Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

France: la LOA plébiscitée!

Dans Pratique / Budget

La location avec option d'achat a représenté 73% du montant des financements de voitures neuves en 2017. Une formule alléchante mais qui comporte des pièges.

Mensualités légères, budget auto maîtrisé, plaisir de rouler dans une voiture neuve: la LOA séduit toujours plus.
Mensualités légères, budget auto maîtrisé, plaisir de rouler dans une voiture neuve: la LOA séduit toujours plus.

Le bon vieux crédit est mort (ou presque), vive la Location avec Option d’Achat ! Le dernier rapport annuel de l’Association des sociétés financières confirme la suprématie de la LOA dans le financement des automobiles neuves. En 2017, cette formule a représenté 73% du montant total desdits financements, en hausse de 25,7% par rapport à 2016. Pour mémoire, la part de LOA s’établissait à 43% seulement en 2013. « Les principaux avantages de la LOA pour le consommateur sont un budget lissé, des dépenses lisibles, et une offre de services complémentaires », commente l’ASF. Cette vogue de la LOA influe directement sur la santé du marché automobile, dont on rappelle qu’il a progressé de 4,7% l’an dernier pour atteindre 2,11 millions d’unités (et +3,4% sur les deux premiers mois de l’année 2018).

De fait, les constructeurs multiplient les offres les plus alléchantes dans leurs publicités, faisant miroiter des mensualités faibles permettant d’accéder à des véhicules qui seraient trop chers à financer par crédit. BMW, pour ne citer que l’exemple d’un constructeur qui mise beaucoup sur la LOA, propose ainsi des offres sur toute sa gamme et sans apport préalable (même si l’on note au passage que, succès venant, l’Allemand a sensiblement gonflé ses tarifs ces derniers mois). En fouinant un peu sur les sites des constructeurs, on découvre qu’il est possible de rouler en Nissan Qashqai pour 279 € sans apport, en Toyota C-HR pour 269 € par mois (après un premier loyer majoré de 3 900 €) ou bien encore en Peugeot 308 pour 189 € par mois (avec un premier loyer de 2 300 €). Liste non exhaustive bien sûr.

Au plaisir de rouler dans un véhicule neuf et garanti moyennant des mensualités relativement légères, s’ajoute celui d’un renouvellement régulier. Pour autant, ces formules contiennent quelques pièges de base : les montants de loyers présentés sont souvent assortis de kilométrages totaux faibles, type 30 000 km pour 36 mois. Et bien sûr, chaque kilomètre excédentaire vous sera facturé au prix fort. Comptez par exemple 0,14€ chez BMW sur une Série 3, par exemple. Pour éviter ça, évaluez au mieux vos besoins et négociez en début de contrat une formule aux mensualités d'un montant un peu plus élevé mais qui vous évitera des déconvenues au terme de la location. D’autre part, il faut veiller à rendre une voiture en bon état de présentation car rayures et bosses vous vaudront des pénalités. Louée soit la LOA, donc, mais avec quelques précautions d’usage.

Mots clés :

Commentaires (85)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Profil supprimé

Piège ou pas, c'est inévitable. De moins en moins de gens ont du capital disponible pour un achat cash et de plus en plus de gens ne sont pas assez solvable que pour obtenir un prêt. Alors on loue la caisse tant que ç'est possible.

Par

Il existe un marché d'occasion

Vous êtes au courant ?

Par

Lisez bien ce genre de truc les gars :

" sans apport préalable (même si l’on note au passage que, succès venant, l’Allemand a sensiblement gonflé ses tarifs ces derniers mois) "

" les montants de loyers présentés sont souvent assortis de kilométrages totaux faibles, type 30 000 km pour 36 mois. Et bien sûr, chaque kilomètre excédentaire vous sera facturé au prix fort. Comptez par exemple 1,4 € chez BMW sur une Série 3, par exemple "

Ça fait donc 833 km à rouler par mois... pas grand chose donc, bien inférieur au kilométrage moyen France.

Et les mensualités augmentent évidement à la moindre option cochée, pas tristes chez Béhème...

Bref, comme souvent , les gogo feront une fixette sur la somme relativement modeste exprimée mensuellement....

oubliant le reste ( 1,40 € par km supplémentaire...14 € Tous les 10 km ! ) + les frais de remise en état si la caisse rendue n'est pas nickel : facturé au prix fort d'une concession dont les taux horaire n'ont pas grand chose à voir avec ceux du garage du chat-qui-pète.

Et comme au moment de restituer le véhicule, t'es bagué ( à moins de lever l'option d'achat )...

