Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

France: la LOA plébiscitée!

Dans Pratique / Budget

Pierre-Olivier Marie

La location avec option d'achat a représenté 73% du montant des financements de voitures neuves en 2017. Une formule alléchante mais qui comporte des pièges.

Mensualités légères, budget auto maîtrisé, plaisir de rouler dans une voiture neuve: la LOA séduit toujours plus.
Mensualités légères, budget auto maîtrisé, plaisir de rouler dans une voiture neuve: la LOA séduit toujours plus.

Le bon vieux crédit est mort (ou presque), vive la Location avec Option d’Achat ! Le dernier rapport annuel de l’Association des sociétés financières confirme la suprématie de la LOA dans le financement des automobiles neuves. En 2017, cette formule a représenté 73% du montant total desdits financements, en hausse de 25,7% par rapport à 2016. Pour mémoire, la part de LOA s’établissait à 43% seulement en 2013. « Les principaux avantages de la LOA pour le consommateur sont un budget lissé, des dépenses lisibles, et une offre de services complémentaires », commente l’ASF. Cette vogue de la LOA influe directement sur la santé du marché automobile, dont on rappelle qu’il a progressé de 4,7% l’an dernier pour atteindre 2,11 millions d’unités (et +3,4% sur les deux premiers mois de l’année 2018).

De fait, les constructeurs multiplient les offres les plus alléchantes dans leurs publicités, faisant miroiter des mensualités faibles permettant d’accéder à des véhicules qui seraient trop chers à financer par crédit. BMW, pour ne citer que l’exemple d’un constructeur qui mise beaucoup sur la LOA, propose ainsi des offres sur toute sa gamme et sans apport préalable (même si l’on note au passage que, succès venant, l’Allemand a sensiblement gonflé ses tarifs ces derniers mois). En fouinant un peu sur les sites des constructeurs, on découvre qu’il est possible de rouler en Nissan Qashqai pour 279 € sans apport, en Toyota C-HR pour 269 € par mois (après un premier loyer majoré de 3 900 €) ou bien encore en Peugeot 308 pour 189 € par mois (avec un premier loyer de 2 300 €). Liste non exhaustive bien sûr.

Au plaisir de rouler dans un véhicule neuf et garanti moyennant des mensualités relativement légères, s’ajoute celui d’un renouvellement régulier. Pour autant, ces formules contiennent quelques pièges de base : les montants de loyers présentés sont souvent assortis de kilométrages totaux faibles, type 30 000 km pour 36 mois. Et bien sûr, chaque kilomètre excédentaire vous sera facturé au prix fort. Comptez par exemple 0,14€ chez BMW sur une Série 3, par exemple. Pour éviter ça, évaluez au mieux vos besoins et négociez en début de contrat une formule aux mensualités d'un montant un peu plus élevé mais qui vous évitera des déconvenues au terme de la location. D’autre part, il faut veiller à rendre une voiture en bon état de présentation car rayures et bosses vous vaudront des pénalités. Louée soit la LOA, donc, mais avec quelques précautions d’usage.

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire