : il faut bien rappeler que les constructeurs comme Lamborghini, qui dépasse très largement l'objectif qui leur est fixé, peuvent se permettre de gros écarts puisqu'ils ont une dérogation supplémentaire (à celle donnée aux marques qui font de petits volumes) en faisant partie d'un groupe automobile (Volkswagen, en l'occurrence). Ce qui n'est pas le cas de Ferrari, ni d'Aston Martin.

 

En ce qui concerne les bons élèves, nous retrouvons les marques françaises, avec une moyenne d'émissions de CO2 en 2015 qui est déjà proche de l'objectif de 2021. Ford, Opel ou encore BMW ont un taux de progression plus faible et doivent "fournir plus d'efforts" selon l'EEA (agence européenne de l'environnement) s'ils veulent arriver en 2021 à être sous la limite imposée. Sans quoi les amendes pourraient faire bien plus mal qu'à Ferrari et Aston Martin.

 

Dossier de l'EEA à retrouver par ici.

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire