Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Fiabilité de l'Audi A1 : la maxi-fiche occasion de Caradisiac

Dans Guide fiabilité / Autres actu fiabilité

Fiabilité de l'Audi A1 : la maxi-fiche occasion de Caradisiac

Dates clés

  • Septembre 2010 : commercialisation de l'A1 3 portes.
  • Février 2012 : commercialisation de la version 5 portes Sportback.
  • Janvier 2015 : restylage. 
Calculer la cote de ce véhicule

En bref

Avec cette A1, Audi reste le seul constructeur premium à proposer un modèle sur le créneau des citadines, sauf à considérer que BMW s'y trouve aussi par le biais de Mini, et Mercedes par celui de Smart ! Héritière de l'A2, dont la commercialisation s'est arrêtée en 2005 faute de succès, l'A1 est une citadine plus classique, qui n'a pas l'aspect "minispace" de l'A2. Elle est extrêmement bien finie pour une si petite auto, son équipement est riche si l'on y met le prix, et la gamme de puissance est large, allant de 86 ch à 231 ch pour la version S1. Commercialisée à l'automne 2010, elle a vu sa gamme s'enrichir d'une version 5 portes "Sportback" en février 2012, plus habitable et pratique. Concurrente des Mini, Citroën DS3, Fiat 500, qui sont d'autres représentantes de la catégorie des citadines chics, elle est aussi voire plus chère qu'elles. Mais elle plaît malgré ses tarifs. Basée sur une plateforme de Volkswagen Polo, elle en reprend, en les améliorant, les qualités routières, que l'on ne peut dénigrer. Ce n'est pas fun à conduire, mais rassurant, et réglé tout de même plus "sportif". En termes de fiabilité, elle souffre des mêmes maux que sa cousine, puisqu'elle puise bien entendu ses éléments dans la banque d'organe du groupe Volkswagen, et qu'ils ne sont pas irréprochables. Voyons justement ce qui'il faudra vérifier.

Caradisiac a aimé

  • La qualité de finition
  • L'agrément de conduite
  • Le choix de motorisations
  • Les possibilités d'équipement
  • Le confort
  • Le volume de coffre

Caradisiac n'a pas aimé

  •  Les cotes élevées
  • 4 places seulement
  • Pas de boîte DSG sur les petites motorisations
  • Les places arrière peu spacieuses

Nos versions préférées

  • SPORTBACK 1.4 TFSI 122 AMBITION LUXE
  • SPORTBACK 1.6 TDI 105 S LINE

Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • La finition : elle est remarquable. Qualité des matériaux, assemblages, c'est vraiment impressionnant pour une citadine.
  • L'agrément de conduite : l'A1 est une auto facile à prendre en main, et à l'agrément de conduite de haut niveau, même si elle n'est pas très émotionnelle.
  • Les motorisations : il y a un vaste choix, aussi bien en essence qu'en diesel. Une citadine de 185 et même 231 ch, à transmission intégrale Quattro pour cette dernière, ce n'est pas courant. Un diesel de 143 ch non plus.
  • L'équipement : marque premium oblige, l'équipement de confort et de sécurité est complet, les possibilités de personnalisation existent aussi.
  • Le confort : malgré des suspensions fermes, le compromis comportement/confort préserve encore  bien les vertèbres des occupants.
  • Le coffre : son volume de 270 litres le place dans la moyenne de la catégorie. Il n'est en tout cas pas en retrait des concurrentes.

Ce qui peut faire hésiter

  • Les  prix : en occasion, difficile de faire une super affaire. Cette Audi, comme les autres, décote lentement. Il faut donc sortir le gros chèque pour s'offrir celle qui est pourtant la plus petite de la marque.
  • Les 4 places seulement : cette citadine est homologuée en 4 places seulement, ce qui réduit les possibilités de sortie en boîte entre potes. Seule la Sportback peut bénéficier (en option gratuite) d'une banquette arrière 3 places.
  • Les boîtes DSG : disponibles sur pas mal de moteurs, elles ne le sont pas sur les plus petits, justement ceux les plus adaptés pour un citadin. C'est dommage.
  • L'habitabilité arrière : non seulement, il n'y a que 2 places à l'arrière, mais en plus elles sont assez exiguës. Surtout en garde au toit.

Budget

Achat / Cote :

Chère à l'achat neuf, surtout en haut de gamme avec options. Et en plus, elle décote assez lentement. Du coup, en occasion, les tarifs sont encore salés ! Par exemple un premier prix en essence tourne autour de 9 500 €. En diesel, on trouve des exemplaires à 9 000 € mais ils ont 180 000 km en moyenne ! Sinon il faut plutôt compter 10 500 € pour un kilométrage plus raisonnable, de toute façon supérieur aux modèles essence (120 000 km contre 80 000).

Consommation :

L'A1 fait preuve d'une belle sobriété, que ce soit en essence ou en diesel. Les TSI permettent, en conduite coulée, de garder une bonne autonomie, tandis que les TDI, comme dans la Polo, et aidés par un poids plus contenu que sur les modèles supérieurs, sont sobres. 

Assurance :

Ce ne sera pas une surprise, mais la citadine Audi est tout simplement la plus chère à assurer dans sa catégorie. Prix élevés, coûts de réparation supérieurs, tout concourt à rendre ses primes plus élevées. D'environ 10 %. Le prix du premium… 

Prix des pièces :

Encore une fois on paye la marque. Et plus cher des pièces pourtant globalement identiques à celles d'une Volkswagen Polo. Le panier moyen est élevé. Embrayage, distribution, amortisseurs, il faudra mettre la main au portefeuille. À bien considérer. 

Entretien :

La marque est l'une de celles qui est la plus coûteuse en entretien (avec bien sûr BMW et Mercedes). Les intervalles de révision oscillent entre 15 000 et 30 000 km selon que l'on utilise des lubrifiants "Long Life" ou pas. Les TSI sont à chaîne de distribution, mais les TDI à courroie, à vérifier à partir de 5 ans et à remplacer lorsque nécessaire et dans la limite de 210 000 km. Les tarifs de main-d'oeuvre sont élevés. Au final, l'entretien est onéreux.

Fiabilité

Description :

L'A1 est basée sur une plateforme de Volkswagen Polo. Elle reprend aussi les motorisations du groupe VW. Et du coup, connaît les mêmes avatars en termes de fiabilité. Et ils sont plutôt nombreux malheureusement, ce qui agace au plus haut point les propriétaires, vu le prix qu'ils ont investi dans la voiture. D'autant que le service relation clientèle n'est pas du genre accommodant et refuse nombre de prises en charge, qui seraient pourtant logiques. Voyons ensemble quels sont les défauts les plus graves et récurrents, auxquels il faut faire attention en cas d'achat en occasion. 

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Chaîne de distribution. Sur les moteurs essence TSI et TFSI, elle peut faire du bruit, voire casser. Dans ce dernier cas, le moteur est aussi à remplacer. Mais pris à temps le souci n'importe que le remplacement de la chaîne et de ses tendeurs. Le moteur le plus touché semble le 1.2 TSI 86 mais quelques cas sur 1.4 également.
  • Pompe à eau. Très nombreux cas de fuite de la pompe à eau, sur tous les moteurs mais la grosse majorité des avaries se concentre sur le 1.6 TDI 90. Elle peut défaillir dès 20 000 km. Son remplacement impose celui de la courroie de distribution. Il faut insister pour une prise en charge totale avant 50 000 km. Les premiers propriétaires n'en ont pas toujours bénéficié.
  • Boîte S-Tronic. C'est une DSG7 qui se cache sous cette appellation Audi. Elle émet des bruits de ferraille inquiétant sur de nombreux modèles équipés, dès les premiers kilomètres, qui peuvent conduire à son remplacement.
  • Injecteurs. Surtout sur les 1.6 TDI 90 et 105, défaillance des injecteurs, dès 40 000 km. Ils sont à remplacer. Et Audi doit participer selon le kilométrage déjà parcouru (100 % à moins de 50 000 km, 50 % pour 100 000 km par exemple).
  • Turbo. Les cas sont rares, mais existent. Le turbo peut rendre l'âme 1.4 TSI 122 et 185) dès 40 000 km. Les remplacements doivent alors donner lieu à des prises en charge conséquentes.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Vanne EGR. Tous les diesels sont touchés par un encrassement de cette vanne de recyclage des gaz d'échappement, mais c'est le 1.6 TDI 105 qui est le plus fragile à ce niveau. Seul un remplacement résout efficacement le souci.
  •  Surconsommation d'huile. Touche spécifiquement le 1.4 TFSI 185. La consommation peut frôler 1 litre pour 1 500 km. C'est beaucoup trop. Certains moteurs ont été remplacés, sur d'autres les gicleurs d'huile.
  • Roulements. Des remplacements prématurés ont été nécessaires sur quelques modèles, sans que ce soit épidémique.
  • Stop and Start. Ce système peut dysfonctionner (pas de coupure du moteur). Parfois le volant moteur est en cause (à remplacer), parfois une reprogrammation suffit.
  • Broutage à froid. Les 1.6 TDI peuvent brouter à froid par basses températures. Pas de réelle solution, mais cela reste rare.
  • FAP. Rare défaillance du capteur de pression du FAP.

Aspect extérieur :

  • Rien de particulier ou récurrent à signaler à ce chapitre. Tout juste peut-on noter des remplacements de feux arrière (ou du joint d'étanchéité seulement) suite à de la condensation interne.

Finition intérieure :

  • Rien à signaler à ce chapitre. 

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Voyants ABS/ESP. Ils peuvent rester allumés sans raison, une reprogrammation résout généralement le souci. Si non, des remplacements de capteurs ABS et ESP sont envisagés.
  • Climatisation/ventilation. Possibles mais rares dysfonctionnements de la ventilation, ou absence de froid. Le bloc ventilation est à remplacer dans le premier cas, le condenseur de climatisation dans le second.

Rappel de rectification en concession :

  • Pas de rappels de sécurité officiels, mais de nombreuses actions de mise à niveau, sans forcément envoi de courrier de la part du constructeur. Mises à jour de la radio, des tuners, du système multimédia, du turbo sur 1.2 TSI ont eu lieu. Pour savoir si toutes ces mises à niveau ont bien été réalisées, un passage ou un coup de fil chez un concessionnaire Audi avec la carte grise suffit. 

Meilleures versions

En Essence : SPORTBACK 1.4 TFSI 122 AMBITION LUXE

En essence, ce 1.4 TSI 122 ch est un très agréable compagnon. Il est punchy, sobre lorsqu'on le mène tranquillement. Il faut surveiller certains points en fiabilité mais globalement et aujourd'hui, c'est le meilleur choix. A prendre en version Sportback, plus pratique, et en finition Ambition Luxe, bien dotée.
Commercialisation : 2011
Puissance fiscale : 6
Puissance réelle : 122
Emission de CO2 : 126 g/km
note :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

En Diesel : SPORTBACK 1.6 TDI 105 S LINE

En diesel, il faut faire attention à la fiabilité des blocs. Après, quitte à choisir, autant prendre un TDI 105, qui sera plus polyvalent que le 90 ch, car plus performant. Il est en tout cas très sobre. A choisir aussi en version Sportback pour les 5 portes et leur côté pratique. La finition S-Line est bien équipée et propose une présentation plus "sport".
Commercialisation : 2011
Puissance fiscale : 5
Puissance réelle : 105
Emission de CO2 : 99 g/km
note :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

SPONSORISE

Avis Audi A1

A1 (2) 1.0 TFSI 95 ULTRA AMBITION (2015)

Par  le 06 Octobre 2021 à 12h34

Excellente petite voiture, une qualité remarquable aussi bien extérieurement qu’intérieurement, c’est simple, on ne retrouve rien d’aussi bien fini ; ni même dans la dernière génération d’A1, c’est dire !La motorisation convient parfaitement à mes trajets, d’une quarantaine de km/jour sur le réseaux secondaire de 70 à 90 km/h, puis en ville. Ce trois cylindres est très surprenant (j’ai étais le premier surpris avec des apprioris que je trouve stupide d’avoir pensé avant sur ce type de cylindrée), très vif, ne vibrant pas du tout (il est amorti par des coussins en caoutchouc dans la baie moteur) il ferait presque penser à un quatre cylindres. Avec une sonorité vraiment sympathique en plus. Ayant une conduite largement souple et calme, je tourne sur du 5L à l’année, sachant que l’on peut atteindre plutot facilement les 3,5 à 4L pour un trajet d’une 20 de km dans les conditions favorables. En hiver, il faudra plus tôt se contenter de 5 à 6L. Les points plus négatifs seraient pour moi la suspension, bien trop ferme et trépidante (je suis chaussé sur du 17 pouces, cela ne doit pas aider), un infotainment daté qui vieillit assez mal, cela je ne m’en sers que très peu, on peut rabattre l’écran pour ne plus le voir !Côté positif, j’adore la tenue de route, les sièges sports, la qualité globale de cette voiture mais aussi le personnel de la concession qui est d’une rare gentillesse et efficacité.

Essais Audi A1

Forum Audi A1

Help me

Par Andre44 Le 22 Novembre 2021 à 14h53

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire