Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

La voiture électrique devra faire une très grosse percée pour influer sur la production de pétrole selon l'OPEP

Dans Ecologie / Electrique / Autre actu écologie

La voiture électrique devra faire une très grosse percée pour influer sur la production de pétrole selon l'OPEP

L'organisation des pays exportateurs de pétrole propose un regard assez décalé de ce que l'on entend régulièrement sur le véhicule électrique. L'OPEP estime en effet que la production de carburants à partir de pétrole atteindra un plafond après 2030, si et seulement si la voiture électrique parvient à dépasser toutes les attentes.

Faire des prédictions sur la répartition future des énergies dans le transport est très compliqué. Cela dépend de tellement de paramètres qu'il est forcément difficile de dire où en sera le moteur thermique ou la voiture électrique dans 20 ans, ou plus. Pourtant, il faut bien faire des prévisions pour adapter sa production, et c'est ce que tente de faire l'OPEP (organisation des pays exportateurs de pétrole), qui livre sa vision annuelle du futur.

Cette année, les prévisions sont dans la continuité de ce que l'on nous annonce depuis déjà quelques années, à savoir que la production et la consommation de carburants ne devraient pas baisser avant des années. Logique, surtout lorsque l'on sait que les classes moyennes se développent dans des pays à fort taux démographique, comme l'Inde.

Sauf que cette fois, l'OPEP semble tenir un peu plus compte de l'émergence des véhicules électriques. Selon l'organisation, si la croissance de ces engins dépasse "les attentes", le pic de pétrole pourrait alors être atteint dès 2035, avec 109 millions de barils par jour. Mais il faudra pour cela que la voiture électrique connaisse un essor sans précédent.

"C'est hautement improbable que les véhicules électriques prennent une grosse part de marché en moins de 24 ans. Néanmoins, plusieurs pays ont publiquement annoncé leur intention d'apporter leur soutien à l'électrique pour que leur part de marché soit plus importante", a commenté l'OPEP.

C'est là un véritable signe que l'organisation prend au sérieux l'électrique, même si les prédictions faites par l'OPEP sont nettement moins optimistes pour ce mode de transport que celles de certains ONG, gouvernements ou constructeurs. 

 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire