Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Ferrari dévoile la 296 GTB, un petit modèle à V6 hybride

La 296 GTB est dotée d'un V6 turbo et d'un bloc électrique, avec une puissance maxi de 830 ch.

Ferrari dévoile la 296 GTB, un petit modèle à V6 hybride

Mine de rien, Ferrari électrifie son offre à grande vitesse. Après avoir lancé la SF90, son premier véhicule hybride rechargeable, le constructeur italien a levé le voile sur la 296 GTB, également dotée d'une motorisation plug-in.

Mais alors que la SF90 flirte avec le monde des hypercars, la nouvelle venue se place du côté de l'entrée de gamme. C'est ainsi une petite berlinette, à la manière de la F8 Tributo. Ferrari indique toutefois que cette dernière n'est pas remplacée par la 296 GTB.

Pour lui, la fiche technique particulière en fait un modèle bien à part. L'acronyme GTB (Gran Turismo Berlinetta) a d'ailleurs "été choisi pour souligner l’importance de ce nouveau moteur marquant le début d’une nouvelle ère pour la maison de Maranello".

Ferrari dévoile la 296 GTB, un petit modèle à V6 hybride

On trouve en position centrale arrière un nouveau V6 biturbo à 120° de 2992 cm3 qui développe 663 ch. Il est couplé à un bloc électrique de 167 ch. La puissance maxi combinée est de 830 ch. Le couple culmine à 740 Nm. La vitesse maxi dépasse les 330 km/h, le 0 à 100 km/h est réalisé en 2,9 secondes, le 0 à 200 km/h en 7,3 secondes.

Le véhicule est doté d'une batterie de 7,45 kWh, une petite capacité qui permet de ne pas trop pénaliser le poids, qui est de 1470 kg à vide (avec une répartition avant/arrière 40,5/59,5). Forcément, avec une batterie de cette taille, ce n'est pas la championne de l'éco-conduite, avec une autonomie en tout électrique d'environ 25 km. Mais avec une Ferrari c'est déjà pas mal !

Ferrari dévoile la 296 GTB, un petit modèle à V6 hybride

Côté look, si on retrouve l'allure d'une berlinette de Ferrari, on note que la 296 a un look plus lisse, plus fluide, qui évoque d'une certaine manière le coupé Roma. Il faut dire que l'auto cache certains éléments aéro, comme un spoiler actif intégré au pare-chocs arrière. Son rôle ? Assurer 100 kg de déportance supplémentaire sur l’essieu arrière. Par rapport aux précédentes berlinettes, l'empattement a été raccourci de 5 cm, "au profit de la maniabilité et du dynamisme".

A bord, comme dans la SF90, la 296 reçoit un grand écran au niveau de l'instrumentation, qui permet de réduire fortement le nombre de commandes, renforcant l'impression sportive. Le passager a droit à un petit affichage digital face à lui.

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Ferrari

Toute l'actualité

Forum Ferrari

Commentaires ()

Déposer un commentaire