Par

société de surconsommation + appauvrissement = LOA

Oui avant c'était mieu :buzz:

Par

En réponse à Profil supprimé

Piège ou pas, c'est inévitable. De moins en moins de gens ont du capital disponible pour un achat cash et de plus en plus de gens ne sont pas assez solvable que pour obtenir un prêt. Alors on loue la caisse tant que ç'est possible.

Non car LOA, LLD, crédit classique vous engagent de la même façon et doivent être remboursés. Une personne ne pouvant pas accéder à un crédit classique d'une mensualité de 300€/mois à cause du plafond des 33% de surendettement ne pourras pas accéder à une LOA du même tarif.

La différence est le niveau de financement du dit véhicule. Si surun crédit classique vous devez financer l'intégralité du prix du véhicule plus les intérêts, sur une location (LOA ou LLD) vous ne financez que l'utilisation prévisionnelle du véhicule (disons 40% du montant total pour 36 mois). D'où des mensualités plus faibles. Cependant, sur une location, vous avez généralement des assurances et l'entretiens de compris dans les mensualités. C'est pour cela que le coût final est plus important. Une location, c'est une forme de simplification de possession d'une voiture. On ne s'occupe généralement que du remplacement des pneus, aucune prise de tête pour la revente et je repars sur une nouvelle voiture neuves au minimum 18 mois (ça dépend des constructeurs) après le début de location de l'ancienne.

Pratique mais cher si on ne regarde pas ses comptes de près.

Par

A part ça....juste incroyable qu'une loi ne régisse pas ces offres LOA.

Car comment comparer objectivement des véhicules avec un apport 1er loyer disparate, ainsi que des services annexes et des kilométrages plus ou moins divers.

Il parait qu'existe la DGCCRF...qu'elle légifère !

Avec le droit de communiquer dans les publicité sur cette base :

- Loyers sur une durée unique : 36 mois

- Sans apport

- Aucun service ( entretien ) ajouté

- Kilométrage annuel correspondant peu ou prou à la moyenne annuelle, disons 12 500 km.

Règles simples = offres lisibles et comparables.

Avec bien entendu, toujours possibilité de proposer des offres paramétrables, en fonction des désirs des consommateurs ( ou de leur propension à se laisser empapahouter ).

Il est ici question de communication.

Par

En réponse à roc et gravillon

Lisez bien ce genre de truc les gars :

" sans apport préalable (même si l’on note au passage que, succès venant, l’Allemand a sensiblement gonflé ses tarifs ces derniers mois) "

" les montants de loyers présentés sont souvent assortis de kilométrages totaux faibles, type 30 000 km pour 36 mois. Et bien sûr, chaque kilomètre excédentaire vous sera facturé au prix fort. Comptez par exemple 1,4 € chez BMW sur une Série 3, par exemple "

Ça fait donc 833 km à rouler par mois... pas grand chose donc, bien inférieur au kilométrage moyen France.

Et les mensualités augmentent évidement à la moindre option cochée, pas tristes chez Béhème...

Bref, comme souvent , les gogo feront une fixette sur la somme relativement modeste exprimée mensuellement....

oubliant le reste ( 1,40 € par km supplémentaire...14 € Tous les 10 km ! ) + les frais de remise en état si la caisse rendue n'est pas nickel : facturé au prix fort d'une concession dont les taux horaire n'ont pas grand chose à voir avec ceux du garage du chat-qui-pète.

Et comme au moment de restituer le véhicule, t'es bagué ( à moins de lever l'option d'achat )...

Très bonne analyse qui nous éclaire bien sur les écueils de la LOA !..

Merci.

Cordialement.

Par

Et bien acheter kia pour un sportage 2 litres toutes options .

10000 km en plus pour 380 euros

Par

Un point important qui fait pencher la balance du côté du LOA en cette période d'autophobie, c'est que l'acheteur est certain de pouvoir se débarrasser de son véhicule à la fin de la période location. Si vous décidez d'acheter aujourd'hui un Diesel en crédit classique, qu'en ferez-vous d'ici 3 ou 4 ans au moment de la revente ? Avec le LOA, pas de souci de reprise soit par la marque qui vous l'a vendu, soit par une autre marque qui se fera une joie de vous faire une offre de reprise intéressante afin de récupérer un nouveau client. Bon c'est sûre qu'il ne faudra pas venir avec un scenic ou un 4 jarres ....

Par

En réponse à Baboulinet64

Il existe un marché d'occasion

Vous êtes au courant ?

Marché d'occasion je suis d'accord, mais si tu achetes un caisse qui a 50mkm pour coller au budget que tu t'es fixé, tu n'es pas à l'abri d'une panne grave et coûteuse ! En LOA, tu ne t'occupes que de changer les pneus, point !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire