Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

La pièce détachée d'occasion débarque en ligne

Dans Pratique / Entretien

La pièce détachée d'occasion débarque en ligne

Un arrêté qui n'est pas encore apparu prévoit que les garagistes proposent désormais systématiquement à leurs clients des pièces détachées d'occasion lors des opérations de maintenance. Le site de revente de pièces Yakarouler a pris les devants en devant la première grosse plateforme proposant ce type de pièces.

D'ici quelques mois, les garagistes auront une nouvelle fonction obligatoire : la proposition, à leurs clients, de choisir des "PRE" (pièces de réemploi) plutôt que des pièces neuves pour les opérations de maintenance et de carrosserie sur leur véhicule. Une façon d'ouvrir une nouvelle filière recyclant certaines pièces mais aussi d'alléger un peu la note pour les automobilistes qui doivent parfois payer le prix fort, notamment en ce qui concerne la carrosserie où les boucliers, ailes et autres rétroviseurs peuvent coûter de véritables petites fortunes.

Pour l'instant, le décret a été publié mais il manque l'arrêté définitif pour que cette loi soit validée, les garagistes attendant donc patiemment toute cette mise en place pour commencer à communiquer sur le sujet.

Il y a pourtant un acteur majeur de la pièce détachée qui n'a pas attendu : Yakarouler. L'un des plus gros sites de reventes de pièces en France, qui a récemment ouvert un magasin du côté de Lyon, annonce officiellement l'arrivée d'une gigantesque base de données de PRE, une première en France pour la pièce d'occasion qui débarque donc en ligne.

Pour s'assurer de la bonne provenance des pièces et d'un suivi efficace, Yakarouler va notamment se fournir auprès de professionnels tels que "GPA" ou allocasseauto.com. Le patron de Yakarouler assure que son entreprise ne fait appel qu'à un circuit très contrôlé (pièces graissées, nettoyées et testées), constitué de "déconstructeurs", et non de casseurs. Yann Gyssels expliquait sur BFM Business que le déconstructeur est un "casseur 3.0" qui desosse méticuleusement des véhicules relativement récents qui sont retirés de la circulation pour différentes raisons.

Il reste maintenant à voir quelle sera la différence entre une pièce neuve et son identique en PRE. Pour l'instant, certains professionnels s'interrogent sur ce système de pièces de réemploi. Les spécialistes préconisent d'exclure les véhicules encore garantis de ce système afin que la demande ne dépasse pas trop l'offre. Mais notamment en carrosserie, il y a de fortes chances pour que la demande soit nettement supérieure à l'offre. 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire