Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Les assureurs automobiles répondent à l'UFC Que Choisir

Dans Economie / Politique / Marché

Les assureurs automobiles répondent à l'UFC Que Choisir

La FFA (Fédération française de l'assurance) a tenu à répondre aux propos de l'organisme UFC Que Choisir sur les sommes que devraient reverser les compagnies d'assurances aux automobilistes et motards en ces temps de confinement. 

La requête de l'UFC Que Choisir sur les primes d'assurances automobiles a visiblement fait réagir les assureurs qui ont leur droit de réponse dans cette affaire. Pour rappel, à la base, il s'agissait de demander à l'Etat d'encourager les assureurs à participer à l'effort national en remboursant les automobilistes et les motards qui n'ont pas pu rouler, cause de confinement. Les économies supposément réalisées pour les grandes compagnies, qui seraient de l'ordre de 2,2 milliards d'euros.

En Chine, "la fin du confinement a vu une hausse très forte de l’usage des véhicules par les particuliers qui craignaient de prendre les transports en commun", selon la FFA. "Par ailleurs, des exemples de crise passées ont montré que les Français, faute de pouvoir partir à l’étranger, font généralement un usage accru de leurs véhicules durant leurs congés sur le territoire national. La diminution du nombre de sinistres auto et MRH (habitation) pendant le confinement est contrebalancée par les surcoûts liés à la crise sanitaire et par l’anticipation d’une hausse de la sinistralité post confinement", précise la FFA (Fédération française de l'assurance) dans une lettre destinée à l'UFC Que Choisir.

Le mot d'ordre rappelé par les assurances est "mutualisation". Mutualisation des risques (automobile, habitat, travail, santé...), mais aussi dans le temps : un contrat est signé pour une année et doit être respecté, quelles que sont les conditions, et les assureurs martèlent que c'est à la fin de l'année que l'on fait les comptes, et pas sur "seulement" deux mois de période exceptionnelle.

 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (35)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Bah voyons..... De leur part, faut pas s'attendre à autre chose de toute façon.

Par

« Le mot d'ordre rappelé par les assurances est "mutualisation". Mutualisation des risques (automobile, habitat, travail, santé...) »

Lol c est sensé vouloir dit quoi ça ?

Par

Vouloir dire *

Par

On se fait bien enfiler

Par

Ils ont bien raison ! L'ufc a carrément merder sur ce coup :pfff:

Par

Faut être niais pour espérer un geste de ces rapaces. :blague:

Par

moi j'aurais un remboursement sur le kilometrage pas effectuer MMA...

j'ai pris sur 20 000 klm...

Par

En réponse à Junfo

Faut être niais pour espérer un geste de ces rapaces. :blague:

Non escrocs :)

Par

Les principes de base de l'assurance et de la mutualisation des risques reposent sur une évaluation annuelle, on ne peut pas effectuer de statistiques sur des périodes courtes dans ce domaine et ce pour plusieurs raisons, notamment les recours des compagnies adverses pour citer l'une d'entre elles, de plus comme l'indique la FFA beaucoup d'assurés qui utilisent généralement les transports en commun pour les transports de fréquence (travail, école) vont aujourd'hui utiliser leurs véhicules, cet accroissement de l'usage du véhicule personnel va accroître le nombre de personnes sur les routes et par conséquent les risques d'accidents.

Autre risque à ne pas négliger, beaucoup de ces personnes n'ont pas l'habitude de conduire fréquemment et dans des conditions de circulation dense et peuvent avoir plus de comportements à risques qui sont accidentogènes.

Enfin, les conducteurs vont reprendre leurs véhicules après 2 mois passés sans conduire pour certains, et même si la conduite ne s'oublie pas, certains réflexes peuvent ne pas revenir dès les premiers kilomètres et demander un temps d'attente, ce temps d'attente avant de retrouver l'entièreté de ses capacités de chauffeur, aussi court soit-il marque une période de danger accru.

Par

:violon::violon::violon::violon::coolfuck::coolfuck: ha ha ha , trop forts les assureurs , ils ont tellement l'habitude de gagner du pognon à ne rien foutre , que du vent , ils ont de la chance que l'on soit obligé de s'assurer sinon ils n'existeraient même pas , bande de bon à rien !!!!!!!!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire