Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Finalement, Dyson abandonne son projet de voiture électrique

Finalement, Dyson abandonne son projet de voiture électrique

Improbable retournement de situation du côté du Royaume-Uni. Alors que Dyson avait ouvert une entité spéciale pour la branche automobile, avec 500 emplois et 2 milliards d'euros d'investissements prévus, le patron de Dyson a annoncé à ses salariés que le projet était finalement abandonné.

Un budget prévu à plus de deux milliards d'euros, 500 emplois, une nouvelle division créée spécifiquement pour l'aventure et un premier prototype en phase d'essais : tout était bien parti pour la voiture Dyson, le spécialiste anglais de l'électroménager. Mais un rebondissement énorme vient d'avoir lieu, puisque James Dyson, le fondateur de la société, a envoyé une note interne à ses employés leur expliquant que le projet de voiture électrique haut de gamme de Dyson tombait à l'eau, et était purement et simplement annulé.

"Nous avons tout tenté au cours du process de développement, nous ne pouvons simplement pas trouver de solution pour rendre le projet viable d'un point de vue commercial", explique le patron de Dyson.

Il faut en effet rappeler que l'une des particularités de la voiture électrique de Dyson était l'utilisation des batteries dites "solides", qui reposent sur des électrolytes solides. Des batteries plus fiables, moins dangereuses (moins de risques d'embrasement ou d'explosion), et surtout à meilleure densité énergétique. Or, jusqu'à aujourd'hui, aucun industriel (y compris en Asie) n'a su commercialiser cette technologie de batteries de façon massive, avec la rentabilité à la clé.

Dyson aurait également revu sa copie après avoir constaté les difficultés rencontrées par les "jeunes" marques qui misent sur la mobilité électrique, comme Tesla, ou Nio.

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (140)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

peut-être ont-ils fait une étude de marché qui a montré que ça ne serait pas aussi facile que pour les aspirateurs, de proposer un prix de vente proportionnel au nombre de décibels et de kwh consommés?

Par

En même temps personne n'y avait vraiment cru...

Par

Dommage, on aurait enfin entendu passer les VE....

Par

Je crois savoir qu'un autre designer ou constructeur a parié sur le lithium à électrolyte solide. Henrik Fisker qui propose une voiture haut de gamme, mais on a plus de nouvelles. La technologie Li-ion actuelle a eu d'autres détracteurs qui présentaient leur solution lithium-métal-polymère. Ces constructeurs qui ont utilisé la techno LMP (bluecar, bluesommer et e-mehari) ont aussi connu un échec.

Par

Des aspirateurs à gonzesse sac à vomis....ca aurait été une bonne alternative à Ferrari ou Lambo. Vraiment dommage.

Par

N'est pas Tesla qui veut.

Pourtant c'est pas un rigolo le père Dyson.

Mais il arrive trop tard.

Le ticket d'entrée est trop élevé aujourd'hui pour créer une marque de voiture à partie de rien.

Par

Ils se sont aperçus que les marges du monde automobile sont largement moins élevées que les sèches cheveux du père Dyson vendus 400 balles ?

Par

Pourtant à voir le nombre de petit 3 pattes de micro-cylindrée tournant comme des aspirateurs, moi je pensais que Dyson construisait DÉJÀ des moteurs en sous-traitance pour PSA ou Volkswagen... :cyp:

:coolfuck:

Par

Dyson, même le nom fait rire!!!

Par

En réponse à boris d

Je crois savoir qu'un autre designer ou constructeur a parié sur le lithium à électrolyte solide. Henrik Fisker qui propose une voiture haut de gamme, mais on a plus de nouvelles. La technologie Li-ion actuelle a eu d'autres détracteurs qui présentaient leur solution lithium-métal-polymère. Ces constructeurs qui ont utilisé la techno LMP (bluecar, bluesommer et e-mehari) ont aussi connu un échec.

La batterie solid-state se heurte à son coût de fabrication encore très élevé.

En attendant, la batterie Li-ion à électrolyte liquide (classique) a bien progressé ces 10 dernières années... Une Leaf 1 ne pouvait pas faire plus de 150km sur une charge, une Model 3 de 2019 peut faire 600km sur une charge, donc 4 fois plus.

Mais le prix n'a pas été multiplié par 4 et le poids n'a pas été multiplié par 4.

Alors dans 10 ans, j'imagine que les capacités ne vont plus forcément augmenter (on sera aux alentours des 100kWh), mais que des progrès seront faits sur le poids des batteries (densité Wh/kg), sur la durée de vie (Tesla promet déjà 1600000km pour ses prochaines batteries) et des puissances de charge admissibles plus élevés (~300kW).

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire