Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Idemia, le nouveau propriétaire des radars Mesta (ex-Morpho/Safran) en France

Dans Pratique / Radars

Stéphanie Fontaine

Idemia, le nouveau propriétaire des radars Mesta (ex-Morpho/Safran) en France

Terminé Safran, Sagem et autre Morpho, place à une toute nouvelle société ! À partir de ce jeudi, c'est en effet Idemia qui devient propriétaire de la plupart des radars installés sur le territoire. Elle représente le nouveau nom d'OT-Morpho, né de la fusion d'Oberthur Technologies et de Safran Identity & Security au printemps dernier. Retour sur ce changement historique.

C'est un changement qui est passé quasiment inaperçu, et pourtant il est historique : la majorité des radars installés en France n'appartient plus au groupe aéronautique et de défense, Safran. Cela faisait près de 20 ans que ces appareils étaient dans le giron de la société Sagem, laquelle en fusionnant avec Snecma avait donné naissance au groupe Safran en 2005.

C'est l'entreprise française Oberthur Technologies, elle-même détenue par le fond américain Advent depuis 2011, qui a racheté le 31 mai dernier, pour 2,4 milliards d'euros, la filiale Safran Identity & Security qui gérait notamment les radars au sein du groupe. Un temps appelée OT-Morpho, cette nouvelle entité vient d'être rebaptisée Idemia.

En à peine plus d'un an seulement, les radars en question ont ainsi changé quatre fois de marque !

  • En juin 2016, Morpho change de nom. C'est Safran Identity & Security, toujours filiale de Safran, qui récupère les radars.
  • Le 31 mai 2017, Oberthur Technologies fusionne avec Safran Identity & Security, et devient OT-Morpho.
  • Ce jeudi 28 septembre, OT-Morpho change de nom et devient Idemia, "la marque de l'identité augmentée" selon son PDG Didier Lamouche… Comprendra qui veut !

Lors de l'officialisation en grande pompe de la nouvelle ce matin, dans une salle de la Seine musicale de l'Île Seguin, à Boulogne-Billancourt, Didier Lamouche a bien sûr rappelé les thèmes privilégiés du nouveau groupe, comme la sécurité publique, et ses produits phares comme la carte biométrique de paiement nouvelle génération. Étrangement, à aucun moment, les radars n'ont été évoqués…

Idemia, le nouveau propriétaire des radars Mesta (ex-Morpho/Safran) en France

Pour autant, c'est bien cette nouvelle société, Idemia, qui gère désormais la majorité des radars automatiques en service en France. Pour ce qui est des seuls appareils de vitesse, elle en possède près de 75 %, selon les dernières statistiques connues (cf. notre illustration ci-dessus).

Au 1er janvier dernier, cela représentait ainsi 2 051 cabines fixes et 501 radars embarqués (ceux que l'on surnomme "mobiles"). Dans les deux cas, il s'agit pour l'essentiel de Mesta 210 C. À cela, s'ajoutent les 101 radars tronçons, encore appelés "vitesse moyenne", qui sont des Mesta 5000 Smart. Sans compter qu'Idemia a aussi repris une partie des 706 radars feux rouges installés sur le territoire. Enfin, bientôt, elle aura surtout la responsabilité du déploiement des radars multi-infractions, soit a priori des futurs Fusion.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire