Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Guerre entre Donald Trump et la Californie sur fond de CO2

Guerre entre Donald Trump et la Californie sur fond de CO2

La Californie a, depuis plusieurs mois, décidé de ne pas suivre la réglementation de l'EPA (agence de protection de l'environnement) sur les normes environnementales, jugées trop laxistes par le gouverneur californien. Donald Trump a répliqué en annonçant vouloir "révoquer" le pouvoir de l'Etat américain sur le sujet.

Donald Trump n'en démord pas : environnement ou sécurité des automobilistes et prix d'achat, il a fait son choix. Le président américain a annoncé dans un Tweet qu'il "révoquait" le pouvoir de la Californie en matière de gestion environnementale.

Petite piqûre de rappel de l'histoire : l'EPA, dirigée par un proche de Donald Trump, a décidé de revenir en arrière sur les normes votées par l'administration Obama afin de les assouplir. En clair, les constructeurs peuvent produire des véhicules plus polluants qu'auparavant. Et les arguments de l'EPA sont clairs : les constructeurs auront moins à investir pour des systèmes de dépollution, et pourront améliorer la sécurité et/ou le prix d'achat. Du tout bon pour les consommateurs, donc.

 

Sauf que la Californie a déjà répondu à Donald Trump qu'elle n'avait pas à suivre le président, en tant qu'Etat fédéral avec sa propre gouvernance. La Californie a d'ailleurs "inspiré" plusieurs autres Etats américains qui ont, à leur tour, décidé de ne pas suivre les recommandations de l'EPA en durcissant les règles au niveau fédéral. 

C'est donc Trump contre une partie de ses Etats, Californie en tête. Le procureur général de Californie a d'ailleurs enfoncé le clou : "il est temps d'enlever vos oeillères, président Trump, et de reconnaître que la seule personne qui se mette en travers du progrès, c'est vous". 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (72)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Toujours prompt à flatter ses beaufs, le Donald.

Par

J'ai quand même du mal à comprendre ce que ça peut bien f*utre à Trumpy que des états veuillent durcir les réglementations... De toute façon, s'ils ne veut pas tuer son industries automobiles, qui vend également hors US, ils doivent de toute façon proposer des motorisations plus "propre" pour respecter les normes Européennes et Asiatiques, donc ces investissements se font qu'il le veuille ou non. Y a t'il encore un constructeurs ricain qui ne vend que sur sol ricain ?

Par

Tiens ? Son avion est pris en photo sans que ca le dérange cette fois ?

Par

C'était pas LePassionné qui disait que la Californie c'était le paradis pour les bagnoles aux gros moteurs ? :areuh:

Par

En réponse à pechtoc

J'ai quand même du mal à comprendre ce que ça peut bien f*utre à Trumpy que des états veuillent durcir les réglementations... De toute façon, s'ils ne veut pas tuer son industries automobiles, qui vend également hors US, ils doivent de toute façon proposer des motorisations plus "propre" pour respecter les normes Européennes et Asiatiques, donc ces investissements se font qu'il le veuille ou non. Y a t'il encore un constructeurs ricain qui ne vend que sur sol ricain ?

Pour comprendre Trump et des millions d'autres personnes aux USA et ailleurs sur la planète, il faut comprendre que le réchauffement climatique actuel n'est pas lié à l'activité humaine.

C'est un mécanisme cyclique parfaitement naturel.

Il y a déjà eu au Moyen-Age par exemple un épisode de réchauffement planétaire bien plus chaud que ce que nous vivons/allons vivre. Puis s'en suit des périodes de refroidissement et ainsi de suite.

Ces normes anti pollution sont nécessaires en soit, mais là le problèmes est qu'elles sont démesurées et que ce sont en fait des taxes déguisées et des brides pour nos entreprises quand des pays comme la Chine n'ont pas du tout les mêmes normes et ont donc une capacité d'investissement supplémentaire: c'est ce problème que Trump veut résoudre.

On aura beau demain supprimer toutes les automobiles et toutes les usines, ça ne changera rien au réchauffement climatique. Donc ne pas trop polluer pour notre santé oui, mais trop de normes tuent les normes, les emplois et les investissements.

Le problème auquel sont confrontés les dirigeant de l'Etat de Californie est purement politique, parce qu'ils savent très bien ce que je viens d'énoncer plus haut.

Leurs électeurs sont pro-écologie, ils sont donc obligés de les séduire et de jouer au bras de fer avec Trump.

Mais Trump est bien plus malin, il les aura à terme.

Le Gouverneur de Californie ferait mieux de résoudre les gravissimes problèmes de pauvreté et d'insalubrité grandissante à Los Angeles que de vouloir sauver la planète avec un problème qui n'en est pas un.

Par

En réponse à pechtoc

J'ai quand même du mal à comprendre ce que ça peut bien f*utre à Trumpy que des états veuillent durcir les réglementations... De toute façon, s'ils ne veut pas tuer son industries automobiles, qui vend également hors US, ils doivent de toute façon proposer des motorisations plus "propre" pour respecter les normes Européennes et Asiatiques, donc ces investissements se font qu'il le veuille ou non. Y a t'il encore un constructeurs ricain qui ne vend que sur sol ricain ?

Inutile de parler de véhicule, la motorisation suffit : les moteurs des véhicules de marques US sont pour la plupart indisponible en dehors du continent américain. Et les moteurs disponible dans le monde entier ne sont pas forcément identique d'un continent à l'autre (gestion électronique et/ou accessoires et/ou moyens de dépollution qui diffèrent).

Par

En réponse à SiriusRST

Pour comprendre Trump et des millions d'autres personnes aux USA et ailleurs sur la planète, il faut comprendre que le réchauffement climatique actuel n'est pas lié à l'activité humaine.

C'est un mécanisme cyclique parfaitement naturel.

Il y a déjà eu au Moyen-Age par exemple un épisode de réchauffement planétaire bien plus chaud que ce que nous vivons/allons vivre. Puis s'en suit des périodes de refroidissement et ainsi de suite.

Ces normes anti pollution sont nécessaires en soit, mais là le problèmes est qu'elles sont démesurées et que ce sont en fait des taxes déguisées et des brides pour nos entreprises quand des pays comme la Chine n'ont pas du tout les mêmes normes et ont donc une capacité d'investissement supplémentaire: c'est ce problème que Trump veut résoudre.

On aura beau demain supprimer toutes les automobiles et toutes les usines, ça ne changera rien au réchauffement climatique. Donc ne pas trop polluer pour notre santé oui, mais trop de normes tuent les normes, les emplois et les investissements.

Le problème auquel sont confrontés les dirigeant de l'Etat de Californie est purement politique, parce qu'ils savent très bien ce que je viens d'énoncer plus haut.

Leurs électeurs sont pro-écologie, ils sont donc obligés de les séduire et de jouer au bras de fer avec Trump.

Mais Trump est bien plus malin, il les aura à terme.

Le Gouverneur de Californie ferait mieux de résoudre les gravissimes problèmes de pauvreté et d'insalubrité grandissante à Los Angeles que de vouloir sauver la planète avec un problème qui n'en est pas un.

Cette théorie du cyclique a déjà été démonté plusieurs fois. S'il est vrai qu'une période chaude n'a rien d'exceptionnelle, les précédents épisodes s'expliquent par des incidents terrestres (grosses éruptions, ...), l'activité solaire plus active, ...

Là il n'y a pas grand chose qui puisse expliqué ce réchauffement si ce n'est l'activité humaine. Par contre je ne dis pas que c'est dû au CO2 du parc automobile, ni au CO2 tout court d'ailleurs car en regardant les courbes de température et celle du CO2 dans l'atmosphère, ça ne correspond pas vraiment. Par contre l'augmentation de la population, les déforestations, l'agriculture intensive, le bétonnage à l'excès, pesticides, etc. ça a forcément un impact et? C'est de l'activité humaine. Donc que tu dises que l'humain n'a rien à voir là-dedans, c'est clairement se voiler la face. Que ce soit totalement bidon que mettre tout sur le dos des voitures personnelles, je suis entièrement d'accord, par contre nier l'impact de l'humain dans ce dérèglement climatique...

Par

En réponse à SiriusRST

Pour comprendre Trump et des millions d'autres personnes aux USA et ailleurs sur la planète, il faut comprendre que le réchauffement climatique actuel n'est pas lié à l'activité humaine.

C'est un mécanisme cyclique parfaitement naturel.

Il y a déjà eu au Moyen-Age par exemple un épisode de réchauffement planétaire bien plus chaud que ce que nous vivons/allons vivre. Puis s'en suit des périodes de refroidissement et ainsi de suite.

Ces normes anti pollution sont nécessaires en soit, mais là le problèmes est qu'elles sont démesurées et que ce sont en fait des taxes déguisées et des brides pour nos entreprises quand des pays comme la Chine n'ont pas du tout les mêmes normes et ont donc une capacité d'investissement supplémentaire: c'est ce problème que Trump veut résoudre.

On aura beau demain supprimer toutes les automobiles et toutes les usines, ça ne changera rien au réchauffement climatique. Donc ne pas trop polluer pour notre santé oui, mais trop de normes tuent les normes, les emplois et les investissements.

Le problème auquel sont confrontés les dirigeant de l'Etat de Californie est purement politique, parce qu'ils savent très bien ce que je viens d'énoncer plus haut.

Leurs électeurs sont pro-écologie, ils sont donc obligés de les séduire et de jouer au bras de fer avec Trump.

Mais Trump est bien plus malin, il les aura à terme.

Le Gouverneur de Californie ferait mieux de résoudre les gravissimes problèmes de pauvreté et d'insalubrité grandissante à Los Angeles que de vouloir sauver la planète avec un problème qui n'en est pas un.

oui bien sûr. l'homme ne pèse pas du tout sur l'environnement.

Et de toute façon il va y avoir une ère glaciaire dans quoi 30 000 ans? Ah bah non, puisque l'actuel réchauffement va certainement l'en empêcher. Au lieu de trainer sur Facebook essayez de lire quelques revus scientifiques sérieuses...

Par

En réponse à naunaudm

Inutile de parler de véhicule, la motorisation suffit : les moteurs des véhicules de marques US sont pour la plupart indisponible en dehors du continent américain. Et les moteurs disponible dans le monde entier ne sont pas forcément identique d'un continent à l'autre (gestion électronique et/ou accessoires et/ou moyens de dépollution qui diffèrent).

Si tu te concentre que sur les grosses cylindré, oui, mais il y a aussi de plus petits cylindré qui se trouvent ailleurs. Regarde les nouvelles citadines Chrysler, des petits moteurs turbocompressé, digne des daubes de puretech. Donc non, il y a un pas qui est franchi sur une catégorie de véhicule. C'est sur qu'on va pas retrouver un 3 pattes sur un F-150, ça n'aurait pas de sens.

Par

En réponse à C3os

oui bien sûr. l'homme ne pèse pas du tout sur l'environnement.

Et de toute façon il va y avoir une ère glaciaire dans quoi 30 000 ans? Ah bah non, puisque l'actuel réchauffement va certainement l'en empêcher. Au lieu de trainer sur Facebook essayez de lire quelques revus scientifiques sérieuses...

Quand on voit les incertitudes desdites preuves dans les non moins dites revues, sauf à vouloir se flageller d'exister ce qui semble assez couru chez les occidentaux et ls pitres qui vénèrent Sainte Greta, il y a place pour l'interrogation.

Cf François Gervais par exemple, qui est loin d'être un ahuri climato sceptique.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire