Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

La mortalité routière continue de baisser avant la mise en place des 80 km/h

La mortalité routière continue de baisser avant la mise en place des 80 km/h

Le nombre de morts sur les routes a reculé de 8,4 % en mai. Depuis de début de l'année, sans les 80 km/h, plus de 70 vies ont été épargnées.

Plus que quelques jours avant la réduction de la limitation de vitesse sur le réseau secondaire. Le Premier Ministre a sûrement prévu d'effectuer fin juin ou début juillet une tournée médiatique pour expliquer et défendre cette mesure, dont il est à l'origine. L'argument principal sera bien sûr la volonté de sauver des vies, entre 300 et 400 par an.

Le souci pour lui, c'est que depuis le début de l'année, la courbe de la mortalité routière est à la baisse, sans les 80 km/h donc. Après avoir reculé de 6,1 % au premier trimestre, et de seulement 0,7 % en avril, elle a chuté de 8,4 % en mai. 272 personnes ont perdu la vie sur les routes de France le mois dernier, soit 25 de moins qu'en mai 2017.

Sur les cinq premiers mois de l'année, il y a eu 1 234 décès. 71 vies ont ainsi déjà été épargnées. On est loin de l'objectif visé avec la mesure certes, ce qui peut servir d'argument au Premier Ministre, mais le souci est que l'objectif de la mesure est basé sur une méthode de calcul contestable, le fameux lien "baisse de la vitesse de 1 % = baisse de la mortalité de 4 %). On a donc toujours du mal à y croire.

En mai, les autres indicateurs de l'accidentalité routière ont aussi été bien orientés. Le nombre d’accidents corporels a été de 4 918 contre 5 112 en mai 2017, soit un recul de - 3,8 %. 6 250 personnes ont été blessées, contre 6 367 l'année dernière, soit - 1,8 %.

Mots clés :

Commentaires (40)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Il faudrait avoir le nombre de véhicules en circulation pour avoir un chiffre parlant

Le temps y est pour beaucoup, la pluie, orage ... n’incite pas à sortir faire une petite balade les WE

Par

mais après le passage au 80 km/h il ne vas pas manqué de face a face ,et on va nous dire que le nombre d'accident a baissé alors que non

Par

En réponse à ricolapin

Il faudrait avoir le nombre de véhicules en circulation pour avoir un chiffre parlant

Le temps y est pour beaucoup, la pluie, orage ... n’incite pas à sortir faire une petite balade les WE

+1

Climat dantesque, inondations multiples, ... ont surement entrainé moins de déplacements.

Bizarrement, on a moins d'accident de la route quand on reste chez soi. (Faut préciser au cas où Mme Perrichon ou M. Philippe auraient des problèmes de compréhension).

Par

En réponse à Enosry

+1

Climat dantesque, inondations multiples, ... ont surement entrainé moins de déplacements.

Bizarrement, on a moins d'accident de la route quand on reste chez soi. (Faut préciser au cas où Mme Perrichon ou M. Philippe auraient des problèmes de compréhension).

Je pense sincèrement que le prix du carburant y joue aussi pour beaucoup : laissons filer le litre de sans-plomb / gazole à 2€, et les accidents vont continuer de baisser de façon exponentielle.

Par

Rappelons que chaque année qui passera verront la mise en circulation de +/- 2 millions de véhicules neufs nouveaux, qui le plus souvent viendront se substituer à des antiquités roulantes.

La sévérisation du nouveau contrôle technique devait aussi contribuer à ça, avec orientation à minima vers des V.O plus récents et plus sûrs.

Donc oui, mécaniquement parlant, même en ne changeant rigoureusement rien aux comportements individuels sur route, peu à peu, les conséquences des accidents entraîneront moins de blessures et de décès, tant le niveau sécuritaire des derniers véhicules est élevé, et pas que pour les haut de gamme.

Conséquence bien prévisible..... on ne sera pas prêt de revenir au 90 km/h sur route, quand sera effectué le bilan....

Par

Un bus de pèlerins au fond d'un fossé et ce sera la tendance inverse, avec le ballet des statistichiens dociles dans les médias à l'heure où les blaireaux sont à table pour expliquer que ça ne va pas, qu'il faut sévir.

Par

Comme d'habitude des que le prix du carburant augmente la mortalité baisse

Par

ca y est j'ai trouvé la bonne explication !!!!

comme en Mai cette année il est beaucoup tombé de pluie sur une très grande partie de la France, et que par temps de pluie, la vitesse est limitée à 80km/h au lieu de 90km/h, et bien le taux de mortalité à diminué.

CQFD !

Par

Voyez, bandes d'ingrats, que la limitation a 80 km/h n'est pas faire pour racketer encore plus les automobilistes: Meme pas mise en place, elle porte deja ses fruits !

Avec de tels resultats, meme plus besoin de bidonner les statistiques pour maintenir cette mesure "experimentale" au dela de 2 ans..

Par

En réponse à Lycanthr0pe

Un bus de pèlerins au fond d'un fossé et ce sera la tendance inverse, avec le ballet des statistichiens dociles dans les médias à l'heure où les blaireaux sont à table pour expliquer que ça ne va pas, qu'il faut sévir.

...faudrait interdire ce genre de bus, puisque de toute évidence, ça ne marche pas.... :bah:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire