Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Europe : l'électrique et l'hybride décollent, mais pas partout

Dans Ecologie / Electrique / Autre actu écologie

La part de marché des voitures électrifiées n'atteint pas encore des sommets, mais dans certains pays, la progression est tout de même présente. L'ACEA (association des constructeurs européens d'automobiles) pointe toutefois du doigt la trop grande disparité de la croissance des électriques en Europe.

Europe : l'électrique et l'hybride décollent, mais pas partout

Si la croissance du véhicule électrique est flatteuse dans certains pays, la situation est trop disparate pour que l'Europe atteigne les objectifs ambitieux qu'elle s'est fixés pour 2025 et 2030 en matière de rejets de CO2 dans les transports. C'est ce que conclut l'ACEA, l'association des constructeurs automobiles européens, qui pointe du doigt la quasi absence de voitures électrifiées dans certains pays.

Concrètement, l'Europe est coupé en deux, dans deux sens : du Nord au Sud, mais aussi de l'Est à l'Ouest. Sans surprise, c'est le Nord-Ouest du continent qui est le lieu privilégié pour vendre des voitures électriques et hybrides. Il existe cependant une exception étonnante : le Luxembourg, où la part des électriques et hybrides est... nulle, malgré un pouvoir d'achat favorable.

L'ACEA omet toutefois un marché important, le plus important, même : la Norvège, où la part de marché des électriques est à deux chiffres. Un cas évidemment unique en Europe.

Les ventes de ces véhicules à énergie alternative sont à mettre en corrélation avec le niveau de vie des habitants. Un Bulgare ou Roumain aura bien plus de mal à s'offrir une voiture électrique en 2019, vu le prix moyen de ces autos et les contraintes encore existantes. D'autres pays comme l'Italie ont un profil particulier avec une forte popularité des véhicules fonctionnant au gaz naturel. Là encore, une particularité au sein de l'Europe, due... à l'offre des constructeurs, et à une infrastructure suffisante.

L'ACEA (présidée par Carlos Tavares, le patron de PSA, qui était plutôt réticent jusqu'ici aux électriques) redemande aux gouvernements d'accentuer les efforts pour inciter les acheteurs à se tourner vers les électriques, qui, pour l'instant, restent réservés à une clientèle plutôt aisée. A un an de l'échéance des 95 g/km de CO2 imposés par l'Europe, c'est probablement insuffisant pour bon nombre de constructeurs.

 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (44)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Question:

A-t-on des retours sur l'usage quotidien pendant les périodes de grand froid qui existent en Norvège, Suède et Finlande entre autres? Ce qui est le plus intéressant reste l'autonomie quand la température extérieure est de -20°, de nuit avec le chauffage indispensable pour survivre.

Par

En réponse à GY201

Question:

A-t-on des retours sur l'usage quotidien pendant les périodes de grand froid qui existent en Norvège, Suède et Finlande entre autres? Ce qui est le plus intéressant reste l'autonomie quand la température extérieure est de -20°, de nuit avec le chauffage indispensable pour survivre.

Et c'est la qu'il y en a le plus !!

Par

Le 0% à tous les niveaux au Luxembourg ne voudrait-il pas dire le manque de donnée ?

Les électriques et hybrides sont loin d'être marginales au Luxembourg, je dirais même que leurs nombres à fortement augmenté ces dernières années.

Je ne passe pas une journée sans croiser une hybride ou électrique, les bornes de charges pop de partout...

La fiscalité est en plus assez avantageuse pour le choix d'une électrique, le nombre devrait continuer d'augmenter.

Par

En réponse à Corvintetö

Le 0% à tous les niveaux au Luxembourg ne voudrait-il pas dire le manque de donnée ?

Les électriques et hybrides sont loin d'être marginales au Luxembourg, je dirais même que leurs nombres à fortement augmenté ces dernières années.

Je ne passe pas une journée sans croiser une hybride ou électrique, les bornes de charges pop de partout...

La fiscalité est en plus assez avantageuse pour le choix d'une électrique, le nombre devrait continuer d'augmenter.

C'est ce que je me disais :bah:

Par

Le seul truc que je retiens dans cette étude est :

FCEV = 0%

Et ce n’est pas près de changer.

:ptèdr:

Par

En plus, la presse luxembourgeoise en fait souvent la promotion...

http://www.lessentiel.lu/fr/luxembourg/story/la-tesla-de-la-police-tombe-en-panne-sur-l-a1-15770207

Par

En réponse à Corvintetö

Le 0% à tous les niveaux au Luxembourg ne voudrait-il pas dire le manque de donnée ?

Les électriques et hybrides sont loin d'être marginales au Luxembourg, je dirais même que leurs nombres à fortement augmenté ces dernières années.

Je ne passe pas une journée sans croiser une hybride ou électrique, les bornes de charges pop de partout...

La fiscalité est en plus assez avantageuse pour le choix d'une électrique, le nombre devrait continuer d'augmenter.

Le Grand Duc lui-même a une Modèle S...

Non clairement, c'est des données manquantes.

Par

En réponse à Rodger29

Et c'est la qu'il y en a le plus !!

Sauf que comme toujours il faut prendre l'ensemble des informations. IL y en a plus, dans les zones urbaines, sachant qu'un pays comme l'Island est quasi désert hors des agglomérations. Donc petits trajets, accessibilité aisée au chargeurs, pas de souci de distances et d'isolement pour les utilisateurs majoritaires en zone urbanisées.

Par

En réponse à

Merci...:bien:

j allais justement écrire : purée et la Suisse ?? !! un marché des plus représentatifs (car pas de constructeurs nationaux ou sites de production)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire