Publi info

Le passage au WLTP fait exploser les ventes en août

Dans Economie / Politique / Marché

L’application imminente de la nouvelle norme d’homologation WLTP, plus stricte, fait exploser les ventes sur le marché français en août, révèle ce matin notre confrère du Journal de l'Automobile. C’est le moment d’acheter !

Le passage au WLTP fait exploser les ventes en août

Selon le Journal de l’Automobile qui relaie des données fournies par AAA Data, le mois d’août 2018 s’annonce historique pour le marché français du véhicule particulier. La progression serait de l’ordre de 46,73 %. Soit en volume 120 082 unités et près de 40 000 immatriculations supplémentaires par rapport à août 2017. Des résultats qui sont liés à l’application au 1er septembre du cycle d’homologation WLTP, qui pourrait sérieusement compliquer la commercialisation de certains modèles dont les taux d’émissions seront trop lourdement impactés fiscalement.

D’où la stratégie pour certains constructeurs de booster leur production et d'immatriculer le plus de véhicules en stock possible. « Le mouvement, qui avait déjà été observé en juillet – les immatriculation avaient alors augmenté de près de 19 % –, a ainsi pris une nouvelle ampleur en août », explique le média.

Certains constructeurs dont les modèles haut de gamme seront fortement impactés ont donc doublé voire triplé leurs ventes en août comme Jaguar (+224%) ou Porsche (+303%) par rapport à la même période l’an dernier. Chez les généralistes cette stratégie d’immatriculations en masse est aussi pratiquée. Au sein du groupe Renault, les ventes ont ainsi explosé : +64 % pour Dacia, +72 % chez Renault. C’est aussi le cas chez Nissan qui a connu un bond de ses immatriculations de 200 % à 8 558 exemplaires ou encore Fiat avec +76 % à 3 550 unités.

Dans le top des marques qui ont a priori fait le moins de stock en prévision du passage en WLTP, beaucoup d'asiatiques telles que Honda (+13,3 %), Lexus (+19,27%), Mazda (18,9 %), les marques du groupe Hyundai (Kia avec +24,8 % et +26,6 % pour Hyundai), explique le journal. Mais aussi celles du groupe premium BMW (+9,31 % pour BMW et +16,78 % pour Mini).

Portfolio (2 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (60)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Tout s'explique pour Renault et ses 1.2 TCe qui consomment plus qu'un 6 cylindres essence d'il y a 15 ans qui auront des malus de 10500€ sur des Clio qui en valent 16000€

Par

Sic "l’application au 1er septembre du cycle d’homologation WLTP, qui pourrait sérieusement compliquer la commercialisation de certains modèles dont les taux d’émissions seront trop lourdement impactés fiscalement."

sauf que en France fiscalement c'est TOUJOURS le CO2 NEDC qui s'applique soit parce que les véhicules ont une double homologation NEDC et WLTP, soit parce que le CO2 NEDC estimé est calculé à partir du CO2 WLTP. PSA par exemple a choisi la double homologation. L'impact fiscal est donc nul.

Par contre le niveau de pollution est fort différent ... les essence doivent émettre 10 fois moins de particules fines et les diesel doivent adopter un filtre SCR ... les modèles non dotés de ces améliorations ont donc été immatriculés en masse pour être revendus dans les mois qui viennent sous l'appellation "véhicule zéro kilomètre".

Bref information brute exacte mais justification fiscale inexacte.

Par

En réponse à 207fefeline

Tout s'explique pour Renault et ses 1.2 TCe qui consomment plus qu'un 6 cylindres essence d'il y a 15 ans qui auront des malus de 10500€ sur des Clio qui en valent 16000€

sauf qu'avec l'arrivée du tce 1.3 qui consomme moins, il me semble au contraire plus judicieux... d'attendre.:bah:

bref, le raisonnement des gens est souvent... déficient.

Par

maintenant, est-ce que ça va générer à contrario une baisse des ventes dans les mois à venir?

logiquement, oui. sauf si les gens anticipent également un malus plus important en janvier prochain...

Par

En réponse à ceyal

Sic "l’application au 1er septembre du cycle d’homologation WLTP, qui pourrait sérieusement compliquer la commercialisation de certains modèles dont les taux d’émissions seront trop lourdement impactés fiscalement."

sauf que en France fiscalement c'est TOUJOURS le CO2 NEDC qui s'applique soit parce que les véhicules ont une double homologation NEDC et WLTP, soit parce que le CO2 NEDC estimé est calculé à partir du CO2 WLTP. PSA par exemple a choisi la double homologation. L'impact fiscal est donc nul.

Par contre le niveau de pollution est fort différent ... les essence doivent émettre 10 fois moins de particules fines et les diesel doivent adopter un filtre SCR ... les modèles non dotés de ces améliorations ont donc été immatriculés en masse pour être revendus dans les mois qui viennent sous l'appellation "véhicule zéro kilomètre".

Bref information brute exacte mais justification fiscale inexacte.

exactement, les constructeurs font tous des immatriculations pour un jour. les +200% de certains sont en aucun cas des ventes à des particuliers

Par

Les ventes NON c'est faut, les immatriculations, ce qui est totalement différent. Les concessionnaires on immatriculé tous les véhicules en stock, car des samedi 1 Septembre ils ne peuvent plus vendre des véhicules n'aillant pas l'homologation WLTP en tant que voiture neuve. Des la semaine prochaine ils vont les vendre en tant que occasion zéro Km, ce qui va faire écrouler les immatriculations dans les prochains mois.

Par

Après tout, c'était plutôt bien vu. Faire croire qu'à partir de septembre les malus allait exploser avec le cycle WLTP. Sauf que comme les résultats sont corrélées sur NEDC, l'explosion arrivera en janvier, donc maintenant que les choses sont claire, ils pourront à nouveau faire exploser les ventes en décembre. On applaudit tous très fort *clap* *clap* *clap*

Par

2019 risque d'être une très mauvaise année avec un malus qui risque de s'envoler avec les nouvelles normes WLTP.

C'est un peu l'affollement des gens qui ont un Diesel et qui veulent passer à autre chose. L'interdiction et les restrictions du Diesel font peur.

Par

Des ventes mais bien sûr...

Les constructeurs ont juste fait immatriculer tous les stocks de voitures Euro 6b, sinon demain elles étaient bonnes pour le rebut ou l'export...

Là elles seront vendables comme occasions "0 km" mais ils vont devoir les brader. C'est bien il y en a qui font +200% "de ventes" mais en réalité ce sont ceux qui y perdent le plus dans l'histoire.

On reconnait vite les cancres de la dépollution (Renault, Fiat...) qui se sont trainés des véhicules d'ancienne norme jusqu'au dernier moment possible. Chez BMW par exemple cela fait des mois que toute la gamme est Euro 6c ou 6d-temp, il n'y a pas ce problème.

Par

Allez les pigeons, achetez !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire