Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Les Anglais tournent eux aussi le dos au diesel

Dans Economie / Politique / Marché

Audric Doche

Les Anglais tournent eux aussi le dos au diesel

La France était jusqu'ici l'une des terres préférées du moteur diesel, mais la situation change peu à peu. Au Royaume-Uni, la tendance est similaire puisque les acheteurs tournent véritablement le dos au diesel au profit de l'essence mais aussi des énergies alternatives.

Vous l'avez vu récemment dans nos colonnes, le diesel voit sa cote d'amour s'effondrer en France au profit, surtout, de l'essence qui fait un retour fulgurant. Plusieurs facteurs expliquent ce changement de situation : la mauvaise pub du Dieselgate de Volkswagen et des différentes actualités récentes sur le diesel, mais aussi la restriction de plus en plus forte en vigueur dans certaines grandes villes qui fait craindre les acheteurs.

 

Au Royaume-Uni, même si le diesel n'a jamais été aussi majoritaire qu'en France, une tendance similaire à la nôtre s'observe. Le mois dernier, sur les 174 564 véhicules immatriculés, 45,1 % l'ont été avec un moteur diesel, ce qui représente une baisse de 4,3 % des ventes de diesel sur le seul mois de janvier, alors que les voitures à motorisation essence ont connu un bond de 8,9 % sur la même période.

 

Les ventes de diesel ont chuté sur 7 des 8 derniers mois derniers en Angleterre, signe d'un vrai changement chez acheteurs, et cela profite aux véhicules à énergie alternative (électrique, hybride) qui ont progressé pour atteindre 4,2 % de part de marché, ce qui est loin d'être négligeable.

 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire