Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai vidéo - Mercedes SLC : recette inchangée

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Le petit roadster de la maison Mercedes est renouvelé cette année avec un restylage important qui apporte quelques changements et un nouveau nom : oubliez SLK, ce sera désormais SLC. Ce dernier conserve les qualités de son aîné en y apportant quelques petites touches que nous détaillons dans cet essai.

Essai vidéo - Mercedes SLC : recette inchangée

En bref

A partir de 36 100 €

Diesel de 204 ch

Volume de coffre pouvant aller à 335 litres

En 1996, Mercedes lance son premier roadster compact, le SLK, pour "sportlich, leicht, kurz", qui signifie sportif, léger et court. Depuis, plusieurs générations se sont succédé mais 20 ans après la naissance de ce sympathique cabriolet, Mercedes chamboule tout et remplace le nom SLK par SLC, pour une plus grande cohérence avec le reste de la gamme (on le rappelle, le catalogue Mercedes est structuré par les modèles A, C, E et S). Les initiales ne veulent donc probablement plus rien dire mais au moins, le roadster rentre dans le rang. 

 

Essai vidéo - Mercedes SLC : recette inchangée

Essai vidéo - Mercedes SLC : recette inchangée

 

  

La recette originale est en tout cas conservée. Le roadster est toujours sportif, (un peu moins) léger et très court, avec seulement 4,13 mètres, ce qui lui donner une vraie vocation urbaine en plus d'être agréable à conduire sur les axes secondaires. Le style évolue, lui, très peu avec des retouches sur les feux et sur la partie basse du bouclier arrière.

 

Essai vidéo - Mercedes SLC : recette inchangée

 

 

Dans l'habitacle, les changements sont encore moins nombreux et nul doute que les habitués du SLK s'y retrouveront immédiatement. Les qualités de ce dernier sont reportées sur le SLC avec des matériaux de qualité, des assemblages qui ne souffrent d'aucun reproche et une présentation plutôt agréable. Seule l'ergonomie pèche avec un système d'infotainment pas forcément très intuitif et certaines commandes qui ne tombent pas toujours bien sous la main. Je pense notamment au comodo du régulateur de vitesse qui se confond parfois avec celui des clignotants.

Essai vidéo - Mercedes SLC : recette inchangée
Essai vidéo - Mercedes SLC : recette inchangée
Essai vidéo - Mercedes SLC : recette inchangée

Le volume de coffre, lui, varie entre 180 et 285 litres, selon la configuration (découvert ou en coupé). C'est entre 40 et 50 litres de moins que le SLC en essence, et cette différence s'explique par la présence d'un réservoir d'Adblue à l'arrière, qui réduit donc significativement la capacité de chargement. En ce qui concerne la manœuvre d'ouverture du toit, cela se passe en roulant (seulement si l'on démarre l'ouverture à moins de 5 km/h, et en ne dépassant pas les 40 km/h), ou à l'arrêt, mais toujours avec l'obligation de verrouiller le système de couvre-bagage, très facile à manipuler au demeurant.

 

 

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,13 m
  • Largeur : 1,81 m
  • Hauteur : 1,30 m
  • Nombre de places : 2 places
  • Volume du coffre : 180 l / NC
  • Boite de vitesse : Auto. à 9 rapports
  • Carburant : Diesel
  • Taux d'émission de CO2 : 114 g/km
  • Malus : 150 €
  • Date de commercialisation du modèle : Avril 2016

* A titre d'exemple pour la version 250 D EXECUTIVE 9G-TRONIC.

Le bonus / malus et le taux d'émission de CO2 sont données à titre d'indication pour la version la plus écologique.

Photos (31)

En savoir plus sur : Mercedes Slc

SPONSORISE

Essais Cabriolet

Fiches fiabilité Cabriolet

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire