Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Le ministre de l’Écologie veut un bonus pour les hybrides rechargeables

François de Rugy, ministre de la Transition Écologique, s'est dit favorable à un coup de pouce pour l'achat d'une hybride rechargeable, de 1 000 ou 2 000 €.

Le ministre de l’Écologie veut un bonus pour les hybrides rechargeables

Le retour du bonus pour les hybrides rechargeables est en bonne voie. Le mois dernier, il était réclamé par Christian Peugeot, président du CCFA, le Comité des Constructeurs Français d'Automobiles. Hier, sur LCI, c'est le nouveau ministre de la Transition Écologique qui s'y est montré favorable.

Dans l'émission "Le Grand Jury", François de Rugy a déclaré : "Nous allons en discuter avec le gouvernement, nous allons en discuter avec les constructeurs, il faut qu'il y ait une subvention à l'achat pour l'hybride rechargeable." Un montant de 1 000 ou 2 000 € est évoqué. Le coût serait financé par le malus, qui rapporte bien plus que prévu.

C'est donc un changement de braquet pour le gouvernement, qui avait supprimé cette année l'aide pour ce type de motorisation, qui permet d'effectuer plusieurs dizaines de kilomètres en mode électrique avant que le thermique prenne le relais (soit pour recharger en roulant la batterie, soit pour entraîner directement les roues, voire les deux selon les modèles).

Or, pour beaucoup, à commencer donc par le CCFA, ce type de motorisation a encore besoin d'un coup de pouce pour se développer, afin d'alléger son surcoût par rapport à un véhicule thermique classique. L'hybride rechargeable est d'ailleurs une solution transitoire avant le "tout 100 % électrique", permettant de rouler en mode zéro émission à l'échappement une bonne partie de la semaine sans la contrainte de l'autonomie limitée pour le week-end. Le plug-in peut ainsi être la voiture principale du foyer.

Reste que si un coup de pouce est mis en place au 1er janvier, il profitera d'abord aux constructeurs étrangers, notamment Volvo et les coréens Kia/Hyundai. PSA a bien présenté quatre modèles rechargeables au Mondial de l'Automobile, mais ceux-ci ne seront pas dans les concessions avant l'automne 2019. Dans le domaine, Renault ne sera prêt qu'en 2020 avec des Captur et Mégane.

En revanche, il n'y aura rien pour les hybrides simples, car comme l'explique le ministre, "le marché permet aujourd'hui de vivre sans prime". Le succès de Toyota le prouve.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (43)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Parce que chez Toyota ce qui se vend le plus c'est de l'hybride rechargeable ?

Il ne semble pas.

N'y aurait il pas un surcoût entre 6 et 10k€ pour de l'hybride rechargeable face à de l'hybride simple ?

Par

En fait c'est surtout Renault et Peugeot qui vont sortir des hybride, alors ils veulent des bonus. Quand c’était sur les constructeurs étrangers ils s'en foutaient

Moi ça me dérange pas mais faut dire la vérité quoi, le ministre n'a rien à voir la dedans

Par

Le problème c'est que la très grande majorité de ces hybrides rechargeables, aka PHEV, ne sont que des fraudes, un moyen d'échapper au malus en France et aux contraintes sur les très gros véhicules à l'étranger comme leur interdiction en ville. C'est déjà pitoyable que ces véhicules échappent au malus, mais leur donner un bonus...

Du coup les constructeurs ne font aucun efforts : autonomie en électrique très limité, obligation d'allumer le moteur thermique pour avoir le chauffage, etc. Autant dire que ces véhicules seront rarement branchés, sauf si ça permet de squatter une place réservée VE.

Enfin il y a tout de même quelques bons élèves (comme l'Outlander PHEV), et évidemment même pour les mauvais élèves il doit bien y avoir quelques conducteurs qui font l'effort de se brancher même si ça ne sert à rien si le véhicule n'est même pas équipé d'un chauffage électrique...

Mais la raison de ce retour du bonus n'a évidemment aucun rapport avec l'écologie, c'est simplement parce que PSA et Renault vont lancer une gamme de PHEV...

Par

Donner l'argent du contribuable pour aider les fabricants étrangers ... en voilà une idée qu'elle est bonne ... tellement bonne qu'elle avait conduit, à juste titre, il y a quelques années à la suppression du bonus pour les hybrides de tout poil.

On ajoute à cela que les PHEV Français (DS7, 3008, ...) qui se profilent à l'horizon sont tous des véhicules puissants à plus de 50k€ avec des batteries made in Asia/Pologne ce qui justifie pleinement le création de cette niche fiscale.

Et si au contraire on baissait la TICPE ?

Par

On se souviendra de l'existence de ce bonus pour les hybrides existait, et qu'il était non négligeable :

http://www.automobile-propre.com/breves/bonus-2016-baisse-voitures-hybrides/

On se souviendra aussi qu'aucun constructeur dit français ne proposait de ces modèles.

Et comme par hasard, suffit que la Peug' ( et dans une moindre mesure Rîno ) présente des modèles à venir ainsi gréés pour que la boite à finances publiques s'ouvre à nouveau ...

L'Etat actionnaire soudain bien généreux....avec un déficit public repartant à la hausse, bien vu les gars !

Puisse la commission européenne ne pas trop fourrer son nez là dedans...

On se souviendra aussi des tarifs annoncés pour ces futurs modèles : loin, très loin du panier moyen du franchouille moyen ayant décidé de changer de tuture.

L'argent va souvent à l'argent, rien de nouveau sous le soleil.

De Rugy...pour le Lion ?

Après tout, quoi de plus naturel....:bah:

Par

En réponse à MotherKaiser

En fait c'est surtout Renault et Peugeot qui vont sortir des hybride, alors ils veulent des bonus. Quand c’était sur les constructeurs étrangers ils s'en foutaient

Moi ça me dérange pas mais faut dire la vérité quoi, le ministre n'a rien à voir la dedans

Effectivement, Hulot a bien dit que c'est les lobbyistes qui dirigent notre gouvernement ....

preuve en est ....

Par

En réponse à ceyal

Donner l'argent du contribuable pour aider les fabricants étrangers ... en voilà une idée qu'elle est bonne ... tellement bonne qu'elle avait conduit, à juste titre, il y a quelques années à la suppression du bonus pour les hybrides de tout poil.

On ajoute à cela que les PHEV Français (DS7, 3008, ...) qui se profilent à l'horizon sont tous des véhicules puissants à plus de 50k€ avec des batteries made in Asia/Pologne ce qui justifie pleinement le création de cette niche fiscale.

Et si au contraire on baissait la TICPE ?

Ce n'est pas de "l'argent du contribuable", le malus n'est pas un impôt. Libre à vous de ne pas le payer en choisissant un véhicule sans malus.

Quant à favoriser les marques étrangères, si elles étaient plus vertueuses pour nos poumons, pourquoi pas ? Ça pourrait inciter les marques française à faire de même. Mais le problème c'est que ces PHEV sont utilisés comme des hybrides avec en plus le poids de la batterie à charrier...

Enfin, pour ce qui est de réduire la TICPE je ne comprends pas bien en quoi ça va sauver nos poumons. Au contraire, on pourrait supprimer bonus et malus et décupler la TICPE, ainsi posséder une grosse voiture mais peu rouler (par exemple uniquement le WE) ne serait pas pénalisant. Et les PHEV qui ne voient jamais une prise seraient de facto pénalisés. Dès lors que les normes sont respectées, la meilleure mesure de la pollution d'un véhicule est sa consommation de pétrole !

Par

C'est surement une bonne idée si ça permet de reduire la pollution urbaine. Mais encore faut-il prouver que l'engin traverse une ville sur sa batterie et donc rapport ça dépend du rapport capacité batterie (kWh) sur le poids du véhicule. Il faudrait connaitre la puissance de la batterie avec un 1000 m. à parcourir en moins de 40 secondes ou une vitesse à atteindre sans déclencher le moteur thermique.

Ce qu'il faut éviter c'est une prime pour des engins de 1500 kg pour une batterie de capacité ridicule ou < 12 kWh.

Par

perso je pense que l'on devrait supprimer le bonus/malus car plus un véhicule consomme et plus on paie du malus non ?

Par

En réponse à Didier-971

Ce n'est pas de "l'argent du contribuable", le malus n'est pas un impôt. Libre à vous de ne pas le payer en choisissant un véhicule sans malus.

Quant à favoriser les marques étrangères, si elles étaient plus vertueuses pour nos poumons, pourquoi pas ? Ça pourrait inciter les marques française à faire de même. Mais le problème c'est que ces PHEV sont utilisés comme des hybrides avec en plus le poids de la batterie à charrier...

Enfin, pour ce qui est de réduire la TICPE je ne comprends pas bien en quoi ça va sauver nos poumons. Au contraire, on pourrait supprimer bonus et malus et décupler la TICPE, ainsi posséder une grosse voiture mais peu rouler (par exemple uniquement le WE) ne serait pas pénalisant. Et les PHEV qui ne voient jamais une prise seraient de facto pénalisés. Dès lors que les normes sont respectées, la meilleure mesure de la pollution d'un véhicule est sa consommation de pétrole !

"Ce n'est pas de "l'argent du contribuable", le malus n'est pas un impôt. Libre à vous de ne pas le payer en choisissant un véhicule sans malus."

Comme quoi, par exeple???

Non, parce que des grandes berlines à 50K non malussées, ça existe???

Ou vous souhaitez voir tous ceux qui font 50 000 Km/an rouler en Zozo???

C'est vrai que ça semble tellement pertinent un taxi en Zozo...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire