Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Renault Talisman BluedCi 200 : que vaut le diesel le plus puissant ?

La Renault Talisman tente de survivre sur un marché en déclin. La familiale française a d’ailleurs renouvelé l’ensemble de ses motorisations pour rester dans le coup face à un malus toujours plus pénalisant. Dans la foulée, l’offre s’enrichit du 2.0 BluedCi de 200 ch qui viendra coiffer l’offre diesel.

Essai - Renault Talisman BluedCi 200 : que vaut le diesel le plus puissant ?

En bref

A partir de 42 200 €

Volume de coffre : de 572 à 1 681 litres

Roues arrière directrices

Depuis l’explosion des SUV, le marché des berlines traditionnelles est en chute libre. Ce segment qui représentait encore près d’un million de véhicules il y a 10 ans ne représente plus que 450 000 ventes par an sur le Vieux Continent. Seule la Volkswagen Passat semble résister aux assauts des SUV. Pour les rares marques encore présentes, les temps sont durs et particulièrement pour la Talisman. En effet, les ventes de la Française se sont effondrées de près de 40% l’an dernier sous les 20 000 exemplaires. En cause, la conjoncture naturellement mais aussi un mauvais timing de l’offre de motorisations, lourdement pénalisées par la fiscalité. La berline a depuis renouvelé l’ensemble de ses motorisations, et ce, avant le traditionnel restylage de mi-carrière prévu en 2020. Ceci vaut pour la berline et pour le break. 

La Talisman est davantage plebiscitée par les clients dans sa version break, "Estate"
La Talisman est davantage plebiscitée par les clients dans sa version break, "Estate"

Désormais le haut de gamme en diesel est assuré par le 2.0 BluedCi 200. Il s’agit d’une évolution du 2.0 dCi autrefois utilisé par la Laguna 3. Parmi les nombreuses modifications apportées, on note l’apparition d’un système SCR pour réduire les émissions de Nox, qui nécessite un additif : l’AdBlue. Le quatre cylindres développe ici une puissance de 200 ch pour un couple maxi de 400 Nm. Il est aussi exclusivement proposé avec la boîte automatique EDC à 6 rapports. Nous avons eu l’occasion de mettre à l’épreuve cette mécanique sur un trajet de 2 000 Km à bord de la version break (Estate) en finition Initiale Paris (47 500 €).

La boîte EDC est livrée d'office avec le BluedCi 200.
La boîte EDC est livrée d'office avec le BluedCi 200.

Son principal défaut ? Sa boîte de vitesses. L’EDC souffre de lenteurs et gère plutôt mal les relances quand la demande au pied droit est urgente. La faute vraisemblablement au calibrage nécessaire à passer les normes de pollution. Vraiment dommage car ce 2.0 BluedCi est pétri de qualités. C’est un diesel sobre et agréable à conduire. D’ailleurs, ses performances ne sont pas ridicules pour la catégorie avec un 0 à 100 km/h en 7,5 s et une V-max de 234 km/h. A rythme de sénateur, il répond présent dans toutes les situations le tout sans vociférer. L’on se réjouit aussi du bilan « économique » avec une consommation moyenne de 6,5 l/100 km relevée sur un parcours mixte (routes secondaires, ville et autoroute) et un malus aussi bien contenu avec seulement 140 € de taxe (130 g de CO2/km).

Le châssis à 4 roues directrices est de série sur la finition Initiale Paris.
Le châssis à 4 roues directrices est de série sur la finition Initiale Paris.

Nous étions déjà séduits par les qualités routières de la Talisman en configuration de base. La française possède un châssis équilibré, prévenant et son poids moyen est plutôt contenu (1 500 kg) pour la catégorie. Si vous ajoutez le système à 4 roues directrices et l’amortissement piloté, ici de série sur cette finition haut de gamme « Initiale Paris », vous obtenez l’accord parfait entre dynamisme et confort. L’empattement important devient quasi inexistant en manœuvre car l’arrière est mobile et les suspensions paramétrables renforcent à loisir soit le dynamisme soit le confort. Et dans ce domaine, la Talisman coche toutes les bonnes cases : insonorisation, amortissement, moelleux des sièges. Vous ne sentirez absolument pas que la familiale repose sur d’imposantes jantes de 19 ‘’ tant le travail des suspensions est efficace.

Cette finition Initiale Paris embarque le meilleur de la technologie Renault

L'intérieur est vraisemblablement le principal défaut de la Talisman. Le dessin et la tablette centrale sont dépassés. On se console par une qualité de finition plutôt flatteuse.
L'intérieur est vraisemblablement le principal défaut de la Talisman. Le dessin et la tablette centrale sont dépassés. On se console par une qualité de finition plutôt flatteuse.

Financièrement, seulement 1 400 € séparent la carrosserie break de la berline. Ce serait d’ailleurs dommage de ne pas les investir car, la Talisman Estate s’avère plus pratique malgré un volume de coffre plus réduit. En effet, cette version Estate offre 572 litres de base contre 608 litres pour la berline. Le coffre de la française se place globalement dans la moyenne basse du marché. Toutefois, sa forme plus carrée et l’importante longueur de chargement facilitent la vie lorsqu’il s’agit de transporter des objets longs. Tous sièges rabattus (depuis le coffre via une molette mécanique), le volume grimpe à 1 681 litres, ce qui la rapproche de la Volkswagen Passat SW (1 780 litres), leader du marché. Si en revanche vous cherchez du volume, la Skoda Superb Combi (de 660 à 1 950 litres) reste la référence.

Essai - Renault Talisman BluedCi 200 : que vaut le diesel le plus puissant ?
Essai - Renault Talisman BluedCi 200 : que vaut le diesel le plus puissant ?

L’intérieur est peut-être le plus gros défaut de la Talisman. La familiale accuse un retard certain face à la concurrence en matière de qualité perçue et de technologies embarquées. Cette version Initiale Paris sauve les meubles par la présence d’un cuir de bonne qualité mais globalement les plastiques sont de moins bonne facture que la concurrence. Une Peugeot 508 SW affiche un tout autre standing. Et lorsqu’il s’agit de manipuler le système multimédia « R-Link 2 », le fossé se creuse. L’imposante tablette verticale présente des graphismes archaïques et son utilisation est très peu ergonomique. Par exemple, régler la ventilation impose plusieurs manipulations. Face à des systèmes plus pointus comme celui de la Volkswagen Passat, le R-Link fait figure de game boy.

Essai - Renault Talisman BluedCi 200 : que vaut le diesel le plus puissant ?
Essai - Renault Talisman BluedCi 200 : que vaut le diesel le plus puissant ?

La motorisation 2.0 BluedCi 200 ch est disponible à partir du niveau de finition Intens dès 40 800 € sur la berline et 42 200 € pour le break. Ne vous fiez pas au prix indiqué, car il est aisé de trouver des réductions de près de 35% chez un mandataire. Ainsi la Talisman offre un rapport prix/équipement compétitif puisque cette finition haut de gamme Initiale Paris embarque le meilleur de la technologie Renault comme par exemple le système audio Bose avec 12 haut-parleurs, l’affichage tête haute, les jantes de 19’’, la suspension pilotée et les roues arrière directrices. 

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,86 m
  • Largeur : 1,87 m
  • Hauteur : 1,46 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 503 l / 1681 l
  • Boite de vitesse : Auto. à 6 rapports
  • Carburant : Diesel
  • Taux d'émission de CO2 (norme NEDC) : 130 g/km
  • Malus : 818 €
  • Date de commercialisation du modèle : Décembre 2018

* pour la version ESTATE 2.0 BLUE DCI 200 INITIALE PARIS EDC.

Le bonus / malus affiché est celui en vigueur au moment de la publication de l'article.

Photos (31)

En savoir plus sur : Renault Talisman Estate

SPONSORISE

Essais Break

Fiches fiabilité Break

Achetez votre Renault Talisman

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire