Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Geely, parent de Volvo, continue de croire au méthanol

Geely, parent de Volvo, continue de croire au méthanol

Le propriétaire chinois de Volvo réaffirme ses investissements dans le méthanol, ce carburant produit à partir de CO2.

Le méthanol est un carburant dont on parle très peu. Et pour cause, il est plus que minoritaire dans les transports. Utilisé par les préparateurs et en compétition pour refroidir l'admission dans le cas de moteurs lourdement suralimentés, ce carburant a une autre caractéristique : il peut être produit à partir de dioxyde de carbone. 

Aujourd'hui, c'est Geely, le propriétaire de Volvo, qui annonce de nouveaux investissements dans un carburant qui, à l'inverse de l'hydrogène produit de façon "renouvelable", est très facile à stocker, et peut être utilisé dans des moteurs à combustion.

Geely réaffirme son engagement dans le méthanol avec des investissements chez Carbon Recycling International, une société islandaise spécialisée. Laquelle produit le "vulcanol", ce méthanol des "volcans" (en référence à l'énergie islandaise) qui intéresse également Koenigsegg, la marque suédoise souhaitant améliorer le bilan carbone de ses super sportives.

De son côté, Geely fait déjà rouler des taxis au méthanol dans certaines grandes villes. Si Geely n'abandonne clairement pas son développement dans le véhicule électrique à batterie, l'entreprise semble vouloir diversifier ses énergies et motorisations : électrique, hybride, méthanol et même hydrogène. Pour l'heure, ces nouvelles énergies semblent très clairement cantonnées aux produits strictement chinois, mais rien ne dit qu'elles ne seront pas transposées un jour chez Volvo.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire