Publi info

Les Allemands pour le moment incapables de s'entendre sur les batteries

Les Allemands pour le moment incapables de s'entendre sur les batteries

Le ministre allemand des Transports et Angela Merkel ont reçu en réunion les trois dirigeants des plus grands groupes automobiles allemands : Volkswagen, BMW et Mercedes. Le but était de tenter d'avancer sur le dossier d'un consortium sur la batterie en Europe, mais malheureusement sans succès, ce qui a visiblement le dont d'agacer le gouvernement.

Angela Merkel a reçu lundi Harald Krueger (BMW), Herbert Diess (Volkswagen) et Ola Kallenius (Mercedes) dans une réunion pour discuter de l'avancement d'un projet commun de batteries afin de concurrencer les Asiatiques. Malheureusement, les discussions n'ont mené nulle part. Tous n'ont pas les mêmes envies de collaborer, et BMW affiche clairement son intention de ne pas "trop en faire". Le directeur financier de BMW a en effet déclaré qu'il ne voyait pas l'intérêt pour "chaque constructeur de faire ses propres batteries". La marque bavaroise peut entrer dans un consortium ou participer à certains projets, mais "pas plus" (source : Automotive News).

Une annonce qui va évidemment à contre-courant de l'Airbus de la batterie voulu par nombre de politiques et industriels européens, inquiétés par la trop grande domination des Asiatiques dans le domaine de la batterie. Chez BMW, l'approvisionnement en Asie ne semble pas un problème, le géant allemand ayant même un accord avec le leader mondial, le chinois CATL.

Cette attitude de BMW semble en tout cas agacer le ministre des Transports qui a "un petit problème avec le fait que les voitures électriques intéressantes n'arriveront que dans quelques années". Andreas Scheuer fait probablement référence au fait que les Allemands sont pour l'instant incapables de proposer des voitures électriques accessibles au plus grand nombre, même si le groupe Volkswagen va lancer la triplette Seat Mii électrique/Skoda Citigo e iV/Volkswagen e-Up! prochainement.

    Mots clés :

  • Bmw

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (93)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Les constructeurs allemands n'ont pas attendu les jérémiades des français pour contracter directement avec les fabricants des pays où ils vendent des voitures." L'Airbus de la batterie" est une idée française pour tenter de pallier l'absence de contrats à long terme des constructeurs français qui de toute façon ne vendent aucune voiture ou presque en Asie (et aux Etats-Unis).

Par

" Andreas Scheuer fait probablement référence au fait que les Allemands sont pour l'instant incapables de proposer des voitures électriques accessibles au plus grand nombre"

Ouais, un peu comme tout le monde non ? Aucune électrique n'est accessible au plus grand nombre. le ticket d'entrée est beaucoup trop cher par rapport à une thermique de même segment. Pas besoin de réfléchir plus loin sur l'intérêt d'avoir des électriques en grand nombre.

Par contre, faire l'autruche car à court terme ce n'est pas une nécessité, c'est aussi s'assurer d'être définitivement largué sur le marché. Si ce n'est pas déjà le cas.

Par

peut être un jour BMW passera sous pavillon chinois.....

nous c 'est en partie fait....pour PSA.....qui depuis vend de moins en moins de voiture en chine mais pas contre partage sa technologie......

ceci étant, concernant les motorisations, PSA....... PSA c 'est désengagé des hybrides simples et je croins qu il ne le paye cher un de ces jours prochains

Renault a mit du temps à y aller mais je suis curieux de voir son système hybride sans embrayage et boite electrique en 2020

Par

En réponse à Hybridation

Les constructeurs allemands n'ont pas attendu les jérémiades des français pour contracter directement avec les fabricants des pays où ils vendent des voitures." L'Airbus de la batterie" est une idée française pour tenter de pallier l'absence de contrats à long terme des constructeurs français qui de toute façon ne vendent aucune voiture ou presque en Asie (et aux Etats-Unis).

A ma connaissance Renault produit et vend des Zoe... et a un accord avec LG pour les batteries.

VW ne produit rien, sauf de la communication, et Samsung vient de dénoncer leur accord sur les batteries...

Donc il me semble que ceux qui sont dans la muise, c'est plutôt les allemands.

Par

L'Airbus de la batterie est un étendard politique, mais dans les faits, les constructeurs européens n'ont aucun intérêt financier à faire ça ... donc forcement ça coince

Et oui le business avant l’intérêt du citoyen enfin !

Par

Il est toujours possibles d'amener les ânes a l'abreuvoir, mais pas possible de les obliger a boire.

Par

En réponse à MotherKaiser

L'Airbus de la batterie est un étendard politique, mais dans les faits, les constructeurs européens n'ont aucun intérêt financier à faire ça ... donc forcement ça coince

Et oui le business avant l’intérêt du citoyen enfin !

L'électrique est le contraire de

l'intérêt du citoyen, qui n'en veut pas.

Autonomie nulle, temps de recharge rédhibitoire, coût exorbitant, etc.

70 ans d'URSS n'ont pas suffit, yen a encore et toujours qui essayent de faire le "bonheur des gens malgré eux", car évidemment les gens ne savent pas ce qui est bon pour eux...

Par

Lorsque les constructeurs vont devoir payer les taxes s'ils ne respectent pas la moyenne de CO2 de leurs voitures, alors ça risque de changer sacrément la donne.

Par

En réponse à FlyAkwa

L'électrique est le contraire de

l'intérêt du citoyen, qui n'en veut pas.

Autonomie nulle, temps de recharge rédhibitoire, coût exorbitant, etc.

70 ans d'URSS n'ont pas suffit, yen a encore et toujours qui essayent de faire le "bonheur des gens malgré eux", car évidemment les gens ne savent pas ce qui est bon pour eux...

Je pense que vous avez raté un épisode,

l'autonomie est depuis longtemps très largement suffisante, tant pour les foyers qui ont deux voitures (une Zoé suffit amplement, à partir de 25 k€) que pour les foyers qui n'ont qu'un seul véhicule (Tesla modèle 3 à partir de 42 k€). Le temps de recharge est de 5 secondes par jour, le temps de brancher/débrancher. Attendre la charge dans où à coté de sa voiture est exceptionnel, par exemple pour un long trajet, avec une Tesla modèle 3 le temps d'arrêt de recharge est inférieur au temps d'arrêt de confort (pauses toilettes, casse-croûte, etc.). Au final sur l'année un utilisateur de véhicule électrique passe beaucoup moins de temps à une station de charge que vous à la pompe. Pour le coût, avec 1 € aux 100 km, et la garantie de pouvoir rouler quelque soit le niveau de pollution, et avec un entretien ridicule, il faut relativiser. À moins d'acheter une voiture pour faire moins de 5000 km/an une Zoé ou une Tesla modèle 3 sont tout à fait compétitives par rapport à une citadine ou une routière équivalentes, au moins en France grâce au bonus financé par le malus sur les véhicules les plus polluants.

Le principal frein à l'électrique c'est l'ignorance, tant du public que des médias.

Quant au bonheur des gens, je vous invite à visiter un service de pneumologie, vous y verrez beaucoup d'enfants pas très heureux. Vous n'y verrez pas les morts, 400 000 tous les ans rien qu'en Europe à cause de la pollution de l'air...

Après si vous pouvez vous passer de voiture c'est encore mieux, mais je doute que ce soit l'objet de votre commentaire.

Par

Deja qu'ils s'entendent pas avec le reste de l'UE sauf quand ils leur imposent tous....

Donc entre eux ca doit etre Folkorique !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire