Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Ford Kuga E85 : l'affaire du moment

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Comme de très nombreux Français, vous rêvez de vous acheter un SUV. Malheureusement, l’augmentation du prix du carburant vous effraie. Ford a pensé à vous et commercialise une version fonctionnant au bioéthanol (E85), le carburant le moins cher du marché. Essai.

Essai - Ford Kuga E85 : l'affaire du moment

En bref

Inédite version bioéthanol

150 ch

À partir de 29 200 €

100 € de plus que l’essence 

 

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à une nouveauté datant de 7 ans. Cela peut vous étonner mais c’est pourtant la réalité car le Ford Kuga est en fin de vie et sera remplacé au second trimestre 2020 par une nouvelle génération. En attendant son renouvellement, le SUV compact de Ford est revenu sur le devant de la scène en février dernier avec l’annonce de l’arrivée d'une version fonctionnant au bioéthanol. Et cela a eu, à la surprise de tous, des répercussions immédiates sur les commandes puisqu’en l’espace de quelques semaines, le mix des ventes qui était de 90% diesel a basculé en 85% bioéthanol, avant même l’arrivée en concessions, qui s’est déroulée en juillet.

Si l’attrait du public pour l’E85 est récent, l’intérêt de Ford ne l’est pas puisque le constructeur américain avait lancé en Europe en 2001 une Focus fonctionnant avec ce biocarburant. 4 ans plus tard, Ford mettait en place une gamme complète en France (Focus, C-Max, Mondeo, S-Max et Galaxy), mais cette initiative s’est vite avérée un échec en raison du manque de stations-service, d’absence d’incitation fiscale (les modèles étaient malussés) et surtout de la prépondérance du diesel qui représentait  77% du marché à cette époque.

Près de 20 ans plus tard, Ford revient à la charge avec une filière bioéthanol qui s’est massivement développée. Aujourd’hui, près de 1 500 stations-service existent, dont plus de 360 ont été mises en place depuis le 1er janvier dernier. À côté de cette expansion, il y a surtout un autre facteur qui a décidé Ford à retenter l’expérience : l’inflation du prix des carburants. L’E85 est en effet moitié moins cher que les autres. Une différence conséquence, qui s’explique par des taxes nettement moins importantes. De quoi attirer les automobilistes toujours sensibles à l’argument financier.

Essai - Ford Kuga E85 : l'affaire du moment

À l’usage, impossible de faire la distinction entre une version essence et E85 puisque les modifications sont très légères, même sur le plan mécanique : elles consistent simplement en l'adoption d’un circuit d’alimentation, de sièges de soupapes et d’une gestion électronique spécifiques. Notre Kuga ne demande donc aucun temps d’adaptation. Une bonne nouvelle qui ne masque tout de même pas l’âge de ce SUV. Alors certes, sur route, il n’est pas désagréable mais ce n'est clairement pas ni le plus confortable, ni le plus dynamique de la catégorie avec notamment des mouvements de caisse et une direction un peu floue. Même constat pour le moteur qui, malgré une puissance honorable de 150 ch et 270 Nm de couple, donne l’impression de manquer cruellement de punch et de vivacité. Pourtant, avec un 0 à 100 km/h abattu en 9,7 s, les performances ne sont pas ridicules mais la boîte longue et surtout le poids de 1 615 kg le pénalisent.

La planche de bord est un élement qui a le plus vieilli.
La planche de bord est un élement qui a le plus vieilli.

L’âge de ce Kuga se fait également sentir à son bord. La planche de bord paraît très datée avec une partie centrale dont le haut accueille un lecteur CD mais également des lignes basiques. La qualité des plastiques employés est correcte.

Essai - Ford Kuga E85 : l'affaire du moment

En fait, son intérêt réside ailleurs. En utilisant de l’E85, ce Kuga se révèle particulièrement intéressant sur le plan financier. Certes, il faudra tout d’abord s’habituer à une consommation supérieure d’environ 25% par rapport à une version essence traditionnelle. Sur notre essai, nous avons ainsi enregistré une moyenne avoisinant les 11l/100 km. Mais c’est en passant à la pompe que l’on voit la différence avec un prix moyen de l’E85 de 0,68 €/l contre 1,48 €/l pour le SP95-E10 ou 1,45 €/l pour le diesel. Même en intégrant la surconsommation, on arrive à une économie annuelle de 600 € pour un automobiliste parcourant 13 000 km au volant d’une voiture essence. Ajoutez à cela une carte grise gratuite dans la majorité des régions et une absence de malus en raison d’un abattement fiscal, de quoi accroître vos économies, d’autant que cela ne se fait pas au détriment du prix d’achat (à partir de 29 200 €), qui est seulement supérieur de seulement 100 € à la version essence.

Ce fort engouement a surpris tout le monde et même les responsables de Ford qui devraient prochainement lancer d’autres modèles fonctionnant à l’E85. Toutefois, impossible de prévoir quand et quels modèles seront concernés. Espérons que la Fiesta ou le nouveau Puma en fassent partie.

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,52 m
  • Largeur : 1,83 m
  • Hauteur : 1,70 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 456 l / 1653 l
  • Boite de vitesse : Méca. à 6 rapports
  • Carburant : Biocarburant
  • Taux d'émission de CO2 : 170 g/km
  • Malus : 10980 €
  • Date de commercialisation du modèle : Février 2019

* pour la version II (2) 1.5 FLEXIFUEL-E85 150 4X2 ST-LINE.

Photos (17)

En savoir plus sur : Ford Kuga 2

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire